17/07/2009

Atalante, La Légende.

atalanate04_88913atalanate04v_88913Auteur : Crisse.
Editeur : Soleil.

La Légende.
Les Boréades, Calaïs et Zétes, sont enlevés par les Harpyes. Ces dernières les emmènent dans leur forteresse du ciel.Pour les délivrer, Jason envoie Atalante capturer les Chevaux volants.

On n’y croyait plus.
Il aura fallu une atalattende de 6 ans pour voir enfin ce tome 4 .L’auteur s’en excuse d’ailleurs au début de ce tome.
Bon je vais faire bref pour ne pas me mettre à dos tous les admirateurs de Crisse. C’est gentil et typiquement Soleil!

surprises.smileysmiley.com.6

On en parle sur le forum.

atalante01

16/07/2009

Climax ,T3 et 4.

Climax03_87234Climax04_87235Auteurs :Brahy ,Corbeyran et Braquelaire.
Editeur : Dargaud.
Supposition.
On a voulu empêcher l’agence Imago Mundi d’observer de trop près la région de Gakona, Alaska. Il faut dire qu’on y trouve des pipelines, des aurores boréales artificielles et des orques échouées par bancs entiers, provoquant une véritable catastrophe écologique. Les coupables sont tout désignés : le groupe pétrolier Eggo ou l’US Army. Et que font de véritables scientifiques lorsqu’ils sont confrontés à un problème qu’ils ne comprennent pas ? Ils vont sur le terrain, ils font des analyses et tirent les conclusions qui s’imposent ! À condition d’être encore en vie, bien sûr…
Mon brainstorming.
A la lecture de ce tome 3 et 4 de Climax, je comprends mieux pourquoi j’ai arrêté la série mère « Imago » Mundi » .C’est tout simplement ennuyant. J’admets bien volontiers  que les sujets abordés dans cette BD sont d’actualité et reposent sur des bases scientifiques solides, que les manipulations militaires et financières sont justement décriés mais il n’y a rien à faire, c’est assommant comme série. Quand vous achetez une BD, le plus souvent c’est pour vous évader  et pas pour vous torturer avec des échanges de point de vue à n’en plus finir sur de vagues hypothèses. En plus, on arrive à nous répéter 2 à 3 fois la même information ou alors c’est des échanges d’amabilité au téléphone. Bref, ça manque cruellement de rythme .Le dessin est de bonne facture, le seul hic, c’est qu’il n’apporte pas un plus car montrer les ¾ du temps des personnages qui discutent, ce n’est pas très folichon. On en arrive même à nous montrer une partie de billard. Imaginez-vous, il faut être au comble de l’ennui pour regarder une partie de billard non ? Allez, encore une couche, il faut aussi le trouver le dessin sous les phylactères !
Si vous aimez les blablas interminables, cette BD est pour vous, les autres fuyez !
surprises.smileysmiley.com.4

climax4

13/07/2009

Beast:Amrath, la reine sauvage.

9782803625260cm1beast2_plaAuteurs: Guerrero (pas Chavo)et Cheilan.
Editeur : le Lombard.


Le truc bidule.
Les anciennes civilisations humaines ont été ravagées par une mystérieuse catastrophe dont les survivants ne peuvent admettre l'origine magique. Trois peuples s'affrontent dans une guerre sans issue: les humains, les autres-machines et les hybrides. Jadis tombées en torpeur, les divinités ancestrales se réveillent et s'incarnent sous forme d'animaux gigantesques qui cherchent un remède, mais refusent d'agir de concert dans leur quête. Uok, l'aigle, voudrait unir les hommes face au péril droïde. Tône-Teth, le serpent,
Appelle ses fidèles et fomente de sombres plans. Amrath, la panthère, observe. Au milieu du chaos, Yunze, le chien-Gardien, piste la petite Nay. Cet enfant déchiré par le conflit qui gronde, n'est pas au bout de ses peines... ni de ses surprises !

Ma mythologie.
J’aurais presque pu dire ma phrase légendaire : C’est du grand n’importe quoi .Presque car certains éléments sauvent cette « bête » BD du naufrage.
Mais commençons par ce qui m’a  fait tiquer .Primo, on est en manque d’information flagrante pour bien comprendre les combats qui se déroulent d’une façon quasi ininterrompue dans ces 2 tomes. Deusio, c’est un supplice de suivre ces fameuses scènes d’action, on s’y perd très très vite. Tertio, les dialogues sont d’une platitude navrante, si encore on avait une dose d’humour mais même ça, on oublie.
Sinon, la petite amourette de la fin de tome 2 (assez nunuche d’ailleurs) donne un peu d’attrait pour lire la suite .Il faut dire qu’on commence seulement à situer tous les personnages et leur rôle. Presque 2 tomes pour sortir du brouillard, il faut être percevant pour ce rendre compte qu’il s’agit d’une nouvelle mythologie grecque à la sauce Soleil. Je sais qu’il s’agit d’une BD éditée au Lombard mais franchement on se dirait chez l’astre lumineux tellement le dessin y fait penser. Ça doit être la petite dose d’expression manga qui doit faire la différence.
Au lieu donc du grand n’importe quoi, je dirais « quel drôle de bazar ».
surprises.smileysmiley.com.5


beast11

28/06/2009

Gabrielle B, Naufrages T3.

GabrielleB.3_22102008_213432gabrielleb3_plaAuteurs :Robet ²
Editeur :Emmanuel Proust.

Naufrages²
Juin 1805. Gabrielle B., espionne de l'Empereur, évadée des geôles anglaises erre dans la lande brumeuse et traîtresse du Devon. Recherchée par l'armée britannique, devenue l'ennemi public numéro un, elle trouve refuge chez un voleur de poneys, qui la mène tout droit dans l'antre d'une bande de naufrageurs. Leur chef est français... Se pourrait-il qu’il soit Lagny, l’ennemi juré de Gabrielle ?
Naufrages ³
Je suis assez surpris de voir  de bons avis sur le net pour cet album .Vous l’aurez compris, je vais encore jouer au vilain mouton noir car pour moi cette BD a encore de nombreux progrès à faire. Tout d’abords, l’interaction entre le texte et le dessin n’a été qu’étonnement tout au long de cet opus. Où je m’attends à voir dessiner la surprise, je n’y ai vu que de l’amorphe. En parlant d’expressivité, les personnages tirent la gueule en permanence.  Parfois, c’est le texte qui est complètement à la masse comme par exemple à la page 19 : suite à une bagarre qui est subitement devenue générale ?????? , Christopher reçoit un violent coup de poing et la seule chose qu’on arrive à faire dire à Gabrielle, c’est  « Bon sang réveille –toi ! ».Et c’est ainsi tout le long de l’album. J’en rajoute encore une couche avec les transitions aussi abruptes que les falaises de Douvre  pour donner au final un album guère passionnant et très confus. Allez, deux  points positifs: les pochettes et de voir le mot fin à la dernière page.
C’était Samba Vitriol à la fiole.

surprises.smileysmiley.com.3

 

GabrielleB.3_