05/12/2008

LARGO WINCH – tome 16 : La voie et la vertu

LargoWinch16largowinch16plRepérages Dupuis

Scénario: Jean VAN HAMME – Dessin : Philippe FRANK – Couleurs : Fred Besson


Résumé : Largo Winch est dans de mauvais draps, emprisonné dans une prison secrète, aux mains de la triade de Tsai Huang. Il est porté disparu et ses amis essayent de retrouver sa trace. Largo va cependant réussir à s’échapper…

Mon avis :

Je sais qu’il est de bon ton dans une certaine intelligentsia de casser du sucre sur le dos de Jean Van Hamme, ce suppôt de Satan qui fait de l’or en barre avec des scénarii de Bds. Comme si vendre de très nombreux albums voulait dire qu’il fait automatiquement de la merde en boite. Ces gens m’énervent prodigieusement. Je suis tout à fait d’accord de dire que le scénariste n’est pas toujours au top de sa forme, quoi de plus normal quand on reprend toute la production d’une longue carrière. Mais je peux crier haut et fort que depuis quelques tomes de Largo Winch, c’est de la toute grande BD. Les deux derniers tomes étaient déjà du même acabit. Un scénario enlevé et efficace, de l’action bien dosée, de l’exotisme et un développement de l’histoire bien balancé. Oui, c’est du grand Van Hamme et son succès n’est pas du tout usurpé. Une autre de ses grandes qualités est de savoir s’entourer de grands dessinateurs. Au même titre que Vance pour XIII, Philippe Frank nous donne à lire un dessin abouti et agréable à lire. Les personnages sont bien typés, les lieux et l’action très bien rendus. C’est du grand art. Cerise sur le gâteau, je trouve que les couleurs sont exceptionnelles. On aime ou on n’aime pas. Les goûts et les couleurs… Pour ma part, je craque pour ces couleurs appuyées et saturées. Cela jette un maximum, c’est un vrai plaisir pour les yeux ! Bravo à Fred Besson, le coloriste.
En conclusion, un livre que se lit d’une traite et que je vous recommande chaudement.
A noter enfin qu’un résumé du tome précédent se trouve en première planche du récit…Une initiative intelligente dans le cadre d’une série…

surprises.smileysmiley.com.8
CAPITOL.

largowinch16_pla

04/12/2008

LONG JOHN SILVER – tome 2 : Neptune

longjohnsilver02_78275longjohnsilver02p_78275Edition Dargaud.
Scénario et dialogue : Mathieu Lauffray et Xavier Dorison – Dessin : Mathieu Lauffray


Résumé : Le Neptune est en route pour l’Amazonas avec à son bord un équipage dont fait partie Long John Silver, un pirate notoire. Personne n’est dupe et s’attend à de très graves incidents au moment où le bateau arrivera à destination. La mutinerie couve…

Mon avis :

J’étais un peu circonspect après la lecture du premier tome. De bonne facture, il en n'était pas moins fort inégal entre le bon et le sublime, surtout au niveau graphique. Je vous rassure de suite, le récit a pris son allure de croisière et les développements de l’histoire vont bon train. Le scénario est bien charpenté et va à l’essentiel. Le dessin  suit la même trajectoire. Moins de planches extraordinaires  mais plus dans la retenue et c’est toute la narration qui y gagne. Cela donne une lecture agréable et l’envie de connaître la suite…mais il faudra encore une fois patienter…C’est le lot des séries. Une série qui devrait encore nous valoir encore bien des satisfactions.

surprises.smileysmiley.com.7
CAPITOL.
On doit en parler sur le forum.

longjohnsilver02

11/11/2008

H.M.S. – Le mystère de la perle

H.m.s.HisMajestysShip4_27092008_225358Albh.m.s.HisMajestysShip4_27092008_225358Dessin : Roussel– Scénario :Seiter

Résumé : Une série de meurtres étranges ont lieu sur le navire « la perle ». Le Dr Fenton poursuit l’enquête…

Mon avis :  En tant que passionné de voile, j’avais beaucoup aimé les trois premiers tomes de la série. Je ne cache pas que j’ai été un peu déçu par ce nouvel opus. Je suis resté sur ma fin. Le scénario d’abord est alambiqué. L’histoire se subdivise en deux pans qui se déroulent sur deux bateaux différents. Plutôt que de renforcer la trame de l’histoire, cela la complique et pas dans le bon sens. De plus, nous avons un huis-clos maritime qui n’a rien d’extraordinaire et dans lequel le navire n’est qu’un alibi pour une enquête policière.
Le dessin reste égal à lui-même. Agréable sans être exceptionnel. Dommage que la colorisation ne soit pas à niveau. Elle manque de nuance et cannibalise le trait.
En conclusion, je n’ai pas retrouvé pour ce quatrième tome le plaisir de la lecture que j’avais eu pour les autres tomes, le plaisir de l’aventure maritime à la voile.

surprises.smileysmiley.com.6
On en parle sur le forum .ICI

CAPITOL.

HisMajestysShip 4

02/11/2008

JEHN , LES SORCIERES

Jhen10_01102008_194745Albjhen10_01102008_194745Edition Casterman

Scénario : Jacques Martin, Hughes Payen – Dessin : Thierry Cayman


Résumé : Jhen, est envoyé comme émissaire de Gilles de Rais, maréchal de France, dans la cité de Sion où se dérouleraient des faits de sorcellerie. Il a pour mission d’enquêter  et de ramener une de ces créatures aux immenses pouvoirs…Arrive au même moment dans la cité, le père Ulrich, l’Iinquisiteur, représentant du Pape…

Mon avis :

C’est toujours avec le même plaisir que je commence un livre de Jhen. C’est une bande dessinée bien documentée, c’est aussi la marque de fabrique de Jacques Martin. L’époque est riche en faits remarquables et en fin de compte peu connue de nos contemporains. De plus, le dessin est très précis et détaillé. Les couleurs sont riches et donnent une tonalité extraordinaire à l’histoire. La planche 25 de cet opus casse un peu le graphisme habituel. Vas-t on vers une évolution du graphisme ? Cette planche est en tout cas très réussie. Encore une fois, nous avons ici un maître de la bande dessinée franco-belge qui prépare de façon remarquable sa succession. Le dessin reste de qualité, égal à lui-même, dans la continuité du « studio » de Jacques Martin. Un seul petit bémol pour le scénario. Je suis un peu resté sur ma fin. La BD se termine sur le mot « FIN » sans faire référence à un prochain tome. Ne pouvait-on pas développer un peu plus le sujet ? Le dénouement me semble aussi un peu simpliste, trop facile. On se pose aussi pas mal de question sur le futur du vécu des antagonistes. Je crois cependant que Jhen a trouvé sur sa route, dans le chef du père Ulrich, le salopard récurant de première classe … Je suppose que l’on connaitra la suite dans le prochain tome…Au sinon, ce serait vraiment louper une occasion fantastique de développer un sujet en or massif, l’inquisition…

surprises.smileysmiley.com.7

Capitol.

jhen