20/03/2015

LES DAMNES - Tome 1: Néora.

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015Dessin : Danilo Guida - Scénario: Benjamin Leduc

Sortie : 18/03/2015

Editions Sandawé

48 pages – Cartonné

Héroïc-fantasy, Horreur, fantastique.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Dans un monde de magie et d’horreur, des mercenaires, tous atteints par une malédiction, sont engagés pour stopper une série de meurtres. Tout accuse une jeune femme qui se transforme en félin sanguinaire. Mais est-elle la véritable coupable ?

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015

 

«Lorsque les larmes ne peuvent plus couler et que la haine réclame son dû, un seul liquide peut encore se répandre, le sang. »

 

Mon avis : Sandawé sort en peu de temps un deuxième album financé par le crowdfunding, sa spécialité. Mais, il ne s’agit pas d’une série en cours qui a déjà fait parler d’elle comme Sara Lone. Il s’agit du premier épisode d’une nouvelle série intitulé « Les damnés ».Près de 370 « édinautes », des amateurs de bande dessinée, ont financé sa réalisation. Maintenant, il y a lieu de passer l’étape de la vente en librairie, ce qui n’est pas une mince affaire !

Le dessinateur de cet ouvrage est Danilo Guida, de nationalité Argentine. Il travaillé jusqu’à maintenant principalement pour le marché américain des comics. Il a également travaillé pour le dessin animé et pour des agences publicitaires argentines. Le scénario est réalisé par le français Benjamin Leduc. Il a quelques albums de bande dessinée à son actif et des livres pour la jeunesse. Il s’agit donc d’un nouveau tandem drivé par Sandawé. Il  a mis du temps pour mener à bien son projet et surtout réunir les fonds pour se lancer dans l’aventure de l’édition.

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015

Au niveau du dessin, Danilo Guida nous sert un dessin expressif mais surtout « gore ». Si vous allez voir la définition du dictionnaire « Larousse » : « se dit d’une fiction privilégiant les scènes sanglantes ». Pour ce qui est du sang, de l’hémoglobine, des chairs déchirées, des troncs et des têtes orphelines, vous allez être servis! C’est plus que de la boucherie ! Viens s’ajouter un rien de surnaturel, de mythologie, un peu de paillardise pour assaisonner le tout. Il ne s’en tire pas mal au niveau du physique des personnages, des décors, des expressions. Je regrette simplement la mise au net trop lourde (des traits noirs parfois trop gras) et une colorisation un peu trop massive, pas assez fine, légère et diversifiée. Quand je vois le cahier graphique en fin d’album, je constate une perte de qualité, de détails entre les crayonnés et le dessin définitif.

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015

Le scénario est un scénario de genre. Leduc ne fait pas dans le détail et assemble un cocktail détonnant qui donne au final cet album atypique. Il a quand même séduit suffisamment pour se faire éditer par Sandawé. Je ne vous cache pas que je reste un peu en retrait par rapport à ce type d’album mais je suis persuadé qu’il existe un public cible et spécifique qui aime les images-choc, les scènes sanglantes. Ils se laisseront peut-être aussi séduire par une jolie femme accablée par son destin qui est pour elle réellement un poids difficilement supportable. Heureusement, ce n’est pas qu’un étal de boucherie…

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015

En conclusion, un album de genre pour des amateurs du genre qui se laisse lire mais qui m’a laissé un peu pensif. A noter cependant que le récit de ce premier tome forme une histoire complète qui se suffit à elle-même. Vous ne devrez donc pas attendre un tome 2 pour comprendre le fin fond de l’histoire. C’est un avantage indéniable pour le lecteur qui veut découvrir la publication. Reste à vous, chez lecteur, de vous faire votre avis personnel après lecture de cet album.

 

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a06-3e788fc.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album "les damnésT1" chez Sandawé: ICI.

 

Capitol.

 

Les damnés, Guida, Leduc, Sandawé, 7/10, Héroïc-fantasy, horreur, fantastique, 03/2015

 

 

19/03/2015

HELENA -Volume 2/2.

Héléna, Jim, Chabane, Grand Angle, 8/10, Romance, société, 03/2015héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015Dessin : Louis Chabane - Scénario: Jim

Sortie : 04/03/2015

Editions Grand Angle

74 pages – Cartonné

Romance, société.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Portrait de l’amour inconditionnel de Simon pour Héléna. Un petit jeu amoureux dans une chambre avec vue sur la mer. Peut-on convaincre progressivement une femme de nous aimer ? Et dans ce petit jeu, qui est l’esclave, finalement ? Celle qui vient toutes les semaines à heure régulière contre un peu d’argent, ou celui qui ne vit que pour ces trois petites heures à passer avec la femme qu’il aime ?

 

héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015

 

«Du plus loin qu’il se souvienne, Simon a toujours eu peur des jolies filles. »

 

Mon avis : Parfois, c’est compliqué la vie et l’amour encore plus…Quand c’est Jim qui se mêle en plus du scénario, vous n’êtes pas sorti de l’auberge ! Jim a le chic pour nous « pondre » des histoires d’amour tarabiscotées, impossibles, à la marge. Et chaque fois, cet amour est très mal parti. On sent une odeur d’échec cuisant qui va arriver, d’un drame amoureux sans lendemain. Et pourtant, dans cette détresse évidente, il y a toujours une petite lumière au bout du tunnel. Un miroir aux alouettes ? Peut-être, mais Jim a le chic de laisser s’insinuer en nous un doute, un espoir, si ténu soit-il. C’est sa force, la force d’un grand scénariste, d’un grand ordonnateur des sentiments. C’est aussi sa marque de fabrique.

 

héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015

 

Louis Chabane continue pour sa part à assurer un dessin bien dans la lignée du premier tome et dans le moule d’autres albums auxquels Jim a collaboré, des albums comme « Une nuit à Rome » et « Où sont passés les grands jours ».La colorisation de Delphine est l’autre constante du travail graphique.

Le tome 2 répond tout à fait aux attentes que j’avais à la fin du tome 1.On sent la tension monter au fil de l’album jusqu’à la scène clé qui se déroule à Prague (Je ne vais pas vous enlever le plaisir de découvrir la trame de l’histoire). Puis cela retombe. On se dit que c’est somme toute dans la logique des choses, que tout va rentrer dans l’ordre normal de la vie. Et puis tombe le final, la petite idée de Jim qui change tout et remet le lecteur devant ses questions et sa propre opinion de la vie. La fin de l’histoire est-elle une tragédie ou un espoir incroyable, le début d’une belle histoire ? Je vous laisse découvrir…

 

héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015

 

Le scénario n’y répond pas et vous laisse devant vos questions. Je sais que certains n’apprécient pas ce genre de chute qui laisse le choix à des alternatives. Certains aiment bien les situations bien claires et nettes… Halte au désordre des sentiments ! Jim n’est pas ce genre de scénariste et c’est aussi cela qui fait sa force, et le succès de ses derniers scénarios.

 

héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015

 

Cela ne m’étonnerait pas que le cinéma ou la télévision s’empare de cette histoire. J’ai bien aimé. Jim a encore réussi à me surprendre sur sa fin de l’histoire.

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez l’éditeur Grand Angle: ICI.

Liens vers la chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI.

 

 

Capitol.

 

héléna,jim,chabane,grand angle,810,romance,société,032015

 

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (2) | Tags : héléna, jim, chabane, grand angle, 810, romance, société, 032015 |  Facebook | |

17/03/2015

LES GRANDS PEINTRES : Jan van Eyck.

Les Grands Peintres, van Eyck, Hé, Joannidès, Glénat, 8/10, Histoire, L'Agneau mystique, 03/2015.Les Grands Peintres, van Eyck, Hé, Joannidès, Glénat, 8/10, Histoire, L'Agneau mystique, 03/2015.Dessin : Dominique Hé - Scénario: Dimitri Joannidès

Sortie : 04/03/2014

Editions Glénat- Collection : Les grands peintres.

48 pages – Cartonné

Histoire, Grands peintres, van Eyck, L’Agneau mystique.

 

Résumé (de l’éditeur): Gand, le 14 septembre 1426. Hubert Van Eyck décède prématurément alors qu’il travaillait sur le Retable de l’Agneau mystique, une pièce destinée à l’église Saint-Jean. Ce travail inachevé met son commanditaire, le marchand Joost Vijdt, dans l’embarras. Mais Van Eyck avait un frère, qu’il avait initié à la peinture, et qui pourrait bien être en mesure de terminer l’œuvre…La mort soudaine de son frère pousse Jan Van Eyck, alors au service du duc de Bourgogne comme peintre et émissaire secret, à s’interroger sur le sens de sa propre vie. Il se demande s’il ne ferait pas mieux de retourner à ses pinceaux. Magnanime, son maître l’autorise à terminer le retable, à l’aide d’un nouveau procédé pictural tenu secret, s’il accepte une dernière mission diplomatique pour Constantinople. C’est justement au cours de ce voyage que Jan Van Eyck va trouver l’inspiration et les modèles pour achever l’œuvre de son frère...

Les Grands Peintres, van Eyck, Hé, Joannidès, Glénat, 8/10, Histoire, L'Agneau mystique, 03/2015.

 

 « On dit d’un grand tableau qu’il raconte une histoire…Laissez-nous vous raconter l’histoire qui se cache derrière un tableau »

 

Mon avis : Les éditions Glénat se lancent dans une nouvelle collection ambitieuse et qui ne manque pas d’envergure. Cette collection appelée « Les Grands Peintres » comportera 30 albums consacrés à un grand peintre et à une de ses grandes œuvres. Les trois premiers albums sont sortis en librairies le 4 mars 2015 avec des albums consacrés à Goya, Toulouse-Lautrec et Jan van Eyck.

Ces grands noms, le commun des mortels les connait. Il connait aussi parfois leurs chefs d’œuvre mais en général ignore tout de leur vie. Qui étaient-ils ? Comment vivaient-ils ? Etaient-ils reconnus par leurs contemporains ? Quel était leur statut social dans la société ? Quelles étaient leurs qualités artistiques ? Beaucoup de questions en somme dont peu ont des réponses.

Les Grands Peintres, van Eyck, Hé, Joannidès, Glénat, 8/10, Histoire, L'Agneau mystique, 03/2015.

Cette série propose de mieux faire leur connaissance en faisant leur portrait, en s’attardant sur un moment précis de leur vie afin de restituer de façon rigoureuse le contexte historique, artistique, politique de l’époque. Il ne s’agit pas de raconter toute la vie du peintre mais simplement un épisode relié à une de ses grandes œuvres. Dans le cas présent de l’album dont je vous parle, il s’agit de Jan van Eyck qui va terminer la réalisation du Retable de l’Agneau mystique commencé par son frère Hubert, décédé le 14 septembre 1426.

Au départ, j’étais un peu circonspect sur l’album. Sera-t-il à la hauteur de l’attente ? Pourquoi encore lancer une collection à rallonge ? La qualité du dessin et du scénario sera-t-il présent tout au long de la série d’albums ? Autant de questions que se pose le lecteur en découvrant l’album chez son libraire. Le lecteur va-t-il oser se lancer dans une collection de 30 albums ? Sachant en plus que l’édition est loin d’être un long fleuve tranquille… Première réponse importante : chaque album est indépendant du reste. Chaque album est en réalité un « one-shot », chaque recueil raconte une histoire complète en un tome. Ah, voilà qui est bien !

 

les grands peintres,van eyck,hé,joannidès,glénat,810,histoire,l'agneau mystique,032015.

 

Et le van Eyck, qu’est-ce que cela donne à la lecture ? Le dessin est confié à Dominique Hé (Sophaletta, Secrets bancaires, Secrets bancaires USA,…) et est du meilleur effet, bien exécuté. Le découpage des planches est varié. Les angles de vision dans les cases le sont tout autant. C’est rythmé, pas trop bavard, parfois sans bulle. La lecture est facile et agréable. Le scénario est de Dimitri Joannidès, un historien de l’Art, journaliste, scénariste de 30 ans. Il est également expert en art moderne et contemporain auprès de maisons de ventes aux enchères. Il est par ailleurs l'auteur des fascicules "Histoire de l'Art" à découvrir à la fin de chacun des albums de la collection. Le lecteur intéressé par l’artiste peut donc approfondir le sujet grâce à un dossier bien monté et exact. Il parvient à  condenser en un épisode bien précis toute la philosophie et l’approche de son art par l’artiste. Il vulgarise sans se monter du collet. Bref, le lecteur se sent rapidement à l’aise dans l’histoire qui est racontée. Pas besoin de beaucoup de culture générale pour être emporté par le récit rapporté par les deux auteurs.

 

les grands peintres,van eyck,hé,joannidès,glénat,810,histoire,l'agneau mystique,032015.

 

J’ai été très agréablement surpris. Cet album est pour moi une vraie découverte. J’y ai appris des faits que j’ignorais comme le rôle d’ambassadeur voire d’espion que pouvait avoir van Eyck lors de ses déplacements à travers le monde du 15e siècle. Et puis, il est très bien réalisé. Cet album cadre très bien avec des séries parues en son temps dans la collection « Vécu ». C’est rigoureux mais pas ennuyeux. Le lecteur à une vue bien précise de la réalité historique de la vie quotidienne de l’époque. Les amateurs de peinture et d’histoire apprécieront à sa juste valeur.

Rappelons enfin que le Retable de l’Agneau mystique a lui-même une histoire mouvementée puisque deux panneaux qui en font partie ont été volés en 1934. Depuis lors, on en a retrouvé un mais pas le second, appelé « Les juges intègres ». Différentes hypothèses circulent sur le lieu où se trouve le panneau manquant. Il se trouverait chez une famille gantoise. On n’en parle pas ici dans l’album mais cet épisode épique pourrait aussi faire l’objet d’un autre album de bande dessinée…Je vous le dit : c’est aussi un vrai polar cette affaire…

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne 

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez l’éditeur Glénat: ICI.

 

Voir la bande annonce de la collection « Les grands peintres » :


.

 

Capitol.

 

les grands peintres,van eyck,hé,joannidès,glénat,810,histoire,l'agneau mystique,032015.

 

 

15/03/2015

Les Chroniques Courtes (71):BLEACH THE MOVIE-LES DAMNES DE LA ROUTE – Tome 9

BLEACH THE MOVIE

ccf04032015_00000-4a452ad.jpgThe DiamondDust Rebellion

Scénario et dessin : TITE KUBO

GLENAT 04/02/2015 - Prix: 9,60 €

Collection Shônen

368 pages

 

 

La Soul Society ( dimension parallèle où se trouvent les âmes des morts ) est en émoi! Le SCEAU ROYAL, trésor inestimable de ce monde a été dérobé. Mais qui sont les voleurs ?

La 10e division, sous les ordres du Capitaine Tôshirô Hitsugaya, avait la garde du précieux objet durant son transfert vers un lieu sur mais attaqués par de mystérieux guerriers sous les ordres d'un combattant masqué, ils se sont fait prendre le trésor.

La famille royale est furieuse! Le Capitaine Hitsugaya a disparu après l'affrontement et la 10e division, soupçonnée, est consignée et désarmée ( on leur enlève leurs Zanpakutô ou épées trancheuses d'âmes )

Le héros de l'aventure, le shinigami ( esprit ) Ishigo Kurosaki va partir à la recherche du capitaine, pour cela il traversera "l'espace" pour se retrouver dans le monde réel et comprendre enfin le pourquoi de ce vol et les motivations de Hitsugaya.

 

 

Ce livre est une mise en image du film du même nom, il fait partie de la longue saga épique de la SOUL SOCIETY créee par l'auteur japonais Tite KUBO. Un monde riche des légendes japonaises, complexe aussi! les personnages sont nombreux, les noms, titres, hiérarchies, objets, lieux portent tous des noms et il faut bien les retenir si l'on veut arriver à suivre l'intrigue très complexe elle aussi.

 

 

Bref du pur manga pour jeunes passionnés! Pour ma part je n'ai pas adhéré du tout! ni à l'histoire, ni aux dessins trop manichéens - je n'aime pas cette manie japonaise de dessiner des personnages asiatiques avec des visages européens aux yeux plus grands que le visage et les bouches démesurées dans l'action.

 

 

La série BLEACH (intitulée ainsi par l'auteur en référence à l'album de Nirvana dont il est fan ) est un succès mondial qui montre la percée extraordinaire du manga dans nos contrées.

 

 

ma note:
a08-3e78906.gifScénario

a05-3e788c9.gif

Dessin.

JR

----------------------------------------------------------------------

 

LES DAMNES DE LA ROUTE – Tome 9 : Les 2 chevaux font du ski.

 

couv_239464-4a57295.jpg1503141300190001-4a572b2.jpgDessin : Rudy – Scénario : Achdé 

48 pages - Sortie : 25 février 2015.

Editions Bamboo.

Humour, 2 CV, ski, sports d’hiver.

 

 

 

Mon avis : « Après avoir martyrisé les platanes qui bordent les route de France avec leur mythique 2 CV, ¨Philémon et Mercedes Lerbag partent en vacances de neige. Autant dire que les sapins n’ont qu’à bien se tenir !... » Le décor est planté. Les auteurs, pour le renouvellement des gags, additionnent le thème de la deux CV à celui des vacances de neige et du ski. Bien vu, les gros clichés défilent à un rythme soutenu. Achdé est un scénariste aguerri et routinier de ce genre d’album d’humour (Lucky Luke, Les Hockeyeurs,…). Il est bien aidé au dessin par Rudy. Un album d’humour « tout public ».

 

a06-3e788fc.gifCote 

 

 

Capitol.