24/10/2017

Claudia T1 : La porte des enfers

sans-titre.pngPlancheA_312092.jpgScénariste : Pat Mills

Dessinateur : Franck Tacito

Éditeur : Glénat

48 pages - Fantastique

Sortie le 13 septembre 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

Prématurément décédée suite à un sacrifice raté, la gardienne de la porte des enfers renaît dans le chaos de Résurrection où elle est adoubée chevalier vampire sous le nom de Claudia Démona. Tout serait pour le mieux dans le pire des mondes, s il n'y avait la clause de son contrat qui lui impose d'achever dans les six mois ses obligations terrestres. Or personne n'est jamais ressorti des enfers...

 

Mon avis :

Voici venu la réédition d'une série sortie il y a plus ou moins 13 ans. Étant étroitement lié avec l'univers de Requiem, dont les rééditions chez Glénat vont bon train, l'éditeur consacre désormais en parallèle la possibilité de (re)découvrir la vampire aussi belle que dangereuse. L'histoire démarre lorsque Carly, la fille de 18 ans de Claudia revient au domicile familial, retrouvant sa mère en train de cramer, suite à un sacrifice raté. La planche suivante montre la partie funéraire, où tous les pseudo-amis de la défunte se réunissent d'une manière bien étrange : chacun y compris Carly affiche un grand sourire. Un cantique sabbatique embarque la pauvre Claudia dans son dernier voyage avant d'emménager sur Résurrection.

Nue, vicieuse, et prête au combat, elle s'en prend de suite à une horde de zombies locaux, avant de retrouver un autre vampire, Milo, Lord Mortis qui l'emmène rencontrer Sire Cryptus, à la tête des vampires du complexe. Afin de la rendre plus cruelle et diabolique que jamais, elle suit un traitement des plus fins et particulièrement gore. Une fois devenu Chevalier Vampire, elle ne disposera que de six mois pour quitter Résurrection, sacrifier sa fille Carly et revenir...situation plutôt compliquée vu que personne n'est revenu des Enfers.

D'un point de vue graphique, Tacito met le paquet sur son héroïne Claudia. Habillée Sado-Maso tenues écarlates et noires - serrées au corps, bottes, fouets, cravaches, cette vampire femme fatale, cheveux corbeaux, tatouages explicites et regards provocants a le profil parfait de la maitresse bondage. Aussi farouche soit-elle, elle devra cependant être l'esclave de forces supérieures afin de mettre en avant ses pleins pouvoirs.

Hormis sa figure principale, Tacito crée une ambiance et des protagonistes alléchants. Les démons, et diverses créatures sataniques brillent au firmament. Cependant, malgré l'étendue de son potentiel, aussi fascinant soit son crayonné, il est pourtant loin derrière la qualité graphique de Requiem Chevalier Vampire, dessiné par Olivier Ledroit. Moins de détails visuels, couleurs plus classiques... Notons que le 1er plat de couverture est dessiné par Olivier Ledroit, un maître dans son registre.

Quel bonheur de lire Claudia la fétichiste vampire, avide de sang, de sexe, de pouvoir (et de tout le reste aussi)

 

ClaudiaChevalierVampire_08012005.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

 

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

 

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

Coq de Combat

 

 

 

Écrire un commentaire