15/10/2010

Bruxelles Métropole T3: Meurtres au chalet Robinson.

Bruxelles Métropole3.jpgBruxelles Métropole.jpgAuteurs : Di Giorgio et Santander.
Editeur :Glénat.
C’était au temps où….
Bruxelles, fin du XIXe siècle. Sur fond de crise économique et de misère sociale, la piste du Chalet Robinson virevolte de plus belle, comme pour exorciser la morosité ambiante. Parmi les danseurs enivrés, deux jeunes sœurs à la beauté généreuse se laissent bercer par l’insouciance de leur âge. Elles savaient devoir se méfier, pourtant. Depuis plusieurs mois en effet, un tueur rôde dans la ville, à l’affût de proies faciles. Il compte déjà une vingtaine de victimes à son funeste compteur... Pour débusquer le satyre et démêler l’écheveau d’une enquête qui piétine depuis trop longtemps, le commissaire Fourier fait appel à la sagacité (et au charme) de Mélina Grevesse.

Camarades !
Toute ressemblance avec une autre BD serait que pur hasard ou totalement fortuite. Voilà bien une phrase que l’on aurait pu trouver au début de cet album. Voyez plutôt, 2 bonnes se font attaquer par un mystérieux tueur après un bal musette .Les enquêteurs trouvent une piste dans le milieu des bordels. Ça ne vous fait pas penser à …Miss Pas touche ce début de scénario ? Bon, les similitudes s’arrêtent là déjà rien que du point vue graphique. Je dois reconnaitre que le dessin de Santander est tout simplement magistral, il suffit de regarder les pages 22 et 23 montrant la grande place de Bruxelles pour s’en persuader. Un truc qui m’a bien surpris, c’est le nombre de coloristes, 6 au total dont un spécial rien que pour la couverture. Une fameuse organisation en perspective donc pour un résultat très correct .Sinon, cette BD met surtout l’accent sur l’ambiance de Bruxelles début 1900. Je crois qu’on peut même parler de nostalgie avec un peu de belgitude comme pour la page 43.Comme les auteurs ont misé surtout sur le décorum , l’intrigue policière est assez basique .On se demande même ce que vient faire la pétillante Mélina dans cette affaire à part jouer au pot fleur .Je termine par une phrase qui m’a bien fait rire «  Encore un peu de Campagne ? Je le fais venir tout spécialement de France » …..Allez sans blague !
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.


bruxelles.jpg

Inscrivez vous à la newsletter

11/10/2010

Le chant des stryges T13:Pouvoirs.

Chant des Stryges (Le)13.jpgChant des Stryges (Le).jpgAuteurs: Guérineau et Corbeyran
Editeur: Delcourt

La solution finale.
Sept années se sont écoulées, sept années au cours desquelles Debrah est devenue l’héritière du trône de Sandor G. Weltman. Elle dispose d’une fortune colossale et d’une équipe ultra compétente mais son positionnement concernant le sort des Stryges est loin d’être limpide. Des événements récents incitent à penser qu’elle a choisi la voie de l’affrontement. Les Stryges exigent sa mort..


Ouverture.
Comme j’ai toujours le tome 12 en travers de la gorge, j’ai décidé de ne plus suivre les stryges. Mais mon ami André, ne voulant certainement pas vous laisser dans le désarroi le plus profond me l’a passé avant même de l’avoir lu. Quel altruisme cet André. Alors, globalement, un album bien meilleur que le précédent, vous me direz que ce n’était pas bien difficile tellement il était pourave. Déjà le graphisme et les couleurs son nettement plus soignés et on retrouve une certaine joie à retrouver Debrah et ses amis (ou ennemis) .Le scénario (le 200e de Corbeyran !)est essentiellement une mise en place en se basant sur les 5 personnages principaux de l’histoire. Debrah en héritière de l’empire Weltman, Jill en tueuse à gage indestructible, Nivek de nouveau en forme (il était temps, en espérant ne plus le revoir en dépression dans 2 albums), Abeau et Cyliane toujours aussi chiants et un p’tit nouveau, Sinner le méga sérial killer. Voilà, c’est plaisant à lire mais je dois avouer que ça ne m’insiste toujours pas à reprendre cette série…. Chat échaudé craint l’eau froide……
7-17b0.gif

 

 

On ne parle sur le forum.



Chant des Stryges (Le)1.jpg

Inscrivez vous à la newsletter.

20/09/2010

La liste 66 T5:Californie.

Liste 66 (La)5.jpgListe 66 (La).jpgAuteur :Eric Stalner.
Editeur : Dargaud.
Au bout du chemin.
J.-F. Kennedy et Marilyn Monroe sont les icônes d'une Amérique conquérante. Mais les tensions entre les deux blocs sont au paroxysme d'un monde trouble, celui de la guerre froide. Un citoyen américain, Alex, semble à l'écart de tout cela. Et pourtant il détient une liste qui va mettre sa vie - et celle de son fils - en péril. Une liste sur laquelle des noms apparaissent et qui inquiète au plus haut point le FBI et le KGB...

Sur la route 66.
Mes regrets sincères
Vraiment désolé pour toi
Tu repars vers tes galères
Mais cette fois ça sera sans moi

Sur la route 66
Personne ne t’attends là-bas
Plus de tomes,
Pages désertiques,
Y’a que des fantômes
Qu’Alex ne voit pas

Route légendaire
Croisée des meurtres
Mais maintenant sans vie
Dans l’oubli
Au bout du rêve
La série s’achève
Sur la route 66 – 66

Sur la route 66
Quand Stalner y était roi
Agents, espions, clown
Etaient hors du temps Hors la loi
Beaux cosaques, KGB ou vodka
Synonyme communisme, pas de liberté,
Fin des chimères,
Le passé se perd
Sur la route 66 – 66

Elle traversait d’est en ouest tout le pays
Des neiges du Nord au soleil de Californie

Sur la route 66
Les lecteurs t’attendent là-bas
Plus de tomes,
Pages désertiques,
Y’a que des fantômes
Que rob ne voit plus

Route légendaire
Croisée des mystères
Mais maintenant sans vie
Dans l’oubli

Au bout du rêve
La série s’achève
Sur la route 66 – 66
7-17b0.gif

 

 

 

Inscrivez vous à la newsletter.

 

 

Liste 66 (La)1.jpg

 

 

19/09/2010

Jason Brice T3: Ce qui est révélé

Jason Brice3.jpgJason Brice.jpgAuteurs : Jovanovic et Alcante
Editeur : Dupuis.

Destin prévu.
Parti sur l'île écossaise où il est convaincu que se terre Morgan Fatoy, il découvre dans la fermette de l'écrivain une série de carnets à son nom. Effaré, il y lit le récit de sa vie, relatée dans le détail... jusqu'à sa mort, imminente !

Dans ma boule, je vois
-Bonjour madame Samba Soleil
-Bonjour m’fi.
- J’aimerais connaitre mon avenir madame.
-Alors en premier, je vois que tu vas me donner 50 euro .
- Ah oui, et pour ma vie sentimentale ?
-Nada, rien par contre je vois que tu vas lire une BD
-Vous avez vu mon sachet du fil d’Ariane vous.
-Mais non, insolent comme oses-tu douter de mes talents de voyeuse.
- Excusez moi grande vizirette .
-C’est mieux, alors ta BD, c’est Jason Brice Tome 3, non ?
- Euh oui
- Et bien je peux te dire que tu y trouveras quelques flashbacks annonçant quelques belles révélations  tendance dark vador .
-Mais ce n’est pas une BD de science fiction Jason Brice !
-Tu n’écoutes pas mon p’tit fi .C’est une bonne BD ésotérique.  On aurait pu croire à une série policière avec le tome 1 mais on a tourné résolument du coté obscure du fantastique. Le découpage  de Jovanovic  est vraiment excellent mais bon, venant d’un serbe ça ne m’étonne pas.
-Et pour ma vie amoureuse ?
-Le désert, j’ai dit .Pour revenir à l’essentiel, ta BD est très agréable à lire, c’est très fluide et le cote spectaculaire de certaines scènes m’ont bien plus. Bref, je conseille et je vois déjà un 2e cycle.
 - Rien d’autre m’dame ?
-Si, médites sur la morale de cette histoire, c’est toi qui dicte ton avenir, pas les autres.
-Je peux ravoir mes 50 euro ?
-Dehors mécréant.
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

5jb0149b.jpg