12/05/2017

Jour J T27 : Les ombres de Constantinople

sans-titre.pngPlancheA_296136.jpgScénaristes : Duval & Pécau

Dessinateur : Yana, assisté d'Igor Kordey

Éditeur : Delcourt Série B

56 pages - Historique

Sortie : le 8 mars 2017

 

Avis de l'éditeur :

 1453. Les Turcs assiègent Constantinople, jamais conquise, qui se prépare pour son ultime combat. Cette fois seule une intervention des armées chrétiennes pourrait renverser la situation... Iskander, janissaire déserteur albanais, se lie d'amitié avec Vlad Basarab de la dynastie des Draculea, dit Vlad l Empaleur. Ensemble, ils livrent un combat sans merci pour défendre la Ville. Mais à force de combattre le tigre ne devient on pas tigre soi-même ?

Mon avis :

 Comme énuméré lors des précédentes chroniques de Jour J, il est monnaie courante de se retrouver à moyenne d'une fois sur trois, face à un album de médiocre qualité. Cela se note essentiellement sur la qualité graphique qui pour ce titre détruit littéralement l’œuvre.

Et c'est d'autant dommage de savoir que le récit, quant à lui, tient toutes ses promesses sur un mélange politico-religieux. Vlad 3 (l'empaleur) défend le belle Constantinople des guerriers ottomans, un affrontement de taille entre l'Orient et l'Occident. La lecture est fluide, les dialogues vont de suite à l'essentiel (fort heureusement d'ailleurs, car ces 56 pages se lisent 15 minutes montre en main, dû notamment aux nombreuses planches sans bulles de lectures)

Ce 27ème opus aurait pu être plus que correct, sans ces dessins plus qu'approximatifs, qui déforment les traits des protagonistes. Des visages odieux, ovales, déformés d'une case à l'autre, et que dire du regard des personnages, qui expriment de l'exagération ou de la désinvolture par rapport aux situations.

Notons entre autres les pages 11,13 et 25 qui condamnent cet album. Fort heureusement, soulignons que la seconde partie du récit relève tout de même le niveau graphique; les scènes de guerre parviennent à tenir la cadence, ainsi qu'un final qui laisse planer une suite de meilleur acabit.

 

Loin d'être le meilleur album de la série. Laissons place à une éventuelle surprise quant au 28ème opus.

 

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

Coq de Combat

09/05/2017

Warhammer 40000 : Volonté d'acier T1

image.jpgumt-hx0qwlKkLlvAzHkwgVXWu-E.jpgScénariste   : George Mann

Dessinateur : Tazio Bettin

Éditeur : Soleil

Genre : Guerre - Conquête spatiale

Sortie : le 26 avril 2017

 

Avis de l'éditeur :

 

Après plus de 10 000 ans, de violentes tempêtes cosmiques en chaîne se sont éloignées de la constellation Calaphrax, permettant qu'un nouveau front s'ouvre dans la guerre contre le Chaos. Des forces armées d'une puissance inouïe, dont les puissants Space Marines, troupes d'élites de l'Empereur, convergent vers ce secteur de l'univers, prêtes à en découdre pour s'emparer de reliques anciennes, de connaissances perdues et de puissantes armes de guerre oubliées depuis des siècles.

Mon avis :

 Calaphrax regorge de trésors multiples. Principalement l'une de ses planètes, Exyrion, qui va devenir le centre d'intérêt de l'"inquisitrice Sabbathiel", des "space marine" et principalement d'"Altheous", chapelain investigateur, fin stratagème et connaisseur du secret de cette planète. Des ennemis de longues date s'opposent et se tiraillent sans merci pour conquérir ce qui semble être le nectar le plus fin en matière de richesse et de puissance galactique.

Une claque! Voilà ce qu'il en est à la lecture agressive de ce Warhammer 40000. Les pages se dévorent, la lecture est à température ambiante, malgré le souffle des explosions, et les réacteurs des machines de guerre qui surplombent chaque recoin.

Des monstres terrifiants qui s'affrontent dans un déluge de violence; des humains guerriers revêtus de combinaisons robotisées pour la plupart, qui s'anéantissent dans un flot de casse, de sang à profusion et disparaissant pour l'éternité sous des carcasses de pierres.

On ressort presque assommé de cette lecture. Visuellement, la qualité est de mise! Tazio Bettin s'acharne autant que ses protagonistes à donner le meilleur de lui-même.

Les plans rapprochés absorbent le regard, tandis que les séquences en arrière-champ donnent une réelle dimension, palpables à souhaits, représentatifs d'une guerre totale, où même le lecteur dépasse son rôle d'observateur neutre, et s'enfonce littéralement vers les apocalypses, les entrailles obscures d'un chaos sans précédent.

Un album vivement conseillé, qui se lit trop vite certes, mais qui pénètre l'âme,  qui se meurtri et saigne avidement dans cette chimère troublée et raffinée.

Un grand moment de lecture!

 

warhammer40000-T1-4.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

warhammer 40000,tazio bettin,george mann,soleil,810,guerre,042017

 

warhammer 40000,tazio bettin,george mann,soleil,810,guerre,042017

 

warhammer 40000,tazio bettin,george mann,soleil,810,guerre,042017

 

Coq de Combat

11/04/2017

Elfes T16

sans-titre.pngPlancheA_294403.jpgScénariste   : J.L. Istin

Dessinateur : Duarte

Éditeur : Soleil

56 pages - Heroic Fantasy

Sortie : le 15 février 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

Contre toute attente, lelfe bleu Athénon a survécu à lassaut de la forteresse de Kastennroc. Il est aux portes de la mort mais se venger de Lahsaa est une idée qui laide à survivre. Lahsaa qui, au pied de la citadelle de Slurce, négocie avec les elfes noirs Soit ils lacceptent comme leur souveraine, soit elle les détruit tous. Les elfes noirs acceptent et laissent Lahsaa atteindre lobjectif quelle sest fixée. Lelfe nécromancienne exerce désormais son pouvoir sur les terres dArran à partir de la citadelle. Mais une autre armée approche, dirigée par Tenashep lelfe blanc, Redwin le guerrier nain, Aamnon le seigneur elfe Bleu, Gal lYrlanais, et on raconte même quil y aurait un mage parmi eux.

 

Mon avis :


Voici un tome particulièrement sanguinaire, qui clôt de manière épique le cycle de la nécromancienne Lah' saa.

Le lecteur suit de manière passionnante les peuples unifiés, qui s'avancent vers la Citadelle de Slurce pour la grande bataille finale. D'une part, Tenasher, Gal et leurs alliés marchant la peur au ventre, sans réel enthousiasme, ni engouement, tandis que les elfes, disciplinés comme à leur habitude, ne craignent nul ennemi. Une façade, car ce combat meurtrier paralyse les adversaires de chaque camp.

Seule, cette elfe nécromancienne affiche une confiance totale, au-delà de l'entendement...capable de passer d'un corps à l'autre, sans la moindre difficulté, et qui plus est, dotée du pouvoir du crystal bleu, changeant les gouttes de pluie en flèches mortelles.

Elfes affiche des arguments de taille : un scénario prenant, digne d'un héroic fantasy, orchestré par une touche graphique d'exception, mettant en valeur la grâce et la vaillance de chaque personnages. Les protagonistes du récit rayonnent au firmament, tantôt glaciales comme la mort, tantôt brûlantes comme la lave.

Quant à la couverture, elle promet des réponses à bien des questions, que l'on se pose sur la terrifiante Lah'saa.

Une épopée mêlant glaive et complot qui clôt brillamment un cycle de toute beauté.

 Mais rassurez-vous chers lecteurs, un 17ème tome est annoncé! De quoi libérez en vous des pouvoirs extraordinaires, une soif de lecture sur l'une des séries les plus abouties pour le genre!

 

elfes,duarte,istin,soleil,810,heroic fantasy,022017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

elfes,duarte,istin,soleil,810,heroic fantasy,022017

 

elfes,duarte,istin,soleil,810,heroic fantasy,022017

 

elfes,duarte,istin,soleil,810,heroic fantasy,022017

Coq de Combat

 

07/04/2017

The Ghost in the shell - Perfect Edition

6184mbY2AxL__SX368_BO1,204,203,200_.jpg9782723497039-26163-big-the-ghost-in-the-shell-perfect-edition-tome-1-volume-1.jpgAuteur : Shirow Masamune

Éditeur : Glénat

Genre : Science-Fiction

352 pages

Sortie : le 15 mars 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

Après Akira et Gunnm, découvrez l'une des œuvres fondatrices du manga en France dans sa forme la plus complète. Une version française supervisée par l auteur !

La trilogie de Masamune Shirow, Ghost in the Shell, Ghost in the Shell 2: Man-Machine Interface et Ghost in the Shell 1.5: Human Error Processor, popularisée par le film d'animation de Mamoru Oshii, a toujours été disponible en France dans un format cartonné, sens de lecture inversé, basé sur l'édition américaine. Le monde redécouvre aujourd'hui le major Kusanagi sous les traits de Scarlett Johansson, et il nous était indispensable de proposer l' œuvre d'origine, dans une édition revue par l'auteur : sens de lecture japonais, onomatopées sous-titrées, écritures de l'auteur respectées... A lire absolument avant de passer au cinéma !

 

Mon avis :


Considéré comme l'une des œuvres phares du catalogue manga des années nonante, à l'instar du phénomène Akira de Katsuhiro Ôtomo, baignant le lecteur par une atmosphère alliant la science à la machine, post-apocalyptique pour certains, précurseur pour d'autres, Ghost in the shell arpente de nouveau les kiosques, pour booster un maximum de lecteurs, avant son long-métrage, prévu au cinéma.

Il va sans dire, que pour un classique du genre, tout lecteur aguerri de l’œuvre de Shirow Masamune s'attendait à une version prestigieuse...or certains bémols justifient que l'on se sent tout de même arnaqué par cette édition.

Décrit comme Perfect Edition, on s'interroge comment et surtout pour quel motif certaines séquences n'apparaissent pas au cours des 352 pages du recueil : le passage de l'amputation ainsi que de nudité ont disparues, comme si elles n'avaient jamais existées... un constat identique à la version proposée chez le même éditeur il y a plus de 20 ans... Bref, une incompréhension totale, lorsqu'on sait qu'à l'heure actuelle des mangas Seinen affichent des abominations en tout genre. Pourquoi rogner une telle œuvre... en 2017? Ou justement, une œuvre intégrale est synonyme de respect, et qui plus est, recherchée par de nombreux fans!

Une fois cette tragédie digérée (ou pas), l'ouvrage proposé possède bien évidemment des arguments de taille, par rapport à sa version antérieure. Respectant son sens de lecture original, il s'avère être bien plus agréable de savourer un manga, dans son sens de lecture original,  de droite à gauche.

La qualité du papier, synonyme de netteté, surclasse le papier "glacé", et permet de savourer dans toute sa dimension, autant les pages coloriées, que la majorité d'entres elles, en noir et blanc.

Une postface de Shirow Masamune permet de s’imprégner plus en profondeur de sa vision personnelle de Ghost in the Shell.

Ce manga s'adresse à un public mature. Pas évident de pénétrer cet univers tellement il est complexe. Certes, on y a affaire à des robots, à un style cyber punk, il n'empêche, les détails ont leur importance, et ce récit en est truffé! Ainsi, l'auteur explique avec minutie ses choix (de nombreuses notes sont présentes en bas de pages)

 

Maintenant, concernant le film prévu prochainement, on se questionne pourquoi une actrice américaine interprète le rôle principal.... une asiatique aurait nettement collé pour une œuvre atypique japonaise. C'est presque un scandale d'en arriver à ce stade!

Scarlett Johansson est une actrice remarquable, bourré de talents, mais c'est comme demander à Leonardo Di Caprio de jouer le rôle de Goku dans Dragon Ball... Bref, laissons la peine et la joie aux chroniqueurs de cinéma de s'attarder sur le sujet ( chacun son domaine...)

Quoi qu'il en soit, malgré les éléments majeurs positifs de cette version de Ghost in the shell, on ne peut que s'alarmer sur le label "Perfect Edition", qui saigne, uniquement pour quelques pages manquantes... mais qui prouvent que la censure est encore malheureusement bien présente.

 

the ghost in the shell,shirow masamune,glénat,710,science-fiction,032017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

the ghost in the shell,shirow masamune,glénat,science-fiction,032017,610

 

the ghost in the shell,shirow masamune,glénat,science-fiction,032017,610

 

the ghost in the shell,shirow masamune,glénat,science-fiction,032017,610

 

 

 Coq de Combat