28/12/2016

Harrow county - tome 2 - bis répétita

harrow county, cullen bunn, tyler crook, glénat comics, horreur, fantastique, monstres, 7/10, 11/2016harrow county, cullen bunn, tyler crook, glénat comics, horreur, fantastique, monstres, 7/10, 11/2016Dessin : Tyler Crook
Scénario : Cullen Bunn
Éditeur : Glénat comics
112 pages
Date de sortie : novembre 2016
Genre : horreur, fantastique

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Aux frontières de l’horreur…

Emmy a désormais découvert l’histoire tordue de Harrow County et la nature du lien étrange qui l’unit avec ses habitants. Mais alors que cette connexion s’approfondit un peu plus, plane l’ombre d’une présence sinistre et familière. Il est bien possible que celle-ci cherche à détruire la nouvelle harmonie intérieure d’Emmy…

harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016

 

Mon avis

 

Il est difficile de parler de cet album sans dévoiler les ressorts qui font le piment de ce récit. Aussi vais-je céder à la facilité et ne vous en dirai pas tellement plus que dans le résumé de l'éditeur, si ce n'est qu'il faut se méfier de l'eau qui dort ...

Il est question dans ce tome 2 de sorcières, de magie, de monstres de créatures démoniaques et d'un combat acharné entre les puissances du mal et le bien. Le surnaturel figure à toutes les pages, mais la narration simple mise en place par Cullen Bunn nous fait presque considérer les évènements comme naturels. On pense inévitablement aux romans de Stephen King où la vie semble toujours paisible et normale jusqu'à ce qu'un grain de sable ne vienne tout enrayer. C'est franchement bien écrit et dessiné et on se prend au jeu de cette ambiance fantastico-horrifique mise en scène avec maitrise. Quelques croquis en fin d'ouvrage permettent de prendre la mesure du talent de Tyler Crook quant à son dessin et d'apprécier la plus-value apportée au récit par sa colorisation.

Un petit bémol toutefois. si certains monstres sont assez effrayants, d'autres me paraissent plutôt grotesques et prêtent à rire. Bon, ceci étant dit, cela ne gâche en rien le plaisir de se faire peur avec ce récit fantastique dont l'ambiance générale tend quand même davantage vers le frisson que vers la rigolade.

 

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

A lire aussi

harrow county T1;  Witch Hunter ; The Empty Man

 

 

 

harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016

 

 

20/12/2016

Tank Girl - Intégrale

tank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewletttank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewlettScénario : Alan Martin, Peter Milligan
Dessins : Glyn Dillon, Philip Bond, Jamie Hewlett
Couverture : Brian Bolland
Dépot légal : 11/2016
Editeur : Ankama Éditions
ISBN : 979-1-03-350111-4
NB Pages : 476

 

 

 

tank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewlett,brian bolland,ankama,jaxomCette « intégrale » de Tank Girl regroupe les tomes 1, 2, 3 et 4 parus à l’identique chez Ankama : toutes les aventures créées par Jamie Hewlett et Alan Martin plus celle de Peter Milligan publiées chronologiquement avec couvertures originales, dessins rares et préfaces des auteurs. Attention pour les fans, rien de nouveau ici juste les quatre premiers tomes réédités sous forme d’intégrale. Ni plus ni moins.

tank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewlett,brian bolland,ankama,jaxomJamie Hewlett avant de cumuler les fonctions de co-créateur, responsable de l’identité visuelle et bassiste studio de Gorillaz est avant tout un graphiste de génie. En 1988, les regrettés Steve Dillon et Brett Ewins créent un magasine baptisé Deadline : c’est un mélange de comic strips britanniques et d’articles musicaux et culturels. Jamie Hewlett et Alan Martin y lancent Tank Girl que l’on pourrait résumer ainsi : Dans une Australie post-apocalyptique où les piliers d’une société ultra-violente s’affrontent, vit Rebecca, jeune libertaire bordélique, qui ne se déplace jamais sans son Tank, d’où son surnom désormais célèbre dans tout l’Outback : Tank Girl. Son petit ami est Booga, un kangourou mutant parce que… pourquoi pas. Elle aime boire, faire et la fête et s’éclater.

tank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewlett,brian bolland,ankama,jaxomTank Girl fait partie de ses comics que j’aime relire de temps en temps. Un vrai foutoir d’anarchie dans le désert australien, de joyeux chaos avec des plans qui partent en vrille à la moindre occasion, de la violence gratuite des expressions bien salaces, et bien sûr du sexe de la drogue et du rock’n’roll.

Visuellement particulier vous trouverez un éventail des styles que vous rencontrerez dans cette intégrale en décoration de cette chronique.

Un indispensable de la culture indépendante underground britannique des années 90. Totalement barré et jouissif.

tank girl,alan martin,peter milligan,glyn dillon,philip bond,jamie hewlett,brian bolland,ankama,jaxom

 A noter qu' Ankama propose un très bon artbook sur les dessous de Tank Girl.

Scénario : 06/10
Dessins : 08/10
Global : 07/10

JaXoM

 

13/12/2016

Blood red lake

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomrenato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomScénario : Christophe Bec
Dessins : Renato Arlem
Dépot légal : 10/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01008-2
Nb pages : 128

 


Résumé éditeur :
Danny et Nathan sont aux anges. Ils sont en route pour la méga-fête de l’année et, cerise sur le gâteau, ils vont parcourir 1300 kilomètres en compagnie de la plus jolie fille du lycée et de sa copine. Une vraie aubaine pour les deux ados les plus ringards du lycée ! Sauf que d’horribles parasites vont s’inviter au voyage et venir gâcher la fête. Les réjouissances ne vont pas tarder à se transformer en massacre…

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomPour les cinéphiles dans l’audience, on s’apparente ici sur un scénario type Horribilis croisé avec The Faculty…C’est sympa, mais ça ne vole pas haut. Dans une ambiance spring break des méchants vers extra-terrestres prennent possession de civils un peu trop curieux, se reproduisent et passent en mode berserker pour dominer le monde.

renato arlem,christophe bec,blood red lake,glénat,jaxomMême si je n’ai rien contre le mode série B à base de sea, sex & tripailles je regrette le peu de discernement de nos héros et leur propensions à avoir des réactions pour le moins déroutantes pour ne pas dire incompréhensibles. Soit. Les dessins sont assurés par l’auteur brésilien Renato Arlem dans un style s’approchant de celui de Charlie Adlard. Efficace sans être éblouissant.

 

 

Scénario : 04/10
Dessins : 06/10
Note globale : 05/10

JaXoM

 

30/11/2016

Bad Blood

tyler crook,jonathan maberry,bad blood,delcourt,jaxomtyler crook,jonathan maberry,bad blood,delcourt,jaxomScénario : Jonathan Maberry
Dessin & Couleurs : Tyler Crook
Dépot légal : 09/2016
Editeur : Delcourt
ISBN : 978-2-7560-6173-3
Nb Pages : 110

 

 

Contient Bad Blood #1 à 5 (histoire complète). En fin d'album, galerie de couvertures et sketchbook.

tyler crook,jonathan maberry,bad blood,delcourt,jaxomTrick Croft est malade, il a une leucémie. Il essaye pourtant de vivre sa vie normalement avec l’aide de son meilleur ami Kyle. Ce n’est pas la première fois qu’il est en rémission mais peut-être que la chimio fonctionnera cette fois…

Après une discussion tardive avec Kyle qui tente de lui redonner le courage de se battre contre la maladie il décide de réfléchir au calme et les deux amis se séparent donc.

C’est le moment précis où il se fait attaquer par un individu qui le mord à la gorge et s’enfuit, blessé, l’accusant d’avoir un sang « toxique ».

tyler crook,jonathan maberry,bad blood,delcourt,jaxomDans l’incompréhension qui suit son premier contact avec un « vampire », il essaye de prévenir Kyle et assiste impuissant au téléphone au massacre de son ami en représailles. Pour rendre justice à son ami et personne ne voulant croire à son histoire, il décide de chercher lui-même toutes informations pouvant le mener à des vampires.

Les plus perspicaces d’entre vous l’auront compris, le ressort scénaristique de cette énième histoire de vampire est que le sang malade de Trick est un poison mortel pour les vampires…

Jonathan Maberry nous livre ici une histoire qui tient la route avec des personnages attachants, des fausses pistes et des twists bien amenés dans une histoire au final assez classique de vengeance. Les dessins de Tyler Crook quant à eux auront leurs partisans et leurs détracteurs, je vous laisse juge avec les planches qui illustrent cette chronique.

tyler crook,jonathan maberry,bad blood,delcourt,jaxom

Une bonne surprise.

Scénario : 07/10
Dessins : 07/10
Global : 07/10

JaXoM