27/07/2017

Quand le cirque est venu

quandLeCirqueEstVenu.jpgquandLeCirqueEstVenu-1.jpgScénario : Wilfried Lupano
Dessin : Stéphane Fert
Éditeur : Delcourt
24 pages
Date de sortie : 17 mai 2017
Genre : Conte

 

 

 

Présentation de l'éditeur

quandLeCirqueEstVenu-3.jpgLe général George Poutche, ce qu’il aime, c’est L’ORDRE ! L’ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’oeil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne vinaigre… Jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème…

 

Mon avis

Prenez le général Pinochet, Mussolini, Staline, Hitler, Kim Jong Un, les généraux tapioca et Alcazar, le grand Plekszy-Gladz, Kodo le Tyran, Basam Damdu et tant d’autres néfastes personnages à l’égo aussi démesuré que leur manque d’empathie pour leurs semblables, mettez-les dans des pots de peintures, mélangez très fort… très très fort, et vous obtiendrez, sous les pinceaux de Stéphane Fert et le scénario de Wilfried Lupano une caricature… un modèle de dictateur dont le nom rappel un autre sinistre individu qui, s’il ne fut pas techniquement un dictateur, avait tout de même très probablement piétiné le vote des électeurs, et donc la démocratie, pour accéder au pouvoir, j’ai nommé : Georges Poutche (Jr… ?). Tout y est, le complexe d’infériorité (il est tout petit) qui a dû déraper quelque part au cours de sa vie, une obsession maladive pour l’ordre et, of course (que seraient les tyrans sans elle ?), une sacrée hypertrophie de la paranoïa.

quandLeCirqueEstVenu-2.jpg

Que ce soit au travers d’un dessin volontairement caricatural et coloré (très belle utilisation des couleurs froides et chaudes selon les personnages), ou d’un scénario aussi simple que délirant, mais tellement efficace, les auteurs s’en donnent à cœur joie pour tourner en ridicule l’absurdité des régimes politiques basés sur les volontés d’un seul homme (en général) ou d’une seule femme (en Dame de Fer, à la limite…). Le tout est très rafraîchissant et, s’il s’agit bien d’un conte destiné à un jeune public, les adultes y trouveront également du plaisir grâce, notamment, à quelques bonnes bouffées de rire.

N’hésitez pas une seconde, c’est vraiment très drôle et intelligent. Merci les auteurs.

 icono_02.png

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

3.5C.png

 

4.0C.png

 

4.0C.png

 

Odradek

Écrire un commentaire