13/04/2007

Voyageur, Futur I

Voyageur1_28032007Voyageur_07032007

Le résumé.

Voyageur est un projet original réunissant autour de deux « chefs d'orchestre » du projet, un ensemble d'auteurs prestigieux qui travailleront à l'élaboration de cet opus en 12 tomes + 1. Avec un rythme de parution rapide (l'ensemble sera publié entre 2007 et 2011) Voyageur bénéficiera du travail de Guarnido, qui signera toutes les couvertures et un album complet, de Bourgne (4 albums), Lambert, Siro, Liberge et Rollin. Cette oeuvre atypique, au scénario puissant, fera l'objet d'une édition limitée « collector » en noir et blanc sur le tome 1 avant d'entamer le cycle Futur dès la fin mars ; une des priorités de l'année, à surveiller de près.
Voyageur se compose d'un ensemble de trois séries autour d'un même personnage central, Voyageur, à différents âges et différentes époques : passé, présent et futur. Dans la série du futur, une aventure initiatique dans un Paris futuriste, délabré et privatisé, aux mains d'un groupe financier qui dirige l'Europe, le récit porte sur l'adolescence du héros et l'émergence de sa capacité à voyager d'abord dans l'espace, puis dans le temps. Dans la série du présent, un thriller rapide et tendu, Voyageur, âgé d'une vingtaine d'années, a effectué son premier saut quantique vers le passé, un passage qui l'a laissé sans mémoire. La série du passé, composée de 4 récits complets se déroulant à chaque fois dans une époque différente, montre un Voyageur plus âgé qui part dans le temps non pas pour en modifier le cours, mais, au contraire pour en assurer la pérennité...

Mon Avis.

Un projet ambitieux que ce Voyageur, on s’attend à un album choc qui donne une impulsion forte pour le démarrage de cette série. Et bien, c’est le contraire qu’on nous donne, un album fade, plat, un tome qu’on lit de loin sans jamais être capté par l’histoire. Ca manque singulièrement de vie et les rares sentiments qu’on nous sert, on ne les comprend pas. J’ai aussi eu l’impression qu’on diluait inutilement l’histoire, il y avait moyen de faire ce tome en 30 pages facilement. Si au moins, ces pages « superflues » étaient utilisées pour créer l’ambiance, mais non cet album est vraiment un pétard mouillé. Pas foncièrement mauvais, car le concept des voyages temporels est intéressant (par exemple UW1 de Bajram) mais j’attendais mieux d’une série annoncée avec beaucoup de trompettes.

En plus, j’étais curieux de voir un Stalner évoluer dans un monde futuriste .Certes le Granparis est réussi mais ça devient lassant de voir toujours les mêmes têtes dans les œuvres de ce dessinateur. Et puis mettre en avant le nom de Guarnido qui s’occupe uniquement de la pochette, c’est un peu un attrape mouche.

Un lancement d’un grande série ? Un enlisement immédiat oui.

surprises.smileysmiley.com.5

 

 

Le lien sur la pochette, le mini site de la série.

Pour le lien vidéo, une ville du futur.

 

_01

 

 

 

 

12/04/2007

Carthago,Le lagon de Fortuna.

carthago01Carthago_T1_02

Le résumé.

Au début du XXIe siècle, la raréfaction des ressources gazières et pétrolières créa une crise mondiale et entraîna une course effrénée pour la découverte de nouveaux gisements. Ces ultimes tentatives poussèrent les hommes à explorer les derniers territoires inconnus de la planète : les grands fonds marins.
Lors d’un forage d’une caverne sous-marine, des scaphandriers sont attaqués par un fossile vivant, un mégalodon. Ancêtre préhistorique du grand requin blanc, il est le plus grand prédateur des mers et des océans que n’ait jamais connu notre planète. C’est un monstre de 25 mètres, une vraie machine à tuer. L’océanographe, Kim Melville, découvre que des spécimens ont survécu dans un dédale de grottes sous-marines alors que les mégalodons sont censés avoir disparu depuis 5 millions d’années !
Une découverte scientifique qui pourrait remettre en question l’équilibre écologique de la planète et la survie même de l’humanité.

Mon Avis.

Il n’y pas à dire, Christophe Bec sait y faire pour créer une ambiance .Il arrive à vous donner l’ivresse des profondeurs ou un sentiment de claustrophobie lorsque les plongeurs découvrent une grotte mystérieuse. L’histoire commence avec de nombreux flash Back qui sont facilement digérés pour déboucher sur une intrigue très prometteuse. J’attends néanmoins de voir la suite, huit tomes en tout, pour être totalement enthousiaste car je me méfie du coté mystique des scénarios concoctés par Christophe Bec très présent actuellement chez les Humanos. Mais ce tome 1 est vraiment excellent, un très bon récit fantastique  avec un encrage réaliste qui vous enchantera par son mystère et son ambiance.

En plus le dessin d’Eric Henninot  est en osmose avec le récit. Les atmosphères sous marines sont vraiment bien rendues. Il y a seulement une petite variabilité dans les visages que l’on peut noter. Un bon point aussi aux couleurs des fonds marins, jamais évident à retranscrire, qui facilitent la vision de ces cases.

Bref, une histoire qui marque les mémoires mais à confirmer.

surprises.smileysmiley.com.8

 

Le lien sur la pochette, allez voir à la date du 22 mars.

Pour le lien vidéo, un petit Mégalodon.

 

dsc00286zl3

 

03/04/2007

L'ancêtre Programmé, tome 1 à 3.

ancetreprogramme01aploya

Le résumé.

Il sera une fois le troisième millénaire. Parce qu'il n'existe pas encore, il faut l'inventer. Entre peur et fascination, la science inscrit ses rêves jusque dans la chair de l'homme. Dans ce futur proche, trois héros, Ted, Dudd et Marie cherchent des réponses à travers quatre cycles. On peut les lire séparément, comme autant de moments autonomes et clos. On peut les lire aussi selon leur chronologie, comme les quatre sections d'une mèche qui va enflammer notre avenir. La Transgénèse, une chance pour l'humanité de se renouveler, ou le prélude à sa disparition ?

Mon avis.

Pour tout vous dire, je ne connaissais absolument pas cette série qui fait partie de la collection Transgenèse (L’ancêtre programmé, Fides, le silence de la terre et le dieu païen). Mais comme d’habitude, André veillait au grain pour dénicher cette série futuriste.

Le sujet de base d’Anne Ploy(photo) est très original. Une entité informatique veux prendre la destiné de l’homme en main, il s’appelle EXE, un rien mégalo et se prend pour l’ancêtre de l’humanité d’où le titre de cette série. J’ai lu les 3 premiers tomes et il faut attendre le 3 ème album pour voir le scénario enfin s’emballer. Les 2 premiers tomes sont vraiment des amuses gueules. Le premier en particulier où il ne se passe pas grand-chose d’intéressant. J’ai constaté malgré de nombreuses longueurs que l’histoire m’intéressait. L’endoctrinement de la jeunesse, l’asservissement de la masse, l’univers futuriste ,arrivent à capter l’attention des amateurs SF.

Par contre, bonjours les redites et bavardages inutiles. Un peu plus de sentiments dans les humeurs des personnages seraient également le bienvenu.

Le dessin de Loïc Malnati (qui laissera sa place pour le tome 4 et 5) est assez proche d’un Griffo du début de Beatifica blues par exemple, il lui manque néanmoins une petite touche de magie. On pourrait aussi se poser des questions sur le manque de goût de la mode à cette époque. En tout cas, j’ai apprécié les petits clins d’œil faits au monde du 9 ème art dans ces tomes 1 à 3.

Sans être exceptionnel, une honnête série pour les fans de SF.

surprises.smileysmiley.com.6

 

 

 

Sur la pochette, la bio d’Anne Ploy.

Pour le lien vidéo, une moto futuriste

G_152_4

 

 

 

.

22/03/2007

Secrets,L'Echarde Tome II

secretslecharde02SecretsLecharde_09092004

Le résumé.

Un jour d'avril 1968, l'impensable se produit : Robert Picot se suicide. Sa fille Annette va mener son enquête...
Petit à petit, mises bout à bout, les pièces du puzzle s'emboîtent et éclairent d'une lumière tragique les circonstances de sa naissance, au camp de Drancy, à la suite de la terrible rafle du Vel d'Hiv'. Mais cette découverte va bouleverser ses liens familiaux, avec sa soeur Hélène, et surtout avec celle qui a toujours été sa "mère", Marie-Louise.

L’avis.

Y a pas à dire, Giroud sait raconter de belles histoires. Une histoire où un secret de famille emmène Annette à découvrir ces origines dans deux contextes très interpellant comme le sont Mai 68 et la rafle d’Hiv en 1942. Sans être indispensable, ce tome est plaisant à lire, il manque seulement un peu de rythme pour enthousiasmer le lecteur.

J’ai trouvé que  le dessin de Marianne Duvivier avait un certain charme. Ok, parfois on y remarque une certaine irrégularité et des expressions hors propos mais le tout est très correct .Par rapport au Maître de jeu, c’est quand même vachement mieux.

Une BD qui n’a rien de révolutionnaire mais qui ne décevra pas les amateurs du genre.

surprises.smileysmiley.com.6

 

Le lien sur la pochette, le site de la série.

Pour le lien vidéo, le secret de la squadra azzurra.

 

59526