21/06/2016

The Shadow Hero

the shadow hero,urban china,yang et liewthe shadow hero,urban china,yang et liew

Scénario : Gene Luen Yang
Dessin & couleur : Sonny Liew
Éditeur : Urban China
176 pages
Paru le 3 juin 2016

 

 

 

 

 

 

PRIX EISNER 2015 DU MEILLEUR SCENARISTE

 

Dans les années quarante les États-Unis sont en plein âge d'or de la bande dessinée ! Les comics pullulent et tous les éditeurs inondent le marché. Un artiste chinois, Chu Hing, qui malheureusement restera inconnu, va créer le personnage du super héros "Green Turtle" pour l'un de ces éditeurs. On suppose que l'auteur rêvait d'un personnage chinois et l'éditeur d'un occidental plus conforme à l'époque ! Le comic qui racontait les aventures de ce héros ("Blazing comics") n'eut que cinq parutions et "Green Turtle" ne montra jamais son visage... Gene Luen Yang et Sonny Liew lui rendent justice dans cet album.

Hank est un fils d'immigrés chinois dans l'Amérique d'avant deuxième guerre mondiale. Son père tient une épicerie à Chinatown et sa mère, triste femme malheureuse dans sa vie familiale, fait des ménages pour une famille de blancs. 

the shadow hero,urban china,yang et liew

Un jour la mère de Hank accompagne sa patronne à la banque ; pendant qu'elle attend dans la voiture elle est prise en otage par un voleur qui vient de dévaliser la banque ! Roulant sous les ordres du bandit elle est sauvée par un super héros volant nommé "L'Ancre de la Justice". Et la vie de cette femme triste va changer ! Elle qui détestait son mari et son fils va avoir une idée : convertir ce gentil Hank en super héros ! Mais Hank n'a aucun pouvoir... Qu'à cela ne tienne ! Ma a plus d'un tour dans son sac, elle se renseigne pour savoir comment les autres super héros ont obtenu leurs pouvoirs et le pauvre Hank va subir tous les outrages possibles voulus par sa maman afin d'obtenir des pouvoirs : chute dans un bain de produits chimiques, morsure d'animal de laboratoire, visite chez un occultiste, etc. Mais rien n'y fait, Hank est toujours aussi banalement humain ! Et Ma désespère jusqu'au jour où elle apprend qu'un nouveau super héros sans pouvoirs autres que sa force au combat a fait son apparition (vous savez, celui vêtu de noir qui ressemble à une chauve-souris) et Hank se retrouve à apprendre les techniques de combat avec un ancien petit ami de sa mère.

the shadow hero,urban china,yang et liew

Hank accepte toutes les extravagances de Ma pour faire plaisir à son père ! En effet Ba s'est rendu compte que son épouse est enfin souriante alors que, depuis leur mariage, elle n'avait jamais desserré les dents. Il va donc devenir "L'Homme doré de la bravoure", un super héros au costume créé et réalisé par sa mère, et ira combattre le mal accompagné en voiture par Ma au volant ! Mais sa première action tourne mal, il essaye de sauver une jeune the shadow hero,urban china,yang et liewfemme, prend une rouste et est aidé par la jeune femme en question, meilleure combattante que lui ! Et il repart dans la voiture de sa mère, morte de honte.


Malheureusement Ba est racketté dans sa boutique par les hommes de Monsieur Mock, un truand local. Comme il n'a pas pas payé en temps voulu le truand lui vole un bijou et demande le versement du  double de la somme ! Hank se rend chez Mock et récupère le bijou mais son père sera exécuté... Hank comprend aussi que la justice des blancs est corrompue et que l'homme qui a tué son père est protégé par le chef de la police.

Lors de la veillée funèbre Hank va apprendre que son père avait en lui l'essence d'un esprit chinois, la Tortue ! cet esprit ne pouvant plus vivre dans le corps du défunt demande au jeune homme de l'accepter en échange d'un vœu. Hank choisit l'invulnérabilité aux balles ! Il a enfin un pouvoir... A partir de là les choses vont changer ! Hank devient "La Tortue Verte" et va s'attaquer à la pègre locale et à Monsieur Mock mais ce dernier n'est qu'un lieutenant ! Le véritable patron de l'empire souterrain se nomme "Dix Mille" et il sera difficile à faire tomber...

the shadow hero,urban china,yang et liew

Cet album est une petite merveille ! Il renouvelle avec bonheur le mythe du super héros, rend hommage à l'âge d'or du comic et aux milliers d'artistes inconnus de l'histoire de la BD et, surtout, raconte une histoire poignante et drôle à la fois. Le scénariste Gene Luen Yang a su parfaitement marier la culture chinoise et les valeurs de son pays d'adoption, les États-Unis. Le trait fin et agréable du dessinateur Sonny Liew apporte une fraîcheur à l'ensemble. A l'heure où les grands éditeurs américains ne se renouvellent plus et les héros classiques n'en finissent pas d'être revisités par tous les moyens il est agréable de lire des histoires comme celle-ci. Il y a longtemps que je n'avais pas eu de coup de cœur et j'avoue que j'avais un "mauvais a priori" car, par habitude, tout ce qui est estampillé "Made in China"... 

JR

the shadow hero,urban china,yang et liew

 

03/06/2016

Bunny

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomjuliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomScénario : Juliette Fournier
Dessins & Couleurs : Jean-Gaël Deschard
Dépot légal : 03/2016
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-88932-990-8
NB Pages : 128

 

 

 

Ce volume fait office d’intégrale : le tome un (64 pages) est inclus au début, suivi de la fin de l’histoire et nous nous retrouvons donc avec une intégrale… voilà qui fera plaisir aux patients acheteurs du tome 01 en 02/2013 !

Résumé éditeur :
Terrifiante et prémonitoire, la vision d’une humanité pour qui l’argent est devenu la seule valeur et où la vie humaine n’est plus qu’une marchandise.


juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomMio Templar
aka Bunny est une jeune fille rebelle en quête d’indépendance. En échange des deux cents millions de récompense promis par son père (un riche industriel) à son retour elle consent à intégrer un camp expérimental dont elle ne sait rien.

Fraichement débarquée sur l’île test, elle découvre assez vite les règles élémentaires auxquelles elle doit se plier : Sur l’île la monnaie et le Desta, chaque « résident » dispose de 100 Destas au départ, pour quitter l’endroit elle doit réunir 50000 Destas. Simple.

Bien sûr, même si les règles de base semblent simples, notre chère Bunny va vite comprendre que cet endroit est bien plus qu’une simple expérience sociologique… Au programme : travail mal payé et harassant, nourriture payante, alliance fragile et autres joyeusetés.

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomLe problème majeur de cette série, pour moi en tout cas, c’est que même si le postulat de départ est intéressant les mécaniques sont traitées de manière bien trop succincte. Un gros sentiment d’inachevé se fait ressentir en fin de lecture et c’est dommage. Je ne connais pas réellement les causes du non développement de certaines idées / intrigues survolées dans cette histoire mais d’une manière générale je pense que la fin est bâclée et que cette série aurait gagnée à couvrir plus de tomes.

Un mot sur les dessins de Jean-Gaël Deschard. Je n’aime pas, certaines expressions faciales de personnages me semblent totalement farfelues. C’est subjectif donc à vous de juger.

En bonus en fin de volume : rien.

Note Globale : 04/10

JaXoM

 

02/06/2016

Rumble – Tome 01 - La Couleur des ténèbres

Rumble, John Arcudi, James Harren, Dave Stewart, Glénat, Jaxom Rumble, John Arcudi, James Harren, Dave Stewart, Glénat, Jaxom Scénario : John Arcudi
Dessins : James Harren
Couleurs : Dave Stewart
Dépot légal : 04/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01443-1
Nb pages : 160

 

 

Contient les épisodes VO Rumble n°1 à 5 parus chez Image Comics (Actuellement 10 numéros sortis en VO, série toujours en cours). Avec un carnet de croquis et illustrations en fin d’album.

Résumé éditeur :
Rumble, John Arcudi, James Harren, Dave Stewart, Glénat, Jaxom Ok, par où commencer ? C’est l’histoire d’un épouvantail qui rentre dans un bar... et qui plonge une ville américaine moderne dans un conflit mythique et plurimillénaire ! Après une longue absence, Rathraq est de retour – et il n’est pas content du tout. Mauvaise nouvelle pour ses vieux ennemis, certes, mais pire encore pour tous les autres ! Car le dieu-guerrier épouvantail n’a pas l’habitude de faire dans la dentelle...

"J'ai servi durant des millénaires, et ils m'ont oublié !? Me laissant faible, chétif, sans même une arme !?"

Quand Bobby le barman fait part du marasme sentimental dont il est victime à M. Cogan l’un de ses habitués vétéran de « la plus grande des guerres » il est loin de se douter qu’il va devoir prendre part à une guerre commencée il y a des millénaires entre des dieux et des démons assoiffés de pouvoir...

Rumble, John Arcudi, James Harren, Dave Stewart, Glénat, Jaxom Je suis agréablement surpris parce qu’ au départ, je n’en attendais pas grand-chose de cette série. L’équipe créative nous livre ici un travail soigné et similaire à ce qu’ils ont pu faire respectivement sur BPRD : John Arcudi signe un scénario et un début de série au rythme soutenu qui attaque sa structure par un angle original et avisé. Côté dessins on sent James Harren pressé par le rythme de parution US avec des dessins moins détaillés que ce qu’il sait faire, mais pour lesquels il a privilégié le dynamisme des actions.

Vraiment une bonne surprise à conseiller aux fans de BPRD notamment.

Note globale : 08/10

JaXoM

 

01/06/2016

Big man plans

Tim Wiesch, Eric Powell, big, man, plans, big man plans, delcourt, jaxomTim Wiesch, Eric Powell, big, man, plans, big man plans, delcourt, jaxomScénario : Tim Wiesch, Eric Powell
Dessins : Eric Powell
Dépot légal : 04/2016
Éditeur : Delcourt
ISBN : 978-2-7560-7702-4
Nb Pages : 112

 

 

 

tim wiesch,eric powell,big,man,plans,big man plans,delcourt,jaxomtim wiesch,eric powell,big,man,plans,big man plans,delcourt,jaxomRésumé éditeur :
Même les plus marginaux des plus marginaux de la société sont capables à un moment donné de se rebiffer et de se venger. Et quand ils décident de s'y mettre, peu importe la façon de faire, ils vont jusqu'au bout.

J’annonce la couleur : dans ce One-Shot nous allons suivre un vétéran de la guerre du Vietnam en quête de vengeance. Bon il se trouve que c’est un nain amer aux méthodes particulièrement violentes, pourquoi pas. Point de vue ambition scénaristique faut pas chercher très loin : prenez les histoires de vengeances les plus classiques que vous connaissez, ajoutez-y une bonne dose de sang et tripailles et enjoy !


tim wiesch,eric powell,big,man,plans,big man plans,delcourt,jaxomTim Wiesch et Eric « The Goon » Powell nous servent ici une histoire ni sophistiquée ni subtile, mais aux qualités divertissantes indéniables. Les dessins d’Eric Powell se prêtent parfaitement à ce genre de délire. Pour les fans de The Goon, Eric Powell ne vous décevra pas, pour les autres je vous laisse juge en fonction des screens qui accompagnent cet aperçu.

Résumons-nous en quelques mots :
(Nain + Vengeance + Tripailles) x (Puissance visuelle de Eric Powell) = Délire glauque assumé et jouissif.

A conseiller entre deux repas plus consistants.

Note globale : 08/10

JaXoM