15/06/2016

Ex-Arm T1

sans-titre.png9782756081601_pg.jpgScénario : Hi Rock

Dessin : Shin-Ya Komi

Éditeur : Delcourt

144 pages

Sortie : le 25 mai 2016

Genre : Science-Fiction

 

Avis de l'éditeur :

Année 2030, sur le port de Tokyo. Un groupe doté de l« Ex-Arm » n°08, attaque la policière Minami Uezono et sa co-équipière androïde Alma, alors infiltrées dans la transaction de l« Ex-Arm », arme inconnue. Jouant le tout pour le tout, nos deux compères vont-elles réussir à initialiser l« Ex-Arm » n°00 quelles ont dérobé à leurs assaillants ?!

 

Mon avis :

Dés les 1ères pages ainsi qu'au vu de la couverture du 1er plat, Ex-Arm rappelle immanquablement Ghost in the shell ainsi que la série emblématique Gunnm de Yukito Kishiro. Ex-Arm voit d'abord le jour grâce à la mini série Ex-Vita, conçue en 2 tomes, et vu son succès immédiat, les éditions Delcourt - Tokam proposent de relancer le scénario avec d'autres personnages et de situations, tous aussi déterminantes.

Au dessin, Shin-Ya Komi affiche un style décontracté et plus plutôt tape à l’œil. Aguicheur par ses héroïnes peu vêtues, évoluant dans des poses sexy, étirées et suspendues à l’extrême, il intègre ses personnages dans des décors high-tech, prônant une technologie ou le métal et les néons font office de loi. Le soin des détails est au abonnés présents, mais cette touche métallique ressort quasiment à chaque page, de quoi formater les émotions des protagonistes.

La trame, quant à elle, évolue en dilettante, il faudra toutefois patienter avec la suite, pour se faire un avis cohérent, étant donné le quota d’informations qui tombent au compte-gouttes. On ressent nettement la qualité graphique mise en valeur au détriment d'un scénario un peu faiblard.

Amateurs d'explosions, de belles nanas et de technologies futuristes, Ex-Arm vous plaira.

Ex-Vita-manga-extrait-001.png

 a07-3e78901.gif

Coq de Combat

13/06/2016

Gangsta - Tome 7

9782344006528-G.jpg3231579967_1_10_Fpjutp6L.jpgAuteur : Kohske

Éditeur : Glénat

194 pages

Sortie : le 13 avril 2016 - Genre : Anticipation

 

 

Avis de l'éditeur :

Marco se hâte vers le lieu du rendez-vous afin de délivrer Constance. Mais ses retrouvailles avec Striker, son ancien compagnon de route, vont raviver des souvenirs de son trouble passé… Toujours occupés à panser leurs plaies, Warwick et Nicolas sont désormais certains que Daniel Monroe est le commanditaire des récentes attaques contre les crépusculaires. Mais n'a-t-il pas d'autres complices tapis dans l'ombre ? Tandis que le silence s'installe sur la ville, l'heure des adieux approche…

Mon avis :

La particularité de cette série est d'associer un sacré melting pot comprenant : des malfrats, de la dépendance à la drogue, des querelles de rues et un humour décalé. Ce 7ème opus offre un duel entre filles des plus fougueux. L'auteur relate également les effets de la consommation du Cerebrum, cette fameuse drogue pourvue de qualités hors normes, et dont certains spécimens parviennent à contourner les effets secondaires, sans s'y plier le moins du monde.

On retiendra le découpage particulier, pleines planches ou multiples petites cases ; sans être forcément accompagné de la moindre bulle de texte, le visuel parle pour lui même. Le personnage de Marco, toujours aussi emblématique, se révèle être le centre de l'énigme, crépusculaire lui aussi, il affiche une double personnalité, tantôt calme puis fou de rage.

Les fans du manga pourront s'attarder sur l'animé, qui reprend les mêmes caractéristiques des beaux jours de la série.

a06-3e788fc.gif

Coq de Combat

 

3231579967_1_10_Fpjutp6L.jpg

03/06/2016

Elfes T13 : le guerrier mort

5150Jdt+PvL__SX354_BO1,204,203,200_.jpgelfesT13-2.jpgScénariste : Olivier Peru

Dessinateur : Stéphanie Bileau

Éditeur : Soleil

48 pages - cartonné

Sortie : le 27 avril 2016

Genre : Heroic - Fantasy

 

Avis de l'éditeur :

Lha’saa et ses légions de morts sèment la désolation et le chaos partout où elles passent. Aucun seigneur, aucune armée, aucun mur ne semblent pouvoir arrêter la nécromancienne elfe noire... jusqu’à ce que Fall et son dragon

 se dressent sur sa route. Il est temps pour les plus anciennes et puissantes créatures du monde de s’affronter. Le champ de bataille les attend, qui de l’elfe blanc ou de l’elfe noire y mourra ?

 

 

 

 

 

 

Mon avis :

Ce 13ème tome d'Elfes, se concentre sur le duel entre la nécromancienne Lha'saa et Fall, l'elfe blanc. Capable de s'accaparer le corps qu'elle souhaite, la magicienne parvient à accumuler une dose d'énergie la désignant comme favorite. Le scénario repose sur des bases solides, et le final verse vers un concept dramatique et héroïque, ce qui permet d'espérer une suite tout aussi alléchante.

Magie, Monstres et Guerriers légendaires... un melting pot qui ravira les adeptes du genre.

 

Le crayonné de Stéphane Bileau ne cesse de s'améliorer, il présente un trait travaillé au millimètre. Il suffit de contempler le 1er plat de couverture pour comprendre l'étendue de son talent. Qu'il s'agisse des héros, des monstres particulièrement originaux, ou encore des arrières- plans soignés, la minutie semble être l'une des préoccupations majeures du dessinateur. Lorsqu'on lit un album d'Elfes, le visuel est de mise et de rigueur. Un enchainement de couleurs diamétralement opposées qui alternent en fonction des lieux et du choix délicat des auteurs. Tout est travaillé pour activer nos sens dans les moindres recoins : la froideur accompagne un vent glacial sur les pages, tandis que la violence des combats augmente l'adrénaline dans nos veines. Le lecteur sera subjugué d'être entrainé en pareilles situations, surtout que les terres où évoluent les personnages sont toutes aussi fascinantes.

Une dynamique survoltée, un effet éclairé et visuel comparable au style cinématographique, créent une magie qui contribuera à satisfaire les plus difficiles admirateurs d'Heroic-Fantasy. Notons également, l’apparition du nain Redwin, protagoniste qui évolue indépendamment dans sa série annexe.

 a07-3e78901.gif

Coq de Combat

elfesT13-3.jpg

01/06/2016

Hinomaru Sumo - Tome 1

51TWOQEADHL__SX319_BO1,204,203,200_.jpgj013.jpgAuteur : Kawada

Éditeur : Glénat

Collection Shônen

192 pages

Sortie : le 6 avril 2016

Genre : arts martiaux

 

Avis de l'éditeur :

Le club de sumo du lycée Ôdachi a beau être l'un des plus faibles de la ville, le jeune Hinomaru décide quand même de le rejoindre. Il faut dire que ni sa taille ni son gabarit ne font de lui un futur sumo… Pourtant, ce nouveau venu pourrait bien se révéler beaucoup plus fort que prévu… Réussira-t-il à atteindre le grade suprême de yokozuna ?! Découvrez le parcours de ce lycéen hors norme dans le monde enflammé du sumo !

 

Mon avis :

Contrairement aux autres sports de combats, le sumo ne présente aucune différence de catégorie de poids. Les plus lourds seront donc privilégiés par leurs tailles et leur kilos. Vu le gabarit médiocre du jeune Hinomaru, ses condisciples se fendent la poire lorsqu'il souhaite relever le niveau face aux meilleurs athlètes. Mais sa rapidité et sa ténacité prouvent à autrui qu'il gravit largement les échelons de l'ascension de manière épatante. Son but étant de devenir yokozuna, l'élite des sumos formés selon une discipline rigide.

Sans réelle surprise, cet album n'offre guère d'intérêt. Le trait de Kawada se défend certes, mais n'apporte rien de neuf ni de créatif. Le découpage est constitué de petites cases homogènes ou pleine planche, ce qui parvient à donner l'impression de dimension et de profondeur de champ. Tout est presque téléphoné et conditionne le lecteur à la surface. Malgré l'implication de l'auteur à vouloir donner du sens à son ouvrage, on piétine des sentiers vus et revus. Le héros à la carapace inébranlable se voit projeter à affronter des adversaires cent fois meilleurs que lui mais parvient sans trop de difficultés, à marquer son territoire...

 

En matière d'arts martiaux, on a connu nettement meilleur profil.

 a05-3e788c9.gif

Coq de Combat

hinomaru sumo,kawada,glénat,510,042016,arts martiaux