13/04/2011

FAR AWAY

123123_c.jpg123123_pla.jpgDessin : Gabriele Gamberini - Scénario : Maryse & Jean-François Charles

Editions Glenat

Sortie le  23/03/2011

Prix conseillé : 25 €

Genre : Road-movie romantique

 

Résumé (de l’éditeur: Martin Bonsoir est chauffeur de camion. Il parcourt seul les paysages grandioses du Canada et des États-Unis sans plus les voir. Jusqu'au jour où son camion est immobilisé par la neige dans un bled paumé du Canada. Il y est secouru par une femme seule, plus âgée que lui, Esmé Larivière. Sur un coup de tête, elle demande à Martin de l'emmener avec lui.

 

Mon avis : Si vous avez aimé le diptyque « Red bridge » des mêmes auteurs, vous allez aimer également ce « Far Away ».C’est certain que déjà les noms de Maryse et Jean-François Charles est un gage de qualité. Un sticker sur la couverture annonce « un road-movie romantique par les auteurs d’ « India dreams » ». En peu de mots, le principal est dit. Reste à définir le cadre. Le Québec en hiver, le milieu du transport par route et des chauffeurs, une rencontre imprévue entre un homme et une femme, une découverte mutuelle qui va déboucher sur une histoire d’amour et une fin inattendue…Le décor est planté. Gamberini excelle dans ce style qui lui est si particulier avec une colorisation si particulière. Chaque planche est une série de tableaux…Magnifique. Au final, cela nous donne un album de plus petite taille (185x260mm) de 142 pages, un petit bijou que j’ai dévoré d’une traite sans relever la tête. Des gens simples qui se rencontrent et que vont écrire une histoire qui va devenir extraordinaire… Un seul bémol : 25 euros pour ce livre, je trouve que cela fait un peu cher...Je trouve que l’escalade des prix de vente, cela commence à bien faire… Il n’empêche qu’il s’agit d’une belle histoire bien racontée et bien dessinée. Je ne regrette pas mon achat. Coup de cœur !

 

9/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Far Away, Gabriele Gamberini, Maryse et Jean-François Charles, Glenat, Road movie, romantisme

12/04/2011

LES SENTINELLES -Tome 3: Avril 1915 Ypres

Couv_121697.jpgPlancheA_121697.jpgDessin : Enrique Breccia - Scénario : Xavier Dorison

Editions Delcourt

Sortie le  16/03/2011

Prix conseillé : 14,95 €

Genre : Historique-Uchronie

 

Résumé (de l’éditeur: Alors que la guerre prend son tournant le plus meurtrier, que le conflit s'enlise et que le désespoir gagne le front, une sentinelle d'un nouveau genre fait son apparition : Pégase, doté d'ailerons d'acier et filant dans les airs à plus de 100 secondes chrono. De leur côté, les Allemands ont mis au point une nouvelle arme... L'affrontement aura lieu en avril 1915 à Ypres, en Belgique.

 Capitol, Les Sentinelles, Enrique Breccia, Xavier Dorison, Delcourt, Histoire, Uchronie

Mon avis : Les Sentinelles, des  super-combattants remis sur pied grâce à de nouvelles technologies,  doivent sauver la France de la débâcle. Ils vont être envoyés sur le front de l’Yser à Ypres. Les Allemands y testent leur nouvelle arme, les gaz (Ypérite). Cet épisode de la seconde guerre mondiale donne l’occasion à Dorison de nous concocter une Histoire revisitée par les sentinelles, hommes à tout faire de l’armée française…Il faut empêcher les allemands de prendre l’hégémonie et éviter de grosses pertes aux alliés. La vraie Histoire n’est qu’un prétexte à un affrontement des sentinelles face à leur homologue allemand. Le scénario sans être génial est distrayant. Dorison aurait peut-être pu coller un peu plus à la réalité mais ce n’est vraiment pas l’objectif de cet album qui reste très second degré et il faut le prendre en tant que tel. Le dessin de Breccia est dans la lignée des deux premiers tomes. Rien de surprenant à ce niveau.En fin de compte, nous avons un album sans grande surprise mais qui atteint bien son objectif premier, nous divertir…

 

7/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Les Sentinelles, Enrique Breccia, Xavier Dorison, Delcourt, Histoire, Uchronie

05/04/2011

MES ANNEES BETES ET MECHANTES - Daniel Fuchs

Capitol, Hara-Kiri, Daniel Fuchs, Nicoby, Joub, Drugstore, Histoire de la BD, HumourCapitol, Hara-Kiri, Daniel Fuchs, Nicoby, Joub, Drugstore, Histoire de la BD, HumourDessin : Nicoby - Scénario : Joub

Editions Drugstore

Collection Roman graphique

Sortie le  29/09/2010

Prix conseillé : 17 €

Genre : Histoire de la BD/Humour

 

Résumé (de l’éditeur: C’est le récit d’une époque formidable, au travers d’une des plus belles aventures de la presse, celle du défunt magazine « Hara-Kiri ». Une belle aventure que nous raconte Daniel Fuchs, témoin privilégié en tant qu’ami et comparse du Professeur Choron et de sa fine équipe : Cavanna, Wolinski, Reiser, Cabu, Gébé, Vuillemin… Il y avait de la provocation, de la bêtise, de la vulgarité, oui bien sûr, du cul, des nichons, des fesses, des gonzesses à poil, et alors ? La libération sexuelle autant que le féminisme triomphaient, et ces braves garçons, frondeurs mais romantiques, ne connaissaient pas le politiquement correct et se permettaient tout ! C’était une époque de liberté et d’audace où l’on a cru pouvoir rire éternellement, se moquer des riches et des puissants et changer le monde… Ne riez pas, on y a cru.C’était beau. Et c’est à « Hara-Kiri » que plein de choses ont commencé.

 

Mon avis : C’est un album qui était tout à fait passé inaperçu pour moi et que j’ai trouvé chez mon bouquiniste. Je ne pense pas que j’aurais consacré 17 EUR à un tel livre dans une librairie classique... Heureusement, l’achat en occasion à 50% du prix m’a permis de découvrir un album d’une centaine de page, jubilatoire. C’est un ensemble d’anecdotes compilées par Daniel Fuchs, un collaborateur d’Hara-Kiri ,qui m’a bien faire rire. Et en plus cela s’est vraiment passé, ce n’est pas une fiction ! Bien évidemment, avec des hurluberlus du type Choron, Siné et autre Cavanna, c’est du gâteau…Ces anars ont des pratiques pas toujours très catholiques, douteuses voire même qui relèvent complètement de l’escroquerie. Hara-Kiri, c’est le magazine « bête et méchant », où la vulgarité côtoie le politiquement incorrect, où on ne paie pas l’imprimeur, où on boit du champagne en permanence, on va au bordel ou dans les grands restaurants même si on n’a pas d’argent. On prend l’argent des autres !... Dans les bureaux, après le bouclage, ce n’est que beuveries, femmes à poils et autres excentricités…Toute l’histoire du journal est égrenée avec des événements marquants tels que, entre autres, la censure suite au décès de De Gaulle ( Bal tragique à Colombey- 1 mort), le soutien à la candidature de Coluche à l’élection présidentielle, l’émission « Droit de réponse » de Michel Polac…Le scénario de Joub est bien charpenté et va à l’essentiel sans oublier d’être drôle. Le dessin de Nicoby est dépouillé mais très efficace. Sans beaucoup de bla-bla. Il intègre aussi ça et là des photos de l’époque et fait bien l’amalgame. Un petit glossaire et une brève histoire d’Hara-Kiri terminent l’ouvrage. En conclusion, j’ai vraiment bien aimé. Payez-vous une pinte de bon sang !

 

8/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Hara-Kiri, Daniel Fuchs, Nicoby, Joub, Drugstore, Histoire de la BD, Humour

29/03/2011

BELLEVILLE STORY - Tome 2: Après minuit.

Capitol, Vincent Perriot, Arnaud Malherbe, Dargaud, Polarcapitol,vincent perriot,arnaud malherbe,dargaud,polarDessin : Vincent Perriot - Scénario : Arnaud Malherbe

Editions Dargaud

Sortie le  04/03/2011

Prix conseillé : 15,95 €

Genre : Polar

 

capitol,vincent perriot,arnaud malherbe,dargaud,polarRésumé (de l’éditeur: Freddy et Zhu sont sur la trace d’une jeune fille chinoise que Zhu doit délivrer et ramener à ses parents. Ils font équipe, alors que Freddy devait éliminer le Chinois. Pour trouver la fille, les deux hommes ont dû s’attaquer à Wang, un des chefs de gang chinois de Belleville. Désormais, leurs sorts sont liés. Il est minuit, l’heure d’abattre les dernières cartes et de livrer la bataille décisive. Freddy sait qu’il est question de vie ou de mort, alors il planque sa copine, Larna, chez des amis. Et rejoint Zhu, la nuit, dans Belleville…

 

capitol,vincent perriot,arnaud malherbe,dargaud,polarMon avis : J’ai d’abord pris le soin de relire le tome 1 pour bien m’imprégner à nouveau de l’histoire et du contexte. Ensuite, j’ai enfin pu lire la suite tant attendue de ce magnifique diptyque. Je n’ai rien à enlever à ma chronique du premier tome. Le tome 2 est la juste suite et ne faiblit pas. La trame de l’histoire est toujours aussi noire, toujours avec autant de péripéties et surtout un humour décalé de bon aloi (comme dirait Maître Capello).On s’attache aux deux personnages principaux qui, même s’ils sont quelque part des crapules, n’en deviennent pas moins attachants et dotés de principes. A plusieurs moments, ils vont être sur le point de perdre pied et faire place à leurs sentiments même si ce sont des tueurs. Le scénario est une mécanique bien huilée d’Arnaud Malherbe dont on devrait reparler dans le futur. C’est un vrai nouveau talent  de scénariste pour la BD. Le dessin de Vincent Perriot (Taïga rouge chez Dupuis) est du même niveau. Il a un sens prononcé du découpage, très cinématographique. Sans être un dessin hyper réaliste et précis, il n’en est pas moins dépouillé et efficace. Le tome 1 a été révélé par la critique (coup de cœur au festival de Saint Malo, prix du Polar « Paris noir » et dans la sélection officielle du dernier festival d’Angoulème).Le second tome est une confirmation.

Maintenant que les deux tomes sont sortis, vous n’avez plus aucune raison de ne pas les avoir lus, surtout si vous aimez le Polar. Excellent

  

9/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

capitol,vincent perriot,arnaud malherbe,dargaud,polar