15/12/2009

LE JANITOR - T3: Les revenants de Porto Cervo

Couv_99974PlancheA_99974Dessin François Boucq  

Scénario: Yves Sente

Edition Dargaud

Résumé (de l'éditeur) : Vince appartient aux services de sécurité extérieure de l'Église catholique. En réalité, c'est un janitor, un membre occulte des services de renseignement de la curie romaine. Chargé de lutter contre une organisation secrète, le Nouveau Temple, Vince doit démasquer les assassins d'un prêtre sarde qui a photographié des dignitaires du Nouveau Temple en pleine action. Il faut faire vite : l'ordinateur que les tueurs ont dérobé à leur victime permet de pénétrer au cœur de Cognitio, puissant moteur de recherche des Renseignements du Vatican...

Mon avis : Déjà le troisième tome de la série et toujours le même plaisir de lecture...Un duo d'auteurs talentueux et renommés (Boucq-Sente), un sujet intéressant (les services de renseignement du Vatican), un personnage central atypique (un séminariste, coqueluche de ces dames), autant d'éléments qui font que la sauce a déjà pris pour moi dès le premier tome. Dans ce tome, l'histoire continue son petit bonhomme de chemin. Nous allons en apprendre un peu plus sur des détails de la vie de Vince, cet homme d'action du Vatican. De plus, sa vie privée va s'inviter dans sa vie professionnelle d'une drôle de façon. Bien raconté, bien dessiné, une BD d'action et d'espionnage qui ravira les amateurs du genre...Il est préférable de commencer par le tome 1 sous peine de perdre une grosse partie du plaisir de la lecture. Laissez-vous tenter par cette série, ce n'est pas un péché de succomber à la tentation. Vous serez absout d'avance...

 7,5/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

13/12/2009

ENCYCLOMERVEILLE D'UN TUEUR - T1: L'orphelin de Cocoyer Grands Bois

96628_c21815_pl
Dessin : Thierry Ségur  

Scénario: Patrick Chamoiseau

Edition Delcourt

 

Résumé (de l'éditeur) : Tout commence par une terrible nuit... Un enfant assiste à la mort de ses parents, massacrés par un monstre dément. Recueilli par le fossoyeur du cimetière de Cocoyer Grands-Bois, l'orphelin est initié au monde de la Merveille et de ses créatures damnées qu'il devra tôt ou tard affronter, tel son père, le dernier grand chasseur à avoir pratiqué cet art à l'aube du plus colossal des bouleversements.

 

Mon avis : Dans le cadre de mes lectures plus risquées, une âme bienveillante m'a refilé cette BD en me disant qu'elle est « extraordinaire ! ». Je ne suis pas spécialement attiré par le genre fantastique, donc c'est avec beaucoup de recul que j'ai ouvert cet opus barré d'un bandeau rouge annonçant : « La saga flamboyante ». Dès le départ, ce qui saute aux yeux, se sont les couleurs vives, des dominantes rouges, jaunes, bleues. Les pots de couleurs sont tombés sur les planches...la BD alterne des planches dites « classiques » et d'autres complètements atypiques et déstructurées. Par moment, il faut s'accrocher pour suivre, tellement le graphisme prend la tangente, le dessinateur a pu donner le maximum de sa créativité pour expliquer la démesure et la folie des phénomènes décrits par le scénario. Le dessin est également très cinématographique, le découpage et les angles de vue reflètent bien cette façon de dessiner de Thierry Ségur. Le scénario est du à la plume de Patrick Chamoiseau (Prix Goncourt 1992). Les deux auteurs sont antillais, l'action se passe aux Antilles. Ils nous font pénétrer dans toutes les croyances locales concernant le culte des morts, les rapports avec les esprits des ancêtres...Le décor est planté, en route pour un voyage au bout de la nuit...Au final, un album qui sort des sentiers battus, époustouflant et déjanté, un choc pour tout qui fera l'effort de mettre de côté son côté cartésien et de se laisser emporter par cette histoire vraiment très spéciale...

 

8,0/10

 

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

09/12/2009

CAP HORN - Tome 1 & 2

caphorn01_couvCouv_9335093350_plaT1 : La baie tournée vers l'Est

T2 : Dans le sillage des cormorans

Dessin : Enia Riboldi  

Scénario: Christian Perrissin

Les Humanoïdes associés

 

Résumé (de l'éditeur) : En cette fin du XIXe siècle, la région, la terre de feu, grande comme une bonne moitié de France, n'est fréquentée que par les chercheurs d'or, les missionnaires anglais, les pêcheurs de phoques, les militaires chiliens et argentins, quelques filles à la dérive et, bien sûr, les tribus séculaires Ona, Alakaluf et Yahgan. C'est dans ce monde hors du temps, là où les dernières montagnes andines viennent se jeter dans l'océan, s'éparpillant en une multitude d'îles dont la plus extrême n'est autre que le cap Horn, que vont se croiser plusieurs personnages aux destins tourmentés. Oushouaya n'est pas encore la ville la plus australe de la planète, mais une mission anglicane doublée d'un poste militaire argentin. Oushouaya est aussi le refuge des derniers Indiens Yamana et de quelques aventuriers égarés. L'un d'eux s'appelle Johannes Orth. Et il est poursuivi...Une histoire d'aventures, où Indiens, missionnaires, parias et navigateurs affrontent les épreuves du climat et des éléments en Patagonie, en même temps que les fantômes du passé et leurs démons intérieurs. Une fresque entamée par le scénariste d'El Nino, où l'on retrouve son souffle littéraire, son sens de l'épopée moderne. Une histoire prévue en cinq tomes

Mon avis : Plus de quatre années entre la sortie du tome 1 et du tome 2 ! Ce n'est pas banal mais c'est pourtant le sort de la série « Cap Horn ». D'après l'éditeur, nous aurons 5 tomes, cela nous fera donc à ce rythme-là une fin de l'histoire pour au plus tôt en 2021...Au départ, le tome 2 devait sortir début 2007, les problèmes financiers de l'éditeur ont reculé la parution de ce tome 2. Voici qu'il sort avec la réédition du tome 1(et une nouvelle couverture). Je ne vous cache pas que j'ai du reprendre le tome 1 et le relire dans la foulée avec le tome2. Je dois avouer également que je ne me souvenais plus du tout de l'histoire...Pas spécialement un bon indice...Je me souvenais par contre d'avoir apprécié l'histoire mais ce premier tome ne m'a pas laissé un souvenir indélébile. Le tome 2 confirme ma première impression du tome 1. Cela se laisse lire sans problème mais on ne va pas atteindre les sommets non plus. Le Cap Horn, il n'en est pas beaucoup question. Parlons plutôt de la Terre de Feu, cette région inhospitalière, un far-south en Amérique du Sud où se côtoient des colons, des militaires, des aventuriers, des hommes d'Eglise, des indiens, un navigateur (le seul concerné par le Cap Horn en fin de compte). Tout ce petit monde aux destinées bien différentes va devoir se fréquenter à cause de circonstances très particulières...Au niveau du scénario, le sujet est inédit et novateur quoiqu'on puisse peut-être reprocher de mélanger les genres, plusieurs idées, qui auraient pu faire des séries différentes. Je ne suis pas certain que la navigation à voile vers le Cap Horn soit vraiment un sujet à lier à la conquête de la Terre de Feu...Le dessin est d'un bon niveau sans être exceptionnel mais souffre à mon avis d'une colorisation pas assez aboutie qui gâche un peu le dessin. En conclusion, une série d'aventure d'un bon niveau sans être exceptionnel, loin de là, mais qui ravira les amateurs du genre. En espérant que la parution des autres tomes sera plus soutenue et qu'il ne faudra plus attendre 4 années pour lire le tome 3 de la série.

 

7,0/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

08/12/2009

BLAKE ET MORTIMER - La malédiction des trente deniers

Couv_96034PlancheA_96034Dessin : René Sterne et Chantal De Spiegeleer  

Scénario: Jean Van Hamme

Editions Blake et Mortimer

Résumé (de l'éditeur) : Mortimer a été invité en Grèce pour identifier une découverte archéologique bouleversante : les 30 deniers de Judas. Frappant d'une malédiction quiconque les touche, les pièces seraient la manifestation physique de la colère divine ! Entre de mauvaises mains, un tel artefact entraînerait, à coup sûr, la chute de l'humanité. Et, justement, le FBI requiert l'aide de Blake de toute urgence : Olrik vient de s'évader du pénitencier de Jacksonville... Si le sinistre colonel n'est pas à l'origine de ce coup d'éclat, la perspective de se venger de son ennemi Mortimer aura tôt fait de le convaincre de participer au vol des 30 deniers. Fantasme théologique ou réalité scientifique, le danger est bien réel !

 

Mon avis : Encore un album qui a fait couler beaucoup d'encre ! C'est le retour de Jean Van Hamme, 8 ans après « l'étrange rendez-vous » mais aussi un livre chargé d'émotionnel et d'affectif au niveau du dessin. En effet, René Sterne, le dessinateur, est décédé subitement pendant la réalisation de l'ouvrage. Le dessin a été alors repris par sa veuve Chantal de Spiegeleer qui a voulu ainsi terminer le travail de son défunt époux. Alors le résultat ? Loin d'être catastrophique comme annoncé par certains...Cet album ne va pas révolutionner la série, c'est du Blake et Mortimer pur jus avec ses codes graphiques et scénaristiques. Mais soyons en sûr, cela va ravir tout les inconditionnels de la série. Jean Van Hamme nous a concocté une histoire qui cadre bien dans l'esprit de la série avec des voyages, de l'action, de l'archéologie, un mystère, un peu de surnaturel...Jean Van Hamme sait y faire...Rien à redire...Au niveau du dessin, le dessin de Sterne est excellent (il aurait dessiné les planches jusqu'à la numéro 22, d'après ce que j'ai lu...). La ressemblance avec le graphisme de Jacobs est saisissant, un vrai régal...La reprise de Chantal De Spiegeleer est excellente également et je n'ai pas spécialement vu une transition. Si on veut bien aller voir dans les détails, on peut en effet remarquer des différences mais cela n'altère en rien le travail général et le plaisir de lecture. Je dois d'ailleurs saluer ici le travail des deux dessinateurs qui ont su se mettre dans le moule de Jacobs...Cela ne doit pas être évident et d'autant plus pour Chantal De Spiegeleer avec toute la charge émotionnelle en plus...En conclusion, j'ai bien aimé cette première partie et j'attends maintenant la seconde. Seul petit bémol, et beaucoup l'ont souligné à juste titre, c'est la couverture qui n'est pas très accrocheuse mais cela reste du détail...Le meilleur est à l'intérieur de l'album, by Jove !

 

7,5/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI