03/06/2009

LA ROUTE JESSICA – T1 : Daddy !

LaRouteJessica1surlaroutedejessica01Dessin : Renaud - Scénario : Dufaux
Editions Dupuis -

Résumé (de l’éditeur) : On ne sait pas précisément où elle est, mais on la recherche activement. "Elle", c'est Jessica Blandy. "On", ce sont quelques hommes prêts à tout pour la retrouver. Sur leurs traces à tous, il y a le ténébreux Soldier Sun et sa fille Agripa. Celle-ci tue comme elle respire. Les cadavres qu'elle laisse derrière elle sont ceux d'hommes ou de femmes qui ont croisé un jour la route de Jessica...

Mon avis :
C’est annoncé sur la couverture : « un spin-off » de Jessica Blandy ! Une nouvelle série qui s’inspire de la série « Jessica Blandy », emprunte certains décors et personnages…Le but est clair, attirer la clientèle des amateurs de Jessica Blandy vers une série fort proche et qui met en scène des personnages secondaires de la série originelle. Ce n’est pas nouveau. Les Schtroumpfs sont une spin off de Johan et Pirlouit, le Marsupilami est une spin off du Spirou et Fantasio version Franquin, et j’en passe…Ce n’est donc pas nouveau. Juste est apparu le terme anglo-saxon, emprunté aux séries télé américaines…
L’histoire est une longue liste de crimes implacables. Certaines personnes font le ménage dans le sillage de Jessica Blandy et ils ne mettent pas de gants. Ils ne font pas le détail dans le modus operandi .Adieu l’avarice ! Le prix d’une vie ne compte plus depuis bien longtemps. De plus, comme à l’habitude dans Jessica Blandy, le tout est mâtiné de beaucoup d’érotisme, de dialogues crus ,directs et explicites, de situations équivoques. Oui, le lecteur baigne dans une ambiance malsaine et délétère, où se mêlent en plus la psychiatrie et le surnaturel…Un tel album ne peut que laisser son lecteur sur sa fin, dans l’attente de la suite (encore deux tomes ?).En effet, nous n’avons ici que l’ébauche de l’histoire, les auteurs n’ont fait que de planter le décor et le début de l’intrigue.
Le dessin de Renaud est dans la droite ligne de ce qu’il nous a déjà livré par le passé. C’est très classique dans la composition des planches mais c’est toujours aussi bien dessiné. Le scénario est bien charpenté mais il faut suivre attentivement l’histoire concoctée par  Jean Dufaux d’autant plus qu’il faut aussi reprendre contact avec la série et que les antagonistes sont nombreux…
C’est donc un album sans grande surprise et dans la droite ligne de ce qu’attendent les inconditionnels de la série. Les prochains tomes nous permettront de mieux nous faire une idée sur le bien fondé d’une telle série annexe. Fallait-il appeler cela un Spin off ou est-ce simplement un nouveau cycle dans la série originale « Jessica Blandy » ? Si cela se trouve, le lecteur, il s’en moque complètement…Reste le plaisir de la lecture : primordial !…

7,5/10

On en parle sur le forum.

Capitol.

BlandyLaRouteJessica1_

02/06/2009

LES ROCHESTER – T6 : Lily et le Lord

RochesterLes6_ROCHESTER (LES)Dessin : Wurm - Scénario : Dufaux
Editions Dupuis - Repérages

Résumé (de l’éditeur) : Quand Londres s'encanaille…Genino a passé deux ans en prison à ruminer la vengeance qui sera la sienne à sa sortie. Quand l'heure de la libération sonne enfin, il intime à ses hommes de main l'ordre de retrouver Lilly, son ex, et Jack Lord, celui-là même qui a l'outrecuidance de la séduire juste avant son incarcération. Au pays de sa Gracieuse Majesté, comme beaucoup d'autres mets, la vengeance est un plat qui se mange froid...Dans "Lilly et le lord", sixième opus des "Rochester", Jean Dufaux et son complice Philippe Wurm nous en apprennent enfin plus sur les raisons qui ont poussé Elza Rochester à défaire les liens sacrés du mariage qui l'unissaient à Jack Lord. Quelques vilains coups de canif dans le contrat avaient très vite suivi la signature de Jack au bas de celui-ci... Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, plus longue est la liste des griefs d'Elza contre Jack, plus elle semble vouloir le reconquérir.

Mon avis :
Voilà une série que j’apprécie beaucoup mais qui hélas va s’arrêter faute d’avoir assez de lecteurs pour continuer l’aventure. Jean Dufaux s’en explique dans une postface rageuse en fin de l’album. Il faut bien dire que le changement d’éditeur et le changement de format en cours de route n’ont rien arrangé, ont peut-être aussi désarçonné certains lecteurs. De plus, dans la surproduction actuelle, cette série n’était-elle pas trop sophistiquée et moins accessible de prime abord pour le lecteur lambda ?…Et pourtant elle a beaucoup de qualités…Le dessin de type « ligne claire » de Wurm est excellent et rend très bien les ambiances « british ». Les décors sont précis et rendent bien la ville de Londres. Les quartiers du Tower Bridge et des Docks le long de la tamise, par exemple, sont très bien rendus dans ce tome (ces planches me rappellent quelques escapades nautiques dans l’estuaire de la tamise).J’aime également la mise en couleur tout en nuance. Le scénario  me plait également. Il est décalé, plein d’humour et dépeint avec un certain flegme la haute société anglaise qui vit encore avec une certaine nostalgie de l’empire britannique…Beaucoup de second degré, des petites touches bien ciblées et précises dans le portrait d’une certaine société anglaise contemporaine.
Dieu seul sait pourquoi cela n’a pas marché…Dans quelques années, cette série sera peut-être culte…Allez savoir ? En attendant, je vous conseille chaudement cet album, très agréable à lire. Si vous ne connaissez pas la série, plongez-vous sans plus attendre dans l’univers des Rochester…Vaut la peine qu’on s’y attache…

surprises.smileysmiley.com.8


On en parle sur le forum.

Capitol.

RochesterLes6_2

01/06/2009

RIC HOCHET – T76 : Dernier Duel

RicHochet76ricHochetDessin : Tibet - Scénario : A.P. Duchateau
Editions Dargaud.

Résumé (de l’éditeur) : Que se passe-t-il quand, pour donner un peu de piment à sa morne existence, un honnête journaliste décide de mélanger aventure justicière à la «Robin des Bois» et tuerie en série à la «Dix petits Nègres» ? C’est ainsi que, pour financer des bonnes œuvres, Bob Drumont, grand ami de Ric Hochet, a décidé de faire chanter des célébrités aux crimes impunis... Logiquement, Ric doit maintenant dépenser des trésors d’ingéniosité pour découvrir ce qui est arrivé à son imprudent ami. D’autant que l’un des suspects n’est autre que le capitaine Ledru…

Mon avis : Après avoir délaissé la série pendant de longues années, j’avais repris contact avec celle-ci lors de la parution du tome 75 que j’avais bien aimé. Un an après, à une allure de métronome, le tome 76 sort avec un titre qui appelle d’entrée des questions : « Dernier Duel ».
Autant le dire d’entrée, ce tome est un livre charnière dans la série. Des personnages très connus de la série vont passer l’arme à gauche…C’est nouveau et cela choque certains lecteurs. D’où des spéculations et des questions sur pas mal de forum de discussion…Vas-t-on vers la fin de la série ou est-ce simplement une péripétie dans une série déjà bien longue ? D’autant plus que le tome 77 est annoncé en 4e page de couverture avec le titre : « Ici, 77 ».Sarcasmes de certains ! Sans être extraordinaire, cet album est dans la droite ligne de la série.Le dessin et le scénario sont propres et bien menés mais sans grand relief. Pour certains, cela devient n’importe quoi, pour d’autres cela va préparer un nouveau coup de théâtre dans le prochain tome. Je serais plutôt de cet avis…Chacun se fera son opinion à la lecture de cet album.

6,5/10

Capitol.

26/05/2009

WAYNE SHELTON – T8 : La nuit des aigles

wayneshelton08WayneShelton08P1_87240Dessin : Denayer - Scénario : Cailleteau
Editions Dargaud.

Résumé (de l’éditeur) : Déterminé à récupérer la Sainte Lance, qui acheva le Christ avant d'être l'instrument de sa résurrection, Wayne Shelton s'est lancé sur la piste du voleur, le sinistre colonel SS Wulfmeïer réfugié en Argentine. Un indice conduit Shelton dans une petite ville des Andes majoritairement peuplée d'Allemands nostalgiques du IIIème Réich. Mais comment empêcher la résurrection du Führer prévue lors d'une soirée organisée par le "baron" en son Nid d'Aigle ? 

Mon avis :
Attention ! Si Samba lit ce livre, il va probablement nous dire que cette histoire c’est du grand n’importe quoi…Il n’aurait pas entièrement tort ! Il faut bien reconnaître que l’histoire en elle-même n’atteint pas les sommets et ne fait pas preuve de beaucoup d’inventivité…C’est du déjà vu…pas très inspiré…Ca, c’est la trame générale de l’histoire…Une affaire d’anciens nazis nostalgiques ayant pour but le retour, la résurrection d’Hitler…Rien de moins…A partir de là, faut se débrouiller avec l’histoire. Elle fait appel à toutes les ficelles du genre, grosses « comme ça », c’est bien emballé, bien présenté avec des suspens à la fin des planches importantes…C’est un scénario fait par un professionnel mais sans grands reliefs…On aurait pu s’attendre cependant à autre chose au niveau de la trame de l’histoire.
Ce qui sauve le tout, c’est le dessin de Denayer qui est toujours aussi bien foutu, bien léché…Là, il n’y a rien à redire.
Une Bd d’action qui plaira aux aficionados du genre mais pas trop regardant sur le scénario…C’est en tout cas une série qui a trouvé son public…A noter que ce tome est la suite du tome 7 : la lance de Longinus. Il vaut mieux lire les deux tomes dans la continuité…

6/10

On en parle sur le forum.

Capitol.

 

wayne shelton T5