27/11/2011

PIN UP - Tome 10: Le dossier Alfred H.

Couv_140405.jpgPlancheA_140405.jpgDessin : Berthet  - Scénario : Yann

Couleurs : Dominique David

Editions Dargaud

Sortie : 04/11/2011

Prix conseillé : 13,95 € 

Genre : Aventure-polar

 

 

Résumé (de l’éditeur: Nous avions quitté Dottie, chasseuse de serpents à Hawaï, nous la retrouvons détective amateur à Los Angeles ! Cette métamorphose vous semble trop attendue et un peu décevante ? Vous ne connaissez pas Yann... Pour sa première enquête, après la disparition troublante d'une jeune starlette, notre pin-up préférée va se retrouver actrice dans le nouveau thriller d'Alfred Hitchcock ! Hollywood, les coulisses du tournage, la promotion du film et – troublante coïncidence – des meurtres...

 

151739.JPG

 

Mon avis : Après 3 heures de pirogue, 1 heure de liane, 1 jours de marche harassante à travers la jungle urbaine liégeoise, je suis enfin arrivé chez mon libraire bien aimé pour arracher de haute lutte  un des derniers exemplaires de cet album qui me faisait tant fantasmer depuis si longtemps, qui m’empêchait de dormir, qui était la cause de tous mes tourments : le Pin up tome 10 ! L’éditeur Dargaud, qui n’a pas toujours l’air de connaître la Belgique et l’internet, avait eu la bonne idée d’approvisionner de quelques exemplaires ce territoire perdu, aux confins de la francophonie, peuplé de bouseux et d’illettrés, ces analphabètes de la bande dessinée, dont l’E-mail se termine par .be et non par .fr! Après avoir payé mes 13,95€ en cash pour ne pas laisser de traces et mis ma BD dans mon sac, je suis rentré rapidement à la maison, longeant les murs, regardant derrière moi pour voir si je n’étais pas suivi, de peur de me faire dévaliser par une horde de lecteurs en guenilles et affamés, en manque de lecture ! Après avoir bravé autant de dangers, pris des risques insensés, j’ai pu me renfermer chez moi à double tour, sans avoir vérifié que la voisine d’en face n’était pas derrière son rideau à m’épier…Merci à Dargaud de penser à nous les petits belges! Vous ne vous rendez pas compte comme c’est dur dans nos contrées reculées de pouvoir assouvir sa passion pour la lecture des petits mickeys !

150538.JPG

Trêve de palabres, venons-en à la lecture de cet album tant attendu et bien mérité. Voilà enfin de la bonne BD, Mesdames et Messieurs! Dottie continue ses aventures grâce au duo d’auteurs extraordinaires que sont Yann et Berthet. Elle est revenue à Hollywood et travaille dans une agence de détectives privés. Suite à une succession d’évènements bizarres, elle entre en relation avec Alfred Hitchcock qui termine son film « Schizo ». Dottie va mener l’enquête et gagner ses premiers galons de détective...

Yann a toujours le tour pour trouver de nouveaux angles d’attaque. Ce tome 10 est très réussi et doit être considéré comme un polar très bien mené jusqu’à la dernière planche. Le dessin de Berthet est toujours aussi fantastique, je trouve même qu’il ne finit pas de se bonifier. Même chose pour les couleurs exécutées par Dominique David. Je ne vais pas faire beaucoup de bla-bla ! Vous pouvez l’acheter les yeux fermés !

151229.JPG

C’est très satisfait que j’ai fermé cet album et que je l’ai délicatement rangé dans ma bibliothèque auprès des 9 autres tomes de la série. J’aime contempler ma bibliothèque !

 J’ai ensuite pris ma petite plume pour rédiger cette modeste et anecdotique chronique qui sera diffusée  gratuitement grâce à « SambaBD » aux quatre coins de la francophonie. J’espère que Dargaud sera malgré tout content qu’on lui fasse un petit peu de pub car apparemment ils n’en ont pas besoin. Chers lecteurs bien aimés de France (et oui, internet va même en France!), du Canada, du fin fond de l’Afrique, de l’Océanie ou du delta du Mékong, salut !

 

151838.JPG

Graphisme :   9,0/10

Scénario :     9,0/10

Moyenne :     9,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

152001.JPG

 

25/11/2011

JE, FRANCOIS VILLON - Tome 1: Où sont les neiges d'antan?

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, PoésieCapitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, PoésieDessin  et Scénario : Luigi Critone – D’après le roman de Jean Teulé

Editions Delcourt

Sortie : 02/11/2011

Prix conseillé : 14,95 € 

Genre : Histoire- Biographie

 

 

Résumé (de l’éditeur: Son père pendu, sa mère enterrée vivante, François Villon connaît les pires atrocités de la vie dès son plus jeune âge. Recueilli par le chanoine de Saint-Benoît, il est envoyé dans le meilleur collège de Paris. Mais à ses études, il préfère la poésie, l'hypocras et la fornication. Poète et ribaud à la fois, il commet tous les actes possibles, des plus sublimes aux plus abominables.

 

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, Poésie

 

Mon avis : Passionné par l’Histoire avec un grand H, et par le romancier Jean Teulé, j’ai directement pointé cette sortie BD chez Delcourt. J’avais adoré l’année dernière la sortie en BD d’un autre de ses romans « Le Montespan », dessiné et adapté par le regretté Philippe Bertrand. Jean Teulé a toujours su nous faire découvrir des périodes ou des évènements peu connus de l’Histoire. Il nous décrit avec de nombreux détails la vie quotidienne de l’époque avec en prime un humour décapant qui me plait beaucoup. C’est Luigi Critone (sept missionnaires, La Rose et la croix) qui s’y colle et le résultat est très bon. Le dessin est bien maîtrisé et est très agréable à lire. C’est pour moi une découverte, n’ayant pas lu ses ouvrages précédents. Les couleurs restent dans des tons sobres et sombres avec peu de couleurs vives, dans des tonalités qui reflètent bien l’idée qu’on se fait du Moyen-Âge.

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, Poésie

 Reste le scénario. La base, le roman de Jean Teulé, a eu un grand succès en librairie. Luigi Critone en a fait une adaptation assez réussie. Il a gardé le rythme de narration en divisant l’album en chapitres courts mais vifs. Cet album n’est pas à mettre en toutes les mains. On y raconte une société en pleine construction entre barbarie, féodalité et religion, où le sordide se mêle à la misère et à la cruauté. La justice est expéditive et ne fait pas dans le détail. Les châtiments font froid dans le dos. Pour une peccadille, le pauvre justiciable y a droit. L’innovation, la méchanceté et le sadisme n’ont aucune limite en la matière ! Jean Teulé s’est bien documenté. Quelle est la part de la réalité et du romanesque ? La marge est ténue. Malgré le coté glauque de certaines scènes, cela se laisse lire très facilement. Cela ne manque pas par moment d’humour mais ce n’est pas la farce et l’immense éclat de rire du « Montespan ».

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, Poésie

 Et Villon dans tout cela ? Il n’était pas né sous une bonne étoile. Son père est pendu le jour de sa naissance et sa mère est enterrée vivante…Bonjour la Vie ! Malgré la chance d’être pris en charge par un religieux qui lui donne une bonne instruction, c’est un chien fou qui va rapidement avoir affaire à la justice. Il est doué pour la poésie mais l’époque n’était pas faite pour son art et certainement pas pour ce qu’il va en faire… Sa vie sera loin d’être un long fleuve tranquille. J’attends la suite avec impatience. Si vous aimez la petite et la grande Histoire du Moyen-Âge, cet album vous comblera.

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, Poésie 

Graphisme :   8,0/10

Scénario :     9,0/10

Moyenne :     8,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

 

 

Capitol, Jean Teulé, Luigi Critone, Je François Villon, Delcourt, Histoire, biographie, Poésie

 

21/11/2011

LES IGNORANTS - Récit d'une initiation croisée

Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienneCapitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienneDessin  et Scénario : Etienne Davodeau

Editions Futuropolis

Sortie : 06/10/2011

Prix conseillé : 24,50 € 

Genre : Société - récits

 

 

Résumé (de l’éditeur: Par un beau temps d'hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L'un a le geste et la parole assurés. L'autre, plus emprunté, regarde le premier, cherche à comprendre « ce qui relie ce type à sa vigne », et s'étonne de « la singulière fusion entre un individu et un morceau de rocher battu par les vents ». Le premier est vigneron, le second auteur de bandes dessinées.
Pendant un an, Étienne Davodeau a goûté aux joies de la taille, du décavaillonnage, de la tonnellerie ou encore s'est interrogé sur la biodynamie. Richard Leroy, de son côté, a lu des bandes dessinées choisies par Étienne, a rencontré des auteurs, s'est rendu dans des festivals, est allé chez un imprimeur, s'est penché sur la planche à dessin d'Étienne...
Étienne et Richard échangent leurs savoirs et savoir-faire, mettent en évidence les points que ces pratiques (artistiques et vigneronnes) peuvent avoir en commun ; et ils sont plus nombreux qu'on ne pourrait l'envisager de prime abord...

 

Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienne

Mon avis : Un magnifique bandeau rouge entoure la couverture du nouvel album de Davodeau : « un cru exceptionnel 2011 ! ». L’expression est lâchée et à la lecture de l’ouvrage se justifie totalement. L’expression fait mouche! Il s’agit d’un album de 272 pages en noir et blanc. D’une densité et d’une vérité criante, il met en face à face deux professions radicalement différentes à première vue. Et pourtant, au final, les deux protagonistes se trouvent beaucoup de similitudes tant dans l’approche de la profession que de sa pratique de tous les jours. Etienne Davodeau va suivre son ami vigneron Richard Leroy. Il va d’abord le dessiner, prendre des croquis, des notes dans son environnement, dans « sa » vigne, quelque soit le temps, dans ses caves, en dégustation,…Il va suivre toutes les étapes de la confection d’un vin tout en donnant également de lui-même en s’impliquant et en s’initiant au travail de la vigne, le travail manuel, les mains dans la terre, en se confrontant à un travail ardu et très physique. C’est tout à fait différent du travail de dessinateur-scénariste, plus calme, plus posé mais pas pour autant moins exigeant. Le vigneron va également passer du statut de lecteur de base à celui d’un lecteur plus pointu et plus au fait de la profession. Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienneDavodeau va l’emmener chez l’imprimeur, chez l’éditeur, chez des collègues auteurs, en dédicace dans des salons BD. Au fil du livre, on voit deux copains qui vont de plus en plus s’apprécier, se découvrir et au contact l’un de l’autre se bonifier à la spécialité de l’autre, comme le bon vin. Davodeau va apprendre à mieux apprécier les vins qu’il déguste alors que Richard Leroy va découvrir des univers différents en BD et se faire sa petite idée de la BD, affiner ses préférences…Toutes ces scènes de la vie de deux professionnels sont racontées avec talent tant au niveau du scénario que du dessin pour un Davodeau au mieux de son Art. Cela nous donne des tranches de vie et des rencontres extraordinaires. Dès le début du livre, on est plongé dans le rythme des vies professionnelles avec la visite à Tournai en Belgique chez l’imprimeur. Davodeau y signe les bons à tirer après avoir vérifié les épreuves avant impression. Il veut que son travail soit bien respecté par l’imprimeur, y compris les couleurs. Ils rectifient les réglages…Le moindre détail compte pour l’auteur…Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienneUn autre chapitre (page 41) nous raconte la visite des deux amis chez Gibrat, « le maître ».C’est un des chapitres clés de l’album. Richard Leroy s’étonne de voir un lit dans l’atelier. »C’est pour écrire, j’écris couché ! ». Sa première question : » Tu n’en a jamais marre de dessiner ? » « C’est un plaisir renouvelé. » « Pour moi le dessin, c’est un métier. On progresse sur toute une vie. » C’est quoi tes défauts dans ton dessin ? » Gibrat donne une réponse qui m’a bien fait rire : « Mon trait. Je le trouve…Bâtard. » Et je vous passe la suite…Que de perles extraordinaires dans cette rencontre…Et tout est du même acabit au fil des chapitres…Que ce soit pour le domaine de la BD ou de la vigne, cet album est un trésor de pépites verbales, de situations cocasses ou criantes de vérités. Un hymne au travail, au travail bien fait. Je ne vais pas tout vous détailler, plongez-vous dans cet album hors norme. En fin de compte, c’est une aussi très belle histoire d’amitié que nous raconte Davodeau.

En tant que grand amateur de BD et « petit » buveur de vin, cet album est pour moi un des meilleurs albums de l’année. Un véritable coup de cœur, un grand cru 2011 à déguster sans délai et sans modération ! Je lève mon verre à la santé d’une p… de bonne BD !

Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienne 

Graphisme :   8,0/10

Scénario :       10/10

Moyenne :     9,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

Capitol, Les ignorants, Etienne Davodeau, Richard Leroy, Futuropolis, Récit, Oenologie,Vie quotidienne

 

16/11/2011

MAUDIT MARDI - Tome 1.

Capitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman GraphiqueCapitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman GraphiqueDessin  et Scénario : Vadot

Editions Sandawe

Sortie : 24/08/2011

Prix conseillé : 15,00 € 

Genre : Fable fantastique/Roman graphique

 

 

Résumé (de l’éditeur: Venant d’enterrer ses parents, Achille, un homme Capitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman Graphiqued’une quarantaine d’années, aime s’asseoir sur la plage en contrebas de sa maison et regarder passer les bateaux qui filent au loin. À tel point qu’un soir, il s’endort dans sa chaise, les pieds bien plantés dans le sable. Mais au réveil, impossible de bouger : durant la nuit, il a littéralement pris racine. Une mouette vient à sa rencontre, alors qu’une immense tempête est sur le point de s’abattre sur la région. Cette mouette, dotée de la parole, apprend à Achille quel jour de la semaine il va mourir : un mardi. Heureusement, nous sommes mercredi. Mais l’eau commence à envahir et inonder toute la plage. Si la mouette a dit vrai, Achille a intérêt à se déraciner au plus vite, afin de ne pas périr noyé. Il semble donc être temps pour lui d’arrêter de passer son existence à regarder filer les bateaux...

 Capitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman Graphique

Mon avis : Voici le troisième album publié par les éditions Sandawe et ses 170 « édinautes » qui ont financé sa sortie de presse par la technique du « crowdfunding ». Les lecteurs sont actionnaires de cette aventure éditoriale. Vadot est à l’origine un dessinateur talentueux de presse en Belgique (l’Echo et la Vif/l’Express). Histoire en un tome au départ, l’album a très vite trouvé ses fonds et est devenu dans la foulée un projet de diptyque. L’auteur nous livre un graphisme très personnel où le trait est bien gras et un peu brut. Les couleurs sont éclatantes et bien personnelles. Cela nous donne un dessin agréable et tout à fait reconnaissable entre tous. Il s’agit d’une histoire un peu déconcertante où se mêlent la fable fantastique et l’introspection intérieure, le réel et l’inconscient, le rêve et la réalité. Achille, le personnage principal, sait qu’il va mourir un mardi et qu’il est donc indestructible les six autres jours de la semaine. Voilà l’idée de départ de l’album qui m’a accroché de suite et qui garde tout son mystère à la fin du premier tome. J’ai apprécié cet album atypique et j’attends avec impatience la suite prévue en 2012. Cet album sans concession et très original va en déconcerter certains et en ravir d’autres. Il ne laissera pas indifférent et les avis seront très tranchés. C’est peut-être pour cela qu’il a pu être publié chez Sandawe et non chez un éditeur ordinaire. Il s’agit d’un fameux pari sur l’avenir qui semble avoir atteint son premier objectif : faire parler de lui ! L’accueil en librairie semble excellent et l’album vient d’être repris dans la première sélection des 125 meilleures BDs de l’année 2011 pour le Grand Prix de la critique de la Bande dessinée (ACBD). 125 albums sur 5000 sorties, c’est déjà pas mal ! A découvrir d’urgence chez votre libraire ou sur Sandawe.com.

Capitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman Graphique.

Graphisme :   8,0/10

Scénario :       8,0/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Vadot, Sandawe, crowdfunding, Fable fantastique, Roman Graphique