15/07/2009

GASTON –L’écologie selon Lagaffe

GastonHorsSerieEcologie_88071GastonHorsSerieEcologiev_88071Dessin et scénario : Franquin
Editions Marsu  production

Résumé (de l’éditeur) :
La sortie de l'album «l’Écologie selon Lagaffe» sera relayée en grande pompe lors de l'Echo Festival organisé par les Nations Unies pour l'Environnement, qui ont choisi notre gaffeur poète favori pour mascotte !
Avec son beau pullover vert, ses épis dans les cheveux, son amour des animaux et son goût immodéré pour les technologies alternatives, Gaston était prédisposé à développer une fibre écologiste militante.
Dans l’Écologie selon Lagaffe, vous retrouverez une sélection de gags illustrant l'évolution de Gaston, sa prise de conscience des problèmes écologiques et sa manière parfois toute personnelle de les résoudre.
Également dans cet album, une sélection de dates marquantes de l'histoire de l'écologie et, pour le plaisir des yeux, quelques agrandissements de cases pour mieux souligner le propos et démontrer, si c'était encore la peine, l'immense talent de Franquin.
Tout au long de sa luxuriante carrière, Gaston a épousé la prise de conscience écologique de son mentor André Franquin. À travers lui, Franquin montrera très vite l’intérêt qu’il porte aux animaux et à l’environnement. Avec Gaston et sa propension naturelle à commettre des gaffes, Franquin a contribué à éveiller nos consciences aux problèmes de la planète.
Et, si la voiture de Gaston apporte sa dose de gaz toxique à la ville sale et grise, l’esprit inventif de son propriétaire tente continuellement d’y apporter des solutions, notamment via des filtres anti-polluants aux effets redoutablement pervers, certes, mais qui soulignent la volonté d’agir du gaffeur.
Qui ne se souvient de la timbreuse écologique casse-tête ? Du ballon récupérateur de gaz d’échappement qui intoxique les passants ?...
Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, on peut dire qu’avec Gaston, l’écologie est pavée de bonnes inventions !
Passant progressivement de la passivité au militantisme, Gaston poussera l’engagement plus loin, à travers de nombreux gags dénonçant l’urbanisation à outrance, la pollution ou les chasseurs. Gaston s’engagera même avec Greenpeace pour sauver les baleines.
Franquin poussera ses préoccupations au stade ultime du pessimisme grinçant, plus tard, dans les Idées Noires.

Mon avis :
Il s’agit en effet d’un recueil de gags sur le thème de l’écologie. Le premier tirage de l’album est de 100.000 exemplaires (On ne prête qu’aux riches…). C’est un bouquin qui se veut aussi militant. Il faut sauver la planète ! Cela reste très agréable à lire mais rien de nouveau au niveau de la BD, c’est du déjà lu et déjà connu. Cette Bd permettra peut –être à certains qui ne connaissent pas ou peu Gaston (en existent-t-ils ?) de rentrer dans son univers…
Capitol.

gaston

07/07/2009

BLUE SPACE –T1 et T2.

blue space 1blue space 2Dessin : Lamquet - Scénario : Marazano
Editions Glénat – Collection Grafica

Résumé (de l’éditeur) : Un univers d’anticipation proche, troublant et cohérent …qui pourrait bien se montrer prémonitoire !
Tome 1 Tycho incident: La sonde Promothéus rentre de Mars avec sa précieuse cargaison de prélèvements qu'elle doit acheminer sur la Terre via la Lune où elle s'écrase. Sans nouvelle de l'équipe partie pour la récupérer, l'UNSA (United Nations Space Agency) envoie huit de ses membres pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. La découverte qu'ils vont faire va expliquer les enjeux et les convoitises que vont ne cesser de susciter les échantillons martiens.
Tome 2 Le troisième œil d’Indra: Perdu dans la jungle indonésienne, Suliyo revérifie encore et encore ses calculs. Malheureusement tout se tient : le cyclone dont on pensait qu’il épargnerait Jakarta va en définitive provoquer des milliers et des milliers de morts... Pendant ce temps, au Japon, Katrin se réunit avec les membres de l’UNSA (United Nation Space Agency) sans se douter que Suliyo va l’appeler à l’aide. Car désormais, elle est la seule à pouvoir convaincre l’ONU d’évacuer Jakarta en urgence... une tâche a priori parfaitement irréalisable, mais totalement indispensable.

Mon avis : Chris Lamquet et Richard Marazano sont deux habitués de l’anticipation. Si vous avez aimé « Alvin Norge », vous aimerez probablement « Blue Space ». Il s’agit d’histoires qui se déroulent dans un avenir proche, ce qui rend les sujets très actuels et convaincants. Les thèmes principaux de cette série sont les paris politiques, climatiques et spatiaux que notre société se prépare pour les cinquante prochaines années. A noter que le premier tome avait été créé à l’origine pour la firme EADS (le consortium européen qui fabrique entre autres Airbus). La série a été reprise par Glenat qui sort en même temps que le tome 2, la nouvelle édition partiellement redessinée du premier volume de la série. Concernant le dessin, j’ai eu quelques soucis surtout dans le premier tome. Chris Lamquet dessine sur ordinateur. Cela nous donne des images bien léchées en général. Ceci dit, sur certaines planches, c’est nettement moins évident et moins limpide comme graphisme. A-t-il voulu faire certains effets graphiques ?  J’ai trouvé le premier tome très inégal au niveau de la qualité et de la lisibilité des images et des personnages. Le tome deux semble avoir gommé une grosse partie de ces imperfections. Ceci dit, cela reste bien du très beau travail graphique… Les scénarios sont très crédibles. Chaque tome est une histoire indépendante et il n’est pas obligatoire d’avoir lu le tome 1 pour lire le tome 2. On y retrouve les mêmes personnages d’un tome à l’autre mais rien de vraiment déterminant pour la compréhension du tome 2.
Pour les amateurs d’anticipation et de belles planches…Le moyen de s’envoyer dans le proche espace pour pas cher grâce à la BD…
surprises.smileysmiley.com.7

On en parle sur le forum.

CAPITOL.

blue space 2.1

06/07/2009

LES GOUTTES DE DIEU –T8

goutte de dieuwine02Dessin : Shu Okimoto - Scénario : Tadashi Agi
Editions Glénat- Seinen Manga

Résumé (de l’éditeur) : Afin de percer le mystère du deuxième apôtre, Shizuku doit résoudre l’énigme autour du fameux sourire de « Mona Lisa »…Au cours de son enquête, il retrouve une ancienne connaissance : la célèbre romancière Maiko Natsuyagi. Celle-ci fait appel à lui pour décoder un étrange poème signé « Bacchus », ainsi qu’une mystérieuse bouteille noire sans la moindre étiquette. Cette bouteille aurait-elle un lien avec le tableau de Leonard De Vinci ? Et que cherche donc Tominé dans le désert du Takramakan ?
Mon avis : C’est déjà le tome 8 qui vient de sortir et le tome 9 est annoncé pour le 19 Août 2009, soit une sortie bimensuelle pour chaque tome. Depuis ma dernière chronique sur les tomes 1 et 2, j’ai découvert en rafale les tomes 3 à 8 soit près de 1300 planches…Non, je n’ai pas été atteint d’une overdose et je suis toujours vivant. ! L’histoire continue son bonhomme de chemin sans réellement fatiguer la bête…Cela se laisse toujours lire facilement et le lecteur apprends à chaque planche un peu plus sur le milieu de l’œnologie. Le scénario est bien balancé, les personnages bien campés et des petits faits annexes viennent pimenter l’intrigue principale…Bien vu ! C’est dans la droite ligne des feuilletonistes ou de certaines séries télévisées. Le sujet est bien développé et je n’ai pas ressenti de lassitude en cours de lecture. Nous en sommes à la découverte du deuxième apôtre…Il y a donc encore de la marche pour découvrir les suivants…et de nombreux tomes en perspectives. Le dessin reste dans la droite ligne des premiers tomes. Certaines planches sont grandioses, surtout quand il s’agit de décrire le ressenti des personnages durant leurs dégustations. Et toujours en fin d’ouvrage, un lexique explicatif et des informations concernant les grands crus…Je confirme ma première impression, le vin ne monte pas trop à la tête et reste une réelle découverte…
                        
7,5/10

Capitol.

gouttes_dieu_morning

29/06/2009

HOLMES – livre II : Les liens du sang

holmes02holmes02p_Dessin : Cecil - Scénario : Brunschwig
Editions Futuropolis

Résumé (de l’éditeur) : 4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Quelques jours plus tard, l’appartement du détective au 221 b Baker Street est mis à sac par des hommes de main envoyés par Mycroft Holmes, le propre frère de Sherlock. Mycroft tente ainsi de détruire toutes les preuves de la folie de son frère, qu’il accuse de s’être abandonné à la cocaïne. Pour lui, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées par Mycroft Holmes, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille. Chez les parents d’Holmes, le mystère s’épaissit. Watson fait de bien mystérieuses découvertes en fouillant dans la chambre d’enfance de son ami. Quelle influence a bien pu avoir Mycroft Holmes sur son frère Sherlock ? Comment interpréter les propos de Mycroft qui affirme que l’ennemi mortel d’Holmes, le professeur Moriarty, n’a jamais existé ?
Mon avis :
Tout le monde connaît Sherlock Holmes et son fidèle ami le Docteur Watson. Holmes vient de décéder…Le docteur Watson essaye de comprendre l’origine et les circonstances de sa mort. Il mène l’enquête. Brunschwig a donc développé un scénario à la marche de ce qu’a écrit Sir Conan Doyle, qui n’a jamais été raconté nulle part  ailleurs. Cela nous donne une enquête de la meilleure veine dans l’Angleterre victorienne de la fin du 19e siècle. Le dessin est du style réaliste et en bichromie. La plupart du temps en noir et blanc, parfois en noir et sépia (pour le flashback). Ici et là aussi à dose homéopathique, un peu de couleur. En final, une enquête bien structurée, bien servie par un tandem à la hauteur du défi. Encore une fois, commencez la lecture par le tome 1. Vous ne regretterez pas d’avoir suivi cette enquête sur les pas du Docteur Watson .A la fin du deuxième tome, l’histoire de Holmes est loin d’avoir dévoilé tous ses secrets…Une BD qui a assurément de la classe et à lire d’urgence…
surprises.smileysmiley.com.8

Capitol.

holmes02v_79872