24/02/2010

MISTER HOLLYWOOD - T2: Jersey Boy

MisterHollywood02_103261103261_plaDessin :Lenaerts - scénario: Gihef

Edition Dupuis

Résumé (de l'éditeur) : De retour dans le New Jersey pour enterrer son père, le seul qui l'ait jamais soutenu dans sa famille, Orson doit à présent faire face aux fantômes d'un passé qu'il a fui. Il y retrouve sa mère, toujours aussi sèche et égoïste, et son frère, complètement fermé. Marsellus, qui l'accompagne, ne contribue pas à détendre l'atmosphère. Aux yeux étriqués des siens, Orson ne donne là qu'une preuve supplémentaire de son inconséquence. De ce huis-clos familial, fait de rapports de force et d'incompréhension, rien ne sortira de très bon.

Mon avis : Deuxième tome de cette série qui raconte la vie d'un jeune scénariste installé à Hollywood. Il n'est pas vraiment centré sur le 7e Art comme le premier tome mais plutôt sur le retour vers la famille suite au décès de son père, avec les reproches, les jalousies, les non-dits...Le personnage principal doit s'expliquer sur son départ précipité à Hollywood et sur le travail qu'il y fait. Le scénario est bien ficelé et l'histoire m'a plus. La psychologie du personnage principal, Orson, est bien rendue ainsi que les personnages annexes qui gravitent autour de lui. Cette Bd se laisse lire sans problème, avec plaisir. En ce qui concerne le dessin, celui-ci est très propre, a été travaillé à l'ordinateur. Toutes les aspérités ont été enlevées. C'est beau mais cela manque un peu parfois de force. Les couleurs sont très belles mais encore une fois, celles-ci ont tendance par moment à prendre le pas sur le dessin lui-même. Le résultat est magnifique mais manque parfois de relief. En conclusion, une bonne petite série qui s'installe petit à petit. Même si on n'atteint pas les sommets, cela ne manque pas de qualités. A suivre...

 7/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (1) | Tags : capitol, dupuis, mister hollywood, lenaerts, gihet |  Facebook | |

23/02/2010

SEPT BALLES POUR OXFORD- T6: Le fantôme

7balles6-couv_1006937balles6-planc_100693Dessin :Quintanilha Marcello 

Scénario: Zentner Jorge/Montecarlo

Collection Polyptyque

Edition Le Lombard

 

Résumé (de l'éditeur) : Oxford : détective privé septuagénaire, caractériel et aux idées fixes. Pour tous ses proches, il aurait dû se retirer de la profession depuis longtemps ! Parce qu'il est vieux ! Mais Oxford ne lâche pas. Il tient une affaire et il va enquêter. Comme au bon vieux temps. Le problème, c'est qu'il ne reste que sept balles dans le chargeur de son arme. Et il n'a pas le droit d'en rajouter une. Jamais.

Mon avis : Sixième et avant dernier épisode de cette série qui met aux prises un détective privé sur le retour qui a atteint l'âge de la retraite. Il se met dans l'idée d'élucider une dernière affaire qui lui tient à cœur. Je ne cache pas que j'ai eu des difficultés à me remettre dans l'histoire et à finir cet opus. L'histoire avance, il se passe pas mal de choses mais cela reste très lent et plutôt dans le ressenti que dans l'action. Les auteurs décrivent plus les phobies du personnage principal, son côté neurasthénique, que de nous plonger réellement dans une enquête palpitante. Cela finit par se ressentir sur le moral du lecteur que je suis... Fallait-il pour autant en faire sept tomes comme les sept balles de son révolver? Je me pose la question. Du côté du dessin, rien à redire. C'est bien rendu et ce n'est pas un handicap pour la série. Mais je ne serai pas fâché d'enfin en terminer avec cette série...Une lecture qui fut loin de me passionner, vite un petit remontant...

 6/10

 Capitol.

18/02/2010

VALERIAN- T21:L'OuvreTemps

100952_c9782205060263_1Dessin :JC Mézières - scénario: Christin

Edition Dargaud

 Résumé (de l'éditeur) : Créé en 1967 dans les pages de l'hebdomadaire Pilote, Valérian s'imposa très vite comme une série majeure et novatrice dans le domaine de la science fiction, un genre presque inexistant dans la bande dessinée française de l'époque. Après vingt-deux albums et plus de quarante ans de vols spatio-temporels, Christin et Mézières ont décidé de clôturer la saga par un final époustouflant, une extraordinaire épopée à la recherche de la Terre disparue mais aussi une ultime surprise pour les deux héros. Valérian et Laureline, accompagnés comme toujours d'un éblouissant bestiaire extraterrestre, devront d'abord triompher des Wolochs, ces terribles blocs d'inhumanité, pour terminer en beauté l'une des plus belles aventures du 9ème art.

Mon avis : J'avais découvert à l'époque la série dans le Pilote. « La cité des eaux mouvantes » m'avait passionné...Depuis lors, la série a évolué et les auteurs ont influencé pas mal de gens, y compris dans le cinéma. On nous annonce donc la fin de la série mais je vous rassure de suite. La fin donnée à la série par ses auteurs permet de repartir pour un tour si l'envie leur venait. Ce n'est donc pas le grand soir de la série. Juste un album qui permet de revoir pas mal de personnages croisés dans la série et une façon élégante de clore un cycle de 40 ans. Le scénario une fois de plus est inventif, cela parait si facile à la lecture mais c'est dû au talent de Christin. En ce qui concerne le graphisme, l'album est fort différent d'une planche à l'autre. Certaines planches sont très dépouillées au niveau graphisme et colorisation, d'autres sont faites en couleurs directes et elles sont somptueuses. Je ne sais pas si c'est voulu mais j'ai eu l'impression que certaines planches plus « basiques » pâtissent de la proximité de la couleur directe. Cela me fait dire qu'au niveau graphique, j'ai eu l'impression d'un album un peu bâclé par moment. C'est le seul bémol que je ferai à propos de l'homogénéité graphique de l'album. Ceci étant dit, j'en ai vraiment apprécié la lecture, à l'image de la série.

 8/10

 Capitol.

 On en parle sur votre forum: ICI.

15/02/2010

LES PASSAGERS DU VENT-La Petite Fille Bois-Caiman –Livre 2

Couv_991098de70_2009_12_27_planche_bourgeonDessin : et scénario: Bourgeon

Edition 12bis

 Résumé (de l'éditeur) : Zabo, arrivée à Lananette avec Quentin découvre l'univers d' Isa, son passé et comment sa bisaïeule a construit cette maison dans les marais Marangouins. Des liens se tissent enfin entre Zabo et l'aventurière, quand celle-ci raconte sa petite fille Bois-Caïman...

Mon avis : J'avais signalé lors de la sortie du premier tome que l'histoire mettait du temps à se mettre en route, que cela manquait d'action. Rassurez-vous, le second tome est beaucoup plus rythmé et vous allez en apprendre beaucoup plus sur la vie d'Isa en Louisiane et comment va se terminer la saga...Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même. Le dessin de Bourgeon reste somptueux et les couleurs plus sombres qu'au début de la série. Une façon comme une autre de faire passer une impression de fin de saga, une fin plus sombre et tout en retenue, le crépuscule des passagers du vent...

8/10

Capitol.