26/05/2010

MEDIA - Tome 1: L'idéaliste.

107545_c107545_plaDessin : Marc-Renier

Scénario : Philippe Richelle

Couleurs : Guy Raives

Collection Grafica

Editions Glénat

Sortie le 28/04/2010 

Prix conseillé : 13,00 €

Résumé (de l'éditeur) : Manu Courvet était un jeune cancre un peu instable, jusqu'à ce que son père trouve la mort suite à un accident de chantier, non sans lui avoir fait promettre de mettre tout en œuvre pour ne pas avoir la même vie pénible que lui. Après de brillantes études, il décide de « monter à la capitale » pour conquérir le monde de l'audiovisuel. Il parvient à rentrer chez RépertoireProd, la boîte de production d'Etienne Chavagne, un animateur vedette de TV1. Dépassant les prérogatives de son poste de responsable internet, il propose à Chavagne un dossier béton d'émission...Proposition toujours « lettre morte » au moment où son contrat se termine sans renouvellement...

Mon avis : « Média » est une nouvelle série avec au dessin le Liégeois Marc-Renier (Warnauts), dessinateur de séries comme « Jackson », « Blackhills », « le Masque de fer »,  et au scénario Philippe Richelle, auteur de séries telles que « Amours fragiles », « Les coulisses du pouvoir », « Secrets bancaires ». Glenat a, parait-il, de grandes ambitions pour cette série.Je dois avouer que la couverture et le dessin ne m'avait pas séduit de premier abord. Pas assez accrocheur à mon goût...C'est lors d'une dédicace à Liège que j'ai pu observer le coup de crayon de Marc-Renier. On est loin d'avoir affaire à un débutant...Les personnages et les attitudes sont aboutis, c'est du travail de pro. Pas grand chose à redire au niveau du dessin. Je serais plus réservé sur l'encrage à gros trait et des couleurs qui me laissent vraiment dubitatif. Les goûts et les couleurs...A grande série, grand scénario. Richelle a déjà quelques références et celle-ci ne devrait pas dépareiller. L'histoire se déroule de façon chronologique et naturelle, focalisée sur le personnage principal. On y parle de la télévision. Beaucoup de noms dans l'album rappellent d'autres dans la réalité. Remplacez TV1 par TFI, le patron de la boite s'appelle Bourgues et est à l'origine un entrepreneur dans la construction, Le Beau fait penser à Lelay, on parle des animateurs Cavagne, Sabotier ou Foucade...Vous aurez compris que Richelle s'est beaucoup inspiré de la réalité. Le tout est bien ficelé (trop diront certains...), très professionnel et se laisse lire avec facilité. En conclusion, sans atteindre les sommets, c'est un beau début, même si j'ai eu du mal au début avec le graphisme. Restera à voir si la série va s'établir sur la durée. Cela ne manque pas de qualités et le tome deux devrait donner plus d'indications...La série devrait se dérouler en quatre tomes et je ne serais pas étonné d'apprendre que le tome 2 ne va pas trop tarder à sortir dans la foulée...

 

7,0 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

25/05/2010

LES RACINES DE L'ORDRE NOIR - 1/2/ Vikings

viking01_108965PlancheA_108965Dessin : Laurent Sieurac

Scénario : Patrick Weber 

Couleurs : Delphine Rieu

Editions Soleil

Sortie le 29/04/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Résumé (de l'éditeur) : 1944. Un commando SS explore les profondeurs des forêts à la recherche de la sépulture perdue de Rollon, le premier duc de Normandie. Mille ans après l'arrivée des Vikings en terre franque, quel trésor pousse les nazis à remuer ainsi ciel et terre ? Recruté par la résistance française, Pierre Le Bihan, brillant archéologue, doit replonger dans l'histoire de Rollon et en dénouer les mystères pour contrer la puissante SS. Aidé de Joséphine, une jeune et jolie résistante, il n'a d'autre choix que d'affronter l'occupant et de découvrir avant lui un secret dont dépend l'avenir du IIIe Reich et l'issue de la Seconde Guerre mondiale. La Saga de Rollon le Normand. 1000 ans après, l'histoire recommence.

 

Mon avis : Il s'agit de l'adaptation du roman « Vikings » de Patrick Weber. Un travail en deux parties, ce qui nous assure, à peu de choses près, de pouvoir lire la fin de l'histoire...D'autres cycles pourraient suivre en cas de succès car Patrick Weber a déjà donné une suite à son premier roman. L'histoire se déroule sur deux plans : en 1944 (période nazie) et en 911 (période Vikings).L'histoire est très bien découpée et on passe d'une époque à l'autre sans problème. Patrick Weber est connu pour ses collaborations avec Jacques Martin. C'est un gage de sérieux pour tout ce qui touche à l'histoire. Ses scénarios sont bien documentés et cela se sent au niveau de la narration. Laurent Sieurac, lui, est plutôt un autodidacte qui commence franchement à avoir des planches dans le milieu de la BD. Ce projet « Vikings » pourrait nous valoir de belles satisfactions. Le dessin est agréable, bien en main. Les décors sont excellents et précis. Seul bémol, ce sont parfois les expressions de certains visages, un peu figées. L'ensemble nous donne un ouvrage plaisant à lire que j'ai lu d'une traite, c'est un bon signe pour moi. Je sais que le « Da Vinci code » et Hollywood ont lancé une mode et que le style est archi connu, mais le livre se focalise surtout sur la description de la période du 10e siècle en France et rien que cela vaut déjà le détour. J'attends la suite qui devrait sortir pour Angoulème 2011.A découvrir...

 

7,5 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

24/05/2010

METRONOM' - Tome 1: Tolérance zéro

Couv_10606423760_plDessin et couleurs : Grun  

Scénario : Corbeyran

Collection Grafica

Editions Glenat

Sortie le 10/03/2010

Prix conseillé : 13 €

 

Résumé (de l'éditeur) : Dans un futur proche, au sein d'une population broyée par un régime liberticide où même le suicide est interdit, une femme se bat pour la vérité et pour sa survie.Lynn n'a pas de nouvelles de son mari parti en mission de routine dans l'espace depuis 8 semaines. Outre son désir de savoir ce qui s'est passé, elle se bat pour survivre : le salaire de son mari a été coupé depuis sa disparition !
Malgré l'omerta ambiante, elle parvient à arracher quelques informations à sa sœur en poste au ministère : la mission a été touchée par un virus, elle est de retour sur terre mais tous les participants sont en quarantaine.

Mon avis : Une nouvelle série de science fiction-anticipation vient de voir le jour chez Glenat avec aux commandes le scénariste bien connu Corbeyran et Grun alias Ludovic Dubois, dessinateur de la série « La conjuration d'Opale » parue chez Dargaud. Grun a été fort influencé par Moebius et les grands auteurs de comics américains. Cette série a également l'imprimatur d'Enki Bilal, une fameuse référence, qui préface le premier tome. Je ne suis pas un grand amateur de ce type de littérature et pourtant j'ai accroché directement à l'histoire. Ce qui m'a plu tout d'abord c'est la description de la société et de ses dérives. C'est une caricature appuyée de ce que pourrait devenir notre société sans contrôle démocratique. Le titre du premier tome « Tolérance zéro » est franchement d'actualité. Corbeyran a mis le décor en place et l'intrigue. Reste maintenant à attendre la suite de ce qui devrait être une tétralogie. Grun nous livre lui un dessin léché et abouti. Un vrai régal. Il s'occupe aussi de la couleur, très respectueuse du trait avec des dominantes bleues et sépias du meilleur effet.Une belle surprise à découvrir.

 

 8 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (0) | Tags : capitol, glenat, corbeyran, grafica, grun, metronom |  Facebook | |

23/05/2010

LE GARDIEN DU FEU - Tome 2: Adèle.

Couv_108961PlancheA_108961

Dessin: Sandro

Scénario : François Debois 

Couleurs : Joël Mouclier

Collection Celtic-Editions Soleil

Sortie le 28/04/2010

Prix conseillé : 12,9€

Résumé (de l'éditeur) : Cloîtré dans un phare au large de la Pointe du Raz, Goulven Dénès raconte ce qui l'a poussé à commettre un crime incroyablement cruel. Rien ne devait rapprocher ce sombre Léonard d'une belle et insouciante Trégorroise. Et pourtant Goulven se prend d'un amour fou et maladroit pour Adèle, qu'il admire sans être capable de la rendre heureuse... Une passion maladive exacerbée par le cadre étouffant d'un phare, au large d'un Cap Sizun hostile...
Goulven, gardien du phare de la Vieille, a commis l'irréparable. Il a enfermé sa femme Adèle, à qui il vouait une passion sans bornes, et Hervé Louarn, le seul ami qu'il ait jamais eut, dans une pièce du phare, qui sera leur tombeau. Ils vont y mourir, car tel est le projet de vengeance de Goulven. Qu'est-ce qui a poussé cet homme raisonnable, méticuleux, à tant de cruauté ?

Mon avis : Le premier tome avait été une découverte, le second tome est une confirmation.L'adaptation du roman d'Anatole Le Braz est une réussite. Même si la fin est connue d'avance, le développement de l'histoire est fait de maîtresse manière tant au niveau du scénario et de son découpage. Le dessin de Sandro est précis et par moment très cinématographique dans la composition des cases. Les ambiances sont très bien rendues et en plus les couleurs sont très bien exécutées, à la hauteur du reste de l'ouvrage.Je ne peux que confirmer l'impression du premier tome. De plus, maintenant que les deux tomes sont sortis, les lecteurs de bonnes BDs vont pouvoir lire sans réticence la totalité de ce drame d'une seule traite et se plonger dans la Bretagne profonde et ses gardiens de phare.

 

 7,5 /10

 

Capitol.

 On en parle sur le forum : ICI.

Le blog de Sandro: http://sandro.over-blog.com/