27/05/2011

LES GARDIENS DU SANG - Tome 3: Le carnet de Cagliostro

Couv_123683.jpgPlancheA_123683.jpgDessin : Denis Falque - Scénario : Didier Convard

Editions Glenat

Collection La loge noire

Sortie le  06/04/2011

Prix conseillé : 13,50 € 

Genre : Esotérique

 

Résumé (de l’éditeur: Dans le palais des Rohan de Strasbourg, le carnet de Cagliostro a été volé. Pour beaucoup, ce n'est qu'un événement anodin, mais pour certains, comme Jean Nomane, le professeur Clark ou l'agent du B.I.S (Brigade d'Infiltration des Sectes) Monsieur Grégoire, c'est un événement d'une importance considérable. Cela pourrait signifier que les Gardiens du Sang reforment leurs rangs, et qu’ils poursuivent leur quête de la formule du « Sang Noir », l'élixir d’immortalité. N'est-ce pas plutôt une autre organisation qui entrerait en scène, désireuse de s'emparer du mythique carnet de l'alchimiste, dans ce musée ultra sécurisé ? Cachés par le B.I.S , tandis que Grégoire mène l'enquête, Nomane et Clark rongent leur frein. Car ils savent que certains sont prêts à mettre en œuvre des forces puissantes pour percer le secret de l'immortalité…

 

Mon avis : Dans la droite ligne du « Triangle Secret », les gardiens du sang demandent au lecteur une attention soutenue et une lecture fouillée. Didier Convard se donne un malin plaisir à brouiller les pistes, à emmêler les indices, à sortir des traîtres et des sous-marins de tous les placards. Qui tirent les ficelles ? Qui va rouler qui et tirer les marrons du feu ? Dans cette atmosphère ésotérique, à la recherche de la vie éternelle, le lecteur vit un vrai thriller et une enquête bien ficelée. Bien évidemment, si vous n’avez pas lu les tomes précédents, point de salut dans la compréhension. Cette série, on aime ou on n’aime pas. On plonge ou on ne plonge pas. Au niveau du graphisme, le dessin de Denis Falque est très caractéristique. Ce n’est pas un dessin extraordinaire, loin de là, mais classique. Il sert parfaitement le scénario. Le manque cruel d’expressivité des visages en devient même une marque de fabrique. Encore une fois, il faut passer la barrière d’un dessin « typé » pour rentrer dans l’histoire. Pour ma part, je reste un fan de la série et de son scénario alambiqué mais je comprends tout à fait que certains peuvent être rebutés par un premier aspect quelque peu rébarbatif.

 

7/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

19/05/2011

ECHO - Tome 4: Collision

124754_c.jpg10.19.sm_.combo_.jpgDessin et scénario : Terry Moore

Editions Delcourt

Sortie le  20/04/2011

Prix conseillé : 12,90 € 

Genre : Science-fiction

 

Résumé (de l’éditeur: Julie a découvert que l'alliage expérimental qui la recouvre abrite l'esprit d'Annie Trotter, créatrice décédée de la combinaison. De son côté, l'agent spécial Ivy Raven cherche à comprendre pourquoi toute personne en relation avec le projet Phi est exposée à une mort certaine. Peu à peu, le voile se lève sur l'existence d'un super-accélérateur de particules qui menace l'avenir même de l'humanité.

 

 

 

Mon avis : Je vais vous faire une chronique relativement brève mais ici en Echo18cover-art.jpgl’occurrence mieux vaut une bonne lecture qu’un long discours. Cette excellente série américaine continue à ravir ses lecteurs assidus. Avec un scénario en béton et des idées novatrices, Terry Moore nous captive déjà depuis 4 tomes et l’intérêt ne faiblit pas. Beaucoup de rythme, de l’action, quelques cadavres, une magnifique approche psychologique des personnages, un mystère qui commence à s’éclaircir mais qui ne nous a pas encore tout dévoilé, voilà le décor d’une série qui ne déçoit pas. Le dessin (en noir et blanc), sans être extraordinaire, est de bonne facture et les personnages sont bien définis. Le lecteur n’a pas de problème pour reconnaître les différents personnages de l’album, ce qui fluidifie le récit.

En conclusion, Echo est bien l’une des séries américaines qu’il faut suivre de près si vous aimez la science-fiction. Vraiment excellent !

 

8/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Echo19_cover1.jpgE22-Coversm.jpg

16/05/2011

LE PAPE TERRIBLE - Tome 2: Jules II

123960_c.jpg123960_pla.jpgDessin : Théo - Scénario : Jodorowsky Alejandro

Editions Delcourt

Sortie le  06/04/2011

Prix conseillé : 13,95 € 

Genre : Histoire

 

Résumé (de l’éditeur: Poussé par Aldosi qu'il a épousé en secret, Jules II s'apprête à déclarer son amour au grand jour. Avant d'en informer la Chrétienté, il convoque le clan Rovere. Mais ces derniers s'unissent pour fomenter l'assassinat du favori. La découverte du cadavre transforme le pape en un monstre sanguinaire. Il jure alors de détruire tous ceux qui s'opposent à sa Sainte volonté, y compris sa propre famille...

PT1-52-coul.jpg

 

Mon avis : J’ai déjà fait la chronique du tome 1 en son temps et je dois dire que mon avis ne va pas changer pour ce deuxième tome. Je vous fais donc la piqûre de rappel…

Jodorowsky se passionne depuis toujours pour la période troublée des Borgia en Italie. Une série appelée « Borgia » réalisée avec Milo Manara raconte l’histoire de cette famille plus qu’atypique. Dans cette seconde série, il nous parle de la fonction papale qui donne lieu également à des luttes d’influence, à des accidents tels qu’empoisonnements, éliminations directes, trahisons, mensonges,…Il faut bien dire que ces ecclésiastiques ont parfois des vies dissolues et n’ont de prêtre que le nom…La foi et l’enseignement du christ n’ont qu’un très lointain rapport…La filière de la religion chrétienne est un autre moyen pour les grandes familles patriciennes de monter dans la hiérarchie du pouvoir. Il continue à nous raconter la vie tumultueuse de Jules II qui est très intéressé par les beaux éphèbes qu’il aime mettre dans son lit. Gare à ceux qui n’apprécie pas ses excentricités car le châtiment est cruel, expéditif et surtout sanglant (et parfois sans gland…) C’est violent et à ne pas mettre dans toutes les mains. Les faits sont historiques, Jororowsky se permet juste de romancer quelque peu, si peu… Le scénario est donc l’élément principal et déterminant de cet opus. Reste le dessin qui est très expressif et ne nous évite que peu de détails…Théo nous livre un dessin à la hauteur du scénario. Il est racé, précis mais aussi très expressif et parfois chirurgical au sens premier du mot. Si vous n’aimez pas l’hémoglobine et les situations « gores », fuyez cet album ! Si par contre, vous aimez l’Histoire avec un grand H, même dans ses recoins plus obscurs, les plus glauques et moins connus, que la cruauté de cette époque ne vous révulse pas, cet album est fait pour vous. Pour ma part, j’ai lu d’un trait cet album. A chacun d’évaluer son niveau de tolérance par rapport à cette réalité historique. 

 

7,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

dessin_ex_libris01-710x1024.jpg

13/05/2011

CARTHAGO ADVENTURES - Tome 1: Bluff Creek

Capitol, Jaouen Salaün, Christophe Bec, Humanoïdes associés,Aventures, Fantastique, CarthagoCapitol, Jaouen Salaün, Christophe Bec, Humanoïdes associés,Aventures, Fantastique, CarthagoDessin : Jaouen Salaün - Scénario : Christophe Bec

Editions Les Humanoïdes associés

Sortie le  01/04/2011

Prix conseillé : 13,95 € 

Genre : Aventures/Fantastique

 

Résumé (de l’éditeur: L'action se situe en 1985: sur la foi d'évènements survenus des décennies auparavant sur le site de Bluff Creek, en Californie du Nord, un richissime collectionneur, alias Le Centenaire, est intimement convaincu qu'une colonie d'hommes des bois "Big Foot" s'y cache. Il décide de monter une expédition, afin d'en capturer un vivant... Mais il ignore quel secret l'attend là-bas.

 

Capitol, Jaouen Salaün, Christophe Bec, Humanoïdes associés,Aventures, Fantastique, Carthago

 

Mon avis : La série Cathago (deux tomes parus à ce jour) connaît un grand succès en librairie.

En attendant la suite, Christophe Bec, le talentueux scénariste, propose à ses lecteurs de patienter en se mettant sous la dent une série « spin-off ». Elle consiste en une histoire complète en 1 tome, dessinée par un dessinateur différent, qui peut se lire indifféremment de la série principale. Carthago adventures - tome 1 se déroule avant l’époque de Carthago. On y retrouve le Centenaire (futur patron de Carthago) ainsi que l’aventurier London Donovan.

Capitol, Jaouen Salaün, Christophe Bec, Humanoïdes associés,Aventures, Fantastique, CarthagoAu niveau du dessin, c’est du niveau de Carthago. Un dessin très abouti, sans grande faille, c’est même un charme. Dans la veine du dessin réaliste, les couleurs sont du même niveau et magnifient encore plus le dessin. J’ai découvert via cet album Jaouen Salaün, le dessinateur coloriste et je suis subjugué par son travail. Vraiment une découverte. Christophe Bec, pour sa part pour le scénario, confirme tout le bien que l’on sait de lui dans une histoire bien menée mais qui reste très classique.

Cela nous donne à l’arrive un magnifique album, très agréable à lire. Un spin off qu’il ne faut pas rater, ce n’est pas un canard boiteux, un ersatz, mais une réelle œuvre de fiction qui vaut le détour…

 

 

8,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Jaouen Salaün, Christophe Bec, Humanoïdes associés,Aventures, Fantastique, Carthago