22/06/2007

L'ordre impair,Paris 1791.

ordreimpair04831ordrpl3Le résumé.
L’enquête de l’écrivain Patrick Prada pour tenter de comprendre la mort de sa femme l’a déjà emmené beaucoup trop loin. Derrière un complot géopolitique d’envergure organisé par le machiavélique businessman indien Sharan Natani se cachent les pages du «Visio Veritatis», un livre ancien capable de changer le destin de ses propriétaires. Ainsi, l’exemplaire que chasse maintenant notre héros a appartenu à Louis XVI, en 1791, juste avant une certaine fuite à Varennes…

Mon avis.
Mais que faites vous, n’ouvrez pas cette BD, il pourrait vous en couter votre raison ou pire encore, votre vie .Il y a des secrets qu’ils ne sont pas bon à connaître. Mais si voulez gouter à la démence, à la peste, à la lèpre, à la décapitation et autres joyeusetés, ouvrez donc ce Visio Vertatis qui mérite une lecture plus qu’attentive pour la compréhension de ces phénomènes. Vous voyagerez dans le temps en découvrant plusieurs faits historiques dont le point commun est ce livre maudit. Vous serez aussi embrigadé dans un complot international contemporain. Le tout étant illustré par  des dessins de Teng  qui réalise là un très beau travail réaliste. Seules les couleurs ont subi les outrages du temps. On attend d’ailleurs le dernier exemplaire de cet ordre impair pour ne pas sombrer dans la folie et pour comprendre le secret de Mechtide.
Une BD pour les amateurs d’intrigues à  la triangle secret qui devra etre lue dans son intégralité pour bien comprendre tous les rouages de cette malédiction concoctée par Cristina Cuadra et Rudi Miel.
surprises.smileysmiley.com.6

Le lien sur la pochette, une présentation du dessinateur Teng.

831ordrpl1

21/06/2007

Mayam,June ,L'infiniment bon.

mayam04mayam04_plaLe résumé.
Sur Mayam, planète aux milles merveilles, June Leny a enfin fait fortune. Du moins pour l’instant, car les plus dangereuses créatures de l’univers sont prêtes à tout pour lui reprendre son inestimable trésor.

Mon avis.
Gloire à June Lenny, l’infiniment bon, gloire à notre diplomate terrien sur Mayam, gloire à sa cupidité, gloire à son arrivisme, gloire aux plaisirs des prostituées sacrées, gloire aux dialogues fleuris et ironiques de son scénariste, Desberg. Honte aux créatures du cartel qu’ils veulent la mort de notre bien aimé héros très atypique. Honte au nouvel ambassadeur qui trompe June avec sa fiancé. Honte aux autres religions qui ne se sont pas encore converti à June Lenny. Le malheur plane sur eux. Prions le délicieusement amoral mais tellement sympathique June. Vive le space opéra à la sauce des « feux de l’amour ».Vive les remarquables paires de seins (texto)* dessinées par Koller dont le style n’est pas loin de Moebius.
Maintenant si vous auriez 98225 mayams pour la construction de son temple, ça nous arrangerait aussi, merci à vous.
* encore un piège à une recherche Google eheh.
surprises.smileysmiley.com.7

le lien sur la pochette, la grande Bio de Stephen Desberg

mayampl

15/06/2007

Mortelle Riviera,L'élue.

mortelleriviera02Planche_bd_7167_mortelle_riviera_tome_2Le résumé.
Devenue députée, ALIX est invitée à entrer dans la commission anti-mafia. LOUIS RAMDANE se rend à Paris où il rencontre DÉDÉ le Maltais, patron du Mylord, le « parrain des parrains » qui lui propose de faire transiter par Saint-Mont-les-Flots de la drogue venant de Colombie. ALIX apprend que son élection a été invalidée, ce qui ne l'empêche pas de dénoncer son père et les mafieux qui l'entourent. Tous les truands que compte la région se liguent alors contre la jeune femme ...

Mon avis.
Mortelle Riviera, c’est un thriller politique où la mafia a infiltré toutes les sphères du pouvoir. Mais, une avocate se lève pour changer la donne dans ce Charleroi de la cote d’Azur. C’est Alix (revenu de sa Grèce antique ?) telle l’épée de la justice traquera  ces criminels qui profitent du  bon peuple. Vous l’aurez compris, ça sent le cliché à plein nez. Mais bon admettons, soyons caricatural. Il faut encore arriver à suivre toutes les ramifications de cette histoire. Il y a tellement de personnages qu’à la fin, je mélangeais les bons et les méchants (il ne manque plus que de vilains indiens, hououououou). Manifestement, j’ai un problème avec les scénarios de Bartoll . Ce n’est pas la première fois que son intrigue me déconcerte  par sa structure .On passe d’un sujet à l’autre sans y voir de rapport. Et pour moi à la fin c’est un grand point d’interrogation. Par exemple, la scène de l’audition des banquiers par la commission d’enquête. Mais quel est l’intérêt de cette scène ? Nous dire que les banques couvrent certaines transactions par le billet d’une réglementation européenne trop large, ça on le sait ! Bonjour les lourdeurs par moment donc.
Heureusement grâce au dessin de Legrain , cette lecture est quand bien même passée. Un trait réaliste et net qui s’est bien amélioré par rapport au tome 1. Les couleurs sont également en progrès et ressortent plus chaudement.
Si vous aimez ce genre pourquoi pas, Mortelle Riviera vous séduira si vous n’y regardez pas de trop prêt.(série prévue en 3 tomes)
surprises.smileysmiley.com.5


Le lien sur la pochette, Jean Claude Bartoll sur France 5.

678mortelpl2


14/06/2007

Le Cercle De Minsk,Il était cinq soldats.

cercledeminsk02Planche_bd_7327_cercle_de_minsk_(le)_tome_2Le résumé.
De nos jours, au Para (Amazonie brésilienne). Iannis Klinkert, ancien athlète est-allemand devenu médecin itinérant dans les camps de chercheurs d'or, pense avoir définitivement fait une croix sur son passé. Mais ses antécédents familiaux viennent le rattraper de façon inattendue. Après le mort de ses parents, il reçoit en héritage.. une place au mystérieux "Cercle de Minsk". Cette association ultra secrète a pour but l'établissement d'une société idéale et dispose à cette fin de moyens gigantesques acquis dans des conditions tout à fait particulières après la guerre.
Le médecin n'a que faire de cet héritage, mais on ne lui laisse aucun choix. De par la façon même dont a été élaboré le Cercle, les vieillards qui le dirigent ne peuvent se passer de lui.. tandis qu'à l'extérieur, il est vital pour certaines personnes qu'il ne parvienne jamais à Minsk. En essayant de se tirer de ce guêpier, Iannis découvre par ailleurs qu'il n'est pas le fils d'Edith et Uwe Klinkert… et comprend un peu tard qu'il aurait mieux valu pour lui ne jamais connaître son véritable père.
Série prévue en 5 tomes.

Mon avis.
En lisant les 2 tomes déjà sortis de cette série, on reconnaît facilement la patte de Frank Giroud. Un peu d’ésotérisme saupoudré de secrets de familles, de l’action avec une organisation mystérieuse, une quête pour sauver l’avenir de l’humanité (rien que ça !).Il n’y a pas à y redire, le cercle de Minsk se lit très facilement, les rebondissements sont nombreux et l’intrigue haletante mais il reste encore de nombreuses réponses à donner dans les prochains tomes. Le coté négatif, c’est que Iannis est sympathique comme un flic de mauvaise humeur. (D’ailleurs, vous avez déjà vu un flic de bonne humeur vous ?).Et puis comme je lis quand même pas mal de BD (c’est la 186 ème chronique l’air de rien), j’ai trouvé ce scénario très classique dans ces arcanes.
Pour le dessin, je ne suis pas trop fan. Je n’arrive pas à lui trouver du charme. La même remarque est vraie pour les couleurs parfois très étonnantes.
En résumé, un scénario et un dessin trop classique mais le classique à ces adeptes.
surprises.smileysmiley.com.6

Le site de Jean-Marc Stalner sur la couverture.
Le lien vidéo,
un petit best of des cropcircles.

cercledeminskpl