03/05/2008

La geste des Chevaliers Dragons,revoir le soleil.

gestedeschevaliersdragonscouv07_73906Planche_bd_9422_geste_des_chevaliers_dragons_(la)_tome_7Le résumé.
Auteurs : Ange et Démarez
Editeur : Soleil.


Quand un dragon se réveille au cœur d'un volcan, l'élite de la Cité des Élus bâtie sur ses pentes, refuse de croire à l'existence du Veill et ralentit les Chevaliers Dragons venues les secourir...
La farouche Tyra qui ne demande qu'à se battre, et ses jeunes compagnes, idéalistes, s'émeuvent de l'horreur de la condition des esclaves. Mais quel est le devoir des Chevaliers Dragons ? Combattre la Bête, ou changer le monde ?
Vaune, guerrière blasée, peut-elle encore être émue, peut-elle encore vouloir agir ?
Quelle que soit la décision des Chevaliers, entre la révolte qui gronde chez les esclaves et le feu qui court dans la montagne, le compte à rebours pour la cité a commencé...

Mon avis.


J'aurais certainement fortement apprécié ce dernier opus de la geste des chevaliers dragons s'il s'agissait du tome 1 .Le problème, on est  ici au tome 7 de cette série composée de one-shots  et comme on dit chez moi, c'est todi l' même sacwé. C'est quasiment toujours la même structure scénaristique, un dragon apparaît, le veill s'étend comme du poison, un groupe de guerrières vierges viennent combattre le cracheur de feu, elles se heurtent aux coutumes locales et enfin le grand combat final le tout dans une monde d'Héroïc -Fantasy .
Le dessin  pour cet épisode est confié à Thierry Démarez (le dernier Troyen) qui a des qualités esthétiques indéniables avec seulement des petites variabilités aux niveaux des visages.
Donc un bon album sauf que .......C'est todi les dragons  k'o spotche.

surprises.smileysmiley.com.7
gestedeschevaliers7_pla

02/05/2008

Les abimes du temps, le temps volé.

0000010880AlbabimesDuTempsLes7_23042008_230516Le résumé.
Auteurs : Rodolphe et Puchol
Editeur : Vent des savanes.

Jack Forster est en apparence un Américain sans histoire.
Pourtant, régulièrement, il a des crises incontrôlables et plonge dans les abîmes du temps, revivant inexplicablement ce qui semble être des vies antérieures, prenant alors l'identité de John Wilcroft, pendu un siècle plus tôt, du petit Jeremy, mort à l'âge de douze ans, ou encore de Jeffrey Hunter, sorcier disparu plus de deux cents ans auparavant. Mais pour Jack, l'heure de l'apaisement a sonné : sa quête d'identité touche à sa fin, et ne lui reste plus qu'à affronter le singulier «Homme en noir» qui le traque inlassablement...

Mon avis.
Visiblement cette série qui se termine a eu comme son héros quelques vicissitudes pour arriver à son terme. Née en 1992 sous le nom de Dock 21, ces nouveaux « les abimes du temps » ont changé de nom d'éditeur, Glénat ayant racheté Albin Michel, vous retrouverez cet opus sous le nom d'éditeur « le vent des savanes » (si vous cliquez sur l'album, vous trouverez le nom de l'éditeur défunt encore sur la pochette).A noter aussi le dessinateur change, Puchol réincarne Mounier.
C'est déjà pas mal d'avoir su joindre les deux bouts de la ficelle pour clôturer cette histoire. Malheureusement, Je n'ai que lu ce tome 7, il vaudrait  mieux tout relire pour tout comprendre. Donc j'étais un peu dans le brouillard comme Jack Foster mais j'ai quand même trouvé que le scénario était bien construit (comme d'habitude chez Rodolphe) et que le fantastique était bien rendu. Sinon, un peu la même remarque que pour « Frontière », les explications finales me semblent un peu légères et m'ont procurées  un sentiment de frustration.
Pour le dessin, chapeau à Puchol car c'est jamais facile de reprendre le style d'un autre dessinateur.
surprises.smileysmiley.com.6


0000010881


 

01/05/2008

L'eternel, le Saint.

EternelL1_17042008_222417Planche_bd_9533_eternel_(l_)_tome_1Le résumé.

Auteur : Laurent Bidot.
Editeur :Glénat.


Thomas Landon est un historien pas comme les autres, chargé par le Vatican d'enquêter sur les candidats à la canonisation. Un travail ardu mais passionnant, qui lui fait dans un premier temps négliger la troublante proposition d'un éditeur : travailler avec un romancier ésotérique hostile au Saint-Siège sur la vie d'un saint méconnu et contesté, Saint Scutaire, dont on dit qu'il serait immortel... Mais la curiosité est un terrible aiguillon, qui va vite pousser Thomas à mener son enquête sur les chemins poussiéreux de l'Histoire. À moins que la vérité ne se trouve tout simplement au coin de la rue. Ici. Au vingtième siècle...

Mon avis.
Encore une BD sur le thème de« Jésus and Co » comme j'aime les appeler .Donc  un nouveau récit ésotérique Saint Milliard. Si vous êtes des habitués du blog, vous connaissez mon supplice à lire ce genre d'histoire .Donc je m'abstiendrai de coter cette BD tellement elle pourrait être dictée par mon aigreur. Bon revenons à cet « éternel », on suit essentiellement dans ce premier tome de ce dyptique, Thomas conseiller  dans l' « expertise »de la canonisation des Saints. On y rencontre aussi un étrange personnage dont la longévité semble très étonnante (un peu comme dans le syndrome de Caïn).On y perçoit aussi quelques  références au Da Vinci Code. Un premier tome plutôt efficace malgré 2 ou 3 longueurs au début et un humour parfois étonnant (ça ne correspond pas à la situation qui elle n'a rien de comique).
Le dessin est correct surtout pour les paysages et les décors mais aussi malheureusement des visages moins esthétiques vers la fin de l'album.
Voilà, pour ma part pas de miracle, ça ne passe plus ce genre d'histoire mainte fois lue et relue mais si vous avez encore un peu de place chez vous, pourquoi pas une petite dose d'immortalité d'après déluge.

Le blog de Laurent Bidot ICI.
Et un interview chez Auracan ICI.

AlbeternelL1_17042008_222417


30/04/2008

Welcome to hope, inéquation.

welcometohope03_72476welcometohope03p_72476Le résumé.

Auteurs : Marie et Vanders
Editeur : Bamboo


" Un braquage réalisé par un idiot, un flingue qui me tombe dans les mains... Non, je ne veux pas sortir de cette banque, pas quand les bonnes cartes s'alignent... Garde tes nerfs solides, mon petit Scott. Une somme formidable sur le tapis, ma liberté comme mise... C'est un banco, rien de plus... Rien de moins. "

Mon avis.
Connaissez vous le film d'Oliver Stone U-turn(ici commence l'enfer) avec Sean Penn et Jennifer Lopez ?
Et bien, je trouve que «  Welcome to hope » est assez proche de ce film. Un bled paumé dans le fin fond des USA, un héros un peu loser, une miss univers, des problèmes de voitures sont le cocktail de cette série en 3 tomes. Avec la même ambiance glauque agrémentée d'une série hallucinante d'emmerdes, de coups foireux qui mènent l'histoire vers une hécatombe finale assez incroyable.On y perçoit aussi la nature humaine sous plus mauvais profil.
Je ne sais pas pourquoi mais le dessin de Vanders m'a fait penser à celui de Renaud (Jessica Blandy).Certainement le lieu et la façon de dessiner les cheveux m'ont amené à cette comparaison un peu hasardeuse. En fait ,c'est un mélange de Renaud avec le style comics. Rajoutez-y des couleurs très adéquates et on obtient une BD de bonne qualité.
Donc un bon road movie  nous rappelant que les USA n'ont toujours pas quitté le Far-West. Oui, je sais, il s'agit ici d'une fiction par contre GW Bush, ça ce n'est pas une fiction.
surprises.smileysmiley.com.7

Sinon, je vous invite à mieux découvrir Damien Marie via une interview vidéo.
 

Planche_bd_9561_welcome_to_hope_tome_3