21/11/2017

La grande ourse

La grande ourse, Bordier Elsa, Sanoe, Soleil, roman graphique, initiatique, fééerique, introspection.La grande ourse, Bordier Elsa, Sanoe, Soleil, roman graphique, initiatique, fééerique, introspection.Scénario : Elsa BORDIER
Dessin : SANOE
Éditeur : SOLEIL
Date de sortie : 13/09/2017
Genre : roman graphique, initiatique, introspection, féerique.

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Un beau récit introspectif qui se mue en un conte fantastique, sublimé par un univers graphique envoûtant.

 

Louise, une jeune femme d’une vingtaine d’années, peine à oublier ses proches disparus. Elle vit depuis en leur compagnie, au point même de se couper des vivants de peur de les perdre à leur tour...

 Sourire, profiter de la vie sont des choses qu’elle semble ne plus savoir faire.

 

Soudain, l’étrange Phekda – une étoile, l’une de la Grande Ourse – fait irruption... et l’entraîne dans une immersion au plus profond d’elle même. Une immersion qui passe par une virée sur la plage de son enfance, par une nuit dans une petite maison biscornue, par une forêt labyrinthique qui oscille entre réel et fantastique jusqu’à la montée de cet incroyable escalier sorti des nuages… Mais où la mènerat-elle ? Et quelles en seront les conséquences ?…

La grande ourse, Bordier Elsa, Sanoe, Soleil, roman graphique, initiatique, fééerique, introspection.

Mon avis

Au royaume des enfants, l'étoile du soir est la reine de la nuit. Chaque contrée, chaque payé, chaque civilisation ont une légende concernant une de ces astres : la première qu'on voit briller dans le ciel, l'histoire d'amour entre Altaïr et et Véga (célébrée notamment le septembre au Japon sous le nom de « fête de Tanabata »), j'en passe et des meilleurs...

 

Dans ce livre plein de poésie, Louise nous explique que depuis l'enfance, elle se confie à la grande ourse, cette constellation en forme de chariot (ou de poêlon si vous voulez mon avis) où brille, entre autres, l'étoile Phekda. Cette dernière que est interpellée par cette jeune femme qui se terre encore dans le rêve et l'illusion de l'enfance. Par peur d'être blessée, d'être délaissée, ... Louise s'est isolée jusqu'à en perdre le sourire.

 

C'est sans compter la malicieuse étoile descendue sur Terre pour lui faire découvrir son moi intérieur. C'est le début d'un voyage initiatique parmi ses souvenirs, ses rêves et ses plus grandes peurs. Autant dire qu'encore une fois, la collection Métamorphose aux éditions Soleil a fait mouche ! Après la lecture enchanteresse de « Alice de l'autre côté du miroir » superbement illustré par Benjamin Lacombe ou encore « Les fées de Cottingley » retraçant la rencontre, peut-être véridique, avec le petit peuple : j'ai été touchée par le chemin parcouru par Louise dans les méandres de son subconscient.

La grande ourse, Bordier Elsa, Sanoe, Soleil, roman graphique, initiatique, fééerique, introspection.

Un dessin à mi-chemin entre l'occident et l'orient, aux couleurs blêmes et pourtant chaleureuses et une imagination époustouflante ; avec des créatures à la frontière de l'irréel, rappelant différentes légendes et cultures pour nous prouver que tous, un jour ou l'autre, nous avons à faire se parcours intérieur pour grandir sans pour autant (et je vous le souhaite de tout cœur) ne pas perdre son âme d'enfant.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La grande ourse, Bordier Elsa, Sanoe, Soleil, roman graphique, initiatique, fééerique, introspection.

Un petit bonheur en papier, à l'instar de la jolie frimousse de l'étoile Phedka.

ShayHlyn.

Écrire un commentaire