15/02/2018

Infection T1

sans-titre.pngb031_-_p005xi006g008.jpgAuteur : Toru Oikawa

Éditeur : Delcourt / Tonkam

192 pages

Genre : Virus - Épidémie

Sortie : le 3 janvier 2018

 

 

Avis de l'éditeur :

Des lycéens jouent à s’enfermer en couple dans la réserve du gymnase. Quand le tour d’Haruki et Kirara se termine, personne ne vient les délivrer. Inquiets, ils se libèrent et découvrent l’horreur. Les morts reviennent à la vie et mordent les vivants pour les infecter. Pour éviter la pandémie, le gouvernement coupe la ville de l’extérieur. Haruki et un groupe d’élèves vont tout tenter pour sen sortir.

 

Mon avis :
Haruki, un lycéen quelque peu timide en pince méchamment pour la belle Satuski. Ses potes lui jouent un mauvais tour en l'enfermant dans l'entrepôt de l'établissement. Une autre élève se retrouve contre son gré, enfermée en ces lieux. La farouche Kirara lui mène la vie dure, et cela dés les premiers instants d'isolement. Contrairement aux apparences, cette simple plaisanterie de les enfermer vire au cauchemar : durant plus de deux journées, ils seront coincés, sans aide extérieure. Une fois, par miracle, sortis de cette situation, ils ne pourront que contempler la dégradation du monde externe. La quasi totalité des lycéens se sont transformés en morts- vivants. Haruki & Kirara ne devront leur salut que par l'intervention de dernière minute de quelques autres rescapés. Commence dés lors, une véritable course effrénée pour survivre!

Ce nouveau Seinen semi-horrifique pose quelques soucis, à savoir si il est bon, moyen ou carrément mauvais. Car en un seul tome, Toru Oikawa a réussi un défi de taille : couronner les trois éléments...malheureusement, pas équitablement!

Son point positif est qu'à partir de rien, il parvient à créer une atmosphère, une ambiance. La rencontre hasardeuse entre Haruki & Kirara, qui ne semblent apparemment pas se connaitre, démarre sur les rotules, et progressivement rapprochera ces deux individus. On s'attend à ce que l'auteur enferme notre héros avec la fille dont il est épris...on se retrouve bel et bien avec notre héros enfermé avec une autre. Bon, c'est une demi surprise. Ce manga tient aussi la distance par le visuel des infectés, dont les bouches et les yeux regorgent de vers. Tout à fait effrayant, malgré un concept déjà utilisé, de manière similaire par Hideshi Hino ou Shintaro Kago. Enfin, on retiendra comme troisième qualité l’héroïne Kirara, qui remercions l'auteur nous offre un visuel sur ses fesses rondes et rebondies sur la quasi totalité de l'album.

Là, se résumaient les ingrédients que nous retiendrons car le reste est hélas de moins bon acabit. En attirant le lecteur par une couverture alléchante, une qualité graphique, certes rudimentaire, mais qui colle parfaitement avec son contenu, on aurait espérer que l'ambiance soit également de la partie...malheureusement, il n'en est rien. Toru Oikawa se brûle lui-même ses propres ailes. Il crée certes les premiers embouts d'une ambiance de morts-vivants zombifiés, mais là où nous espérons voir son scénario décoller, soit on fait littéralement du surplace, soit cinq bonds en arrière sur nos chaises. Bref, plus d'une situation ne colle pas en rapport avec les événements. La belle Kirara par exemple, préfère rester en culotte que de porte des vêtements qu'elle trouve, non issus de la dernière tendance à la mode...nous autres, ne nous plaindrons pas de la voir gesticuler en petite tenue...mais d'un point de vue logique, en relais avec une situation extrême, on peut tout de même mieux faire. Autre exemple : une fois à l'abri dans une pièce du lycée, les survivants fêtent leurs retrouvailles...Quelques instants plus tôt, leurs potes mordaient la poussière. L'auteur cherche sans cesse ce moyen à pousser ses protagonistes vers l'avant...mais sans se soucier de ce qui les précèdent... Étonnant tout de même.

Ce tome d'ouverture sonne faux, si ce n'est les quelques éléments précédemment cités. Peut-être suffit-il de décoincer la situation pour y voir plus clair.

 

infection,toru oikawa,delcourt  tonkam,410,virus,012018

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

infection,toru oikawa,delcourt  tonkam,410,virus,012018

 

infection,toru oikawa,delcourt  tonkam,410,virus,012018

 

infection,toru oikawa,delcourt  tonkam,410,virus,012018

Coq de Combat

 infection,toru oikawa,delcourt  tonkam,410,virus,012018

Commentaires

rarement lu un titre aussi cul cul la praline !!

Écrit par : samba | 17/02/2018

Répondre à ce commentaire

De 1, je trouve que vous avez du mérite de lire ce genre de bouquin !
Et de 2, je vous signale que "cul cul la praline" est ma marque déposée ! ☺

Écrit par : dgege | 20/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire