28/11/2017

Weavers

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10Scénario : Simon Spurrier
Dessin : Dylan Burnett
Éditeur : Ankama
158 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : polar, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Seul survivant d’une attaque à la bombe, Sid Thyme intègre malgré lui les Weavers, une famille du crime organisé de la côte Est. Ses membres ne doivent leur loyauté qu’à des araignées vivant en eux, leur conférant des pouvoirs puissants et extraordinaires. Contre la volonté du groupe, Sid décide de mettre à profit ses nouvelles aptitudes pour lever le voile sur la mystérieuse bombe qui a tué son oncle. Mais il n’a pas beaucoup de temps : plus l’araignée grandit en lui, plus la dangereuse toile des Weavers se referme sur Sid…

 

"Chez les weavers, la loyauté est la seule récompense"

 

Mon avis

Weavers est un comics qui sort vraiment du lot. Simon Spurrier réussi à faire un récit d'une banalité affligeante et en même temps très atypique. Jugez un peu : une histoire de groupes mafieux qui se tirent la bourre pour contrôler le crime, un pauvre type qui se trouve mêlé malgré lui à l'un des groupes, un meurtre perpétré sur la femme d'un caïd, une enquête pour savoir qui a fait le coup et lui régler son compte. S'il n'y avait que ça, l'histoire n'aurait pas grand intérêt et aurait un bon relent de déjà vu.

Mais là, il y a un petit truc en plus. Les membres du gang ont tous un pouvoir particulier, surpuissant et dévastateur, qui leur est conféré par une étrange araignée qui prend le contrôle de leur esprit et de leur corps. Ces araignées font le lien entre les différents individus du clan, forçant ceux-ci à une solidarité obligatoire et bridant les initiatives individuelles, comme si tous ne faisaient qu'un. C'est presque la matérialisation physique du système mafieux où tout tourne autour d'un chef unique, à ceci près qu'ici, la moindre tentative de trahison est vite décelée sur la toile.

Les pouvoirs dont bénéficient les membres du gang sont étranges et ne donnent pas vraiment envie d'y être confronté ! Ainsi, Sid peut faire sortir de sa main des tentacules et des bouches monstrueuses pour terrasser ses ennemis. Effets visuels garantis !

Serait-ce là la monstruosité de l'âme de ces criminels incarnée dans un pouvoir monstrueux au sens propre comme au sens figuré ?

Simon Spurrier mêle dans son récit plusieurs thématiques et plusieurs genres. Entre polar, récit fantastique et récit d'horreur il y est question d'addiction (la drogue est présente à plusieurs niveaux de lectures), de pouvoir, d'influence, d'asservissement.

Sans véritablement surprendre, le récit prend le lecteur aux tripes en le plongeant dans des ambiances de plus en plus violentes et glauques dessinées par Dylan Burnett. Son trait moderne, rugueux, vif et très anguleux pourrait en dérouter plus d'un. Mais il est très efficace pour ce genre de récit et reste très expressif et lisible.

Weavers devrait plaire aux amateurs de la littérature Lovecaftienne, de drame mafieux et de bon polar bien ciselés.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

weavers, spurrier, burnett, ankama, mafia, gangs, fantastique, supers pouvoirs, 10/2017, 7/10

 

Écrire un commentaire