17/02/2011

LA NUIT DU LIEVRE

nuitdulievre.jpgNuitLievre.jpgDessin : Georges Van Linthout - Scénario : Yves Leclercq

Editions Delcourt

Collection Encrages

Sortie le  19/04/2001

Prix conseillé : 12,50 €

Genre : Polar

 

Résumé (de l’éditeur: 1956. Hatsburg, petite bourgade banale des États-Unis. Zouzou, Elvis et Freed, trois copains, reviennent de la guerre de Corée. Descendre dans les mines ou monter sur le ring ? Le choix est rapide. Entre bagarres, amours, amitiés et combats, Bo, le frère de Zouzou, est aux premières loges. Et, quand la mafia décide de s'en mêler, la petite ville perd tout son charme ! Tout tourne mal pendant cette nuit où les lièvres sont de sortie. 

 

Mon avis : Large retour en arrière pour la chronique d’un livre paru en 2001, il y a près de 10 ans…C’est un peu par hasard que je suis tombé sur cet ouvrage chez mon bouquiniste préféré (merci Carlo !). La jolie couverture m’a tapé dans l’œil…Vous aurez peut-être quelque soucis pour vous le procurer mais qui sait, traîne-t-il peut-être encore sur un rayon de votre libraire attitré. C’est peut-être aussi  l’occasion de pousser la porte du bouquiniste de votre quartier ou de votre ville, de se rendre dans les bibliothèques publiques ou enfin de faire une recherche sur le net. Quoiqu’il en soit, acheté au prix de 6 euros, il m’a valu de passer un bon moment de lecture, certes sans prétention mais faut-il voir des chefs d’œuvre partout ? Samba vous a parlé il y a quelques mois d’un autre ouvrage de Georges Van Linthout, il s’agit de « Braquages et bras cassés » qui a eu son petit succès et en prime une bonne critique.

Le livre est de plus petit format (164x230mm) et comporte 128 pages. L’impression est bicolore et fait partie de la collection « Encrages » des éditions Delcourt.

L’histoire se passe dans les années soixante dans une petite ville des Etats-Unis frappé par la crise. Mais, on fait vite le parallèle au niveau des décors avec les friches industrielles dans les environs de Liège. Cela me fait penser entre autres à Cheratte…Bien évidemment, les auteurs sont originaires de cette région et ils s’en sont probablement inspirés. L’histoire raconte le parcours de trois amis dans le milieu d’une « certaine » boxe, avec des matches clandestins où on parie beaucoup …Jusqu’à ce que la mafia s’en mêle et demande de truquer un match…C’est à partir de là que l’histoire dérape…J’ai bien aimé le dessin qui sans être sophistiqué, reste très lisible. L’histoire est bien racontée. Cependant, il y a en cours de narration des retours en arrière qui peuvent en déstabiliser certains. J’ai bien aimé ce livre même si la fin est un peu triste. Les personnages sont attachants malgré que ce ne sont pas toujours des enfants de chœur…A (re)découvrir… 

 

7,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

 

10/02/2011

LES RACINES DE L'ORDRE NOIR- LES VIKINGS TOME 2/2

Couv_121992.jpgPlancheA_121992.jpgDessin : Laurent Sieurac - Scénario : Patrick Weber

Editions Soleil

Sortie le  26/01/2011

Prix conseillé : 13,50 €

Genre : Historique

 

Résumé (de l’éditeur: 1944. Un commando SS explore les profondeurs des forêts à la recherche de la sépulture perdue de Rollon, le premier duc de Normandie. Mille ans après l’arrivée des Vikings en terre franque, quel trésor pousse les nazis à remuer ainsi ciel et terre ? Recruté par la résistance française, Pierre Le Bihan, brillant archéologue, doit replonger dans l’histoire de Rollon et en dénouer les mystères pour contrer la puissante SS. Aidé de Joséphine, une jeune et jolie résistante, il n’a d’autre choix que d’affronter l’occupant et de découvrir avant lui un secret dont dépend l’avenir du IIIe Reich et l’issue de la Seconde Guerre mondiale. La Saga de Rollon le Normand. 1000 ans après, l’histoire recommence.

 

Mon avis : Le premier tome m’avait bien plu et j’attendais avec impatience de connaître la suite de l’histoire. Autant le dire de suite, c’est dans la droite ligne du tome 1 et il n’y a pas de grosse surprise tant dans la réalisation graphique que dans le scénario. Le dessin de Laurent Seuriac, quoique toujours perfectible, nous livre un dessin appliqué et agréable à lire. Patrick Weber nous raconte lui une histoire qui tient la route, truffée de signes et de symboles, de nazis bien campés, de recherches livresques et de la tapisserie de Bayeux (un thème qu’il traite par ailleurs dans une nouvelle série « 1066 »). Je dois avouer que par moment j’ai du un peu m’accrocher pour garder le fil de l’intrigue. Il y a des passages très techniques et un peu alambiqués pour le lecteur de base que je suis. Mais rassurez-vous, vous connaîtrez le dénouement à la fin de l’album. Les adeptes de série historique avec un arrière fond ésotérique y trouveront leur compte. Reste à voir si la série trouvera son public…

 

 

7,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

9782915586718.jpg

07/02/2011

ORION - Tome 4: Les oracles.

Couv_120710.jpgDessin et scénario : Marc Jailloux - d'après Jacques Martin

Editions Casterman

Collection Jacques Martin

Sortie le  19/01/2011

Prix conseillé : 12,95 €

Genre : Historique

AspasiePretre.jpg

 

 

Résumé (de l’éditeur: Lancé à la recherche de Panaïotis, un orphelin mystérieusement disparu, Orion découvre une crypte où se déroule une étrange cérémonie : Aspasie, la maîtresse de Périclès, est venue consulter les oracles sur la stratégie militaire qu’Athènes, alors en guerre, devrait adopter. Intrigué, le jeune homme découvre bientôt qu’un terrible complot est en cours, fomenté par les Spartiates. Parviendra-t-il à déjouer à temps la menace qui pèse sur la fragile démocratie athénienne?

Combat.jpg

 

Mon avis : Depuis la disparition de Jacques Martin,  « l’usine » continue à produire soit sur base de scénarios de réserve écrit par le maître, soit via des scénaristes qui écrivent à la sauce maison. Orion ne déroge pas à la règle et est réactivé à l’occasion via la sortie de ce 4e tome, le précédent étant sorti en 1998, un bail…Je dois avouer qu’au départ, j’ai plutôt acheté cette BD par curiosité. J’avais rapidement feuilleté l’album, le dessin me semblait plutôt réussi. La qualité des reprises des séries de Jacques Martin est fort inégale d’une série à l’autre et même d’un album à l’autre, en fonction des dessinateurs et scénaristes engagés pour la réalisation des ouvrages. Ici, après lecture complète j’ai été agréablement surpris par la qualité remarquable du dessin. A aucun moment, je n’ai eu l’impression de lire une pale copie mais bien un album dessiné par Jacques Martin. Casterman a trouvé en Marc Jailloux un excellent dessinateur bruxellois qui a trouvé la « patte ».

Le scénario est quant à lui dans la droite ligne de la série et fait référence à des faits et des personnages déjà évoqués dans les tomes précédents. Il est cependant tout a fait possible de lire et comprendre l’histoire sans problème si vous n’avez pas lu les trois premiers tomes.L’histoire fait référence au siège d’Athènes par les Spartiates et est bien documentée.C'est également Marc Jailloux qui en est le concepteur. Jacques Martin a lu le scénario et les premiers essais graphiques.Il a donné son aval sur le projet avant sa disparition.

Au final, il s’agit d’une heureuse surprise. C’est une BD comme au bon vieux temps de Jacques Martin. C’est, je pense, le meilleur compliment que l’on peut faire pour ce bel album d’Orion.

 

 

7,5/10

 

 

Capitol.

 

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Voeux2011MarcJaillouxOrion.jpg

 

04/02/2011

LES TEMPS NOUVEAUX - Tome 1/2

Capitol, Eric Warnauts, Guy Raives, Le Lombard, Signé, Historique, rexiste,LiègeCapitol, Eric Warnauts, Guy Raives, Le Lombard, Signé, Historique, rexiste,LiègeDessin : Eric Warnauts & Guy Raives - Scénario : Guy Raives

Couleurs : Eric Warnauts

Editions Le Lombard

Collection Signé

Sortie le  21/01/2011

Prix conseillé : 14,95 €

Genre : Historique

 

Résumé (de l’éditeur: Après huit ans passés au Congo belge, Thomas éprouve le mal du pays et revient dans ses Ardennes natales. Mais revient-on jamais chez soi ? Alice, son amour de jeunesse, est maintenant la mère des enfants de son frère Charles. Et la Belgique de 1938, déchirée entre les rexistes pro-nazis de Léon Degrelle et ses querelles intestines, peine à se déterminer au sein de cette Europe trouble, agitée par les conquêtes hitlériennes et la guerre d'Espagne. Warnauts et Raives ouvrent une page sombre de l'Histoire, au prisme de la vie d'un village tout ce qu'il y a de plus tranquille... en apparence !

Mon avis : Les liégeois Warnauts et Raives reviennent avec une nouvelle histoire en deux tomes au Lombard dans la collection « Signé », gage d’une grande qualité éditoriale. Autant le dire directement, j’ai beaucoup aimé cette histoire qui parle de la période de l’avant-guerre (1938-1939) en Belgique. C’est une introspection dans une période qui ressemble parfois étrangement à la période qui nous vivons actuellement. Le mouvement Rexiste a fait une percée en 1936 qui s’avèrera bien vite un feu de paille mais la Belgique se cherche. Paul Henri Spaak, le premier ministre de l’époque, croit en une Union Nationale pour sortir le pays de l’ornière. Le pays est devenu ingouvernable…

C’est à partir de ce décor historique que les deux auteurs liégeois vont broder une histoire comme ils savent très bien en raconter. Thomas revient du Congo (un autre grand thème de Warnauts-Raives) et retrouve son village en Ardennes. Lui est de gauche, son frère, Charles, est rexiste et de droite. Ils ont aimé la même femme Alice qui a épousé Charles mais qui est toujours amoureuse de Thomas…La pièce est en place et les auteurs nous racontent leur cheminement pendant une période troublée. Cela donne au final un récit passionnant que je vous recommande chaudement car bien ficelé, bien documenté historiquement. Cerise sur le gâteau, les auteurs dessinent très fidèlement un village des Ardennes belges et la Ville de Liège. Ils nous donnent aussi à réfléchir sur un pays qui cherche sa voie. J’attends maintenant avec impatience le second tome de ce diptyque.

 

8,5/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Eric Warnauts, Guy Raives, Le Lombard, Signé, Historique, rexiste,Liège