07/01/2015

WAYNE SHELTON : Tome 12: No-return.

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014  Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014  Dessin : Christian Denayer - Scénario : Jean Van Hamme

Sortie : 28/11/2014

Edition Dargaud

56 pages – cartonné

Aventure, espionnage, thriller.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Dans ce tome 12, Van Hamme et Denayer nous emmènent en Iran sur les pas du plus gentleman des mercenaires : Wayne Shelton ! Ce dernier n'a pas pu profiter longtemps de son argent. L'IRS est passé par là et il doit accepter une mission très dangereuse. Sur l'échiquier mondial de l'énergie nucléaire, Shelton risque de n'être qu'un pion dans les mains des services secrets américains et du Mossad israélien. Agents doubles et multiples trahisons, Van Hamme renoue avec les plus grands romans et films d'espionnage !

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

 

«-Donc, Général, vous voulez monter un commando pour sortir le Dr Nassin d’Iran ? -Pas lui, Shelton, sa femme. Et pas un commando, vous seul. »

 

Mon avis : Encore une grosse sortie dont nous parlons avec un peu de retard. Wayne Shelton est une des rares séries dont Jean Van Hamme ne s’est pas débarrassé depuis ces dernières années. Pourquoi cette série ? Une longue amitié avec Denayer ? Un personnage principal atypique et un peu macho sur les bords auquel on s’attache et dont on peut se moquer et s’amuser ? Il faudrait peut-être poser la question à Jean-Van Hamme…

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

Quoiqu’il en soit, c’est un condensé et aussi un large éventail, en un album, du métier et des ficelles du scénariste. Jean Van Hamme nous donne une leçon de scénario. Il ne nous évite rien et nous concocte une histoire qui a tous les atouts pour charmer un large public. Wayne Shelton est un « beau vieux », grisonnant, qui n’a rien perdu de son potentiel de séduction, qui se tape quelques « petites jeunes », vit sur un yacht qui n’a rien d’une embarcation de smicard. En plus, de temps en temps, il va au turbin, très bien payé, parfois foireux, pour sauver le monde! Et puis il revient l’air de rien en sifflotant pour profiter de la vie. C’est tellement caricatural que Van Hamme s’en amuse très certainement. N’est-ce pas la vie rêvée d’un scénariste à succès ? Et le lecteur lambda comme moi marche à fond dans le trip…

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

En plus, comme tout bon scénariste qui se respecte, il enrobe l’histoire d’un fond historique et d’un arrière-plan de l’actualité. Ici, il s’agit de la crise iranienne et de la tentative de cet état de se doter de l’arme atomique, malgré la désapprobation du monde occidental et d’Israël. Bien vu ! Jean Van Hamme a écrit une préface qui explique en une petite page le contexte géopolitique en s’appuyant sur un livre du professeur de Politique internationale Jacques Rifflet.

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

Le dessin de Christian Denayer est maîtrisé. La longue carrière et ses nombreuses réalisations plaident pour lui. La construction des pages est d’un classicisme affirmé et assumé. Bref, C’est une lecture fluide et un dessin agréable qui nous est proposé. Les couleurs sont de Bertrand Denoulet, à mi-chemin entre Largo Winch et Lady S.

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

Ce livre est dans la lignée de la production  de Wayne Shelton. Bien dessiné, bien raconté mais surtout en prise directe avec l’actualité. Cela reste cependant un album destiné à la détente et le divertissement. Il ne faut rien y chercher de plus, même si c’est un album qui se tient et qui fait preuve d’un certain savoir-faire. Un bon Wayne Shelton, en somme !

 

a07-3e78901.gifScénario 

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

Lien vers la fiche technique de Wayne Shelton, tome 12, sur le site de Dargaud: ICI.

 

Capitol.

 

Wayne Shelton, No-return, Denayer, Van Hamme, Dargaud, 7/10, espionnage, aventure, thriller, 11/2014

 

 

05/01/2015

SODA -Tome XIII: Résurrection.

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014Dessin : DAN Verlinden - Scénario : Philippe TOME

Editeur : Dupuis

Sortie : 14/11/2014

56 pages – cartonné

Polar, thriller.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Comme chaque année, ignorant toujours le vrai métier de son fils, Mary Solomon réclame une simple rose pour son anniversaire, mais pas n'importe laquelle : une de ces délicates roses blanches que son ami fleuriste vend désormais à la sauvette dans une proche station de métro. Mère et fils arrivent ensemble sur place, mais tandis que le "pasteur" Soda négocie avec le vieux vendeur l'achat de tout son stock de roses, Mary a l'attention attirée par un personnage sombre, à la physionomie vaguement orientale, porteur d'un sac à dos. Ce dernier a, par inadvertance, laissé tomber une enveloppe contenant une importante somme que Mary, s'éloignant de son fils pour trottiner dans la foule des navetteurs, tente de lui restituer. Mary est cardiaque, pas bien agile, mais au bout d'une ou deux minutes, elle parvient néanmoins à interpeler timidement l'inquiétant personnage. Dissimulant mal sa surprise, il s'empresse de s'éloigner avec l'enveloppe... avant de se raviser...pour glisser à l'oreille de la vieille dame : "Ces jours-ci, ne prenez surtout pas le métro !" Soda ne prend connaissance de l'anecdote que Mary lui confesse naïvement que dans la soirée. Il se lance alors avec 8 heures de retard sur la piste de Khalid Cheik.

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

«Pour que la vérité soit dite, il faut au moins deux personnes. L’une pour oser la dire, l’autre pour vouloir l’entendre. Ma vie toute entière est une illustration de ce principe. »

 

Mon avis : C’est le grand retour de Soda ! On le croyait mort. Neuf ans après, voici sa résurrection sous le dessin de Dan Verlinden, collaborateur de Janry sur Spirou et Le Petit Spirou. Philippe Tome a retrouvé la motivation et l’envie de reprendre la série. Pourquoi ? Parce que le personnage est attachant, parce que New-York, où se déroule l’action, est fascinante et en perpétuel changement. Mais, c’est surtout les événements du 11 septembre 2001 et la tragédie des Twin Towers avec ses conséquences sur le monde, qui a permis au scénariste de réfléchir et de donner une nouvelle impulsion, d’explorer des nouvelles pistes pour ses scénarios. Comme le dit très bien Philippe Tome : « je ne connais personne qui ait oublié ce qu’il faisait ce jour-là… »

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

Soda mène l’enquête car il pense qu’un attentat d’envergure va être perpétré dans le métro de New York. En plus de l’enquête elle-même, on découvre l’ambiance particulière post 11 septembre 2001.Tout devient très sécuritaire, on suspecte tout le monde, tout le monde devient suspect. Les caméras de surveillance se multiplient, les drones apparaissent, les mises sur écoute se multiplient,…Le grand complot est-il en marche ? Que se passe-t-il derrière les cartes ? Les dés sont-ils pipés ? Qui dirige le monde, pour quels intérêts ? La problématique est vaste et les pistes sont multiples. La résurrection de Soda n’est en fin de compte qu’un moyen d’ouvrir la boite de Pandore. Le scénario est solide et une voie royale pour la réussite du retour de Soda dans les librairies.

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

Reste le dessin. C’est Philippe Tome qui a proposé à Dan Verlinden de reprendre en main le personnage. Pas une mince affaire de succéder à Gazzotti mais Dan a en main, de par son travail antérieur et sa collaboration suivie avec Janry, toutes les cartes, les capacités pour mener à bien le travail. Et il s’en sort plutôt bien. Il va certainement encore s’améliorer au fil des albums mais je n’ai pas ressenti de frustration ou d’impression de moins bien en lisant l’album.

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

En conclusion, c’est une petite surprise pour moi ce retour de Soda, une série que je considérais comme terminée. Ce redémarrage nous donne un album de qualité qui ne dépareille pas avec les autres albums de la série. A noter qu’en fin d’album, un dossier de 8 pages de Philippe Tome explique le 11 septembre 2001 et ses implications sur le monde.

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a07-3e78901.gifDessin 

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

 

Lien vers la fiche technique du « Soda, la résurrection», sur le site de Dupuis: ICI.

 

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

 

 

Vidéo de l’album :


 

 Capitol.

 

Soda, Résurrection, Dan, Tome, Dupuis, 7/10, polar, Thriller, 11/2014

 

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (1) | Tags : soda, résurrection, dan, tome, dupuis, 710, polar, thriller, 112014 |  Facebook | |

02/01/2015

CHAT VS HUMAIN.

Chat vs humain, Surovec, Hugo & Desinge, 7/10, Chat, Humour, blog,01/01/2015Chat vs humain, Surovec, Hugo & Desinge, 7/10, Chat, Humour, blog,01/01/2015Dessin & scénario : Yasmine Surovec

Sortie : 02/01/2015

152 pages – Broché

Chat, blog, humour.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Yasmine Surovec s’amuse à décrire avec humour la relation entre les chats et leurs maîtres. Elle propose d’analyser leur comportement à travers des situations amusantes que tout propriétaire de chat a déjà rencontrées. La façon qu’ont les chats de jouer avec des cartons plutôt qu’avec leurs jouets, leur manie de trouver des endroits incongrus pour dormir, en passant par leur habitude de boire partout sauf dans leur gamelle, sans oublier leurs attaques incessantes contre tout ce qui bouge (une ombre, une coccinelle, la queue du chien, les pieds, etc…)

 

«Un livre tendre et drôle pour les amoureux des chats »

 

Chat vs humain, Surovec, Hugo & Desinge, 7/10, Chat, Humour, blog,01/01/2015Mon avis : C’est la loi du genre. En une semaine, passer de « la complainte des landes perdues », de Delaby et Jeremy, à cet album de Yasmine Surovec. On parle toujours de dessin mais le style graphique est radicalement différent. On ne boxe pas dans la même catégorie mais pourtant je suis certain que chaque livre va trouver son public.

Yasmine Surovec est une designer et illustratrice originaire de la baie de San Francisco et réside à Phoenix en Arizona où elle vit avec son mari, Puppy (son chien), et ses trois chats. A l’origine, « Chat vs Humain » n’était qu’une série de gribouillages que Yasmine Surovec s’amusait à poster sur Facebook. Puis le dessin s’est peu à peu amélioré, la narration aussi. Le blog est devenu de plus en plus suivi. L’éditeur en France Hugo & Desinge parle de 860.000 fans qui suivent les aventures de Chat vs Humain sur le net.

 

Chat vs humain, Surovec, Hugo & Desinge, 7/10, Chat, Humour, blog,01/01/2015Ce livre s’adresse en priorité pour les amateurs, amatrices de chats. Et dieu sait, s’il y en a beaucoup ! Le potentiel est donc énorme et le blog de l’auteur en est la preuve. Pour ma part, je n’ai pas de chat chez moi mais par contre plusieurs squattent mon jardin. Quoique depuis la nouvelle loi sur les chats votée en Belgique, ils sont moins présents. Le nombre de chat dans le quartier devenait pléthorique et les oiseaux avaient déserté mon jardin.

Au niveau du dessin, c’est vraiment basique, élémentaire, un dessin destiné plutôt aux enfants. On est plus dans l’illustration que dans la BD. C’est le dessin typique que l’on trouve sur certains blogs. Mais vous voyez qu’un simple blog, très fréquenté, donne des idées à des éditeurs qui veulent toucher un lectorat très ciblé. Ces blogueurs, à force de bloguer , s’améliorent et finalement présentent un travail abouti qui peut passer un pallier et concrétiser via un support papier : la consécration !

J’ai lu l’album en une traite. Cela se lit vite, facilement. Il s’agit d’une étude comportementale sur les chats mais aussi sur les maîtres qui ne sont pas en reste. On y compare aussi le chat et le chien dont les comportements sont radicalement différents. Le chat, par son caractère, est beaucoup plus difficile à cerner. C’est traité avec humour et tendresse. Il y a parfois dans les saynètes des répétitions, des doublons mais cela fait un peu partie du genre. Les amateurs de chats vont se régaler et miauler de joie à la lecture de cet album sympathique.

 

a07-3e78901.gifScénario 

 

a06-3e788fc.gifDessin

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

 

Lien vers le site internet de l’auteur Yasmine Surovec (en anglais): ICI.

 

Capitol.

 

Chat vs humain, Surovec, Hugo & Desinge, 7/10, Chat, Humour, blog,01/01/2015

 

30/12/2014

LADY S - Tome 10: ADN

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014Dessin & scénario : Philippe Aymond

Editeur : Dupuis

Sortie : 14/11/2014

48 pages – cartonné

Aventure, thriller, services secrets.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Shania, alias Lady S, a décidé de tourner la page et d'avoir, enfin, la vie normale à laquelle elle aspire. Pour rejoindre son père aux États-Unis, elle doit prouver par test ADN qu'elle est bien sa fille. Rien de plus simple en apparence : il lui suffit de le rejoindre à Berlin, où il séjourne le temps d'un colloque scientifique. Mais une révélation inattendue vient compliquer ses projets. Rattrapés une fois de plus par leur passé, Shania et Abel Rivkas vont se trouver au cœur d'une lutte secrète entre les services secrets américains et allemands.

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014

«Hmm…Je vois. Votre silence a un prix, j’imagine ? Qu’est-ce que vous voulez ? »

 

Mon avis : Ce dixième tome de la série « Lady S » marque un tournant. Jean Van Hamme, notre maître à tous, tire sa révérence et laisse Aymond seul aux commandes de la série que ce soit au niveau du dessin mais aussi et surtout au niveau du scénario. Cependant, l’ombre de Jean Van Hamme n’est pas bien loin. J’en veux pour preuve le remerciement de Philippe Aymond en début d’album : « Un grand merci à Jean pour son aide précieuse dans l’élaboration de cet épisode ». L’oiseau va quitter le nid mais on lui apprend encore à voler…En effet, ce n’est pas toujours évident de construire un scénario compliqué à souhait, qui vous plonge dans les services secrets avec ses vérités et ses trahisons. C’est qu’il faut avoir une vue globale de la série, ne pas faire de faux pas, et rester en même temps créatif pour amener d’autres idées, de nouvelles situations. Bref, il faut amener de l’eau au moulin.

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014

Il faut du grain à moudre. Aymond se tourne maintenant vers les origines de Shania qui veut régulariser sa situation, rentrer aux Usa et vivre une vie normale près de son père. Mais ce qu’elle va apprendre, et qu’elle ne connaissait pas, va compliquer très fortement la donne, d’autant plus que certains services secrets espèrent encore récupérer des informations et spéculer sur le passé de Lady S.

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014

A propos du dessin, Philippe Aymond continue sur sa lancée des autres tomes de la série. Son dessin est clair, posé, presque parfait, sans fioritures,classique, mais aussi sans audace graphique. Qui lui reprocherait d’autant plus que dans ce défi, c’est le scénario qui a le plus d’importance ? Aymond sera-t-il à même de relever le défi de succéder à Jean Van Hamme ? Voilà le véritable enjeu de cet album !

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014

On peut dire qu’au niveau de scénario, Aymond assure et garde le cap. Franchement, ce n’est qu’après avoir lu l’album que j’ai remarqué que le nom de Jean Van Hamme n’était plus repris sur la couverture. Je crois que c’est un indice positif pour Aymond. Reste à voir s’il va tenir la distance. Mais je suppose que si Van Hamme lui a laissé la maîtrise totale de la série, c’est qu’il savait à qui il a affaire… L’avenir nous le dira mais je pense que l’on peut être optimiste à ce sujet. La lecture est on ne peut plus sympathique. Fluide, un vrai plaisir de lecture, un bon moment de détente après une journée harassante.

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014

 

 

a08-3e78906.gifScénario 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique du « Lady S - tome 10 : ADN »: ICI.

 

Capitol.

Lady S, ADN, Aymond, Van Hamme, Dupuis, 8/10, Aventure, services secrets, thriller, 11/2014