23/09/2011

Haunt 2. Mirage

Haunt2.jpgHaunt2p.jpgDate de parution : 24/08/2011 | ISBN : 978-2-7560-2561-2
Scénario : Robert KIRKMAN Todd McFarlane
Dessin : Greg CAPULLO
Couleurs : Fco PLASCENCIA
Série : Haunt
Collection : CONTREBANDE


Bénédiction.


Après la mort du directeur de l'Agence, l'entraînement de Daniel Kilgore passe à la vitesse supérieure. Supervisé en seconde main par le fantôme de son frère, l'ancien prêtre découvre avec une certaine excitation l'étendue de ses nouveaux pouvoirs, mais également ses limites physiques. Des limites qui le mettront à la merci du dénommé Hurgens et de son assassin personnel, Cobra.

Le nouveau justicier.


Bon, j’ai deux minutes pour vous faire la chronique du tome 2 de Haunt , après je serai épuisé …je sais, je suis une petite nature.


Un très bon point , j’ai pris du plaisir à relire le tome 1 pour me fondre ( hé hé) dans le corps de cette suite .Ce qui est sûr , c’est qu’on est dans du comics pur  jus…gros balourds, de l’action à gogo , de la violence parfois bien gore et des héroïnes hyper sexy mais attention à ne pas faire dépasser un bout de sein….hé, on est aux USA …c’est bien plus dangereux un mamelon qu’une arme , non mais !


Comme ça, ce Haunt pourrait paraitre un brin caricaturale mais non, on tourne les pages avec envie .Il faut dire qu’il y a une sorte d’attraction semblable à une série TV….on veut connaitre la suite car on aime les personnages même les méchants c’est vous dire. On y retrouve aussi pas mal d’humour heureusement car sinon ça dézingue grave. Il fait rarement dans le détail notre « hanté ».


Bref, un excellent moment de détente ce comics au dessin énergique .Je dois dire que j’ai pas toujours capté certains détails des scènes de pétarade mais bon j’ai compris qu’au final …les autres sont morts et charcutés……bien fait pour leurs sales gueules.
Vivement la suite moi je dis avant de tomber par terre, épuisé …….

Scénario : 9/10
Dessin :8/10
9-17b2.gifGlobal


On en parle sur le forum.

haunt_06.jpg


Inscrivez vous à la newsletter.

21/09/2011

Thor (Marvel deluxe) Tome 1. Renaissance

thir.jpgnumérisation0153.jpg    Scénario : Straczynski, Joe Michaël
    Dessin : Coipel, Olivier
    Dépot légal : 04/2011
    Editeur : Panini France
    Collection : Marvel Deluxe
    Planches : 288


Résumé :


Marvel Deluxe est une collection de prestige qui se propose de rééditer dans l'ordre chronologique, et de présenter pour la première fois en format géant, les meilleurs épisodes de productions, réalisées par les plus grands artistes Marvel. Don Blake était un médecin qui se battait pour guérir les maladies et offrir du réconfort aux plus faibles. Le puissant Thor, dieu du Tonnerre et fils d'Odin, était l'héritier du trône d'Asgard, le légendaire royaume scandinave. L'homme et la divinité ont eu un destin commun... Le retour du Dieu du tonnerre ! Le lien entre Blake et Thor a fini par s'estomper, et les deux héros en ont même perdu le souvenir. Thor a lutté pour empêcher Ragnarok, l'apocalypse de la mythologie nordique, qui menaçait tout le panthéon d'Asgard. Son courage indéfectible a permis de surmonter cette terrible épreuve. Les dieux sont tombés en héros, et le cercle infernal de mort et de destruction où les avait enfermés un sort fatal a pris fin. Mais où sont désormais tous les dieux ? Cet album réunit les huit premiers épisodes de la plus récente série de Thor, écrits par J M Straczynski et dessinés par Olivier Coipel. Deux numéros spéciaux, la légende de Skurge l’Exécuteur et le procès de Thor, imaginés par Matt Fraction et Peter Milligan, complètent le programme.


 Coup de foudre !!!!


J Michael Straczynski est un scénariste prolifique qui travaille pour la télévision,et écrit également des romans et des bandes dessinées. Il est notamment connu pour Babylon 5, une série TV de science-fiction qui a été diffusée sur C+ et dont je suis fan.
Olivier Coipel, talentueux dessinateur français, a fait une arrivée fracassante chez Marvel, en dessinant en 2005 l’arc House of M.


Dire que j’attendais ce Comics avec impatience n’est rien. Une petite commande via internet, quelques jours d’attente et voilà que le facteur dépose le colis dans ma boite aux lettres. C’est avec une grande fébrilité que je défais l’emballage, tel Gollum  retrouvant son « précieux ».  Ayé, je le tiens enfin entre mes mains, l’objet est beau et lourd. Thor est magnifique et dégage une aura de force et de puissance sur la couverture. J’arrache le plastique transparent qui protège ce bijou  et j’ouvre enfin ce Comics …..
Ma lecture va débuter, je me cale sur mon lit, je coiffe mes cages à miel des écouteurs de ma « boite à tonnerre ».  Amon Amarth groupe de death mélodique suédois, qui aborde des thèmes reliés aux Vikings et la mythologie scandinave, va me servir de fond sonore pour cette épopée au côté du Dieu du tonnerre.


Il y a longtemps que j’avais arrêté de lire les aventures de Thor. J’avais lu, dans Civil War, qu’il était mort et que Tony Stark l’avait fait revivre à travers un clone, ceci afin d’emporter la victoire contre l’autre camp.


C’est donc avec grand plaisir que je retrouvais un des héros de mon adolescence dans de nouvelles aventures. Je ne fus point déçu !!! JM Straczynski nous a concocté un scénario de toute beauté.


Thor revient du néant !! Il revient sur terre en Oklahoma sous les traits du Docteur Donald Blake. Ses premiers objectifs seront de rebâtir la cité d’Asgard et de retrouver les siens, réincarnés en mortels et dispersés de par le monde. Ce qui n’est pas sans lui posé quelques soucis et questions. Doit-il faire « revivre » tous les Asgardiens au risque de faire revenir ses ennemis à la vie ?


La présence de la cité d’Asgard sur le sol américain ne sera pas du goût de tout le monde et cela provoquera un face à face très musclé entre le Dieu du Tonnerre et Tony Stark/Iron Man. Thor n’ayant pas apprécié son clonage et l’utilisation qui a été faite de son double. Cela laisse présager des retrouvailles plus que musclées dans de futures aventures de Thor.


Ce tome 1 est une belle entrée en matière pour relancer la franchise Thor, l’histoire se déroule lentement et cela permet à Olivier Coipel de s’exprimer de très belle manière en nous livrant des planches d’une très grande beauté.  Ses dessins sont magnifiques, ce mec est un Dieu !!


Vous l’aurez compris je suis particulièrement emballé par cette lecture et je serai présent pour la sortie du tome 2.


Un léger bémol cependant les deux récits qui complètent  ce premier Marvel Deluxe consacré à Thor, "La Légende de Skurge l'Exécuteur" et "Le Procès de Thor" ne sont pas à la hauteur de la qualité du reste de l’ouvrage.

Revedefer


Ma note : 9/10   Scénario 9/10  -  Dessins 9/10

Thor (Marvel deluxe)1.jpg



02/09/2011

Best of Marvel T 23. Vengeurs - La saga de Korvac

couv_122933-299805a.jpgBest of Marvel23p.jpg•    Dessins : George Pérez, Sal Buscema, David Wenzel, Tom Morgan
•    Scénario : Shooter, Jim et Mark Gruenwald
•    Dépot légal : 02/2011
•    Editeur : Panini France
•    Collection : Best of Marvel

 

Résumé :


Voici enfin rassemblés dans un même album tous les épisodes de The Korvac Saga, l'un des chapitres les plus réputés de la saga des Vengeurs, paru en 1978. Découvrez le récit original de la bataille opposant Thor, Iron Man, Captain America, alliés aux  Gardiens de la Galaxie, face au puissant Korvac. Et en exclusivité, un épilogue inédit !


Vengeurs rassemblement :


Le scénario est assez simple, sans pour autant être simpliste : les Gardiens de la galaxie débarquent du futur car ils pourchassent Korvac, qui s’est échappé dans le passé. Selon les Gardiens, Korvac a un plan simple : détruire Vince Astrovick avant qu’il n’intègre le programme spatial qui l’enverra devenir un héros… dans le futur.  Les Gardiens vont donc s’allier aux Vengeurs, car Korvac est introuvable.  Il s’est placé hors de toute détection.
Les deux groupes vont donc se partager la tâche, les Gardiens surveilleront le jeune Vince Astrovik et les Vengeurs chercheront Korvac.  Lors de ces recherches les Vengeurs seront attaqués par nombre de leurs ennemis, Ultron, le Collecteur … ce qui leur permettra de trouver des indices qui les conduiront à Korvac pour l’affrontement final.

Comme souvent dans les histoires de Super-héros en équipe  certains tirent mieux leur épingle du jeu que d’autres,  Œil de Faucon, Captain America, Iron Man, La Guêpe, Vision. D’autres seront plus en retrait voir sous employés par les auteurs, Wonder Man, le Pourpoint Jaune, le Fauve, Vif Argent ce qui est un peu regrettable.

Côté dessins, ils se révèlent agréables et dans ce qui se faisait à l’époque (1978). Les scènes d’action sont compréhensibles, les auteurs ne les ont pas surchargées en faisant inutilement commenter  leurs  actions par les héros.

Pour conclure, ce recueil est tout de même une belle aventure des Vengeurs.  C’est avec un plaisir teinté de nostalgie, Strange, Titans & Co, que j’ai dévoré ce Comics. Merci à Panini et Marvel de nous compiler comme cela de belles histoires dans cette collection Best Of.

Ma note : 7/10  -  Scénario 7/10 -  Dessins 7/10


Revedefer.

06/08/2011

Freak Angels T1.

FreakAngels1.jpgfreak0224.jpgAuteurs : Ellis et Duffield.
Editeur : le lombard.
Sortie :06/2010

Le gang.


Voici 23 ans, douze enfants anglais sont nés exactement au même moment. Il y a 5 ans, le monde a connu une fin tragique. Freakangels raconte la suite. Dans le quartier de Whitechapel, onze des douze enfants ont reconstitué une petite communauté sur laquelle ils veillent, bien aidés par leurs pouvoirs télépathiques. Car le danger rôde : des survivants désireux de piller leur quartier, bien sécurisé, mais aussi Mark, le 12e membre, celui qu'ils ont chassé et tué... Alors, pourquoi une jeune femme armée vient-elle réclamer vengeance pour ses frères éliminés par Mark, la semaine précédente...?

Les télépathes anonymes.


De prime abord, j’étais assez  dubitatif envers ces Freakangels surtout à cause du dessin. Une sorte d’hybride manga / comics dont les personnages ressemblent à peu à la série Albator dans un Londres  post apocalyptique. J’ai dû donc me forcer mais malgré un trait parfois perfectible, j’ai commencé à lui trouver du charme au fil des pages.146pages en tout de 3 à 4 cases pour 15 euro , voilà bien un rapport qualité prix très attractif .


Le début est assez froid, comme un lendemain de cuite, on se réveille dans un univers urbain envahit par les eaux .On enfourche des machines vapeurs qui font penser à un univers steampunk. Ensuite on fait connaissance avec les 11 freakangels(le douzième c’est le grand méchantClin d'œil) .On constate vite qu’ils ont souvent un fort caractère mais aussi une personnalité  assez différente .Fatalement, il y en a bien un qui vous plaira dans ses attitudes. Et c’est là que cette série devient intéressante, on s’attache à un moment à un ou plusieurs de ses télépathes .Pour le moment, on ne sait pas trop où on va mais une chose est certaine, c’est que je vais les suivre. Et le coup fatal est apporté après la fermeture de ce comics, cet univers si spécifique vient vous hanter comme une mauvaise idée(car un brin violent) dans la tête. Vivement la suite.


8-17b1.gif




On en parle sur le forum.

freakangels,tome 1,ellis,duffield,le lombard,lombard,comics,sf,science fiction,810,062010,télépathes


Inscrivez-vous à la newsletter.