01/08/2017

Gung Ho T3 Sexy Beast.

gung ho.jpggung ho3.jpgScénario : Benjamin von Eckartsberg.
Dessin : Thomy von Kummant..
Éditeur : Paquet.
Sortie : juin2017.
84 pages.
Genre : science-fiction.

 

 

Le résumé.
Les enfants obtiennent officiellement le droit de porter des armes et sont donc autorisés à quitter Fort Apache sans adultes. Mais une attaque des Rippers va remettre cette décision en cause.

« Il est encore loin, ce putain de poste de sécurité ?. »

Mon avis.
Avant de commencer ma chronique, sachez que je vais vous parler de la version classique, pas du tome 3,1 , ni 3,2 et encore moins du HS . Paquet a eu le nez creux en déclinant cette série sous différentes versions, il a attiré le collectionneur qui sommeille souvent chez un amateur de BD.
Bon, Gung Ho est une série qui doit à mon avis cliver pas mal les différentes générations.
Les jeunes la trouveront certainement géniale. Il faut dire que les ados y ont le beau rôle : intrépides, courageux, épris de justice et cerise sur le gâteau, intègres. Le dessin ( sans encrage apparent) doit aussi participer à cet élan de modernité. Rajoutez y une action quasiment permanente et l’affaire est dans le sac.
Pour les plus vieux, âgés, les grabataires quoi, le graphisme passera normalement sans soucis, l'univers post-apocalyptique version « campagne » est des plus crédibles et franchement l'immersion est réussie. Par contre, ils trouveront les réactions des jeunes assez désinvoltes dénuées de toutes intelligences ou de subtilités. On fonce, point barre et on fait les cons. Mais n'attendez pas que les adultes relèvent le niveau, ils sont aussi dans le même moule des « neurones en moins ». C'est très Amérique profonde comme attitude (oh le cliché Samba !). En plus, j'ai l’impression qu'à l'instar d'un Walking dead que cet univers n'est qu'un prétexte, un danger qui ne sera jamais vraiment expliqué et que la course sera sans véritable but si ce n'est celui de survivre (oh deuxième supposition éhonté Samba !) .
Voilà chef d’œuvre d'anticipation pour les uns ou série B pour les autres.
A vous de choisir votre camp ... retranché.

Verso_306046.jpg

 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Commentaires

Voilà qui est bien envoyé! Oui en effet, cette série semble ciblée pour harponner un public jeune ET un public large en prime. J'ai trouvé la lecture très facile et prenante (j'ai avalé les 3 tomes en un rien de temps), et par ailleurs - oui - j'ai trouvé les attitudes des personnages très superficielles, désinvoltes et souvent agaçantes. C'est un décor taillé pour des ados, un vrai terrain de jeu (pistes pour "jouer à la moto", lieux de baignades bien sexy, on peut jouer avec des armes, références au japon, un brin de sexe, tout le monde est beau, il n'y a presque que des ados et des adultes car les plus jeunes passent inaperçu)... Rien de nouveau dans l'intrigue non plus, tout est dans l'attitude, par contre c'est le pied de fouiner dans le décor qui est fascinant ou d'essayer de deviner les filtres Photoshop utilisés. Mais au final j'ai passé un beau moment sans prise de tête. Et ta remarque concernant l'éditeur: J'ai eu les mêmes mots en en parlant à un de ses directeurs de publication. Belle chronique!

Écrit par : benoi Lacroix | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Benoi pour ce commentaire qui je ne peux le nier, me fait réellement plaisir. C'est pas toujours évident de savoir si on a été "juste" dans son analyse. Au plaisir de te lire , toujours un avis très apprécié.

Écrit par : samba | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire