01/11/2017

Daddy Cool

daddyCool.jpgdaddyCool-4.jpgAuteur : Pascal Dorwling Carter.
Éditeur : Tapas.
128 pages.
Sortie : 6 septembre 2017.
Genre : Humour.

 

 


Résumé :

Pacco nous livre ici, sous forme de vignettes d'une page, des extraits de sa vie d'homme, de père, de mari, d'artiste. Il voit dans les petits événements de tous les jours des situations hilarantes, parfois ridicules, souvent merveilleuses. Son quotidien est une aventure pleine de rebondissements.


Mon avis :

Pacco s'est fait connaître du grand public avec son blog, Le blog de Maé (rebaptisé mae-bd.blogspot.be), consacré à sa fille, dans lequel il raconte, de manière humoristique, les rapports père-fille. Après quelques albums comme Hawkstrip Comics, J'aime Ma Famille (illustré par Marlène Schiappa, figurez-vous) ou Une Semaine Sur Deux, il revient avec Daddy Cool sur un thème qu'il maîtrise et qui lui tient particulièrement à cœur : sa vie de famille, cette fois-ci en se focalisant sur son rôle de patriarche, de "padre", de "rep'", de daron.

Sinon, je n'ai pratiquement que du positif à écrire sur ce genre de BD. L'expression des personnages collent bien avec l'humour de cette oeuvre, le dessin n'est pas dégeu'. J'ai beaucoup ri, trouvé les protagonistes attachants malgré leurs imperfections, me suis retrouvé dans certaines situations tout en ayant apprécié une part de poésie, de sagesse inattendue et un soupçon de tendresse. Les pages, bien qu'elles soient nombreuses, sont vite lues et avec plaisir puisqu'elles laissent toutes place à une seule vignette. I'm crazy like a fool ; what about it, Daddy Cool ?

daddy-cool-paresseux.jpg


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 Texte approuvé  ;-)

Désolé, j'ai pas pu résister ..MDR.


Commentaires

Lol, tu n'as pas mal fait Samba :->. En plus, ça permet de rendre hommage à Bobby Farrell qui dort dans la mort depuis presque 7 ans, déjà.

Écrit par : Mister Med | 01/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire