16/08/2017

Hibakusha

hibaskucha.jpghibakusha.jpgScénario : Thilde Barboni.
Dessin : Olivier Cinna
Editeur : Aire Libre
Sortie:mai 2017
63 pages
Genre : drame.



Le résumé.
Ludwig Mueller est un traducteur-interprète allemand aux ordres du parti hitlérien. Alors que la Seconde Guerre mondiale entame un virage inquiétant, ce mari désabusé et père peu préoccupé par sa famille est envoyé à Hiroshima afin de travailler sur des documents confidentiels, au contenu crypté.

« Je connais quelqu'un qui pourra rééquilibrer les flux de douleur qui te persécutent. »

Mon avis.
Incroyable mais vrai, une chronique Aire Libre chez SambaBD. Vu comment les attachés de presse nous snobent chez Dupuis , rien d'étonnant non plus surtout que cette chronique ne va rien arranger.

Le sujet de Hibakusha (les survivants des 2 bombes atomiques) est réellement intriguant et intéressant. En effet, on a rarement mis le focus sur les collaborateurs allemands au pays du soleil levant pendant la 2e guerre mondiale. Il s'agit en fait d'une adaptation d'une nouvelle de Thilde Barboni( la scénariste, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même) intitulée Hiroshima,fin de transmission. L'ensemble se veut assez mélancolique, dramatique mais aussi prévisible.Fatalement ,on sait ce qui va en devenir en août 1945 à Hiroshima.
Néanmoins, on est séduit par la poésie du récit et du dessin. Un trait à fois sensuel et très sombre en fonction des circonstances.
Par contre, j'ai toujours pas compris l'utilité de la scène d'ouverture avec cette étrange femme sortie de nulle part tel un spectre. En plus,j'ai eu comme l’impression qu'une page manquait en lisant ce passage. Bref, c'est certainement pour instaurer l'ambiance mais j'aurais mieux aimé plus de contenu sur la vie de ces exilés au Japon en contrepartie.
Mais là ne vient pas mon principal reproche, c'est la froideur des dialogues qui empêchent littéralement aux émotions de passer. Je sais bien qu'on est au Japon où tout est contenu mais...quelle froideur nucléaire au final.

hiba.jpg


Samba.

PS : Là encore si vous parcourez le net, vous ne trouverez que des critiques dithyrambiques pour ce titre.Sur ce coup là, on sera donc encore un vilain mouton noir.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a06-3e788fc.gif


Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : cinna, hibakusha, barboni, dupuis, 052017, drame |  Facebook | |

Écrire un commentaire