06/05/2011

LES BOUCLIERS DE MARS - Tome 1: Casus Belli

122623_c.jpg122623_pla.jpgDessin : Christian Gine - Scénario : Gilles Chaillet

Editions Glenat

Sortie le 09/03/2011

Prix conseillé : 13,50 € 

Genre : Histoire / Rome

 

Résumé (de l’éditeur: Rome, Ier siècle. L'empire de la louve est à son apogée. Après des siècles de conquêtes, l’empereur Trajan voudrait donner à son peuple ce qu'il attend : la paix. Pour cela, il voudrait mettre fin à la guerre contre les Daces sur le Danube et maintenir de bonnes relations avec ses voisins. Parmi eux, à l'Orient, se trouvent les puissants Parthes. Et le jour où, lors d'une cérémonie, l'un des boucliers de Mars s'ébranle, symbolisant une menace pour l'Empire, les Parthes sont les premiers suspectés. Vahram, leur roi, fait mine de s'indigner de ces accusations…

FA_illustration_000217.jpg

 

Mon avis : Une nouvelle série débute chez Glenat avec à la barre deux auteurs connus et reconnus à savoir Christian Gine (Le triangle secret) et Gilles Chaillet (Lefranc, Vasco, Vinci,…). Avec deux auteurs tels que ceux là, cette série part directement avec un gros crédit. Chaillet a déjà réalisé un album remarquable sur la ville de Rome au temps de l’antiquité. Il s’agit donc d’un ouvrage qui bénéficie d’une documentation et d’un scénariste hyper spécialisé sur le sujet. C’est quand même quelque part aussi un disciple de Jacques Martin. Ce tome 1 est en réalité une mise en route. Les auteurs plantent le décor au niveau géographique, historique. C’est l’histoire d’un complot qui va se dérouler en trois tomes. Le lecteur sait donc à quoi il s’engage dans un premier temps. Gine nous dispense d’un dessin précis, détaillé sans être vraiment extraordinaire. Le seul regret pour moi, c’est la colorisation que je trouve un trop visible, empâtée .J’aurais préféré une colorisation plus discrète. Encore une fois une question de goût. Au final, une histoire un peu prévisible mais qui me donne malgré tout l’envie de continuer à lire les deux tomes suivants. La fin du premier tome laisse entrevoir une suite qui peut être intéressante à lire. Il s’agit donc plutôt d’une mise en bouche plutôt que du plat de consistance. Cela se laisse lire sans problème. Les latinistes distingués (comme Bart de Wever) aimeront! Soyons patient, attendons la suite...

 

7,5/10

 

 

Capitol.

 

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

Planche_bd_3095_DANS%20LA%20ROME%20DES%20CESARS.jpg

03/05/2011

GAME OVER - Tome 6:Sound of silence

Couv_124511.jpgPlancheA_124511.jpgDessin : Midam et Adam - Scénario : Midam et Patelin

Editions Mad Fabrik

Sortie le 25/03/2011

Prix conseillé : 10,50 € 

Genre : Humour

 

Résumé (de l’éditeur: On fait difficilement plus simple comme jeu vidéo : unCapitol, Midam, Adam,Patelin, Mad Fabrik, Kid Paddle, Humour,Blork petit héros particulièrement maladroit, une princesse stupide, hystérique et presque aussi gaffeuse que son sauveur, et puis des tas de Blorks, plus laids, cruels et vicieux les uns que les autres, et qui n'ont qu'un but dans leur vie virtuelle : empêcher le premier de délivrer la seconde. Et si, au passage, ils peuvent les massacrer joyeusement, ils ne vont pas se gêner, entraînant ainsi l'inéluctable "Game over" qui rythme chaque fin de page de la série.

 

 

Capitol, Midam, Adam,Patelin, Mad Fabrik, Kid Paddle, Humour,BlorkMon avis : On aime ou on n’aime pas ! Certains trouvent cette BD sans queue ni tête, d’autres crient au génie. On ne pourra probablement pas les départager tellement les avis sur cette BD sont souvent radicaux. Pour ma part, j’adore. Ce que j’aime d’abord, c’est le manque total de dialogue. Cette BD est muette et c’est bien ainsi. Tout le monde peut comprendre .J’aime surtout le dessin, très expressif, dans le plus pur style « Spirou » ou plutôt Franquin, période « idées noires ».Ce qui me bluffe surtout c’est l’imagination débridée des auteurs pour trouver sans cesse de nouvelles idées et faire avancer le petit avatar dans un canevas bien défini, se terminant toujours par un « Game over », la partie est finie. Malgré que le dessin soit par moment franchement gore, cela reste pourtant d’un humour salvateur et déjanté dont je suis franchement demandeur. La bêtise frise parfois l’exceptionnel. Et cela me fait franchement rire par moment. Je suis vraiment client de ce genre de BD…Capitol, Midam, Adam,Patelin, Mad Fabrik, Kid Paddle, Humour,Blork

 

8/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Midam, Adam,Patelin, Mad Fabrik, Kid Paddle, Humour,Blork

02/05/2011

LES AVENTURES DE PHILIP ET FRANCIS - Tome 2: le piège machiavélique.

Couv_122455.jpgPlancheA_122455.jpgDessin : Nicolas Barral - Scénario : Pierre Veys

Editions Dargaud

Sortie le 18/03/2011

Prix conseillé : 13,95 € 

Genre : Humour/pastiche

 

Résumé (de l’éditeur: Le professeur Philip Mortimer et le capitaine Francis Blake sont les phares de la civilisation occidentale, les piliers de la sagesse britannique. Mais que se serait-il passé si Philip avait interrompu ses études, et si Francis n'avait jamais fait partie de l'armée ? Le monde en aurait-il été changé ?
Les rues de Londres auraient-elles encore le même aspect, ou nous offriraient-elles une vision de cauchemar truffée de pièges pour celui qui oserait s'y aventurer ?
C'est ce que nos deux amis vont apprendre en tombant dans le piège...
MACHIAVELIQUE !

 piege-machiavelique-cap-2226.jpg

Mon avis :

 

Retour dans les salons feutrés du Centaur Club. Le Capitaine Capitol rentre affairé alors que le professeur Samba termine de boire son thé.

Samba : Alors old chap? Vous avez l’air préoccupé…

Capitol : Avez-vous lu « le piège machiavélique », le tome 2 des aventures de Philip et Francis ?

Samba : Non, expliquez-vous !

Arrive James, le majordome du Club

Capitol : Un triple whisky, sans soda et sans glace, le 30 ans d’âge, James !...Merci. Il me faudra bien cela pour me remettre d’aplomb !

Samba : Vous me faites languir, Capitol ! Alors ?

Capitol : Cette BD est une véritable bombe, un attentat littéraire, heavens !

Samba : Voilà qui semble passionnant au contraire, by jove !

Capitol : Cet album est une véritable campagne orchestrée de démolition de notre mythe vénéré à tous, j’ai cité : « Blake et Mortimer » ! Et en plus, les auteurs donnent l’impression de s’en amuser à chœur joie. Rien n’est épargné à nos deux héros ! Rien !

Samba : Vous croyez ? J’ai bien envie de le lire pour m’en rendre compte par moi-même…

Capitol : Philip et Francis sont décrits comme des personnages peu réfléchis et pas trop futés…En plus de cela, par un tour de passe-passe,  ils se retrouvent à Londres dans un monde parallèle où plus rien ne va correctement. Ils font la connaissance de leur double qui sont des nuls de chez nuls !...Le double de Francis, réformé par l’armée, est un pitoyable acteur de série B alors que le double de Philip est obèse et n’est bon qu’à construire des modèles réduits pour gagner confortablement sa vie. Je vous passe tous les détails, dit-il, en réprimant un petit rire nerveux…Mais vous n’avez pas encore entendu le pire…

Il avale son whisky d’un trait

Capitol : Un autre, James !

Samba : Un whisky pour moi aussi, James ! Je suis tout ouïe, Capitol…

Capitol : Accrochez-vous bien, Samba ! Olrik est devenu premier ministre à la place de Winston Churchill et s’apprête à se marier avec Elisabeth Windsor d’Angleterre !

Samba : Quoi ! Il va devenir Roi d’Angleterre par procuration !...Heavens, ils ont osé ! C’est déjanté en effet. C’est une attaque en règle de la plus haute importance !

Capitol : Le pire, c’est que cela a l’air de bien marcher en librairie et que, en plus, j’ai pris du plaisir à la lecture ! Oui, je le reconnais, cette lecture m’a beaucoup plu, j’ai beaucoup ri. Mais le pire reste à venir, je vous laisse lire l’album et découvrir l’ultime surprise en page 55 et 56…

Samba : En effet, d’après ce que je vois, le mal est profond et même vous, Capitol, avez succombé à cet attentat humoristique. Il faudra annoncer la nouvelle sur le blog avec tact de peur de déstabiliser certains de nos chers lecteurs…

Capitol : Pensez-vous que Dgégé encaissera le choc, lui qui n’aime déjà pas les « tarlouzes en collants », comme il dit ?...

Samba : Il va falloir lui annoncer la nouvelle avec tact et appeler préventivement le Samu…

Il n’a pas l’habitude d’être secoué…Il jouit d’une retraite paisible dans le sud de la France…

Capitol : Les temps sont durs et le marché est troublé…mais ils ont quand même du talent ces auteurs !

Samba et Capitol se mirent à rire et levèrent leur verre à la santé de leurs lecteurs !

 

9/10

 

Capitol.

 

 

On en parle sur le Forum : ICI.

dedicace-n-barral-a-saint-germain-v-l211-h301-rm.jpg

29/04/2011

LES SCHTROUMPFS - Tome 29: les schtroumpfs et l'arbre d'or.

Couv_125174.jpgPlancheA_125174.jpgDessin : Pascal Garray - Scénario : alain Jost et Thierry Culliford

Création de Peyo

Editions Le Lombard

Sortie le 08/04/2011

Prix conseillé : 10,45 € 

Genre : Humour

 

Résumé (de l’éditeur: Une nouvelle année démarre chez les Schtroumpfs Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humourautour de la traditionnelle fête de l'Arbre d'Or. Mais, la foudre vient réduire le précieux totem en cendres et, à en croire le Schtroumpf Peureux, ce mauvais présage annonce une année de malheur ! La superstition s'empare bien vite du village et chacun y va de son gri-gri, du rituel ancestral et autres prédictions astrales. Le Grand Schtroumpf va devoir trouver un moyen d'inverser la tendance...  Décidément, les lutins de Peyo sont schtroumpfement humains, lorsqu'ils s'y mettent !

 

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, HumourMon avis : « Voilà encore Capitol qui vient nous parler des Schtroumpfs ! Et en plus il trouve cela bien ! Vraiment ringard le gars !... ». Eh bien non, les Schtroumpfs ne sont pas ringards et ils se portent même très bien !... Cela devient une bonne habitude. Les livres sortent à bonne cadence et c’est chaque fois une réussite. C’est toujours un plaisir de découvrir le nouvel album du studio Peyo. Deux niveaux de lecture : d’abord celui qui ravira les enfants et ensuite le second, un peu plus adulte, avec une morale. Rien à redire sur la technique du dessin. C’est du Peyo. Pour le scénario, le tandem Thierry Culliford et Alain Jost ont pris le thème des croyances, des superstitions et de tout ce qui tourne autour. La perte de leur arbre « porte-bonheur », foudroyé par un orage, va déclencher une hystérie que le grand Schtroumpf va avoir grand mal à contrer. Mais heureusement, la sagesse va finir par l’emporter. Encore une fois, il s’agit d’une analyse très fine de notre société et de certains de ses travers. C’est très drôle et un excellent moment de détente qui sera apprécié par les petits et les grands.

 

7,5/10

 

Capitol.

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humour

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humour