26/08/2016

Akira (Noir et blanc) - Tome 01

katsuhiro otomo,glénat,akira,jaxomkatsuhiro otomo,glénat,akira,jaxomScénario & Dessins : Katsuhiro Otomo
Editeur : Glénat
Dépot Légal : 06/2016
ISBN : 978-2-344-01240-6
NB Pages : 362

 


 

Un mot sur cette "édition originale" : Nouvelle traduction, onomatopées sous-titrées, sens de lecture japonais, format 180x256mm et jaquette version Kôdansha. Ne possédant pas les anciennes éditions je ne peux comparer pour vous, mais c’est confortable à lire même si le papier fait que les noirs ne sont pas hyper profonds, rien de grave.

Mes bémols :

  • Pourquoi aller mettre deux fois la mention "Glénat" en couv, surtout que le deuxième "Glénat" en bas à droite est super mal placé ?
  • Pourquoi le résumé/pitch (dans la jaquette) prévu pour faire acheter le livre aux plébéiens comme vous et moi se retrouve en japonais et en…anglais ?

 

Résumé éditeur :

katsuhiro otomo,glénat,akira,jaxomEn 2019, trente-huit ans après la Troisième Guerre mondiale, Néo-Tokyo arrive au terme de sa reconstruction. Dans cette ville sans âme errent Kaneda et sa bande. Des jeunes désœuvrés, élèves d’un centre d’apprentissage professionnel, qui n’ont que leur moto et leurs virées nocturnes pour seule échappatoire à l’ennui du quotidien. Mais une nuit, ils trouvent sur leur route un être des plus étranges, un enfant au visage de vieillard, avec un numéro tatoué sur la main : le numéro 26. En tentant de l’éviter, Tetsuo chute à moto et se blesse grièvement. Il se réveille dans un hôpital de l’armée avec des pouvoirs surnaturels qu’il lui faut désormais apprendre à contrôler. De retour parmi ses amis, il se rebelle contre l’autorité de Kaneda et finit par quitter le groupe…

 

Quelle plaisir de retrouver un tel classique du manga de science-fiction et ce malgré les trente années qui nous sépare de la première édition.

 

katsuhiro otomo,glénat,akira,jaxomAction claire suppléée par un découpage dynamique, la mise en scène de Katsuhiro Otomo reste encore aujourd’hui un modèle du genre. Pour ceux d’entre vous qui connaissent l’excellent animé sorti en 1988, n’hésitez pas à découvrir cette série bien plus complète. (l’animé est parcellaire et ne couvre l’histoire que jusqu’à la découverte d’Akira)

 

Histoire complète en six tomes.

 

Intemporel et indispensable.

Note Globale

JaXoM

25/08/2016

Robbie Burns - Witch Hunter

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanrobbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanScénario : Emma Beeby, Gordon Rennie
Dessins : Tiernen Trevallion
Dépot Légal : 06/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01466-0
NB Pages : 112

 

 

 

Pitch éditeur :

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanBarde, fermier et homme à femmes, Robert Burns est l’un des personnages les plus emblématiques de la culture écossaise. Mais ce célèbre poète du XVIIIe siècle est aussi connu sous le nom de Robbie Burns, fléau du Mal et chasseur de sorcières assermenté ! À l’aide de sa plume, de son sabre et de son mousquet, ce super-héros du romantisme parcourt les Highlands et les tavernes d’Édimbourg pour traquer les démons et autres créatures maléfiques et faire régner la justice. De ses aventures, il puise l’inspiration pour ses poèmes et chansons.

 

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanCe récit s’inspire d’un des poèmes les plus connus de Robert Burns : « Tam O’Shanter ». Instant culture. (En anglais).

 

Lorgnant sur le travail d’un Mike Mignola sur Hellboy & BPRD, Gordon Rennie et Emma Beeby, scénaristes écossais, nous livrent une copie inspirée bien que sans surprise où notre poète va sans le vouloir avoir affaire à des démons, des sorcières et d’autres joyeusetés. Côté dessins, là encore l’inspiration Mike Mignola est claire pour Tiernen Trevallion, mais pas forcément dérangeante, ce style sans afféterie se prêtant bien à ces histoires sur base de mythes et légendes.

 

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanMais si le background ressemble à du Hellboy et le design aussi pourquoi acheter ce tome me dirait vous ? Et bien parce que s’inspirer des meilleurs n’est pas un mal quand c’est bien fait. La vraie valeur ajoutée est apportée par le travail d’intégration des œuvres de Robert Burns au récit par le duo Gordon Rennie et Emma Beeby. (Comme un Neil Gaiman qui intègre Shakespeare dans Sandman par exemple).

 

Extrait en français de "Tim O'Shanter" :

Magiciens et sorcières en danse ;
Non ces pas froids, nouveaux, venus de France,
Mais strathspeys, réels, au lieu des cotillons,
Mettant la vie et la flamme aux talons.
A l'Orient, sur un bord de fenêtre,
Nick, le vieux Nick, sous la forme d'un chien,
Un grand chien noir, velu, hargneux, l'air traître,
Se tenait là comme musicien.

 

Un OneShot sympathique et efficace avec de vraies références au travail du poète. Glénat nous gratifie en outre d’une biographie de Robert Burns, de poèmes traduits (dont le fameux « Tam O’Shanter ») en sus de l’habituel galerie de personnages. Intéressant.

Note Globale :

 

JaXoM

 

05/07/2016

Hellboy – Tome 15 – Hellboy au Mexique

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxommike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomScénario : Mike Mignola
Dessins : Mike Mignola, Richard Corben, Mick McMahon, Fábio Moon, Gabriel Bá
Éditeur : Delcourt
Dépôt Légal : 05/2016
ISBN : 978-2-7560-7823-6
Nb Pages : 152


 

Comics VO publiés aux USA par Dark Horse Comics.
Reprend le TPB « Hellboy in Mexico » :
  -
Hellboy In Mexico #46 => OS => Mignola - Corben, déjà paru en VF dans Hellboy T12
  - D
ark Horse Presents V2 #7 => « Hellboy versus the Aztec Mummy » => Mignola
  -
Dark Horse Presents V2 #31-32 => « Hellboy Gets Married » => Mignola - McMahon
  -
Hellboy 20th Anniversary Sampler => « The Coffin Man » => MignolaMoon &
  -
Dark Horse Presents V3 #7 => « The Coffin Man 2 : The Rematch » => MignolaMoon &
  -
Hellboy : House of the Living Dead => Original Graphic Novel => MignolaCorben

 

Le contexte :
mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomEn écrivant un résumé de la vie d’ Hellboy pour "Hellboy – The Companion", Mike Mignola reprend une illustration de 2004 annotée « Palenque, Mexique, 2 Juin 1956 » et a l’idée d’un « week-end perdu » : un brouillard de cinq mois passé à boire avec des lutteurs en combattant des monstres.

Mike Mignola imaginera par la suite d’autres histoires qui verront coup sur coup Hellboy aux proies avec une momie aztèque, l’homme aux cercueils, mais aussi une incursion dans la maison des morts vivants ou l’intriguant : « Hellboy se marie ». Ce tome 15 regroupe ici ces histoires.

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomJe ne vais pas vous faire l’affront de résumer six histoires allant d’une dizaine à une quarantaine de planches, sachez seulement que c’est facile d’accès et totalement hors continuité.
En effet ce tome permet aux nouveaux lecteurs de découvrir Hellboy dans une suite de petites histoires inter-connectée uniquement par le fait qu’elles se passent dans une même période de la vie d’Hellboy. Le tout, emballé par des auteurs de prestiges allant de Mike Mignola lui-même en passant par l’excellent Richard Corben et les très demandés frères Fábio Moon et Gabriel Bá.

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomDispensable du point de vue de la continuité, mais totalement indispensable pour le vent de fraîcheur et le traitement inhabituel que peut apporter un dessinateur comme Richard Corben à cet univers toujours plus attractif et intéressant.

Bonus habituel de la part de Delcourt : le carnet de croquis et la galerie de couvertures. Pour aller plus loin : Dossier spécial sur le site de Delcourt.

 

Note globale : 8,5/10

JaXoM

03/06/2016

Bunny

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomjuliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomScénario : Juliette Fournier
Dessins & Couleurs : Jean-Gaël Deschard
Dépot légal : 03/2016
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-88932-990-8
NB Pages : 128

 

 

 

Ce volume fait office d’intégrale : le tome un (64 pages) est inclus au début, suivi de la fin de l’histoire et nous nous retrouvons donc avec une intégrale… voilà qui fera plaisir aux patients acheteurs du tome 01 en 02/2013 !

Résumé éditeur :
Terrifiante et prémonitoire, la vision d’une humanité pour qui l’argent est devenu la seule valeur et où la vie humaine n’est plus qu’une marchandise.


juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomMio Templar
aka Bunny est une jeune fille rebelle en quête d’indépendance. En échange des deux cents millions de récompense promis par son père (un riche industriel) à son retour elle consent à intégrer un camp expérimental dont elle ne sait rien.

Fraichement débarquée sur l’île test, elle découvre assez vite les règles élémentaires auxquelles elle doit se plier : Sur l’île la monnaie et le Desta, chaque « résident » dispose de 100 Destas au départ, pour quitter l’endroit elle doit réunir 50000 Destas. Simple.

Bien sûr, même si les règles de base semblent simples, notre chère Bunny va vite comprendre que cet endroit est bien plus qu’une simple expérience sociologique… Au programme : travail mal payé et harassant, nourriture payante, alliance fragile et autres joyeusetés.

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomLe problème majeur de cette série, pour moi en tout cas, c’est que même si le postulat de départ est intéressant les mécaniques sont traitées de manière bien trop succincte. Un gros sentiment d’inachevé se fait ressentir en fin de lecture et c’est dommage. Je ne connais pas réellement les causes du non développement de certaines idées / intrigues survolées dans cette histoire mais d’une manière générale je pense que la fin est bâclée et que cette série aurait gagnée à couvrir plus de tomes.

Un mot sur les dessins de Jean-Gaël Deschard. Je n’aime pas, certaines expressions faciales de personnages me semblent totalement farfelues. C’est subjectif donc à vous de juger.

En bonus en fin de volume : rien.

Note Globale : 04/10

JaXoM