03/02/2010

Le casse,Diamond.

Casse (Le)1Casse (Le)Auteurs:Bec et Teague.
Éditeur:Delcourt.
Temps de lecture :35 min.

Aglagla.

Sibérie, de nos jours. Dans cette région oubliée de la civilisation, deux hommes se font embaucher pour travailler dans une mine de diamants. Mais leur arrivée cache un plan audacieux. Envoyés en repérage, ils doivent préparer le braquage de l'extrême : celui d'un des convois de diamants qui, tous les deux mois et sous très haute protection, quittent cet enfer blanc et ses températures polaires.

Atchoum.

Le casse est une nouvelle série concept qui réunira au total 6 albums réalisés à chaque fois par des scénaristes et dessinateurs différents.
C'est le duo Bec -Teague qui ouvre donc le bal avec Diamond .L'ambiance y est glaciale à mourir puisque les auteurs nous invite à un petit séjour en Sibérie profonde .Franchement , j'y ai cru , le dessin moderne de Teague rend bien la froidure de cette région . On grelotte presque en lisant les préparatifs de ce vole des plus téméraires .Le scénario de Bec est bien construit et apporte au final quelques belles surprises .Malheureusement , le pochette est nettement trop parlante et on se doute très vite de ce qui va se passer . En outre, oubliez vite vos notions de plongé en eaux profondes , ça risque de casser un peu la faisabilité de l'affaire. Bref, on est loin du Casse « parfait » mais bon , l'album se lit avec envie . Sinon, je ne suis pas trop chaud envers ce genre de concept , un peu comme pour Sept du même Chauvel, on risque de tomber sur des albums disparates à la qualité  très variable .Alors je vois ce premier tome comme un joli tire de barrage pour créer une belle diversion. Les diamants sont éternels , je ne pense pas que cet album le sera aussi.
surprises.smileysmiley.com.6
On en parle sur le forum.

Casse (Le)2

02/02/2010

L'âme du samouraï.

Ame du samouraï (L')2Ame du samouraï (L')Auteurs:Marz et Ross.
Éditeur: Delcourt.

Le périple.
1704 au Japon. Asukai Shiro est l'unique survivant de son clan après l'attaque d'un seigneur de la guerre chinois. Laissé pour mort sur le champ de bataille, il se lance sur les traces de sa maîtresse, Dame Yoshiko, qui a été enlevée. Devenu Rônin - un samouraï sans maître - Shiro jure de la retrouver coûte que coûte. Sa quête désespérée le mènera jusqu'à la cour du roi Soleil.
A la poursuite du diamant oriental .
Voilà bien une BD très étonnante .Il s'agit à la base d'un comics parlant d'un samouraï (donc fatalement japonais) qui part à la poursuite de sa bien-aimée jusqu'à la cours de Louis XIV. Si ça ce n'est pas mélanger les genres, je n'y connais plus rien. On y retrouve donc pas mal de combats car notre Shogun inversé est prompt à dégainer ses sabres  , un peu d'érotisme car sa belle est aussi prompte à lui démontrer son amour et aussi un peu d'humour surtout dans la bouche du marchand arabe et des 3 mousquetaires .L'âme du samouraï est surtout un bon divertissement accompagné d'un dessin assez somptueux .On y trouve néanmoins quelques belles facilités scénaristiques qui peuvent bafouer votre honneur de lecteur exigeant . Voilà une BD anti prise de tête qui m'a bien plus dans sa globalité .

surprises.smileysmiley.com.7

28/01/2010

Le juge sans terre T1: Lumière éteinte.

Juge sans terre (Le)1Juge sans terre (Le)Auteurs :Buenia ,Fraioli ,JM Stalner et Elvire De Cock.
Editeur : Glénat.

La cours.
Londres. 1876. Sur les confortables fauteuils clubs de L’Athenaeum, un cercle très select, Lord Rollins ne se doute pas que le paquet qu’il vient de recevoir contient sa mort, sous la forme d’un cobra qui va lui dévorer la gorge. Il n’imagine pas non plus que son ami, un certain Adrien Mugrave, un riche bourgeois surnommé le Juge sans terre depuis qu’il a distribué les terres de son père à ses paysans, n’est peut-être pas pour rien dans cet assassinat… Un étrange
personnage que ce Mugrave. Le visage à demi ravagé par d’anciennes rixes. Des agissements sans doute à la limite de la légalité. Et puis beaucoup d’étonnants secrets. Qui vont soudain l’obliger à fuir Londres vers sa ville natale, Villefranche-sur-Saône…

Le juge…. on se lève, milliard !
Un juge comme personnage principal avec option greffier n’est pas une histoire si courante. En plus le juge est un mystère à lui tout seul : Blessé, fuyard et enquêteur, qui dit mieux ?
Le début du tome commence d’une manière sinueuse, on rampe sur 2 meurtres et là-dessus on rajoute certainement pour lier la sauce, un troisième pour réveiller de vieux démons. Bref, il faut s’accrocher mais au fil de l’album, on commence à apprécier le foutou caractère de Musgrave . Mais pour le moment, difficile de se faire une idée précise tellement le premier repas fut copieux et remplit de mystérieuses saveurs. A noter, les très judicieuses couleurs d’Elvire De Cock .Un très belle palette de teintes qui collent parfaitement à ce récit policier plutôt sombre.
surprises.smileysmiley.com.6

On en parle sur le forum + le sondage.

jugesansterre

27/01/2010

Post Mortem.T1:Les soeurs de Babel.

Post mortem1Post mortemAuteur : Nicaise et Pistis
Editeur : Joker (Collection HZ).
Temps de lecture : 25 min.

Meurtre religieux.
Francesco est un prêtre sur le tard qui a eu une petite fille nommée Eva. Un soir alors qu’il est seul à plancher sur des diapositives, il appelle Katy, une spécialiste de l’archéologie de sa connaissance, afin de lui parler de choses importantes. Peine perdue, car Francesco est étranglé et laissé pour mort par un homme étrange en costume sombre. Mais Francesco a survécu à son assaillant, et est désormais plongé dans un profond coma, d’où il est capable décrire des choses inconsciemment.
Le curé de trop.
Vite lu, vite oublié et vite rendu à son propriétaire .Je vous invite clairement à passer votre chemin si vous ne voulez pas être déçu .Pourquoi ?
Un, la structure du récit est assez repoussante. On passe souvent du coq à l’âne dans cet album. D’ailleurs, il m’a fallu souvent 2 ou 3 cases pour m’en rendre compte tellement elles sont « spectaculaires ».
Deux, rien d’original dans cette histoire, re bis répétita  avec une enquête ésotérique à la sauce Nostradamus (et oui encore lui, on se demande où irait chercher l’inspiration les auteurs s’il n’avait pas existé).
Trois : C’est très peu crédible. Le comportement d’Eva m’a surpris plus d’une fois  .En plus, où sont les motivations du tueur ? Certainement dans le tome 2 de ce diptyque.
Quatre : Le dessin de Nicaise est certes caractéristique mais mon dieu que ses expressions faciales  deviennent vraiment démodées.
Cinq : Post mortem, tout est dans le titre.

N’en jetez plus, la coupe est pleine.
surprises.smileysmiley.com.3


Post mortem2