15/04/2011

Nosferatu T1: Si Vis Pacem.

Nosferatu (Soleil)1.jpgNosferatu (Soleil)11.jpgAuteurs : Peru et Martino
Editeur : Soleil
Sortie : 03/2011

Le réveil.
Nul ne connaît son âge ou l’étendue de ses pouvoirs... Il était présent à la crucifixion du Christ, il a servi plusieurs empereurs romains avant de prendre sa liberté et a tué bien des hommes. Il est le premier vampire, Nosferatu. Aujourd’hui, après avoir disparu durant un demi-siècle, il s’éveille d’un sommeil sans rêves, en Inde. Il n’est plus que l’ombre de sa puissance passée et il découvre un complot ourdi contre lui. Ses congénères comme ses ennemis ne désirent qu’une chose : le tuer. Mais ni la lumière ni les ténèbres ne veulent de Nosferatu, le non mort. Alors que les souvenirs de sa longue existence lui reviennent en mémoire, il comprend que sa seule faiblesse a été d’aimer. Tout a commencé sous le règne de Caligula. Les
alliances et trahisons forgées en ce temps ainsi que le destin d’une femme ont façonné les deux millénaires de son histoire. Il est Nosferatu, le monstre qui a voulu vivre en homme...

Comme Jésus, jamais mort.

Ah voilà le retour d’un grand guignol, Nosferatu rien de moins. J’étais donc un peu méfiant au début de ma lecture mais je dois dire que dans le genre c’est excellent. Ambiance glauque à souhait, flashbacks antiques bien maitrisés, des scènes bien musclées, bref, on ne s’ennuie nullement dans  ce premier tome de ce diptyque. La bonne idée vient certainement de rendre les personnages infernaux assez ambigus et donc de casser nos repères. Le dessin de Martino m’a fait penser à un mixte de celui de Mutti(Le syndrome de Caïn) et de Defali (Asphodèle) .Un touche donc très italienne avec comme souvent un esthétisme indéniablement mais aussi une froideur permanente pour les visages. Un exemple, les scènes dénudées de la période antique, on devrait voir dans ces orgies de la sensualité ou de la volupté, je n’y ai vu que la plastique digne d’une statue de marbre.
Pour résumer, Nosferatu ravira les amoureux des vampires et compagnie sans problème. Ils auront les canines qui pousseront de plaisir
7-17b0.gif




On en parle sur le forum.

nosferatu_.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

07/04/2011

Châteaux Bordeaux T1:Le domaine.

Châteaux Bordeaux1.jpgChâteaux Bordeaux.jpgAuteurs ; Corbeyran et Espé.
Editeur : Glénat.
Sortie : 03/2011

Vin chambré
Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l'exploitation vinicole familiale, un vaste domaine situé au cœur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l'opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur.
D'un côté, elle affronte l'hostilité de son entourage, de l'autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra - au fil du temps - sa passion...
Le vin est au cœur de l’intrigue de cette grande fresque familiale qui séduira les amateurs de grands crus comme les néophytes. Une saga digne des Maîtres de l’Orge commence ici, au cœur du Médoc, orchestrée par Corbeyran et Espé.

Tache de vin.
Avant ma lecture, tous les voyants étaient au rouge. Tout d’bords une BD scénarisée par Corbeyran, je m’en méfie de plus en plus. J’ai été assez déçu par ses dernières productions .Je ne suis pas loin de lui mettre une AOC pour lecture à haut risque. Ensuite, une saga sur le vin fait assez produit formaté ou de commande. On se demande d’ailleurs si tout ça ne va pas finir en série TV pour l’été sur France 2.
Bon comme ce « châteaux Bordeaux » est tiré, il faut le lire jusqu’au bout. L’immersion dans le monde viticole est très bien rendue par le dessin d’Espé. On peut facilement dire en faisant le tour du proprio qu’ « on s’y croirait ».Par contre, l’intrigue a vraiment du mal à prendre faute surtout à un discours beaucoup trop didactique sur le monde du vin. On se dirait dans un dépliant vantant les mérites des vins bordelais. L’ennui atteint son paroxysme quand on nous propose un cours de math avec des pots de vin soustraits  de bouteilles vides. Bref, c’est guère palpitant ni folichon comme saga. On en regretterait presque un bon Jean Van Hamme même moyen. J’imagine déjà cette BD comme cadeau à tous les amateurs de vin …espérons qu’elle ne sera pas trop bouchonnée.
5-17ae.gif




On en parle sur le forum.

espe corbeyran.jpg


04/04/2011

Ténèbres T2: Tifenn.

Ténèbres (Soleil)2.jpgTénèbres (Soleil).jpgAuteurs : Iko et Bec
Editeur : Soleil.
Sortie : 11/2010

Le sauveur arrive.
Un seul viendra par siècle, dans une armure de glace, tenant dans ses mains vengeresses notre salut. Ainsi parle la prophétie. Le premier s’est engouffré dans la grande faille pour combattre les Créatures et n’est jamais reparu... Les Créatures disparurent alors durant une génération et l’on crut qu’il les avait vaincues. Puis elles réapparurent semant la terreur... Un monde effrayant, perpétuel brasier où serpentent d’immenses fleuves de lave et où se déchaînent des milliers de volcans. Où règnent la nuit absolue, les ténèbres éternelles.

Abécédaire.
T : Traditionnel pour son monde d’héroïc fantasy.
E : Esthétique pour son graphisme qui est indéniablement une belle réussite.
N : Nerveux pour son rythme assez élevé….on ne s’ennuie pas.
E : Emprunté pour son inspiration à un certain seigneur aux bagues.
B : Bestiale pour ses combats homériques.
R : Regret pour ses personnages aux caractères stéréotypés et prévisibles.
E : Envouté par son histoire assez étonnamment d’ailleurs.
S : Solide pour son univers bien mis en place qui devrait ravir les amateurs de HF.
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

tenebres_1.jpg11/2010,


Inscrivez-vous à la newsletter.

15/02/2011

Secrets Bancaires USA T1: Mort d'un trader.

Secrets bancaires USA1.jpgSecrets bancaires USA1p.jpgAuteurs : Richelle et Hé
Editeur : Glénat
Sortie : 01/2011


Les actifs toxiques.
Et si la tristement célèbre banque Lehman Brothers était tombée à la suite d'un complot de ses concurrents ? Les agents du FBI Capelli et Horowitz vont mener l'enquête à partir de cette hypothèse scandaleuse.
Mort subite ?
« Oh non pas un thriller financier », voilà ma première réaction à la vue de ce secrets bancaires USA.
Et puis on commence la lecture, on s’amuse des petits détails jalonnant les pages,  les deux inspecteurs principaux ont de la gueule et des p’tits emmerdes bien  attachantes, ça les rends  tout de suite bien sympathiques. On n’est pas canardé de termes rébarbatifs sur la haute finance. Bref, c’est agréable comme lecture surtout que le suspense est bien distillé .Vivement le tome 2 où tout reste à découvrir.
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

Secrets bancaires USA1v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.