05/09/2017

Boulard T.5 : En mode geek

Couv_306013.jpgPlancheA_306013.jpgDessin : Alain Mauricet et Stéphane Dauvin.
Scénario : Gilles Corre.
Editeur : Bamboo.
48 pages.
14 juin 2017.
Genre : Humour, jeunesse.

 


Résumé :

Thierry Boulard est le champion du monde des notes catastrophiques et des ronflements au fond de la classe mais en dehors du lycée, il a aussi une vie trépidante faite de plans drague foireux, de disputes avec son petit frère, de répètes avec son groupe de rock et de séances de farniente sur le canapé. Alors, n'hésitez pas. Venez suivre les aventures du plus mou et du plus cool des rebelles !


Mon avis :

C'est la routine pour ce personnage incarné par Kev' Adams dans le film "Les Profs" (géniteur de la BD Boulard, justement, pour ceux et celles qui ne le savent pas). Il se chamaille toujours autant avec son frère, il s'efforce toujours d'amadouer voire de manipuler ses professeurs en utilisant les astuces, les subterfuges les plus efficaces possibles, il passe toujours autant de temps avec sa copine, Chloé, et son pote, Nintchinsky (je sais : c'est particulier, comme prénom (rires)) avec qui, dès qu'il en a l'occasion, il se vautre sur son canapé avec, à disposition, pizza et soda tout en étant concentré sur un de ses jeux vidéo préférés. Bref, Titi n'est pas le fils qu'on rêve d'avoir et c'est pas rien de le dire !

Jusqu'au jour où son père perd son emploi et là, les choses commencent à se bousculer dans la tête de l'ado. Envahit par la peur de subir le même sort que son "vieux", ce cancre, comme on en a un peu tous et toutes connu au moins un à l'école, va devoir prendre ce qui représente pour lui un virage à 180 degrés en décidant d'obtenir son bac ! Seulement voilà : il vient de passer "en mode geek".

On retrouve ce jeune garçon dans des gags pas totalement modernes mais pas nuls non plus. Il est vrai que l'humour de cette série baisse un peu, rien qu'en comparant ce tome avec le précédant dans lequel le personnage principal est diagnostiqué surdoué par une psy (?), mais rien de catastrophique. Et forcément, au sujet du dessin, on aurait du mal à comprendre pourquoi Mauricet aurait envie de casser les codes, de péter les plombs, de partir dans un délire en étant infidèle à son style rythmé et en conformité avec l'univers de cet album. 

Capture.PNG


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : boulard, mauricet, corre, dauvin, bamboo, humour, 062017 |  Facebook | |

Écrire un commentaire