15/10/2015

Denver & Other Stories

1751_couv.jpg1751_P2.jpgScénaristes : Jimmy Palmiotti & Justin Gray

Dessinateur : Pier Brito - Lee Moder

Éditeur        : Glénat Comics

160 pages

Sortie :  le 26 août 2015

Genre : thriller d'anticipation

 

Avis de l'éditeur :

Dans un futur proche, une météorite a changé la face du monde. Après une terrible montée des eaux, il ne reste aux USA plus qu'une seule ville à la surface : Denver, Colorado. Max Flynn, membre des garde-côtes censés contrôler la bordure de la ville, y mène une vie routinière. Jusqu'au jour où sa femme va se faire enlever, le propulsant au cœur d'une terrible machination...Jimmy Palmiotti et Justin Gray signent un polar noir et tendu sur fond de récit d'anticipation, quelque part entre Blade Runner, Soleil Vert et le mauvais esprit des productions de Quentin Tarantino.Également au menu de Denver & Other stories : Trigger Girl 6, un thriller d'espionnage façon Nikita mâtiné de SF, et une histoire courte inédite !

 

Mon avis :

Denver & Other Stories se décompose en 3 récits distincts et originaux. La narration du 1er scénario présente Max Flynn, un contrôleur maritime, plus proche du flic rebelle que du simple douanier, la quarantaine bien marquée, marié depuis 3 ans à Betty, une blonde au caractère bien trempé. Le gaillard est solidement entouré d'une équipe de pros, situation l'exige, vu le contexte peu banal qu'il se voit confronté chaque jour : de nombreux errants tentent de pénétrer Denver, davantage plus propice et sécurisé pour y vivre qu'à l'extérieur. D'un côté, sa fille Trinity Flynn (issue d'un 1er mariage), plutôt sotte et caractérielle, mais doté d'un cœur généreux (même si la belle taquine son père en permanence, se jouant de lui et le rendant fou de rage), et de l'autre, sa partenaire de travail, Jeanne, qui a un faible pour son coéquipier.

Une routine bien ancrée jusqu'au jour où sa femme se fait inopinément kidnapper. La vie de Max devient rapidement difficile à gérer, contraint à agir en solitaire contre ses principes.

Denver & Other Stories affiche des ingrédients de taille, et ce malgré un dessin, qui pour ma part est loin de casser la baraque. Au tiers du premier récit, un rebondissent majeur prend une tournure surprenante, digne en fait des meilleurs polars actuels. La seconde narration, totalement indépendante de la première, met en valeur une trigger girl (fille à la détente facile - déclencheur immédiat), pourvue d'une puissance de frappe quasi inégalable, même face à face aux armes perfectionnées américaines. Autant vous l'annoncer de suite, si la 1ère histoire du recueil se défendait grâce à son fil conducteur, ce scénario est d'un ennui profond et désolant. Passons de suite au dernier récit de cet ouvrage, intitulé : Painkiller Jane dessiné par Lee Moder, changeant radicalement de style par rapport à Pier Brito. Le récit le plus court, mais le plus marquant. Alliant à la fois une bonne dose d'humour noir, des dialogues percutants et un dessin davantage coloré, c'est avec brio que Jimmy Palmiotti & Lee Moder nous livrent une œuvre stimulante.

Se nourrissant des œuvres d'anticipation, à la manière d'un Cronenberg, Jimmy Palmiotti et Justin Gray embarquent le lecteur dans un thriller avant-gardiste, sueurs froides et frissons au rendez-vous. Malheureusement, le trait de Gray ne marque pas suffisamment les esprits (trop de séquences se déroulant dans la pénombre, encrage inégal... les protagonistes affichent des bobines pas possible, hommes -femmes personne n'est épargné. Seul la partie Painkiller Jane dont fait partie le 1er plat de couverture redore le blason esthétique.

 

Prochainement, nous aurons l'occasion de découvrir Sex an Violence également aux éditions Glénat par le duo Palmiotti -Gray. Affaire donc à suivre...

 a06-3e788fc.gif

Coq de Combat

 

Denver-4.jpg

08/10/2015

Btooom T15

Couv_254873.jpgPlancheA_254873.jpgAuteur : Junya Inoue

Éditeur : Glénat

208 pages

Sortie le 9 septembre 2015

Genre : Survival

 

 

 

Avis de l'éditeur :

Après la fin de la bataille du sanctuaire, l histoire prend un nouveau tournant. Dans la vraie vie, l oncle et le beau-père de Sakamoto scellent une alliance avec un pirate informatique de génie pour faire s écrouler le projet Themis. Sur l île, alors qu il se sépare de Himiko et part affronter seul l équipe d Heitaro Togo, Oda tombe sur une valise au contenu plus que surprenant. Le combat qui l oppose ensuite aux quatre autres joueurs gagnent petit à petit en intensité quand... une voix surgie de nulle part vient les surprendre ! L annonce inattendue que vient leur faire Takanohashi promet d influencer grandement la suite de la partie, et de plonger ainsi toute l île dans le chaos et les dissensions !

 

Mon avis :

Le jeu de la mort et de la survie prend une nouvelle tournure : dorénavant les participants restants possèdent seulement 24 heures afin de terminer la partie. Une simple journée qui récompensera 3 joueurs, or il en reste bien davantage... Pour ce faire, les organisateurs présentent de nouvelles règles dont la principale est de remplacer les sacs de nourriture par des ceintures pleines de Bim, de quoi faire sauter la quasi totalité de l'île.

Du côté de Ryota, les événements se calment. Accompagné par la petite Kaguya et de Hikaru, les choses se tassent. Par contre, le duo Himiko et Nobutaka ont la partie moins aisée, ils doivent à leur tour affronter un groupe de 4 personnes, particulièrement organisé. Quant à la société mère Tyrannos Japan, elle enquête sur un des leurs, un certain Ida, qui entre autres, serait à l'origine de la participation de Ryota mêlé à ce jeu barbare. On connait depuis le commencement les qualités de Ryota, que ce soient pour le jeu Online ou sur cette île. Mais en réalité, il ne serait pas classé dans le top 10 mondial mais serait en fait tout simplement le meilleur.

 

Quinzième tome déjà, et pas le moindre brouillard à l'horizon. On peut dire que cette série qu'est Btooom tient sa promesse de tenir le lecteur bien accroché. Avec la tournure de ce volume, on ressent tout doucement la fin ou tout du moins une sortie de cette île sanguinaire. L'action est présente, toujours aussi efficace et structurée en fonction des événements. La qualité graphique est égale à elle même. Ceux et celles qui ont suivi Btooom jusqu'à ce stade, continueront certainement jusqu'à sa conclusion. La question qui interpelle est la suivante : sachant que trois participants bénéficieront de quitter l'île, quels seront les alliances  ou les stratagèmes mis en place pour y aboutir. On s'attend également à une fin brillante, loin de ces conclusions basiques ou téléphonées, ce qu'on veut et exige, c'est une fin digne d'un jeu d'arcade!

 a08-3e78906.gif

Coq de Combat

 

PlancheA_250737.jpg

Écrit par capitolbelgium dans Chroniques de Coq de combat. | Commentaires (0) | Tags : btooom, junya inou, glénat, survival, 810 |  Facebook | |

07/10/2015

Metropolis T3

metropolis-031.jpgmetropolis-03_1.jpgScénariste   : Serge Lehman

Dessinateur : Stéphane De Caneva

Éditeur         : Delcourt

96 pages

Sortie le 19 août 2015

Genre : Science - Fiction

 

Avis de l'éditeur :

Trois corps de femmes ont été découverts sous la Réconciliation, tour symbolique dont l'architecte se pend après avoir reçu une boîte de dents humaines. Le service de sécurité connu sous le nom de Secret cherche à orienter l'enquête qui mène au centre d'essais astronautiques de Metropolis. Gabriel Faune pousse le commissaire Lohmann à redevenir M pour l'éloigner de Loulou et le docteur Freud commence à lâcher prise...

 

Mon avis :

Des dizaines de civils sont tués suite à l'attentat orchestré par Robert Ernst, un militant bien encré dans ses convictions. L'incident dévoile une crypte cachée dans les sous-sols qui dissimulait 3 cadavres de femmes momifiées. Face à cette tragédie, le Directoire de Metropolis envoie son enquêteur favori, à savoir Gabriel Faune, considéré comme une sommité dans les environs.

 

L’enquête avance bon train et démontre que le commissaire Lohmann, référence en domaine des tueurs en série, n'a pas toute sa tête et présente une santé mentale en dents de scie. L'enquête prend une autre tournure lorsque Faune rencontre et tombe amoureux de Loulou, une patiente en psychiatrie qui a connu Lohmann.

 

Stéphane De Caneva conçoit ses personnages avec sa vision de l'époque. Le style graphique plaira aux fins connaisseurs de bd ancienne, sans étaler de superflu, ni de couleurs trop vivaces. Par contre, les plus jeunes lecteurs risquent de s'y perdre et n'y verront que peu d'intérêt. Autodidacte dans l'âme, il se lance dans l'illustration dés 2008 avant de démarrer sur des comics pour des éditeurs américains indépendants. Son rêve serait de travailler sur un projet avec les grands Jodorowsky ou Alan Moore.

 

Sans réellement se démarquer au niveau la trame, notamment dû par son manque de dynamisme et sa lenteur, cet album se laisse toutefois lire, mais ne laisse pas une empreinte légendaire.

 

Ce 3ème opus s'apparente à un labyrinthe énigmatique. A l'apparence d'un rêve troublé et chimérique, le lecteur vagabonde sur une corde raide, sans trop en saisir ni son sens, ni son explication. Notons une baisse de régime, ou tout du moins un manque de réalisme par rapport aux précédents épisodes. Sachant qu'il ne reste qu'un seul volume pour clôturer Métropolis, les différentes tournures de la série risquent de pencher vers un camp.

 a06-3e788fc.gif

 Coq de Combat

 

metropolis-03_3.jpg

24/09/2015

Koralovski T2 : Dans l'ombre du monde

Couv_252811.jpgPlancheA_252811.jpgAuteur : Philippe Gauckler

Éditeur : 3ème vague Lombard

48 pages

Sortie le 28 août 2015

Genre : espionnage

 

 

 

À bord du yacht qui les a secourus, Koralovski et ses compagnons se mettent en route pour un laboratoire off-shore appartenant à sa société. Il s'agit du laboratoire qui a mis au point un procédé révolutionnaire permettant d'extraire la totalité d'un gisement de pétrole soi-disant épuisé. Mais à leur arrivée, le lieu est désert...

 

Mon avis :

Dans la continuité du 1er tome qui valait le détour, notamment par son fil conducteur efficace et son découpage original, Philippe Gauckler continue son bonhomme de chemin peignant le parcours de Koralovski Viktor, ce richissime milliardaire, ex-détenu de prison, qui dorénavant tente d'élucider le mystère planant autour de sa personne, centre de l'empire pétrolier. L'auteur questionne, sujet à réflexion sur l'authenticité des informations perçue par les médias, qui cible-elle, quel en est son but final? Car toute information peut emprunter un itinéraire bien spécifique, et toucher finalement l'internaute ou le lecteur par le biais de multiples manières dont l'impact n'est pas toujours visible d'entrée de jeu. Philippe Gauckler connait effectivement bien don domaine: fortement documenté sur le milieu du pétrole, ses engrenages et ses conflits stratégiques, il peint le parcours d'amont en aval sur les conséquences politiques, financières et économiques de notre monde moderne.

 

Philippe Gauckler maitrise son sujet, pourtant loin de son domaine de prédilection qu'est la science-fiction, qui la fait connaitre au travers de Métal Hurlant.  Suite à la disparation du magazine, il entame Convoi, avec Thierry Smolderen, série qui ne comptera que quatre tomes. Il décide durant une dizaine d'années de se lancer dans la publicité et ce n'est que plus tard, qu'il réalise sa première série en solitaire, nommée le Prince Lao, une émouvante saga jeunesse se déroulant au beau milieu de la nature. Avec cette série Koralovski, il prouve son efficacité à pouvoir jongler sous différents tableaux. Il nous livre un schéma au découpage tonitruant, composé de nombreuses petites cases dont les couleurs vives et claires émergent. Soulignons le remarquable travail de Scarlett Smulkowski dont la palette de couleurs redore le trait artistique. Le dessin, quant à lui n'atteint cependant pas la qualité d'autres séries de chez 3ème vague Lombard. Très loin d'un Niklos Koda ou d'un Alpha, hélas. Le 1er plat de couverture affiche pourtant une qualité graphique plus que convenable mais son contenu comprend de nombreuses failles au niveau de la définition des personnages. Peu d'expression de visage, quasi aucune émotion ne ressort de ses protagonistes, c'est dommage, car la trame est plutôt enrichissante, directement liée aux actualités récentes.

a06-3e788fc.gif

 Coq de Combat

Koralovski2_Page-9_cases.jpg