20/02/2014

La princesse des glaces

olivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxomolivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxomScénario : Olivier Bocquet
Dessin : Léonie Bischoff
Adapté de : Camilla Läckberg
Dépot légal : 01/2014
Editeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-07465-1
Planches : 124

La première adaptation en bande dessinée de la célèbre série de polars de Camilla Läckberg.

olivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxom

 

Cette histoire se déroule en février 2001 à Fjällbacka, petite ville portuaire de Suède.

olivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxomAyant vécu un temps à Stockholm Erica Falck est de retour dans sa ville natale suite au décès de ses parents. Elle y retrouve ses deux amis d’enfance : l’inspecteur Patrik Hedsröm et Alexandra Wijkner née Carlgren.

Lors d’une visite amicale elle découvre le corps sans vie d’Alexandra les poignets tailladés dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide.

olivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxom Sous couvert d’écrire un texte rendant hommage à la vie de son amie, elle mène sa propre enquête en parallèle de celle de la police. Renouant des liens plus qu’amicaux avec Patrik, l’intrigue avance à grands pas à coup de secrets découverts et de révélations étonnantes.

Pour une fois, je n’ai pas lu le roman originel donc mes points de comparaison sont assez limités. Ce que je peux vous dire, c’est qu’Olivier Bocquet et Léonie Bischoff sont allés jusqu’à vivre une semaine dans le fameux village suédois en question pour s’imprégner de la réalité des lieux et de son ambiance, permettant aux auteurs de nous retranscrire au plus près, la mer glacée, la végétation, le cimetière, mais encore le design des poignées de porte. A côté Harry Roselmack en immersion c ‘est de la gnognote =)

olivier bocquet,léonie bischoff,camilla läckberg,la princesse des glaces,casterman,jaxomUn One-Shot qui va nous mener, je pense, à la suite des romans qui doivent se suivre comme des enquêtes indépendantes.

C’est plutôt sympa et les dessins de Léonie Bischoff apportent un vent de fraicheur à cet ouvrage qui aborde des thèmes durs comme la perte de l’innocence, l’enfance abimée ou les rêves brisés.

Si suite il y a, j’en serais.

 

Note Globale : 08/10

 

JaXoM

11/02/2014

Le dahlia noir

David Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, JaxomDavid Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, JaxomScénario : David Fincher, Matz
Dessin : Miles Hyman
Dépot légal : 10/2013
Editeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-04568-2
Planches : 156

 

 

Adaptation du roman de James Ellroy, Le dahlia noir existe également dans une édition deluxe  avec couverture exclusive satinée. Dossier de 18 pages avec un texte de Matz et des recherches de couvertures et études des personnages réalisées par Miles Hyman en fin de volume.

Résumé éditeur :
David Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, JaxomLos Angeles Police Department, 1946. Dwight « Bucky » Bleichert fête son premier jour aux Mandats, le prestigieux service où rêvent de travailler la plupart des flics de la Cité des Anges. Il fera équipe avec Leland « Lee » Blanchard, un collègue qui comme lui a été boxeur, et qu’il a déjà affronté sur un ring. Malgré les nondits entre eux, les deux hommes sympathisent. Ils ne savent pas encore qu’ils vont enquêter ensemble sur un crime qui va à la fois les rapprocher et bouleverser leurs existences : la mort atroce d’une jeune femme, Elizabeth « Betty » Short, surnommée le Dahlia Noir, dont on retrouve le corps mutilé dans un terrain vague, en janvier 1947…

David Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, Jaxom

David Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, JaxomHabitués des polars nous retrouvons les excellents Matz et David Fincher au scénario de cette adaptation. Ouah, quel gros morceau... quand je l’ai vu au planning de Casterman j’étais très intrigué tant je trouve le roman inadaptable. A la lecture j’ai pourtant retrouvé le grain bien particulier du roman : son atmosphère très noire. Il faut rappeler que James Ellroy  a écrit ce roman comme exutoire au meurtre de sa mère. Il livre ici une conclusion fictive à ce crime jamais résolu. C’est bien exécuté, bien adapté et bien découpé.

David Fincher, Matz, Miles Hyman, James Ellroy, Casterman, Dahlia Noir, JaxomBon, les dessins de Miles Hyman ce n’est pas ma tasse de thé par contre. J’aurais plutôt vu des planches en N&B avec quelqu’un de l’école espagnole ou sud-américaine mais c’est une question de point de vue, je vous laisse juge avec les extraits. Pour autant le job est fait, on reconnait les décors, vêtements et personnages typiques des années 50.

 

Une très bonne adaptation qui mérite de s’y attarder et qui incitera des lecteurs à passer au roman.

Scénario : 09/10
Dessins (Subjectif) : 06/10
Moyenne : 07,5/10

JaXoM

 

10/02/2014

H.ELL - Tome 01 - La Mort, sous toutes les formes

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, JaxomH.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, JaxomScénario : Stephen Desberg
Dessin : Bernard Vrancken
Dépot légal : 11/2013
Editeur : Le Lombard
ISBN : 978-2-8036-3285-5
Pages : 56

 

 

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, Jaxom

Une autre édition de ce tome existe également en tirage limité à 1200 ex. pour le réseau des librairies Canal BD, collection "Les Toilés Canal BD". Dos toilé noir et couverture originale. Avec un cahier graphique de 8 pages en fin d'album et un ex-libris numéroté. 

Harmond Ellander a tout perdu. Ancien chevalier déchu de son titre et délaissé par ses proches il est maintenant questeur criminel, membre de l’Ordre des Veilleurs, il est H.ELL. 

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, JaxomEn charge de faire régner la justice il a affaire à la Mort Crue, qui ne laisse derrière elle que cadavres mutilés et à moitié dévorés. Sa première enquête va lui permettre de comprendre les rouages de sa nouvelle fonction tout en lui faisant rencontrer des personnages hauts en couleurs comme Nayade, une prostituée capable de changer d’apparence, mais aussi Hanova : un chasseur de primes à l’éternel féminin se dissimulant derrière un masque.

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, JaxomNous retrouvons Stephen Desberg au scénario de ce premier tome avec une bonne entrée en matière pour cette nouvelle série. Un univers médiéval et fantastique, un tome centré sur un personnage principal attachant aux origines encore floues et des personnages secondaires intrigants et hauts en couleurs.

Les dessins sont assurés par Bernard Vrancken qui s’est lâché sur le lavis. C’est bien sympa dans l’ensemble, les décors et les personnages sont bien détaillés.

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, Jaxom

H.ELL, Stephen Desberg, Bernard Vrancken, Le Lombard, JaxomRestant quand même sur ma fin au niveau du scénario j’attends la suite de cette nouvelle série qui est déjà en préparation et vous laisse avec cette petite vidéo éditeur nous présentant les recherches de Bernard Vrancken sur la couverture.


Scénario : 07/10
Dessins : 08/10
Global : 07.5/10

 

 JaXoM

01/02/2014

L’assassin Royal – Tome 07 - Gué-de-négoce

Jean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin HobbJean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin HobbScénario : Jean-Luc Clerjeaud
Dessin : Christophe Picaud
Dépot légal : 11/2013
Editeur : Soleil
ISBN : 978-2-302-03080-0
Nb Pages : 48

 

 

Jean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin HobbPour comprendre Assassin Royal, il faut déjà savoir que c’est une adaptation des romans de Robin Hobb. Ce tome 07 correspond peu ou prou au tome 04 (Le Poison de la vengeance) des romans.

Cette histoire se déroule dans un monde médiéval fantastique où se côtoient rois, chevaliers et pirates. 

Le royaume des Six-Duchés est gouverné par la lignée des Loinvoyant avec à leur tête le roi Subtil et ses trois fils : Chevalerie, Vérité et Royal (son fils préféré né d’une seconde union).

Jean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin Hobb

Dans ce monde il y a deux magies principales :

 

-          L’art : Pour schématiser elle permet à son utilisateur de projeter son esprit vers un autre, pour envoyer des messages, communiquer avec un autre artiseur ou surveiller les côtes d’éventuelles attaques de pirate rouge etc. C’est la magie associée à la famille royale même si certaines personnes possèdent cette magie avec des capacités plus limitées.

-          Le Vif : Cette magie est considérée comme pratique honteuse que ce soit par la famille royale ou par les habitants. Basiquement les vifiers (terme péjoratif) peuvent communiquer avec les animaux, les attirer, les éloigner etc. Les utilisateurs de cette magie ont également la capacité de se lier avec un animal en vue de partager des émotions.

Jean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin HobbAu début de cette saga nous suivons Fitz : bâtard de l’ancien roi-servant Chevalerie décédé peu après sa naissance. Dès son plus jeune âge il est soumis à la garde de Burrich, maitre d’écurie de son état qui sera un père de substitution pour Fitz. Ayant prêté allégeance à Subtil il passera son enfance à recevoir d’un côté une éducation royale avec Patience (la veuve de Chevalerie) et de l’autre une formation d’assassin prodiguée par Umbre Tombétoile.

Au terme des six tomes précédents de cette adaptation, Subtil est décédé. Vérité, présumé mort, c’est donc Royal qui occupe la place de Roi dans l’histoire des six-duchés. Royal et son clan d’artiseurs ont découvert que Fitz et Vérité étaient toujours vivants.

Ce tome est centré sur deux points particuliers :

-          La découverte par Fitz d’une faction d’utilisateurs du Vif se faisant appeler le Lignage ;

-          Même si une forte récompense est promise à qui capturera Fitz, c’est bel et bien notre bâtard doué à la fois pour l’Art et le Vif, qui est décidé à s’infiltrer dans le palais de Gué-de-négoce pour tuer Royal…

Jean-Luc Clerjeaud, Christophe Picaud, assassin royal, Robin HobbBien sûr comme toute adaptation on perd un peu de détails dans la bataille, mais dans l’ensemble le scénario de Jean-Luc Clerjeaud est convaincant et les dessins de Christophe Picaud font le job.

Une bonne adaptation qui je l’espère inciteront les lecteurs à passer aux romans en parallèle.

 

Scénario : 09/10
Dessins : 07/10
Note Globale : 08/10

JaXoM