25/08/2016

Robbie Burns - Witch Hunter

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanrobbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanScénario : Emma Beeby, Gordon Rennie
Dessins : Tiernen Trevallion
Dépot Légal : 06/2016
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01466-0
NB Pages : 112

 

 

 

Pitch éditeur :

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanBarde, fermier et homme à femmes, Robert Burns est l’un des personnages les plus emblématiques de la culture écossaise. Mais ce célèbre poète du XVIIIe siècle est aussi connu sous le nom de Robbie Burns, fléau du Mal et chasseur de sorcières assermenté ! À l’aide de sa plume, de son sabre et de son mousquet, ce super-héros du romantisme parcourt les Highlands et les tavernes d’Édimbourg pour traquer les démons et autres créatures maléfiques et faire régner la justice. De ses aventures, il puise l’inspiration pour ses poèmes et chansons.

 

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanCe récit s’inspire d’un des poèmes les plus connus de Robert Burns : « Tam O’Shanter ». Instant culture. (En anglais).

 

Lorgnant sur le travail d’un Mike Mignola sur Hellboy & BPRD, Gordon Rennie et Emma Beeby, scénaristes écossais, nous livrent une copie inspirée bien que sans surprise où notre poète va sans le vouloir avoir affaire à des démons, des sorcières et d’autres joyeusetés. Côté dessins, là encore l’inspiration Mike Mignola est claire pour Tiernen Trevallion, mais pas forcément dérangeante, ce style sans afféterie se prêtant bien à ces histoires sur base de mythes et légendes.

 

robbie burns,witch hunter,emma beeby,gordon rennie,tiernen trevallion,gléant,jaxom,hellboy,gaiman,sandmanMais si le background ressemble à du Hellboy et le design aussi pourquoi acheter ce tome me dirait vous ? Et bien parce que s’inspirer des meilleurs n’est pas un mal quand c’est bien fait. La vraie valeur ajoutée est apportée par le travail d’intégration des œuvres de Robert Burns au récit par le duo Gordon Rennie et Emma Beeby. (Comme un Neil Gaiman qui intègre Shakespeare dans Sandman par exemple).

 

Extrait en français de "Tim O'Shanter" :

Magiciens et sorcières en danse ;
Non ces pas froids, nouveaux, venus de France,
Mais strathspeys, réels, au lieu des cotillons,
Mettant la vie et la flamme aux talons.
A l'Orient, sur un bord de fenêtre,
Nick, le vieux Nick, sous la forme d'un chien,
Un grand chien noir, velu, hargneux, l'air traître,
Se tenait là comme musicien.

 

Un OneShot sympathique et efficace avec de vraies références au travail du poète. Glénat nous gratifie en outre d’une biographie de Robert Burns, de poèmes traduits (dont le fameux « Tam O’Shanter ») en sus de l’habituel galerie de personnages. Intéressant.

Note Globale :

 

JaXoM

 

05/07/2016

Hellboy – Tome 15 – Hellboy au Mexique

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxommike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomScénario : Mike Mignola
Dessins : Mike Mignola, Richard Corben, Mick McMahon, Fábio Moon, Gabriel Bá
Éditeur : Delcourt
Dépôt Légal : 05/2016
ISBN : 978-2-7560-7823-6
Nb Pages : 152


 

Comics VO publiés aux USA par Dark Horse Comics.
Reprend le TPB « Hellboy in Mexico » :
  -
Hellboy In Mexico #46 => OS => Mignola - Corben, déjà paru en VF dans Hellboy T12
  - D
ark Horse Presents V2 #7 => « Hellboy versus the Aztec Mummy » => Mignola
  -
Dark Horse Presents V2 #31-32 => « Hellboy Gets Married » => Mignola - McMahon
  -
Hellboy 20th Anniversary Sampler => « The Coffin Man » => MignolaMoon &
  -
Dark Horse Presents V3 #7 => « The Coffin Man 2 : The Rematch » => MignolaMoon &
  -
Hellboy : House of the Living Dead => Original Graphic Novel => MignolaCorben

 

Le contexte :
mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomEn écrivant un résumé de la vie d’ Hellboy pour "Hellboy – The Companion", Mike Mignola reprend une illustration de 2004 annotée « Palenque, Mexique, 2 Juin 1956 » et a l’idée d’un « week-end perdu » : un brouillard de cinq mois passé à boire avec des lutteurs en combattant des monstres.

Mike Mignola imaginera par la suite d’autres histoires qui verront coup sur coup Hellboy aux proies avec une momie aztèque, l’homme aux cercueils, mais aussi une incursion dans la maison des morts vivants ou l’intriguant : « Hellboy se marie ». Ce tome 15 regroupe ici ces histoires.

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomJe ne vais pas vous faire l’affront de résumer six histoires allant d’une dizaine à une quarantaine de planches, sachez seulement que c’est facile d’accès et totalement hors continuité.
En effet ce tome permet aux nouveaux lecteurs de découvrir Hellboy dans une suite de petites histoires inter-connectée uniquement par le fait qu’elles se passent dans une même période de la vie d’Hellboy. Le tout, emballé par des auteurs de prestiges allant de Mike Mignola lui-même en passant par l’excellent Richard Corben et les très demandés frères Fábio Moon et Gabriel Bá.

mike mignola,richard corben,mick mcmahon,fábio moon,gabriel bá,delcourt,dark horse,hellboy,bprd,jaxomDispensable du point de vue de la continuité, mais totalement indispensable pour le vent de fraîcheur et le traitement inhabituel que peut apporter un dessinateur comme Richard Corben à cet univers toujours plus attractif et intéressant.

Bonus habituel de la part de Delcourt : le carnet de croquis et la galerie de couvertures. Pour aller plus loin : Dossier spécial sur le site de Delcourt.

 

Note globale : 8,5/10

JaXoM

04/07/2016

Lazarus - tome 4 - poison

lazarus,rucka,lark,glénat comics,thriller,guerre,anticipation, 910,052016lazarus,rucka,lark,glénat comics,thriller,guerre,anticipation, 910,052016Scénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Éditeur : Glénat Comics

146 pages

date de sortie : mai 2016

genre : anticipation, thriller

 

 

Rien ne va plus ! Les familles toutes puissantes qui règnent sur le monde sont en guerre. Alors que Malcolm Carlyle est à l'agonie suite à un empoisonnement opéré par la famille Hock, son fils Stephen tente de le remplacer. Pas facile cependant de prendre la place et d'égaler le patriarche de la famille. Le fils n'a pas le même charisme que le père, et la situation devient vraiment critique notamment à Duluth qui est sur le point de tomber entre les mains de l'ennemi. Tandis que Forever est envoyée sur le terrain pour reprendre les choses en mains, luttes de pouvoir et intrigues perturbent sérieusement le sommet de la famille Carlyle.

 

"Je suis le commandant Forever Carlyle. Et à compter de maintenant, vous êtes à moi. Ensemble, nous allons sécuriser Duluth ... et tuer jusqu'au dernier les connards de Hock que nous y trouverons"

 

Les volumes de Lazarus se suivent et se ressemblent par la qualité du scénario et du dessin qui à chaque fois sont bluffants ! Ce quatrième volume pousse d'un cran le curseur de la violence et met l'accent sur une action soutenue à travers la guerre que se livrent les deux familles Carlyle et Hock. En envoyant Forever en première ligne, les auteurs nous réservent par ailleurs quelques surprises et rebondissements dont ils ont le secret et qui ne manquent pas de clouer le lecteur au fond de son fauteuil !

Le rythme haletant et l'ambiance assez anxiogène des scènes de batailles sont entrecoupées de scènes d'intérieurs plus posées mais pas moins angoissantes. En effet, il n'y a pas de place pour la lumière dans ce récit ! De l'âme des personnages aux desseins des familles, tout n'est que noirceur et donne une vision assez effrayante de ce monde totalitaire qu'a imaginé Greg Rucka.

C'est pourtant avec toujours autant de jubilation et de frénésie que l'on suit l'évolution de cet univers si sombre et surtout de Forever, le personnage principal, sur qui nous avons visiblement encore moult choses à apprendre.

Une série indispensable qui nous surprend et nous tient en haleine à chaque nouveau volume et dont le graphisme sublime se bonifie d'un tome à l'autre.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

 

29/06/2016

GONERS

Couv_279954.jpggoners,comics glénat,semahn,corona,fantastiqueGONERS une affaire de famille

Scénario: Jacob Semahn

Dessin & couleurs: Jorge Corona

Editeur: Glénat 

192 pages

Parution du 18 mai 2016

 

 

La famille LATIMER chasse les êtres maléfiques depuis des siècles! Les démons, les goules, les Bakaak, les Ekek et autres Wargs sont exterminés sans pitié. Les représentants actuels sont Raleigh et Evelyn Latimer et ce soir ils combattent le mal à King's Bluff. L'équipe de télévision de leur show suit leur combat dans la propriété du gouverneur où les monstres sont apparus mais... quelque chose tourne mal! Le gouverneur est tué, Raleigh puis Evelyn Latimer sont tués. Les présentateurs T.V sont sur les dents, les images fusent! le public est en haleine! mais et les enfants Latimer? sont-ils saufs?

CCF21062016_00000.jpg

La police rejoint la maison des Latimer où Josiah et Zoé, les enfants Latimer subissent une attaque de Bakaaks que Francis, le golem qui leur sert de garde du corps, repousse violemment. De partout dans le monde les représentants de la famille Latimer sont horriblement massacrés par des êtres démoniaques de toutes sortes! Josiah et Zoé sont en danger; Francis et son ami détective, Lyle, doivent les protéger. Puis tous sont à nouveaux attaqués, puis plein de policiers meurent éventrés, puis les survivants fuient pour se cacher ailleurs! Puis Josiah et sa soeur Zoé, à tour de rôle, se remémorent des images de leur douce enfance avec leurs parents, puis à El Alamo un membre de la famille Latimer faisait partie des défenseurs de la mission...Puis chacun se rappelle des histoires du passé, puis au commissariat de King's Bluff c'est le branle- bas de combat, puis toute la ville est attaquée par l'engeance infernale, puis...apparaît l'instigatrice de tout cela, le démon femelle Seph dont Josiah est l'enfant! puis Josiah se transforme en démon Ammon, puis la télé filme, puis,puis,puis...

CCF21062016_00002.jpg

Et tout l'album est comme ça! et cela n'arrête pas, et on voudrait suivre mais on ne peut pas car c'est confus, ça part dans tous les sens, ça commence des explications qui ne finissent pas... où alors je suis trop vieux pour ce genre de comics ?

Vous l'aurez compris une histoire trop complexe, des dessins trop denses, trop c'est trop ! Il parait qu'il s'agit d'un hommage aux films des années 80 Goonies et Retour vers le futur, Ah bon ? ben, à part le titre Goners et son logo qui est une copie de celui de Goonies, je ne vois pas, non.

JR

ma note:

scénario: 

dessin:    

CCF21062016_00001.jpg