02/06/2010

LES GUERRIERES DE TROY - T1: Yquem le généreux.

Couv_110625guerrierestriyp_Dessin et couleurs: Dany

Scénario : Arleston & Melanÿn

Editions Soleil

Sortie le 26/05/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Résumé (de l'éditeur) : Des boutres de Port Pourpre au grand désert du Delpont, la route est longue pour les guerrières Lynche et Raya, mercenaires au service d'une caravane humanitaire. Leur objectif : sauver des malheureux de la famine. Si Raya, la rousse au cœur d'artichaut suit avec une dévotion sans faille le charismatique Yquem, il n'en est pas de même pour l'intransigeante Lynche. Quel lien y a-t'il entre les signes qu'elle porte sur le corps et les maîtres de l'expédition ? Les deux guerrières sont bientôt rejointes par Yssam, une troisième mercenaire à la personnalité troublante. Sur les routes de Troy, une aventure qui les mènera loin de leurs combats habituels à la découverte d'une abomination insoupçonnée.

Mon avis : C'est un événement ! Dany s'investit dans une spin off de l'univers de Troy chez Soleil. Mais pas n'importe quelle série : les guerrières de Troy, des mercenaires à la plastique affolante. Autant vous dire que Dany a du se délecter à dessiner cette histoire d'Héroïc fantasy. Et c'est franchement réussi. Le graphisme est époustouflant. Les scènes d'action sont extraordinaires (page 6 ou 28-29). Dany bouscule et passe outre les cases. Il fait preuve de créativité dans la composition, les cases bougent, les personnages en sortent avec plaisirs et délectation. Je ne vous parle pas de la plastique des héroïnes, c'est la marque de fabrique du dessinateur. J'ai beaucoup apprécié également la mise en couleurs de Dany qui me fait penser à ce qu'il avait déjà fait sur Olivier Rameau. On en vient même à regarder les planches dans leur ensemble rien que pour l'impact visuel. Certaines planches sont des chefs d'œuvre d'art graphique. Reste le scénario. J'ai apprécié l'histoire, le découpage. Il y a de l'humour dans les situations, dans la psychologie des personnages. En plus, cela reste assez soft, accessible aux adolescents et adultes. C'est bien ficelé et les auteurs ont visé juste, on fait mouche. Cette Bd, je l'ai dévorée d'une seule traite et je suis conquis. Je ne peux que vous conseiller chaudement cette nouvelle série, en attendant avec impatience la suite.

9,0 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

31/05/2010

LE GANG DES PINARDIERS

Couv_108935PlancheA_108935Dessin : Jean-Luc Delvaux

Scénario : Thierry Dubois

Collection Calandre

Editions Paquet

Sortie le 21/04/2010

Prix conseillé : 13,00 €

Résumé (de l'éditeur) : 1953. Sur la Nationale 7, un groupe de malfrats s'attaque aux pinardiers, ces camions citernes qui ravitaillent la capitale en vin... Vol de camions, attaque de chauffeurs, tous les moyens sont bons pour s'emparer de la précieuse cargaison. Alors qu'il rentre sur Paris, Jacques Gipar tombe sur un chauffeur qui a échappé de peu au gang. Intrigué par ces attaques sur lesquelles semble régner la loi du silence, il se lance sur l'affaire pour France-Enquêtes, son journal... De la Vallée du Rhône aux entrepôts de Bercy, il cherche à remonter toute la filière pour en savoir plus...

 

Mon avis : Paquet, après avoir créé la collection Cockpit, dédiée à l'aviation, lance la collection Calandre, destinée à l'automobile. Paquet veut ainsi refaire le coup magistral de Cockpit en découvrant de nouveaux auteurs. Les aventures de Jacques Gipar, créées dans le cadre de la collection "La Route bleue" aux éditions Altaya, est le second album de cette collection. Dessiné par Jean-Luc Delvaux qui a fait ses études à Saint-Luc- Liège et scénarisé par Thierry Dubois, ce livre est plein de nostalgie. Il nous raconte le temps héroïque de la Nationale 7, en 1953, avant la construction de l'autoroute Paris-Marseille. Le style n'est pas hyperréaliste à la Hugault mais plutôt  « ligne claire » et fait penser à Tillieux et Gil Jourdan. Les auteurs sont des passionnés de vieilles voitures, de vieux camions  et cela se voit. Les véhicules sont très bien dessinés. Par moment, j'ai pensé aussi au niveau du style à Chaland, surtout pour les personnages. Franchement, c'est réussi au niveau du graphisme. Le scénario s'inspire comme le titre l'indique des pinardiers, des camions qui remontaient vers Paris le vin, la boisson nationale. L'intrigue au début de l'histoire est bien menée. Je reproche cependant au scénario d'être un peu trop tarabiscoté sur la fin. Un peu plus de simplicité et un meilleur développement sur la fin aurait été mieux. Il n'empêche que c'est une bonne surprise. Quand on lit les forums de discussion, on se rend compte qu'il y avait une attente par rapport à la publication en livre BD de cette aventure chez Paquet. En attendant le tome 2, pour une confirmation dans une collection prometteuse.

7,0 /10

Capitol.

On en parle sur le forum : ICI.

Site internet : http://jacquesgipar.blogspot.com

30/05/2010

LE CHAT QUI COURAIT SUR LES TOITS

107063_c24017_plDessin : René Hausman- Scénario : Michel Rodrigue

Collection : Signé

Editions Le Lombard

Sortie le 16/04/2010

Prix conseillé : 14,50 €

Résumé (de l'éditeur) : Dans un lointain royaume, la naissance d'un prince héritier devait régler tous les problèmes. Mais la nature est parfois facétieuse et le bambin devint un monstre composé d'un humain à tête d'animal changeant au gré des saisons. De grandes précautions ont été prises pour étouffer l'affaire, mais l'enfant finit par s'échapper. C'est au cœur de la forêt que le petit prince protéiforme apprendra à voir au-delà de son reflet...

Mon avis : Qui ne connaît pas Réné Hausman ? Illustrateur et conteur hors pair, il est le chantre de la ruralité, de la nature.Qui ne se souvient pas du « Bestiaire insolite » ? Il est associé à Michel Rodrigue, dessinateur multi-disciplinaire et scénariste pour cet ouvrage. Ils nous livrent dans la collection « signé » un livre formidable, sans prétention mais juste épatant. C'est un livre accessible à tous, un conte comme nous en avons connu dans notre enfance, une belle histoire, magnifiquement dessinée et colorisée. C'est frais, c'est beau. Cela se lit facilement et ce n'est pas moralisateur...Un pur bonheur!

 8,5 /10

 Capitol.

 On en parle sur le forum : ICI.

29/05/2010

LES QUATRE DE BAKER STREET- Tome 2: Le dossier Raboukine

Baker2-couv_106090106090_plaDessin et couleurs : David Etien

Scénario : J.B.Djian et Olivier Legrand

Editions Vents d'Ouest

Sortie le 21/04/2010

Prix conseillé : 13,00 €

Résumé (de l'éditeur) : Londres, 1890. Billy, l'apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l'air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de l'East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d'un certain... Sherlock Holmes. Ce nouvel opus voit nos héros se mêler d'une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar... Nos protagonistes vont avoir fort à faire pour déjouer machinations, trahisons et mauvais coups...

Mon avis : Tome 2 d'une série accueillie de façon très enthousiaste par la presse spécialisée lors de la sortie du tome 1. Je vous rassure directement le tome 2 peut se lire indépendement du premier tome. Ce qui saute aux yeux dès l'ouverture de la BD, c'est le formidable graphisme, abouti, de David Etien. Il a le coup de crayon des grands et est soutenu par Regis Loisel, une référence. David Etien excelle dans les attitudes de ses personnages, les expressions des visages, les ambiances,...Les couleurs sont de lui également et c'est excellent. Je suis un peu plus réservé pour le scénario. J'ai trouvé par moment l'histoire un peu lente, prévisible et les commentaires off un peu trop bavards...J'ai du m'accrocher par moment pour poursuivre la lecture. Je sors de cette bande dessinée avec un sentiment mitigé.Chaque lecteur se fera son propre avis mais c'est vrai que le graphisme est exceptionnel.

 

7,0 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.