11/07/2017

Le petit chemin caillouteux T.1

salch_vacances.jpg9782352078876_pg.jpgAuteur : Éric Salch.
Éditeur : Fluide Glacial.
72 pages.
Sortie : 14 JUIN 2017.
Genre : Humour.

 

 


Résumé :

Après le succès du Lookbook, Salch, l'enfant terrible de la BD d'humour, livre un album plus personnel sur la vie d'un père d'aujourd'hui. Quel avenir pour les pères divorcés inconséquents, paresseux, angoissés et rongés par la culpabilité ? C'est à ça que répond Salch avec un album inspiré de sa vie.


Mon avis :

Si un chroniqueur ou une chroniqueuse d'un autre site ayant déjà chroniqué cet album passe faire un tour sur Samba BD, sait-on jamais, il ou elle comprendra d'emblée mon acharnement. Parfois, les pires BD sont les plus paginées. Lorsqu'on regarde la couverture et qu'on lit le titre, on se dit : "tiens, ça à l'air d'être une belle oeuvre, bien paterne, justement". Ensuite, quand on commence à feuilleter ce "travail", on est éclaboussé par une vulgarité rendant même Jean-Marie Bigard et Laurent Baffie polis, un dessin archi-rarement beau et une imagination paupériste et consternante ! Si un père divorcé se reconnait en lisant cette bande dessinée, qu'il aille illico presto voir un psy. Éric Salch avait bossé dans la mode durant plusieurs années et il en parle dans ce premier tome, avec une loisible ironie et autodérision. Je ne sais pas ce qu'il valait mais il aurait peut-être dû rester sur cette autostrade. Sans du tout vouloir influencer les bédévores, celui ou celle qui se regimbe contre cette autobiographie ne rate rien et conserve ses sous car quel éplorement de savoir que des arbres sont décimés pour que ce genre de création soit autorisée. En même temps, je découvre ce que c'est de s'attaquer à l'univers Fluide Glacial et dans ma découverte, la métaphore du petit chemin caillouteux se transforme, pour moi, en grand emmanchement malencontreux.

salch.jpg


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a04-3e788e4.gif

 

a03-3e788b8.gif

 

a03-3e788b8.gif

Écrire un commentaire