10/03/2008

La porte d'Ishtar,La nuit des masques.

PorteDishtarLa1_10022008_014348AlbporteDishtarLa1_10022008_014348Le résumé.
Auteurs : Paris et Dupuis
Editeur : Les humanoïdes associes


La « porte d’Ishtar » est à Babylone le lieu où certaines condamnations sont exécutées… Taliya, vingt ans, vient d'être nommée par la reine à la tête du Service de la Justice royale. Simultanément, un haut dignitaire a été assassiné chez lui, dans des circonstances mystérieuses et inexplicables. Alors que tout le monde s’attend à ce que l’affaire soit classée, Taliya soupçonne un complot de plus vaste envergure. Mais comment mettre en cause un autre haut dignitaire de Babylone quand on n’est qu’une jeune fille, occupant le poste traditionnellement dévolu à un homme ?

Mon avis :
D’abord un coup de gueule, pourquoi faire des collections comme  Portail chez le Lombard ou Dédales chez les Humanos pour les arrêter quelques temps après leur création ? On peut espérer que les séries de ces collections ne soient pas laissées à l’abandon. Pourquoi je vous parle de la défunte collection Dédales ? Car initialement, ce dyptique devait y figurer. Et c’est vrai que ce polar antique aurait eu sa place sans problème dans cette collection. Le point fort de cette BD, c’est qu’on sent que les auteurs se sont hyper documentés sur cette Babylone antique et donc on a ici un récit qui semble bien crédible du point de vue historique. Par contre ce qui ne l’est pas du tout crédible, ce sont les expressions sur les visages. L’héroïne a souvent un éternel sourire qui ressemble plus a un rictus qu’autre chose. D’ailleurs le dessinateur pour moi n’arrive pas à retransmettre les émotions via son dessin et c’est bien dommage ou alors c'est d'une manière très excessive et pas du tout naturelle sans parler du coté statique du trait.  Le scénario lui se dissipe aussi dans une complexité excessive à cause des 3 enquêtes menées de front et un rythme mené tambour battant en oubliant de nous faire mieux connaître les protagonistes. Bref, j’ai trouvé la pochette bien belle, le reste……..
surprises.smileysmiley.com.4

L'interview des auteurs ICI.

 

news273-Ishtar-03


 

06/03/2008

Ellis (group),Sax.

ellis02-c_71659Planche_bd_9113_ellis_tome_2Le résumé. (scenario :Sébastien Latour, Dessin :Griffo)
"Et si, même pour vingt-quatre petites heures, vos plus beaux rêves pouvaient devenir réalités ?

Seriez-vous prêt à payer le prix qu’exige le Marchand de Sable, être étrange capable de satisfaire un tel fantasme ?

À cette question, beaucoup ont répondu par l’affirmative… Mais, parce que les rêves se transforment souvent en cauchemars et les cauchemars font souvent place aux abominations, l’agence Ellis veille au grain… Fut-il de sable !"

Mon avis.
Voilà que l’éditeur nous change le titre de la série, Ellis devient Ellis Group. V’là que l’éditeur change la couverture du tome un. V’là que l’éditeur modifie le format, fini la collection Portail. Voilà qu’on ne fait pas attention à la faute d’impression page 13. Et donc voilà qu’André tombe dans le panneau en achetant ces deux tomes en pensant acheter une nouvelle série. Bon, s’il avait lu les news sur le forum, il aurait évité cette aberration. Mais doit-on prendre ce 2 ème tome pour un cauchemar tout autant ? Non, car je dois l’avouer, ce tome est nettement mieux passé que le tome initial. Il faut dire aussi que j’ai capté le concept onirique de cette série. Ce tome deux n’est donc plus une chimère pour le lecteur qui pourra de nouveau y admirer tout le talent de Griffo . Seule la vision finale est rageante car on coupe en plein crescendo.
« La vie est un rêve, c’est le réveil qui nous tue ».
surprises.smileysmiley.com.7

Le blog de Sébastien Latour
ICI.

ellis02-v_71659

Un autre filmé ICI.

04/03/2008

Borderline,Les mots de la nuit.

borderline01_71268borderline1_plaLe métro ferme a une heure du mat
Le métro ouvre a six h du mat
Mon réveil s’ ouvre  avec la voix de ma banquière
Mon réveil  se ferme avec mon éditeur
Jean Reno part voir une fille de joie
Jean Reno fume un pétard
Le délire commence a 20h
On écrit à 20h30
J'suis Borderline
T'es Borderline
Il est Borderline
Nous sommes Borderline
Mon 2 ème livre sort à 10h
Mon procès  revient à 11h
le tribunal ouvre à 9h
Le tribunal ferme à 16h et te condamne
Ton roman existe vraiment à 9h
Tu  veux terminer le boulot à 18h
Tu vas la sauver à 23h
Tu trouves la femme du tueur à 7h du mat
C'est Borderline
J'suis Borderline
Il est Borderline
Nous sommes Borderline
Les poings s'allument à minuit
L’hôpital à minuit deux
Le feu vert revient à minuit deux
le tueur est arrêté à minuit quatre
Ma lecture du 1 er tome se termine à 21h
Elle est assez agréable à 21h30
Le dessin de Nathalie est réaliste à 21h30
Elle revient de maison dieu à 21h31
J'suis Borderline (Borderline)
T'es Borderline
Il est Borderline (Borderline)
Nous sommes Borderline
Ok D'accord c’est un peu tiré par les cheveux D'accord Ok D'accord c’est un polar fantastique OK
Un personnage assez sympathique et looser à midi seize une atmosphère particulière à 15h07 une tête d'homme à la Jean Reno à 22h  à 1h Un looser à 02h20 ? ça ne colle pas à 5h du mat
Tout va bien ! Tout va BIEN !! TOUT VA BIEN !!!
Tout va bien. J'suis Borderline, T'es Borderline, Il est Borderline, Nous sommes Borderline, Vous êtes Borderline, Ils sont Borderline
(Borderline... Nous sommes Borderline... Tout va bien... ...) ...
surprises.smileysmiley.com.6

La vraie version ICI.
Une interview de Nathalie Berr ICI.

borderline01v_71268

03/03/2008

Je suis Cathare, le parfait introuvable.

jesuiscathare01jesuiscathare01pLe résumé.
En ce début du XIVe siècle, l Inquisition sévit dans tout le sud-ouest de la France, à la recherche des derniers « parfaits », ces femmes et ces hommes qui portent encore en eux la croyance cathare. C est en ces temps troublés que maître Emeric, un guérisseur, recueille un homme qu’il a retrouvé inerte dans la neige. Le blessé a perdu la mémoire et ne sait pas du tout d où il vient. Il se souvient simplement de son prénom, Guilhem. Un an plus tard, Guilhem va découvrir qu’il possède un don, celui de guérir simplement avec ses mains. D où vient ce don mystérieux ? Bénéfique pour les hommes, il pourrait pourtant bien lui valoir des ennuis.

Mon avis.
Moi qui ne suis pas un adepte des histoires moyenâgeuses, je ne me suis nullement ennuyé à la lecture du nouvel opus de Makyo.  « Je suis Cathare » mélange en effet habilement l’Histoire médiévale avec un brin de fantastique. Le résultat est un tome 1 assez vivant, distrayant et  attrayant .On suit les aventures de Guilhem , héros malgré lui, qui a visiblement quelques dons surnaturels mais qui a un gros problème de mémoire. Une histoire avec un amnésique, il faut dire que ça marche toujours. Et c’est là qu’on pourrait trouver à y redire un peu. Les personnages sont malheureusement assez caricaturaux .Un inquisiteur fatalement complètement obnubilé par sa sainte croisade contre « le mal », un mystérieux inconnu obligatoirement masqué, un bon martyr brulé vif, un gentil amnésique qui n’a pas grand-chose à se reprocher et aussi un malheureux amoureux  transit. On peut dire que toutes les ficelles d’un « bon » scénario y sont.
Sinon, pour une première, Alessandro Calore nous propose des graphismes agréables et adaptés à cette époque.
« Le parfait introuvable » s’avère donc  être un agréable moment de lecture  et c’est bien ce que demande le peuple, du divertissement et des autodafés.*

*Paroles improbables mais attribuées  virtuellement à Nicolas Eymerich.
surprises.smileysmiley.com.7
Une interview du dessinateur transalpin ICI .

 

Planche_bd_8914_je_suis_cathare_tome_1