14/09/2011

La geste des chevaliers dragons t12 :Ellys.

Geste des Chevaliers Dragons (La)12.jpgGeste des Chevaliers Dragons (La)12p.jpgAuteurs : Ange et Cossu.
Editeur : Soleil.
Sortie : 06/2011

Dragon or not dragon ?
Quinze ans auparavant... Le récit des exploits du Chevalier Jaïna et de son écuyère Ellys, parties occire la Bête, a marqué l’histoire de l’Ordre des Chevaliers Dragon. Mais leur Geste s’était terminée en tragédie... Aujourd’hui... Ellys est mariée dans les terres du sud. Heureuse... ou presque, jusqu’à ce que les rumeurs commencent à effleurer sa vie. Les morts. Le Veill. Les disparitions. Un Dragon. La malédiction ? Ou la chance d’une nouvelle aurore ? Le passé n’est jamais une malédiction...

J’assume….
Vous pourrez admirer sur la couverture de ce tome 12 de la geste, un magnifique stickers « la suite du mythique tome 1 ».  Et bien, on construit vite des légendes à partir de pas grand-chose de nos jours.
Mais ne nous arrêtons pas au marketing, ouvrons donc cette suite d’il y a 15 ans. Oh surprise, enfin un dessin à la hauteur. Ça nous change des graphismes bien pouraves des derniers tomes. Un trait fin qui a comme qualité première d’être expressif et esthétiquement agréable à l’œil. On peut se demander d’ailleurs pourquoi n’avoir pas  poussé un peu plus l’effeuillage des pucelles  …un petit combat topless c’est toujours un plaisir surtout qu’a cet âge là, le maintien est encore de mise. Autant assumer son lectorat de bons mâles voyeurs.
Pour l’histoire, on revient aux bases avec le combat final contre un vilain dragon. Bouhhhhhh le méchant cracheur e feu. Tiens au fait, comment le mec, le Henj, survit au Veill ?
Allez ne soyons pas mauvaise langue, il y  avait tellement longtemps qu’on n’avait pas eu un récit correct qu’on s’y plonge volontiers en  fermant les yeux sur  le peu de subtilité qu’on y trouve.
Un album cossu de fil blanc à lire pendant les longues soirées pluvieuses de cet été 2011.
Dessin 8/10
Scenario 5/10
Global :

6-17af.gif

 

Geste.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

28/08/2011

All watcher T7 : le trou noir financier.

I.R.$. - All Watcher7.jpgI.R.$. - All Watcher7p.jpgAuteurs : Bourgne et Desberg
Editeur : le lombard.
Sortie : 06/2011.

Cosmique .
Il aura fallu sept albums et beaucoup trop de sang versé pour que Larry B. Max et Mia Maï parviennent à mettre un nom sur All Watcher : Kazan Zorloff ! Mais le plan de « celui qui voit tout » semble avoir fonctionné. Maintenant en train de prendre la fuite, il poursuit un objectif connu de lui seul, car un trou noir aspire tout ce qui se trouve à proximité, ne laissant que le néant. Pour empêcher cela, il faudrait connaître son plan...
Bling Bling.
Pas de chance pour All Watcher , mais c’est Samba qui s’occupe de la chronique de cet ultime tome de ce spin off de la série IRS. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis assez réfractaire au style Desberg.
Je commence par le bon point : le dessin de Bourgne. Un trait réaliste, précis et agréable à suivre qui respecte parfaitement l’univers IRS.  Il n’y a eu que le dessin de Koller qui a dénoté dans l’ensemble.
Pour l’histoire, au milieu des cours d’astronomie et de la  haute finance, on retrouve un Larry Max nettement plus hargneux que d’habitude (certainement le surmenage).Le voilà transformé en James Bond essayant de sauver le monde (quel mamour  ce Larry). On a l’impression de suivre une série US style 24 Heures chrono tellement l’action et l’urgence sont omniprésents. Du classique en somme pour l’agent des finances .La partie intéressante vient via des flashbacks de la vie du fameux All Watcher .Mais bon, j’ai trouvé tout ça pas très crédible (surtout les scènes d’action et le rendu du tsunami) et puis dépenser 84 euro pour simplement se vider l’esprit, je trouve ça cher payé. Je sais que vous êtes nombreux à apprécier cette série mais j’assume mon statut d’irréductible gaulois devant ces albums bling bling sans âmes.
6-17af.gif




On en parle sur le forum.

I.R.$. - All Watcher7v.jpg


Inscrivez vous à la newsletter.

24/08/2011

La brigade de l’étrange T1 : le fantôme de Ploumanach.

Brigade de l'étrange (La)1.jpgbrigade.jpgAuteurs : Chanoinat et Marniquet.
Editeur : Albin Michel
Sortie : 11/2005.

Chimère.
Une série de meurtres effroyables a été commise dans la région des Sables d'Or, en passant par le Cap Fréhel et le fort de la Latte. A chaque fois fut aperçue, la nuit venue, la silhouette terrifiante d'un personnage errant sur la lande, sans tête et avec une jambe de bois. La rumeur veut que le Comte de Kermadec soit de retour sur ses terres ancestrales. Mais le sergent Leguen certifie avoir vu le Comte se faire décapiter par un sabre prussien sur le champ de bataille après qu'il ait eu la jambe arrachée. Les villageois et marins de la région ont aussitôt fait le rapprochement entre ces crimes horribles et la silhouette errante qui les accompagne, avec le fantôme du Comte venu hanter pour toujours la lande de l'Armor, déjà bien peuplée de Korrigans, d'Ankou et autres revenants...

Bienvenue chez les fous !
Là, il est clair que mon bon ami André (mon fournisseur de BD d’un autre temps) a tapé fort, très fort même. Si vous connaissez cette brigade de l’étrange, je vous tire mon chapeau et je vous soupçonne d’être un lecteur nostalgique ou classique .Car voyez vous, nous sommes ici en présence d’une BD très old school : vieux papier, couleurs délavées, dessin hyper classique et bien figé avec un scénario minimaliste et hallucinogène. Je suppose que c’était voulu des auteurs de faire cette BD vintage mais que tout ça est d’un ridicule consternant. Pour vous faire une idée, je me suis cru chez Scoubidobidouuuuuuu.
En gros il y a un fantôme (yarhh,yaahh,yarrh) qui tue plusieurs personnes, la brigade de l’étrange arrive, on se bagarre , on visite les différents suspects ( on se rixe de nouveau) , on trouve le fantôme, on se rebagarre ( ah oui j’avais oublié , au début de l’album on jouait déjà des poings) et en une page( la dernière ouf !!) on connait tout des motivations des protagonistes. Le must c’est que c’est assez bavard, on sait tout de leurs occupations, je m’attendais presqu’à  connaitre le nombre de bières bues.J’ai rarement lu un scénario aussi faiblard .Mais qu’est il arrivé à l’auteur de Thomas Silane pour nous pondre un truc pareil ?
Le pire c’est qu’il existe 4 tomes de cette série et que 12 tomes étaient prévus .Comme le dernier date de 2007, je suppose que le nouvel éditeur Glénat à clôturer là ce grand chef d’œuvre du 9e art. Rendons grâce à ce grand éditeur.
3-17ac.gif




On n’en parle pas sur le forum, pas la peine.

Brigade de l'étrange (La)1p.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

22/07/2011

Angor Tome 1 à3.

angor.jpgangor2.jpgAuteurs : Gaudin et Armand
Editeur : Soleil.
Sortie : 01/2011

Abracadabra.
Le royaume d’Angor... La population y vit, formée sous forme de castes. On y fait la rencontre de Talinn, Lorky, Evrane. Pas facile pour eux de vivre quand les parents sont de pauvres fermiers et qu’ils seront obligés de suivre cette « voie ». D’une certaine façon résignés, rien ne les empêche pourtant de rêver d’aventure, de chevalerie... de liberté surtout.
Mais s’ils veulent décider de ce qu’ils feront, de ce qu’ils seront, ils devront bien être obligés de prendre leur destin en mains. Et d’aussi quitter la cité... L’occasion va leur être donnée après une bataille meurtrière entre deux chevaliers à laquelle ils ont été témoins. Ils récupèrent sur les lieux du combat un collier dont ils n’imaginent pas de prime abord les propriétés. Ce pendentif, en effet, a un pouvoir exceptionnel : il permet de passer à volonté de leur âge actuel à un autre âge MAIS UNIQUE de leur choix..
L’objet va être l’élément qui va déclencher leur départ pour un long voyage. Mais ce voyage pourrait se révéler dramatique car un membre de l’Ordre des Epées va se lancer à leur poursuite...

Mon ordinaire.
Voilà bien une BD où faire une chronique est un  véritable supplice pour moi. Car voyez vous, je n’ai pas grand-chose à dire à son sujet .C’est typiquement le style de BD sans grand défaut mais aussi sans grande originalité ni magie …une BD moyenne est somme. C’est de la HF ordinaire avec ses codes habituels correctement dessinée. On note néanmoins une finition un peu  plus expéditive sur certaines cases. Comme les personnages sont assez légers (sauf Lorky), j’aurais aimé y retrouver plus d’humour. Quand je parle de légèreté, c’est que les protagonistes manquent réellement de coffre surtout au niveau de leur caractère, j’ai vraiment eu du mal à me sentir concerner par leur quête de liberté .C’est peut être un problème de génération, il est vrai que cette série est plutôt destinée à un lectorat jeune. Bon j’arrête là car vous allez me dire que pour un mec qui n’avait rien à dire, j’en fais des tartines avec rien.
6-17af.gif


On en parle sur le forum.

angor3.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.