30/01/2018

Centaures T.1

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.Scénario : Ryo Sumiyoshi
Dessin : Ryo Sumiyoshi
Éditeur : Glénat
180
pages
Date de sortie : 17/01/2018
Genre : Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

 

 

Présentation de l'éditeur

Des créatures mythiques traitées avec le plus grand réalisme

Plus téméraire qu'un cheval, plus fier qu'un homme, le centaure est un être divin, côtoyant les hommes depuis la nuit des temps. Mais en ces périodes de trouble, les humains les ont réduits à l'esclavage, afin de les utiliser comme “armes de guerre”. Pour sauver son fils, le fier et sauvage centaure Matsukaze se laisse capturer par les humains. Il y fait la rencontre de Kohibari, un jeune mâle de son espèce, apprivoisé par les hommes. Ensemble, ils tenteront une folle évasion pour reconquérir la liberté de leur peuple…


Illustratrice, mangaka, designer pour les jeux vidéo (notamment sur Monster Hunter), Ryo Sumiyoshi est une artiste multi-médium qui a développé un style très personnel, soutenu par de solides bases en dessin. Le réalisme de la morphologie de ses centaures saura vous en convaincre ! Conçu en cinq tomes, cette série vous propose un premier arc de deux tomes, constituant une histoire complète. Parcourez les plaines et les montagnes en compagnie de ces créatures mythiques !

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

Mon avis

Autant il existe des œuvres que j’attends avec impatience et qui répondent à mes espérances, autant d'autres font un flop monstrueux dans mon estime... Et, hélas, « Centaures » est de ceux là, avec une promotion alléchante qui finit par donner un goût amer à notre lecture.

 

Bien que l'idée soit intéressante de mettre en avant les centaures - créatures mythologiques mi-humaines, mi-équines – trop souvent relégués au rang de figurants dans les grandes épopées fantastiques, il est dommage de constater que le dessin et les dialogues ne suivent pas... mais alors pas du tout !

 

Certes, la morphologie de ces êtres majestueux est respectée jusque dans la moindre courbe, par contre les visages. Mon dieu comment vous décrire cette catastrophe ? Hormis quelques plans où la superbe des centaures est mise en valeur, attestant que la dessinatrice n'est pas dénuée de talent : le reste, les expressions faciales principalement, est un florilège de grimaces stupides au point de rendre Kohibari pathétique au possible. Je peux concevoir qu’il découvre la liberté après une vie d'esclavage, mais regardez « Raiponce » de Disney (qui rencontre les mêmes découvertes du monde extérieur) et vous verrez où le bas blesse…

 

Il y avait pourtant de l'idée en voulant nous faire (re)découvrir les centaures dans une aventure mêlant la mythologie à l’état brut et la dite civilisation humaine. Le contexte de guerres entre les hommes avides de conquêtes, certes classique mais efficace ; la coexistence avec des êtres quasi divins que sont les centaures ; des familles déchirées ; la recherche des disparus ; l'envie d’asservir la Nature et ses créatures ; … Oui, les bases pour un bon manga étaient là. Le fond. La forme par contre, houlà non !

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

Rien que de penser à ce centaure, Kohibari, qui a vu son village être mis à feu et à sang alors qu'il n'était encore qu'un enfant ; songer à son calvaire en tant qu’esclave, souffrir de sa double ablation des bras, imaginer la force de caractère, l’abnégation dont il a du faire preuve toutes ces années dans l'espoir, l'attente de rencontrer celui avec qui il pourrait enfin s'évader pour finalement l'affliger d'expressions niaises et sans la moindre valeur artistique… je dis non, non et non.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

 

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

 

Centaures, Ryo Sumiyoshi, Glénat, Seinen, aventure, fantastique, mythologie.

Mais comme l'espoir fait vivre, espérons que le tome 2 rattrape le coup.

ShayHlyn

Commentaires

Vous êtes donc bien généreuse avec 2,5 étoiles pour un "non", chère ShayHlyn! Mais rassurez-vous, comme vous je revendique la subjectivité des avis, surtout quand il faut les résumer avec des cœurs, et qu'on en a que 5 à distribuer. Bonne journée! :-)

Écrit par : benoi Lacroix | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

En tout cas, ça me semble assez parlant sur son appréciation. C'est sûr que ShayHlyn cote plus généreusement que les autres mais j'aime son enthousiasme. Je dois t'avouer que je suis content de voir une note plus mitigée de sa part ;-)))

Écrit par : samba | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Disons que le scénario m'interpelle et qu'il fait gonfler la note générale. Le dessin quant à lui, même si souvent il est pourri, y a truc qui m'empêche de mettre 0 donc ce manga s'en sort avec un petit 5/10
Tout va se jouer avec le tome 2 je pense.

Écrit par : Jeanne | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Disons que le scénario m'interpelle et qu'il fait gonfler la note générale. Le dessin quant à lui, même si souvent il est pourri, y a truc qui m'empêche de mettre 0 donc ce manga s'en sort avec un petit 5/10
Tout va se jouer avec le tome 2 je pense.

Écrit par : Jeanne | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire