19/01/2018

Les liaisons dangereuses - préliminaires T.1

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues. Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues. L'espoir et la vanité

Scénario : Stéphane Betbeder
Dessin : Djief
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 11/10/2017
Genre : Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

 

 

Présentation de l'éditeur

Au commencement était l'amour. Puis vint la chair. Et le vice.

1755. Sébastien est un jeune et chétif garçon, sujet à de violentes crises d’épilepsie. Toute sa famille est préoccupée par son état de santé fragile, peu compatible avec son esprit aventureux. Alors que sa mère s’en inquiète auprès de la sublime Comtesse de Senanges, celle-ci décide de le prendre sous son aile. D’une grâce et d’une intelligence redoutable, elle devient pour le jeune garçon qui ne connaissait des femmes que ses servantes, ses sœurs et sa mère, l’incarnation même de la féminité. Elle lui apprend les codes de son monde, celui d’une aristocratie impitoyable, où jeux de masques, intrigues amoureuses et secrets d’alcôves font loi. Peu à peu, leur liaison évolue. Sébastien devient plus qu’un simple protégé...

Maintes fois adapté au cinéma, Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos est un roman majeur du XVIIIe siècle et probablement l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature française. Mais comment le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil en sont arrivés à devenir les personnages manipulateurs que nous connaissons tous ? C’est ce qu’imagine cette bande dessinée qui, dans un respect total de la cohérence de l’œuvre, raconte la jeunesse des deux protagonistes. Entre passions et faux-semblants, le scénario ciselé de Stéphane Betbeder nous replonge avec une force toute littéraire dans le monde cruel et feutré de la haute société libertine, auquel le dessin sensuel de Djief, en héritier d’Yslaire, vient apporter un supplément de beauté noire et de réalisme.

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

Mon avis

Si je n'avais pas encore lu l’œuvre originale avant de lire ce premier tome – ne connaissant jusque là que le film avec John Malkovich, Glenn Close et Michelle Pfeiffer – j'ai bien dû me dépêcher de remédier à ce manquement une fois le manga (chroniqué plus tôt) et ce tome terminés. Parce que, si l'un suivait la même trame que le film, l'autre m'a surprise par son contenu bien loin de ce que je connaissais alors. Décontenancée de découvrir le vicomte de Valmont jeune. Très jeune, presque encore un enfant, alors qu'il est déjà adulte dans les autres ouvrages... même l'original !

 

Un peu surprise de prime abord, je me laisse néanmoins prendre au jeu. Au moins, ça change ! Au lieu de suivre la chronologie des lettres regroupées par Pierre Choderlos de Laclos, nous découvrons ce qu'on aurait sans doute aimer savoir du jeune homme avant qu'il ne soit le don Juan de ces dames. D'autant que dans le roman, nous découvrons un pan de la jeunesse de la Marquise de Merteuil, mais rien sur le vicomte.

 

C'est donc ainsi que, tout en respectant ce que sera la suite des événements déjà connus, nous découvrons un adolescent frêle et curieux, désireux de tout apprendre : même en ce qui concerne le beau sexe !

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

Me voilà, du coup, bien curieuse de voir sa progression dans le monde pour devenir LE vicomte de Valmont. Peut-être même le découvrir lors de sa première relation avec la marquise, comment ils se sont rencontrés, se sont fait la cour, sont devenus amants... mais aussi et surtout : comment l'esprit contemporain du scénariste, Stéphane Betbeder, va rejoindre les descriptions de Choderlos de Laclos.

 

Quant au dessin : des tons jaunis, comme sortis tout droit de la Renaissance, mêlés au papier glacé du XXIe siècle. Des visages expressifs qui deviennent fades et diffus lorsque les plans s'élargissent. Mais la transposition des dessins de Djief dans ceux du jeune vicomte rend justice au talent du dessinateur. Les croquis entomologistes de l'adolescent sont superbes. Les comparaisons entre la morphologie humaine et animal que dessinent la Comtesse de Senange pour son futur jeune amant sont remarquables et donnent envie de découvrir davantage le talent de Djief bien évidemment, mais également le sens de l'observation du vicomte en grandissant, ce qui lui permettra d'être un rival – amoureux ou non – audacieux et redoutable.

 

Reste que je l'aurais imaginé plus beau, mais chacun son interprétation sur la physionomie des personnages de Choderlos de Laclos.. ce qui me donne hâte de découvrir comment Djief s'imagine les personnages principaux de l'oeuvre originale : entre la Marquise de Merteuil, la jeune Cécile, Danceny, Madame de Tourvel...

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

 

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

 

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Stéphane Betbeder, Djief, Glénat, Adaptation, Histoire, romance, intrigues.

Vivement la suite !

ShayHlyn.

Commentaires

Tu vas pouvoir bientôt écrire une thèse sur le sujet ;-).

Écrit par : samba | 19/01/2018

Répondre à ce commentaire

Tu l'as dit : entre le film que j'ai re-regardé, le manga, le roman et ce premier tome... je vais connaître Valmont sur le bout des doigts XD

Écrit par : Jeanne | 21/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire