13/12/2011

LA POSITION DU TIREUR COUCHE

Capitol, Tardi, Manchette, La position du tireur couché, Polar, Aventure, FuturopolisCapitol, Tardi, Manchette, La position du tireur couché, Polar, Aventure, FuturopolisDessin et adaptation: Tardi

D’après le roman de Jean-Patrick Manchette

Editions Futuropolis

Sortie : 09/11/2010

Prix conseillé : 19 € 

Genre : Polar-Aventure

 

 

 

Résumé (de l’éditeur: À 20 ans, Martin Terrier était pauvre, esseulé, inculte et crétin. Mais pour changer tout cela, il avait un plan de vie beau comme une ligne droite.
À 30 ans, Christian Terrier, tueur à gages, sa dernière mission accomplie, impeccablement ou presque, il décide de se retirer, de congédier sa régulière en cinq minutes, lui faisant cadeau de son chat Soudan, de récupérer son fric bien placé, et de rentrer au pays pour couler des jours tranquilles avec sa promise, en tout cas celle qui lui avait promis de l’attendre…

 

Capitol, Tardi, Manchette, La position du tireur couché, Polar, Aventure, Futuropolis

 

Mon avis : J’avais loupé la sortie de cette adaptation du roman de Jean-Patrick Manchette par Tardi fin de l’année 2010. Voilà que je me rattrape. Manchette inspire de plus en plus la BD et Tardi n’en est pas à son coup d’essai avec cet auteur, hélas décédé.

C’est l’histoire d’un tueur à gage qui veut abandonner son métier, fortune faite, pour réaliser son rêve, son plan de carrière. Il veut vivre sur les lieux de son enfance, montrer à tous sa réussite financière, reprendre sa revanche sur un début de parcours de vie pas trop brillant. Mais beaucoup de vieux fantômes vont ressurgir. De plus, on ne quitte pas cette profession à risque comme cela, sur un claquement de doigts. Il faut solder les ardoises… Pour couronner le tout, il tombe dans un coup monté, un complot, où il deviendra  le lampiste tout désigné.

Comme c’est souvent son habitude chez Tardi, C’est en noir et blanc. C’est du polar, donc c’est très, très noir. Martin Terrier est un cas social qui va essayer de s’en sortir quel qu’en soit les moyens. Cela flingue à tout va, ça saigne. Pas de sentiments ou si peu…Mais l’histoire accroche et on se passionne pour la trajectoire de ce crétin magnifique. Tardi n’en est pas à sa première adaptation d’un roman et s’en sort très bien. Pour le dessin, avec son style reconnaissable entre tous, il assure et sert très bien le scénario.

Capitol, Tardi, Manchette, La position du tireur couché, Polar, Aventure, Futuropolis

Au final, encore un Tardi que j’ai beaucoup apprécié. Les amateurs de polar l’auront certainement déjà lu. Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, vous pouvez vos y plonger sans retenue, avec délectation.

 

 

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     9,0/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Tardi, Manchette, La position du tireur couché, Polar, Aventure, Futuropolis

 

08/12/2011

UN ENCHANTEMENT

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphiqueCapitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphiqueDessin  et scénario : Christian Durieux

Collection Louvre éditions

Editions Futuropolis

Sortie : 25/08/2011

Prix conseillé : 17 € 

Genre : Documentaire - Roman graphique

 

Résumé (de l’éditeur: Exceptionnellement fermé au public ce soir-là, le musée du Louvre accueille une réception mondaine, donnée en l’honneur d’un homme politique qui quitte ses fonctions. Ressentant cela comme un enterrement, celui-ci quitte discrètement la soirée, et s’éloigne, une bouteille dans chaque main, dans les salles voisines. Dans l’aile Sully, au salon Carré, il trouve une jeune femme assise sur un banc, face à La Vierge en majesté de Duccio, les mains devant les yeux… Que fait-elle là ? Pourquoi se cache-t-elle le visage ?

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphique

 

Mon avis : Futuropolis sort un nouvel ouvrage dans le cadre de sa collaboration avec les éditions du Louvre. J’avais bien aimé en son temps « Le ciel au dessus du Louvre » de Jean-Claude Carrière et Bernar Yslaire. C’était un livre qui nous parlait du Louvre et de la vie des artistes au temps de la révolution française, de la terreur. C’était très bien raconté et très bien documenté (voir critique sur SambaBD).

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphique

Un bandeau rouge autour de l’album nous avertit : « une nuit magique au Louvre… ». Ah, la belle affaire… Plongeons dans cet univers magique ! L’action se passe à notre époque. Le Louvre est réservé à une soirée sur invitation à l’occasion du départ à la retraite d’un haut fonctionnaire, ancien ministre. Celui-ci s’éclipse de la réception qu’il assimile à un enterrement de 1ere classe en grande pompe. Il va se promener dans le Louvre désert et va rencontrer une jolie inconnue en admiration devant des chefs d’œuvre. S’en suit une nuit particulière…

 

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphique

 

C’est le topo de cette histoire… Durieux essaye de nous décrire une atmosphère spéciale, le rapport entre les œuvres et les lieux, entre deux personnages qui ne se connaissent pas au départ et qui pourtant vont se découvrir. L’idée du scénario est excellente à la base. L’auteur essaye de faire passer ces sentiments mais hélas, je n’ai pas vraiment accroché. J’ai trouvé que cela manquait de rythme, traînait en longueur par moment. L’album nous vaut également de très belles planches sur le Louvre mais aussi des passages plus centrés sur les personnages et du coup beaucoup plus dépouillés. Au final, du point de vue graphique, j’ai aussi eu cette impression d’un dessin inégal au fil de l’histoire, allant du sublime au quelconque…

Pour conclure, j’ai un avis mitigé pour un album qui a pourtant eu de très belles critiques par ailleurs… Je pense qu’il s’agit surtout d’une question de sensibilité personnelle et ce livre ne m’a pas vraiment touché… Désolé, ce n’est pas faute d’être intéressé. A vous de vous faire votre propre avis à la lecture…

 

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphique

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     7,0/10

Moyenne :     7,0/10

 

Capitol.

On en parle sur le forum: ICI.

 

Capitol, Un enchantement,Christian Durieux, Futuropolis, Edition du Louvre, Documentaire, Roman graphique

 

01/12/2011

LE DERNIER BRAME

140570_c.jpgPlancheA_140570.jpgDessin : et scénario : Jean-Claude Servais

Couleurs : Guy Raives

Collection Air Libre

Editions Dupuis

Sortie : 07/10/2011

Prix conseillé : 15,95 € 

Genre : Documentaire - Roman graphique

 

Résumé (de l’éditeur: Depuis sa rencontre avec le grand écrivain Bernard Chalenton, la vie de Claudine semble s'être arrêtée. Ne compte plus pour elle qu'un livre de cet auteur, Monsieur Blanche, qu'elle lit et relit sans relâche depuis près de vingt ans. Sa fille, Colette, qu'elle a abandonnée à la naissance, décide tout de même d'essayer de communiquer avec cette femme psychologiquement fragile. Étrangère à tout, sauf à l'univers obsessionnel qu'elle a construit autour de ce roman, elle ne manifeste d'intérêt qu'à la création littéraire de sa fille, autre objet de fantasme qu'elle alimente inlassablement. Colette va accepter d'entrer dans la névrose de sa mère pour communiquer avec elle. Mais ce qui n'était au départ qu'un substrat thérapeutique, va prendre une dimension inattendue lorsqu'entre en scène Bernard Chalenton, le fameux écrivain, dont l'aura ne parvient à dissimuler la perversion.

 

Capitol, Jean-Claude Servais, Guy Raives, Le dernier brame, Dupuis, Air libre, Roman graphique, document, Ardennes

 

 

Mon avis : Jean-Claude Servais, le chantre de la Gaume et des Ardennes, nous reviens avec un nouvel album plein de ressources, tant au niveau du scénario que du dessin. Il met en parallèle le phénomène du « mâle dominant » via deux mondes à la fois différents et pourtant parfois similaires, à savoir le brame du cerf dans les forets d’Ardennes et l’aura d’un écrivain à succès. L’un et l’autre sont des champions dans leur discipline respective. L’un et l’autre vont devoir affronter leur inévitable déclin de l’âge. Il nous parle également de l’obsession d’une groupie pour son écrivain préféré qui vire à la folie. Elle est obnubilé par un but à atteindre : enfanter un écrivain...Elle va précipiter sa perte au niveau mental…

Capitol, Jean-Claude Servais, Guy Raives, Le dernier brame, Dupuis, Air libre, Roman graphique, document, Ardennes

Servais en profite pour donner libre cours à son penchant pour la description de la faune et plus particulièrement des cerfs et des biches pendant la période des brames en automne. Il nous livre un dessin documenté et au summum de son talent. Il nous fait découvrir également via des textes empruntés à des auteurs belges et ardennais, une certaine littérature de terroir qu’il attribue à ses personnages fictifs. Cela nous donne au final un scénario très riche et très original. En fin d’album, vous trouverez un récit didactique sur le brame et une biographie des auteurs dont il a emprunté une petite partie des textes.

Capitol, Jean-Claude Servais, Guy Raives, Le dernier brame, Dupuis, Air libre, Roman graphique, document, Ardennes

Une fois encore, Servais à réussit à m’étonner et à me charmer. Quand on ferme ce livre, on a envie de découvrir les forets ardennaises et la littérature qui s’y rattache. Excellent !

 

Et pour terminer, comme le fait Cosey, un petit haïku de ma composition (attention, accrochez vous aux bois du cerf !) :

« Servais en Ardennes/Le brame du dernier grand cerf, au début de l’automne. »

 

Capitol, Jean-Claude Servais, Guy Raives, Le dernier brame, Dupuis, Air libre, Roman graphique, document, Ardennes

 

 

Graphisme :   9,0/10

Scénario :     8,0/10

Moyenne :     8,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Jean-Claude Servais, Guy Raives, Le dernier brame, Dupuis, Air libre, Roman graphique, document, Ardennes

30/11/2011

JONATHAN- Tome 15: Atsuko

Couv_138855.jpgPlancheA_138855.jpgDessin : et scénario : Cosey

Editions Lombard

Sortie : 04/11/2011

Prix conseillé : 11,95 € 

Genre : Aventures-voyages

 

Résumé (de l’éditeur: C'est en quittant la Birmanie que Jonathan croise le chemin d'Atsuko, jeune japonaise à la poursuite d'un fantôme – sa grand-tante Hisa, mystérieusement disparue à la veille de son mariage. La jolie jeune femme promet à notre héros de lui faire découvrir le Japon. Et Jonathan n'a jamais été homme à refuser une invitation au voyage, surtout s'il ignore où l'emmènera ce dernier...

181941.JPG

Mon avis : C’est le retour du héros atypique dessiné par le suisse Cosey,précédé par une critique globalement élogieuse et flatteuse. Amateur des Bds de voyages tant au niveau géographique qu’intérieur, j’ai directement acheté ce livre, plein d’espoirs, d’autant plus que les derniers tomes m’avaient bien plus.

181307.JPG

Sur la pochette, un sticker rond annonce « Nova aime. Un album aux senteurs enivrantes, beau comme un haïku ». Qu’est ce qu’on peut écrire comme conneries au nom du marketing !… En effet, le livre contient des Haïku, petits poèmes japonais très codifiés sous forme de trois tercets de 5, 7 et 5 syllabes et faisant référence à une notion de saison. 

200px-Herman_Van_Rompuy_at_the_37th_G8_Summit_in_Deauville_030.jpgNotre président du Conseil européen, ex premier ministre belge, Monsieur Herman Van Rompuy, en est très friand, se permettant même de publier un recueil de ces petits poèmes très courts et laconiques. Je dois bien avouer que je ne saute pas au plafond à la lecture de ces poèmes mais il parait que je ne suis pas un contemplatif… Les Haïkus balisent  donc cette histoire de Jonathan. Donc, cela veut dire que je ne suis pas rendu…

Bref, les « senteurs enivrantes » de Nova ne sont pas franchement au rendez-vous de ce quinzième tome pour ma part. Pour un album en grande partie sous la neige, à part l’odeur de la soupe, je n’ai rien senti… C’est bien ficelé comme toujours avec Cosey au niveau du scénario. Mais c’est lent, très lent et fort intériorisé comme histoire, je trouve. Pour ce qui est du dessin, je l’ai trouvé un peu bâclé par moment, assez brut et peu fignolé. Je ne vous parlerai pas des couleurs que j’ai trouvées vraiment quelconques, à la « vas-y que je te pousse »… Beaucoup dans les teintes jaunes et blanches. Au final, je suis un peu déçu par cet album mais ce n’est pas grave. Je n’ai pas accroché mais je garde pour Cosey une grande admiration. Etre l’auteur d’ « A la recherche de Peter Pan », ce n’est quand  même pas rien…

181547.JPG

Ce sera donc à vous lecteur de vous faire votre propre avis, de tester votre sensibilité intérieure. Je dois bien avouer que j’ai été un peu surpris par cet opus mais qu’il ne m’a pas scotché dans mon fauteuil…

 

Et pour terminer, un petit haïku de ma composition (attention, accrochez vous au lustre !) :

« Jonathan au Japon/Chronique sur Sambabd, aux début de l’hiver. »

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     7,0/10

Moyenne :     7,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

181725.JPG

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (5) | Tags : capitol, cosey, lombard, jonathan, atsuko, haïku, aventure, voyage |  Facebook | |