23/11/2006

BOX, Résurrections

Box1_27092006

Drôle d’affaire que ce « box ». Pendant la première partie de l’album, vous vous demandez quel est le rapport entre Hot squaw (mmmm une jolie strip teaseuse du Minnesota) et l’explosion d’une voiture sur une mine en Afghanistan et le naufrage d’un cargo en mer de Barens. Et puis page 29 lors d’une réunion de la CIA, vous vous dites – Ah d’accord, je commence à comprendre. Et au moment où vous croyez en savoir un peu plus, on remet une couche de mystère avec la guérison miraculeuse de notre jolie Strip teaseuse. Il faudra attendre le tome 2 (sur3) pour espérer y voir plus clair. Quoique le titre en dit assez long finalement « résurrections », et si la box pouvait faire revivre ? Bref , la lecture a été plutôt agréable malgré un scénario  d’Alain Mounier très dense et déroutant par moment avec ses changements spacio temporels. Le dessin est de bonne facture, c’est loin d’être le cas des couleurs, c’est souvent trop criard ou carrément bizarre avec ce rouge orangé omniprésent tout au long de l’album (beurk).Attention aussi à ne pas surcharger les bulles SVP car je me suis perdu plus d’une fois entre les  lignes en lisant. Au final, une bonne BD dont je suis très curieux de connaître la suite de cette « Box » qui a l’air d’être une arme fatale que même Mel Gibson aura du mal à neutraliser.

surprises.smileysmiley.com.7

 

Pour le lien sur la pochette, les 10 premières pages de Box, pas de chance pour vous, ça s’arrête juste avant le strip tease. Eh eh eh, pas de chance.

Pour le lien vidéo, un human beat box. Fortiche le mec.

18/11/2006

Novikov,Le sang des Boyards

Novikov2_28032006

Novikov, c’est un полицейский (policier) impérial au service principalement de la haute société de St Peterbourg à la fin du 18 ème siècle. Il est chargé d’enquêter sur une série de crimes touchant les grandes familles русский язык (russes).

Le первый (premier) tome  m’avait plutôt bien plu mais pour le second, je me suis plusieurs fois embrouillé dans l’intrigue policière crée par Patrick Weber. J’ai mélangé les noms et les différentes princesses. J’avais peut être trop bu de водка à l’instar de Novikov. Donc j’ai une appréciation assez mitigée sur ce tome agrémenté d’un dessin de Bruno Brindisi et de couleurs assez (trop) classiques. Mais je dois ajouter que les intrigues policières ce n’est pas trop mon truc. Il n’empêche que le personnage de Nivokov est attachant par son coté insolent et tourmenté par la mort de sa femme. On est aussi plongé dans cette série « Dédales » des Humanoïdes associés dans une autre époque, d’autres mentalités, d’autres mœurs qui sont souvent synonyme d’un bon dépaysement. A vous de voir si ça vous tente.

surprises.smileysmiley.com.6

 

Sur la мешочек, le petit site de Patrick Weber (également  auteur « des fils de la louve » que j’ai personnellement nettement plus accroché).

Pour le lien видео, les prochains candidats russes à l’Eurovision, c’est certain, je vote pour eux.(je conseille très chaudement ce lien).

15/11/2006

Frontière,Le Temps Perdu

frontiere02trio

C’est toujours un plaisir de lire une BD de Rodolphe, un as des histoires étranges et mystérieuses. Dans « frontière », on rentre dans les rêves dirigés de Yves Fréhel .Dans ce tome, ces rêves provoqués le mèneront dans son adolescence. Le but de ses manipulateurs de songes, le faire arriver à révéler son précieux secret gardé au plus profond de ses souvenirs. Très vite, on s’attache au personnage principal de Yves Fréhel  malgré sa froideur apparente .Comme souvent Rodolphe brouille les pistes par un mystère presque jubilatoire. Attention quand même à ne pas se répéter tome après tome, j’espère avoir des révélations importantes dans le prochain tome.

Pour le dessin  de Marchal, c’est un style  que ressemble vachement à celui de Léo (Kenya, Aldebaran, Etc.). D’ailleurs , c’est assez frappant de voir que Kim (pas Nelson )est de retour de Betelgeuse dans ce tome « le temps perdu » .Donc , un dessin  que j’apprécie malgré qu’il manque un Nestor, une caravelle ou une baleine des sables .

Un agréable BD typiquement Rodolphienne que les amateurs d’étranges apprécieront.

surprises.smileysmiley.com.7

 

Sur la pochette, rien de transcendantale, un petit interview  de Rodolphe accompagné de dessins de Marchal.

Pour le lien vidéo, un petit contrôle amusant à la frontière.

14/11/2006

Lady S, 59° latitude Nord

ladys_03

Avant de commencer l’avis, une petite mésaventure qui m’est arrivée aujourd’hui. De plus en plus souvent, je pense à changer de voiture. Visiblement je l’ai pensé trop fort  car ce matin en me rendant au travail, je me suis retrouvé avec tout le système électrique sur sa caisse. Plus de feux, plus d’essuie glace, plus de clignotant, plus rien sauf un signal rouge lumineux signifiant « Warning ».La batterie est morte suite à un alternateur défectueux. Si vous avez croisé une voiture fantôme ce matin, il y a des chances que c’était moi. Heureusement on peut faire appel au talent de mon cousin pour me sortir du black out. Et donc le temps de réparer la malade, je roule en BM. J’y ai gagné au change mais ça ne durera pas.

voiture_01

Alors pour Lady S chez Dupuis, on va faire court. Si vous aimez Van Hamme, pas de problèmes, vous allez adorer ce récit géopolitique plein de rebondissements. L’héroïne est  assez touchante malgré qu’on sent qu’elle cultive la culture blonde par moment.

Pour ceux qui trouvent que tous les Van Hamme se ressemblent, évitez le donc.

Personnellement, je suis entre les deux .J ‘ai trouvé le début assez rébarbatif mais la fin de l’album m’a bien plu. Un scénario dense (trop ?) et une intrigue avec 2 ou 3 invraisemblances que le scénariste essaye  bien de rattraper .Une chouette lecture quand même au final.

surprises.smileysmiley.com.6

 

Pour le lien sur la pochette, la bande annonce de cet album, 59° latitude Nord.

Pour le lien vidéo, une cascade en voiture.

En parlant de Jean Van hamme, c'est Yves Sente qui reprendra le scénario des thorgaux.

Un petit bonus, le site de Jean Claude Servais ICI   et aussi un concours sur tendre violette ICI