22/02/2018

Last Man Stories

Couv_319750.jpgPlancheA_319750.jpgScénariste : Bastien Vivès

Dessinateurs : Bastien Vivès & Leveillé Bacci

Éditeur : Casterman

200 pages - noir & blanc

Sortie : le 24 janvier 2018

Genre : Polar

 

Avis de l'éditeur :

 

Quinze ans avant les événements de «Last Man», alors que le jeune Richard Aldana est une star au sommet de sa gloire et un mari volage, Milo Zotis, parrain de la mafia locale, s'apprête à inonder la ville de sector, une dangereuse drogue expérimentale. H, un flic infiltré, et le Corbeau, un justicier masqué aux méthodes extrêmes, tentent de l'en empêcher.

Mon avis :

Amateurs de polars ultra-violents où les plus grands caïds, les gens de la rue et autres drogués pullulent, ce manga vous est destiné! Ici, vous ne rencontrerez pas de réel gentil, tout à fait obsolète à l'heure du polar moderne. Par contre, vous parcourez ce scénario déjanté avec la graine de voyous en tout genre : du flic patibulaire, aux bimbos ravageuses, et autres tatoués prêts à découdre.

Une fois tous ces individus plus que sympathiques mis sur l'échiquier, la danse peut démarrer. La force du récit réside par son second degré, que l'on peut retrouver par exemple dans une série Comics mythique : 100 Bullets. Soyons clairs, on ne peut toutefois pas comparer sur le même plan d'égalité les deux séries. 100 Bullets étant un chef-d’œuvre, difficile de lui mettre des battons dans les roues. Toutefois, Last Man Stories, qui se déroule 15 ans avant les événements de Last Man, reprend une boulimie d'éléments, qui indépendamment ne valent pas grand chose, mais une fois réunis tiennent réellement la cadence.

La ville de Paxtown regorge d'individus sauvages. Et pour l'occasion, la grande finale du Violent Ball fait rage. Les joueuses toutes aussi affriolantes que droguées, vont s'en mettre plein la tronche. Les bookmakers se frottent déjà les mains. Entre règlements de comptes, poules de luxe, et toxicos à la petite semaine, bienvenue dans ce bled vivement conseillé pour vos prochaines vacances. Au moins, vous aurez quelque chose à raconter qui sort du traditionnel !

Le duo Vivès et Bacci s'en donnent à cœur joie. Pour notre plus grand plaisir. Un découpage, on ne peut plus rudimentaire, mais qui respecte le message à transmettre : aller au plus simple et nous en mettre plein les gencives.

Ce type de lecture plaira aux amateurs du genre, qui deviennent à notre époque de plus en plus nombreux. La série B, pour de nombreux lecteurs ou de cinéphiles est un répertoire à part entière. Certains même avoueront davantage prendre leur pied que pour des grosses productions ou des livres vivement conseillés.

 

La marque de fabrique utile et indispensable d'une série B, consiste à tenir le lecteur ou le spectateur en haleine le plus longtemps possible, avec le minimum de temps morts envisageable. Last Man Stories contribue à cela, de manière inintérrompue. Si bien, qu'au final, on en redemande.

 

last man stories,bacci,vivès,casterman,810,polar,012018

Album_R_sf_txt_65px.jpg

last man stories,bacci,vivès,casterman,810,polar,012018

 Coq de Combat

 last man stories,bacci,vivès,casterman,810,polar,012018

 

21/02/2018

Pin up 269 Amanda Conner, une fille qui sait les dessiner !

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

STARFIRE

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

BLACK CAT

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

HARLEY QUINN

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

SILK

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

THE JETSONS

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

PHANTOM LADY

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

POWER GIRL

pin up girls,amanda conner,women of dc comics,marvel comics girls

VAMPIRELLA

 

SAUVAGE

Tome 2: Dans les griffes de Salm-Salm

Couv_294388.jpgScénario : Yann
Dessin : Félix Meynet
Éditeur : CASTERMAN
46 pages
Date de sortie :  4 janvier 2017
Genre : Western, aventures

 

 Présentation de l'éditeur:

Au Mexique, en ce temps-là, certains caressaient l'espoir de se tailler un empire, d'autres rêvaient de gloire, de panache et de médailles... Quand à la troupe, c'était l'envie de butin, de pillage et de jolies femmes... Pour Félix Sauvage, rien ne comptait plus que d'assouvir sa vengeance !  

sauvage,casterman western,yann,félix meynet,légion étrangère,maximilien d'autriche,mexique,juarez,guerre

Mon avis:

Un deuxième tome qui pose les jalons pour le dénouement final. Dès les premières pages nous sommes à Paris et savons que notre héros, Félix Sauvage, a perdu son frère aîné au Mexique et c'est sa sœur cadette, Clémentine, qui doit continuer leur vengeance et poursuivre l'assassin de leur père dans les méandres de cette guerre meurtrière. Félix va, plus tard, rechercher Clémentine, cantinière dans l'armée, disparue au combat et se rapprocher de l'objet de sa vengeance, le marquis Hugues-Bénigne De Trazegnies. Il va aussi se rapprocher de la princesse Agnès de Salm-Salm, bien plus maligne que le jeune sous-lieutenant.

 

Vamos a matar, compañeros !

 

Les auteurs, par les mésaventures du héros, font une description sans complaisance - mais peut-être un peu trop appuyée - de l'horreur de la guerre, montrant des officiers violents et sanguinaires comme le colonel Dupin, chef des "colorados", qui laisse ses hommes tuer et piller sans vergogne et exécute de manière horrible les prisonniers !

sauvage,casterman western,yann,félix meynet,légion étrangère,maximilien d'autriche,mexique,juarez,guerre

Bien que "survolée", la guerre civile mexicaine, au travers de l'expédition française qui plaça au pouvoir Maximilien de Habsbourg afin de préserver les intérêts français, est décrite à la manière violente d'un Sam Peckimpah et les têtes explosent allègrement sous la mitraille. Meynet sait très bien dessiner et les couleurs vives de ses cases illuminent encore plus la sierra mexicaine et son soleil étouffant. Un bon album dans l'ensemble.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 


Tome 3: La Youle

Couv_315470.jpgScénario : Yann
Dessin : Félix Meynet
Éditeur : CASTERMAN
46 pages
Date de sortie :  15 novembre 2017
Genre : Western, aventures

  

 

Mon avis:

Dernier épisode de ce premier cycle (joli terme inventé pour continuer à l'infini les séries), cet album donne donc les clefs des intrigues commencées précédemment. Félix Sauvage va participer au groupe, mené par  De Trazegnies, qui doit échanger la sœur de Juarez contre ses prisonniers français dont font partie Hubert de Salm-Salm et Clémentine Sauvage. L'affrontement final aura lieu dans  la sierra et nous serons surpris par l'identité de certains personnages (quoique !?)

sauvage,casterman western,yann,félix meynet,légion étrangère,maximilien d'autriche,mexique,juarez,guerre

sauvage,casterman western,yann,félix meynet,légion étrangère,maximilien d'autriche,mexique,juarez,guerreOn est finalement un peu déçu par cette histoire ! Certes, comme je l'ai déjà dit, le scénario est plaisant et retors à souhait, avec moult intrigues, trahisons, complots et j'en passe mais tout est raconté trop rapidement et ce premier cycle aurait bien mérité un ou deux tomes supplémentaires afin d'approfondir le parcours des personnages (la Youle, qui donne inutilement son titre à l'album, par exemple) et cette guerre mexicaine ou, comme d'habitude, la France est allée s'embourber stupidement. Yann a étudié son dossier sur la culture mexicaine mais on reste sur sa faim (n'est pas Charlier qui veut). Le dessin de Meynet est bon, ses officiers français, fringants , aux uniformes bariolés ressortent du décor aride du paysage local mais l'ensemble des personnages a encore l'air trop propre malgré les taches de boue sur les pantalons, cela manque de sueur et de crasse (n'est par Giraud qui veut), tout cela nous laisse donc avec un grand sentiment de manque... 

JR

 

à lire aussi la chronique du tome 1:

Couv_194026.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 sauvage,casterman western,yann,félix meynet,légion étrangère,maximilien d'autriche,mexique,juarez,guerre

20/02/2018

Kaamelott - tome 8 - l'antre du basilic

kaamelott, astier, dupré, casterman, humour, série tv, adaptation, humour potache, table ronde, chevalier,01/2018kaamelott, astier, dupré, casterman, humour, série tv, adaptation, humour potache, table ronde, chevalier,01/2018Scénario : Alexandre Astier
Dessin : Steven Dupré
Éditeur : Casterman
48 pages
Date de sortie :  janvier 2018
Genre : humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Arthur et ses sujets de Kaamelott pénètrent dans le mystérieux Antre Du Basilic pour une de ces odyssées souterraines périlleuses qui peuplent la carrière des aventuriers en quête de gloire et de trésors. Cette fois, le labyrinthe est habité par le terrible Basilic, une créature capable, si vous avez le malheur de croiser son regard, de vous changer en pierre...  

 

"- Qu'est-ce que vous avez reçu ?  Une flèche ?

- Une botte ! "

 

Mon avis

Je ne suis à priori pas un grand fan des adaptations de séries télé en BD. A quelques exceptions près on a souvent droit à un bouquin qui sent le produit marketing à plein nez et donc à un ratage complet d'un point de vue bédéphile.

Avec Kaamelott la donne est un peu différente parce que le créateur, auteur et interprète de la série TV est aussi aux commandes de la BD. Alexandre Astier est un touche à tout qui a ce petit côté énervant de ceux qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent. Et puis, je suis un grand fan de cette comédie Arthurienne, de l'écriture d'Astier, de son humour décalé et de sa façon de diriger ses comédiens, ce qui peut tout autant lever mes a priori que les renforcer !

kaamelott,astier,dupré,casterman,humour,série tv,adaptation,humour potache,table ronde,chevalier,012018

Évidemment, même si on y retrouve toutes les qualités d'écriture d'Astier, l'ambiance et les situations rocambolesques de la série télévisée, la BD est un cran en dessous de l’œuvre originelle. Tout simplement parce qu'il manque ce formidable jeu des acteurs de la version télé qui en fait tout le sel. Le ressort comique de cette série est une habile alchimie entre des textes et des dialogues ciselés à la perfection, des situations totalement absurdes et un jeu d'acteur sans esbroufe et d'un naturel saisissant de réalisme.

Le lecteur devra donc faire appel à sa mémoire ainsi qu'à ses talents d'acteur et lire l'album en jouant les personnages. En réussissant cet exercice, l'album revêtira alors sa parure comique sans laquelle il n'aurait que peu de saveur. Eh oui ! Kaamelott sans les voix de Kaamelott, c'est pas pareil !

Côté dessin, Steven Dupré s'en sort avec les honneurs. Les personnages ont les traits des acteurs, avec parfois un peu de maladresse, mais enfin on les identifie sans problème. Le tout rentre dans les codes de l'héroïc fantasy sans fioritures et sans grands effets, l'essentiel de cette série étant les personnages et les dialogues.

Concernant l'histoire qui vous paraitra d'une banalité affligeante si vous êtes un féru du genre héroïc fantasy, cette quête ne vous surprendra pas et vous n'en saurez la fin que dans le prochain volume.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

kaamelott,astier,dupré,casterman,humour,série tv,adaptation,humour potache,table ronde,chevalier,012018

 

kaamelott,astier,dupré,casterman,humour,série tv,adaptation,humour potache,table ronde,chevalier,012018

 

kaamelott,astier,dupré,casterman,humour,série tv,adaptation,humour potache,table ronde,chevalier,012018

 

kaamelott,astier,dupré,casterman,humour,série tv,adaptation,humour potache,table ronde,chevalier,012018,510