11/06/2009

Le sabre et l'épée, le mont des neuf merveilles.

87294_csabre et epeeAuteurs :Chauvel ,Boivin et Araldi.
Editeur : Delcourt.

La quête du petit scarabée.
Conscients du poids qui pèse sur leurs épaules et de la responsabilité qui est la leur, Wu Gang et Xiaoling ont accepté d'aider Erlang. Ils doivent désormais voyager jusqu'au mont des Mûriers pour reforger l'épée qui seule peut vaincre leur ennemi et restaurer l'équilibre du monde. Aux difficultés du voyage s'ajoutent des tensions, une rencontre surprenante et une fuite éperdue dans la nuit...

Mes métaphores.
Une série agréable à lire dont l’ambiance « samouraï » est très bien retranscrite pour Boivin et pas de la bière. Les personnages sont attachants et les scènes de combat nombreuses, de quoi donner un grand dynamisme à cette BD. Je vous invite d’ailleurs à relire mes chroniques précédentes en utilisant les colonnes (lettre S) pour en savoir plus car maintenant comme on parle souvent en métaphore dans cette BD, je vais vous en proposer quelques unes.

Heureusement que Jésus-Christ n'est pas mort dans son lit. Sinon en Bretagne, il y aurait un sommier en granit à chaque carrefour. Jean Yanne .Les eglises seraient devenues des Formules 1.

Sarkozy ? Il faut lui marcher dessus, pour deux raisons. La première ; c'est la seule chose qu'il comprenne. La seconde : cela porte chance. Jacques Chirac .Sacré Jacques va mais pas à faire tous en même temps sinon il finira comme Mussolini.

La recherche a besoin d'argent dans deux domaines prioritaires: le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête. Desproges .Et c’est hélas toujours d’actualité. Pauvre humanité.

Le tango, je me demande pourquoi ça se danse debout. Sacha Guitry .Car les femmes aiment mettre de jolies chaussures.

La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien. Raymond Devos .Surtout quand on a un certificat médical .

surprises.smileysmiley.com.7
On en parle sur le forum.

 

sabre et epee4

10/06/2009

Sept, les 7 prisonniers.

sept07septprisonniers07p_Auteurs :Gabella et Tandiang.
Editeur : Delcourt.

Voyage lunaire.
2062. Sur la Lune, devenue une prison spatiale dont nul ne revient, des condamnés mettent au jour une grotte préhistorique. Afin de faire la lumière sur cette surprenante découverte, le richissime Français Laroche Galouseau décide de monter une expédition. Mais pour être renvoyé là-bas, il faut avoir tué. Qu'à cela ne tienne, le flamboyant milliardaire est prêt à tout pour parvenir à ses fins, quitte à emmener avec lui six volontaires désignés.

Mon mal de l’espace.
Si vous avez aimé ce septième volet de cette série, n’allez pas plus loin vous allez me haïr.
J’y ai  pourtant cru quand j’ai pris l’ascenseur « to heaven » mais bien vite, j’ai compris qu’on jouait au space opéra de bas étages. Il vous faudra une fameuse dose de crédulité pour y croire ne fusse qu’ 1 % .Ce n’était peut être pas le but mais alors où est la dérision et l’humour pour montrer le second degré de cette parodie d’histoire spatiale. C’est surtout une BD pour les allumés du bocal à tendance gore, les autres la trouveront d’un ridicule proche du grand n’importe quoi. Je vous conseille de plutôt lire ou relire « Cryozone » .Vous y gagnerez en qualité.
Coté dessin, on a l’impression de voir un Valérian  au début, malheureusement on note une diminution de la qualité en fin d’album.
Sinon, soyons  positif, c’est enfin le dernier tome des « sept ».Ouf.

surprises.smileysmiley.com.3

sept07v_82676

25/05/2009

Box,Oseras- tu? T3

Box3_01052009_085037Albbox3_Auteur : Alain Mounier.
Editeur : Grand angle.


La quadrature.
On l'a retrouvé en Afghanistan. C'est un cube noir, d'apparence presque banale. Pourtant, les grandes puissances sont prêtes à tout pour s'en emparer. Telle une boîte de Pandore, BOX recèle des forces qui se retournent déjà contre qui tente de se l'approprier.

Living in the Box.
Je remercie Grand Angle de nous proposer un résumé sur leurs albums. Le problème, c’est qu’en lisant celui ci, je me suis demandé si j’avais déjà lu cette série tellement ça me semblait compliqué. Et le début de l’album l’est assurément .Je me suis perdu dans la playmate ….euh la pléiade d’intervenants. Heureusement à la moitié de l’album, je suis retombé sur mes pattes ..de lionne .J’ai un peu peur aussi en voyant la fin (on comprend bien pourquoi il s’agit d’une fin de cycle avec le contenu de la Box) qu’on doivent encore attendre bien longtemps pour arriver au bout du mystère vu les 10 albums au total et ses 3 cycles (un par personnage certainement).
Pour le dessin, c’est toujours une belle réussite.
Une BD à réserver pour les amateurs d’aventures fantastiques au long cours.
surprises.smileysmiley.com.7

Box3

20/05/2009

Succubes, Camilla.

Succubes01_86223succubesP2_86223Auteurs :Mosdi et Paturaud.
Editeur : Soleil (évidemment)
.
Machinations mais où ça ?
Paris sous le règne de la Terreur et de Robespierre. 8 novembre 1793, Manon Roland, une figure de la Révolution française, meurt sous le couperet de la guillotine, quelques jours après l’humaniste Olympe de Gouges. Avec elles, les espoirs des Filles de Lilith s’éteignent une fois encore dans la plus terrible injustice !
Rue du Faubourg Saint-honoré́, Camilla attend, son amant, le tyrannique et mystique Robespierre, dans ses appartements. L’une des plus redoutables machinations de notre Histoire vient de s’enclencher, selon un plan vengeur qui n’épargnera rien ni personne !

Au secours !!!(de Samba).
La pochette est aguicheuse et  l’intérieur soigné mais le tout s’avère un bel attrape-nigaud. Déjà, vous vous faites avoir pour les suites qui seront dessinées par d’autres auteurs. On lance un pari que la qualité du trait sera en dessous de Paturaud(qui mérite  des élonges). Deux, encore une BD ésotérique, on frôle l’overdose là. C’est Boonen et Gasquet qui doivent booster le marché à mon avis. Trois, on nous sert des élucubrations mystico-religieuses sans aucun intérêt. D’ailleurs, à la fin de l’album, on se demande où est la machination et l’action des succubes. Je place cette BD comme une des pires que j’ai lue car on se fout royalement du lecteur en le trompant. Franchement je ne félicite pas Soleil. Enfin, l’avertissement y est, c’est dans la collection « secret du Vatican ».Désolé si vous n’avez pas encore compris qu’on a fait le tour avec ce genre d’histoires.
Dire que sur le sondage pour la meilleure BD d’avril, deux votes pour ce "chef d'oeuvre".. Deux qui ont visiblement succombé mais je les invite vivement à aller se faire soigner car là c’est grave.
surprises.smileysmiley.com.4

 

 

 

Samba.

Mon avis :(de Capitol).
Houlà ! Terrain miné ! Samba vient de descendre en flamme ce premier tome d’une nouvelle série en écrivant, je cite : « un bel attrape-nigaud » « Je place cette BD comme une des pires que j’ai lue car on se fout royalement du lecteur en le trompant ». Samba continue en parlant des deux personnes qui ont voté pour cet album au sondage  de la meilleure BD d’avril : «Je les invite vivement  à aller se faire soigner car là c’est grave… ».
Bon, bien il me reste à aller me faire soigner alors ! Allo ? Le sanatorium ? Nous avons un cas dangereux à traiter, il y a urgence, c’est prioritaire, alerte rouge, je vous l’envoie…
Dois-je faire mon mea culpa ou me faire l’avocat du Diable ? Vite appelons Maître Verges pour défendre une BD aguicheuse et imbuvable…Mais pas besoin de l’avocat des causes désespérées, Super Capitol va voler à la rescousse de la belle Camilla, succubes à la plastique (trop) généreuse…
Tout d’abord, ce qui m’a poussé à acheter cette Bd (oui, je l’ai acheté, moi !), c’est le dessin qui est somptueux…J’avais lu quelques planches sur un site internet et cela m’avait bien plu. Je suis passé à l’achat… Rien à redire, c’est du grand Art. Je découvre ainsi un dessinateur que je ne connaissais pas…C’est une très bonne surprise…Quand à spéculer sur la qualité des prochains tomes, faut oser faire des plans sur la comète. Madame Samba, voyante extralucide…Attendons d’abord de voir le tome deux pour se faire une idée définitive sur la série…
Venons-en au scénario, cible principale de notre webmaster préféré (et oui, je ne suis pas encore rendu…).Une fois de plus, je ne suis pas d’accord avec l’avis de Samba. Il n’aime pas l’ésotérique…C’est son droit mais est-ce une raison pour rejeter à tout jamais ce qui sort de près ou de loin dans ce style de BD ? « On frôle l’overdose, là ». Samba frôle l’overdose en effet, abreuvé de toute part, accro à sa dose de BD mensuelle, dévorant jusqu’à l’écœurement tout et n’importe quoi…Samba, mets-toi à la diète…Voilà qu’il nous fait une BDdite aigüe ! C’est du surmenage, Samba…Prends huit jours de vacances, ne vas plus perdre ton temps dans les dédicaces, profite des trois prochains jours de beau temps pour faire ton jardin…J’ai bien aimé le scénario…Eh oui ! L’époque de la terreur est très bien rendue et documentée. Vient se greffer sur le scénario la touche ésotérique des succubes…On aime ou on n’aime pas…mais cela reste un style bien déterminé avec ses codes et ses fondamentaux  comme il en existe dans le polar, l’aventure, l’érotique,…A la fin du premier tome, j’ai envie de lire la suite et la lecture m’a bien plus. J’ai passé un bon moment…Encore une fois, je pense qu’il est trop tôt pour se faire une idée définitive sur le scénario, nous ne sommes qu’au tome 1 ! Mon avis vaut ce qu’il vaut…Un avis parmi tant d’autres qui ne vaut rien de plus, rien de moins…Mais ne soyons pas des Ayatollahs de la BD…Ceci dit, Succubes fait polémique sur ton bloc…N’est-ce pas déjà le but recherché…Ouvrir la discussion et les échanges. Les lecteurs se feront une idée eux même et l’avenir nous dira si cette BD trouvera son public. J’estime en tout cas que cet album ne mérite pas d’être porté aux gémonies. Ce n’est pas un chef d’œuvre mais c’est un bel album de bonne tenue qui ne dépareille pas, loin de là, dans la production BD du mois d’Avril 2009…
surprises.smileysmiley.com.7

Capitol.

On en parle sur le forum ICI.

Succubes