25/04/2016

Princesse Ugg - Tome 02

Ted Naifeh, Oni Press, Akileos, Warren Wucinich, Princesse UggTed Naifeh, Oni Press, Akileos, Warren Wucinich, Princesse UggScénario & Dessins : Ted Naifeh
Couleurs : Warren Wucinich
Editeur : Akileos
ISBN : 978-2-355-74247-7
Nb pages : 120




 

Rassemble les numéros 5 à 8 de la série U.S. soit l’équivalent du second TPB paru chez Oni Press.

Chronique du tome 01

Ted Naifeh, Oni Press, Akileos, Warren Wucinich, Princesse UggNous retrouvons Ülga et ses camarades princesses lors d’une escapade nocturne à la taverne du coin. Malgré les progrès qu’elle a pu faire depuis son arrivée à l’académie de princesses l’opprobre général dont elle est la victime vis-à-vis de ses collègues féminines ne rassure pas Ülga. Pourtant, quand la fine équipe va se retrouver en fâcheuse posture le caractère fonceur et la rudesse d’ Ülga vont se révéler être de précieux atouts.

Suite et fin de cette histoire proposée par Ted Naifeh que l’on retrouve également aux dessins.

Ted Naifeh, Oni Press, Akileos, Warren Wucinich, Princesse UggJe suis malheureusement resté sur ma faim, l’histoire est sympa, mais sans surprises et deux tomes ne laissent que peu de places aux développements des personnages secondaires. Je n’accroche pas aux couleurs de Warren Wucinich et les dessins de Ted Naifeh sur ce tome me paraissent moins constants que sur le précèdent. C’est vilain il faut bien l’avouer.

On passe et on retourne sur Courtney Crumrin.

 

Note globale :

a04-3e788e4.gif

JaXoM

HELLBOY & BPRD - Tome 01 - 1952

ohn Arcudi, Mike Mignola, Alex Maleev, Dave Stewart, Delcourt, Hellboy, BPRD, Jaxomohn Arcudi, Mike Mignola, Alex Maleev, Dave Stewart, Delcourt, Hellboy, BPRD, JaxomScénario : John Arcudi, Mike Mignola
Dessins : Alex Maleev
Couleurs : Dave Stewart
Dépot légal : 02/2016
Editeur : Delcourt
ISBN : 978-2-7560-7731-4
Nb pages : 110


 

ohn Arcudi, Mike Mignola, Alex Maleev, Dave Stewart, Delcourt, Hellboy, BPRD, JaxomCe tome regroupe les parutions en V.O. d’ Hellboy and the B.P.R.D. #1 à #5 soit l’équivalent du TPB paru en 08/2015 chez nos amis les américains. Il peut se lire indépendamment des séries régulières.

Parachuté sur Terre en 1944 le démon enfant Hellboy est à l’origine la même année de la création du Bureau des Recherches Paranormales et de Défense (B.P.R.D.)

ohn Arcudi, Mike Mignola, Alex Maleev, Dave Stewart, Delcourt, Hellboy, BPRD, JaxomPour sa première mission avec le B.P.R.D. Hellboy doit enquêter sur d’étranges rumeurs concernant une série d'horribles meurtres au Brésil. Le démon de l'Enfer et un petit groupe d'agents découvrent que de sombres secrets sont enfouis au cœur d'une forteresse portugaise datant du XVIe siècle.

Nous retrouvons bien sûr au scénario Mike Mignola accompagné de John Arcudi. Ce dernier nous livre une galerie de personnages travaillés et intéressants. Il me faut vous rappeler que Mike Mignola a décidé dès 2004 de travaillé avec John Arcudi pour structurer l’univers de Hellboy et renforcer l’importance des personnages secondaires du B.P.R.D.

ohn Arcudi, Mike Mignola, Alex Maleev, Dave Stewart, Delcourt, Hellboy, BPRD, JaxomLes dessins sont assurés par Alex Maleev soutenu par le coloriste attitré de Mike Mignola et multi-récompensé Dave Stewart. Le style sombre et réaliste d’ Alex Maleev est un bon choix pour l’univers d’Hellboy. Si vous avez aimé son travail sur Batman : No Man’s Land, Daredevil : Underboss ou Sam & Twitch : Bounty Hunter Wars vous ne serez pas déçu. Personnellement je n’accroche pas.

Un bon premier tome avec une histoire plaisante et des personnages attachants qui seront, je l’espère, présents en 1953.

En bonus, une galerie d'illustrations (6 pages) et un sketchbook (17 pages). Toujours sympa chez Delcourt.

 

Note globale :
a07-3e78901.gif

 

JaXoM

 

07/04/2016

Velvet - Tome 2 - Avant de mourir

velvet, brubaker, epting, breitweiser, delcourt, comics, polar, thriller, espionnage, 9/10, 02/2016velvet, brubaker, epting, breitweiser, delcourt, comics, polar, thriller, espionnage, 9/10, 02/2016Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Steve Epting
Éditeur : Delcourt
115 pages
Sortie : février 2016
Genre : comics, thriller, espionnage

 

 

Résumé des tomes 1 et 2

Dans une ruelle sombre du Paris du début des années 70, un agent d'une organisation d'espionnage ultra secrète est assassiné. Le directeur de l'agence ARC-7 provoque une réunion de crise en pleine nuit. Sa secrétaire particulière, Velvet Templeton est de la partie. Une certitude s'impose rapidement : il y a un traitre dans l'organisation, il faut le démasquer au plus vite. Alors que Velvet épluche le dossier de l'agent tué et y découvre des incohérences, un coupable semble avoir déjà été trouvé par le reste de l'équipe. Il s'agit d'un agent à la retraite, Frank Lancaster. Coupable improbable à ses yeux, elle se rend dans une de ses planques connue d'elle seule. Alors qu'elle y découvre le cadavre de Lancaster, les hommes de l'agence pénètrent de force dans l'appartement et la désignent coupable de ce nouveau meurtre. Velvet comprend qu'elle est en train de se faire piéger et qu'elle devient le centre d'une énorme machination. Mais ce qu'ignorent les agents, c'est que Velvet n'a pas toujours été secrétaire et qu'elle n'a rien perdu de ses talents d'autrefois, quand elle était agent de terrain. Une gigantesque traque se met alors en place, durant laquelle Velvet n'aura de cesse de prouver son innocence et de mettre à jour la tête pensante de ce complot. Son enquête la fera revenir à Londres et lui révèlera quatre suspects majeurs dont son directeur et un sénateur. Le gibier deviendra alors à son tour chasseur.

 

velvet,brubaker,epting,breitweiser,delcourt,comics,polar,thriller,espionnage,910,022016

 

S'éloignant des clichés du genre où les femmes occupent des seconds rôles ou des postes de potiches, Ed Brubaker (Criminal, Incognito, Fatale), qui n'a pas son pareil pour mettre en scène de façon brillante polars et thrillers noirs, nous livre ici une histoire d'espionnage sombre, réaliste et pleine de punch en offrant le premier rôle à une femme.

Velvet, c'est un mélange explosif de James Bond, Oss 117, Jason Bourne et Emma Peel. Secrétaire de direction de l'agence de renseignement ultra secrète ARC-7, elle nous révèle dans le premier volume tous ses talents cachés. Avant d'être attachée aux services du directeur de l'agence, Velvet était un des plus redoutables agents de terrain, la meilleure d'entre tous.

Ce deuxième tome donne un coup d'accélérateur à l'intrigue en révélant le passé d'espionne de Velvet et en resserrant un peu plus sur elle l'étau de la conspiration. Il donne aussi une autre dimension à l'héroïne en nous en montrant quelques failles, la rendant un peu moins glaciale que dans le tome 1.

Il n'y a pas à dire, Brubaker sait s'y prendre pour nous empêcher de reposer un de ses livres une fois qu'on les a ouverts ! Les rebondissements et les surprises ne manquent pas, l'action omniprésente est habilement coupée de flashbacks permettant de bien appréhender l'épaisseur des personnages et leur histoire.

 

velvet,brubaker,epting,breitweiser,delcourt,comics,polar,thriller,espionnage,910,022016

C'est Steve Epting qui tient les pinceaux et nous gratifie de planches sublimes au réalisme bluffant, nous plongeant dans les ambiances des années 70 dignes des meilleurs films du genre. On peut aussi saluer la qualité de la colorisation d'Elizabeth Breitweiser dont les tonalités sont toujours en adéquation parfaite avec le propos, contribuant grandement à la réussite des ambiances immersives de ce thriller noir.

Ed Brubaker frappe un grand coup avec ce nouveau thriller qui vous prend aux tripes et dont on peut parier dès à présent qu'il deviendra rapidement un incontournable du genre.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

17/03/2016

Polar – Tome 1 - Venu du froid

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomvictor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomScénario, Dessin & Couleur : Victor Santos
Editeur : Glénat Comics
176 pages
Format à l'italienne

Sortie : 13/01/2016

 

Précisons d'entrée qu'il est fait mention ici du tome un mais que cette histoire peut tout à fait se lire comme un One Shot. Et pour être complet qu'à l'origine Polar est un Web Comics repris par la suite par l'éditeur Dark Horse Comics. Glénat publie ici l'équivalent VO du Season One.


Résumé éditeur :

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomSorti de force de sa retraite, le plus grand espion de la planète – l’ex-agent connu sous le nom de « Black Kaiser » – est à présent menacé de mort. Dans un affrontement sans merci contre son ancien employeur, l’agence « Damoclès », Black Kaiser va devoir faire face à un expert de la torture psychotique ou à une tueuse rousse aussi belle que fatale. Sa mission ne s’achèvera que s’il meurt ou s’il tue tous ceux qui se mettront en travers de son chemin… et mourir n’est pas dans ses habitudes.

Bon, faut bien l’avouer le résumé fait méchamment penser à RED de Warren Ellis. Le comic book hein pas le film. Alors si en plus de ça on me dit que les dessins sont « un véritable tour de force visuel hérité de Frank Miller et Mike Mignola », forcément ça m’attire.

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxomPour les visuels je vous laisse vous faire votre avis mais il faut avouer que la ressemblance est frappante avec Frank Miller, pour la comparaison avec Mike Mignola je cherche encore… quitte à citer des noms connus j’aurais plutôt cité James Steranko et son travail sur « Nick Fury, Agent of S.H.I.E.L.D. ».

Victor Santos arrive à nous embarquer dans une histoire classique et rythmée avec des dessins certes « hérités », mais réussis. (Il est quand même plus agréable de voir notre héros en opposition à la rousse ravageuse nommée « Mademoiselle Vian » que de voir Yellow Bastard).

A noter également le travail rigoureux du monsieur sur le découpage dynamique, les angles et les détourages de case (Voir ici la référence Steve Steranko).

Bon, niveau histoire c’est volontairement stéréotypé à souhait, pas toujours très fin et pas très bavard, bref un polar défouloir.

victor santos,polar,miller,mignola,steranko,dark horse,glénat,jaxom

Très réjouissant à lire sans pour autant révolutionner le genre, Polar nous livre une copie entrainante et rafraichissante, le tout sur plus de cent cinquante pages. Joie dans les chaumières !

Note globale : 08/10

JaXoM