16/12/2014

MAURO CALDI - Tome 7: La vieille dame.

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014Dessin : Michel Constant - Scénario : Denis Lapierre 

Editions Paquet

Collection Calandre

Sortie : 22/10/2014

48 pages – cartonné

Aventure, automobile.

 

Résumé (de l’éditeur) : Mauro s’entraîne sur les routes de campagne des environs de Brescia. Gigi, son co-pilote, écrit des indications sur sa conduite sur un dérouleur de notes. Ce dernier suspend l’entraînement pendant quelques jours. Il doit s’absenter, comme chaque année, pour rendre visite à une vieille dame. Gigi se montre fuyant lorsque l’on lui demande des précisions. ... Ce qui attise la curiosité de Mauro. Qui est- cette vieille dame ? Pourquoi tant de mystère ? Mauro fouille dans les affaires de son ami. Il n’y trouve qu’un vieux dérouleur de notes. Rien d’intéressant... Mauro Caldi se décide à suivre son ami lorsqu’il reçoit le message d’un corbeau. On le prévient. Un lourd secret va bouleverser sa vie. Quel est-il ? 

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014

Quand on devient vieux, on s’attache à certaines habitudes…Tu comprendras ça… !"

 

Mon avis : Plus de vingt- cinq ans après sa création et vingt ans d’absence dans le bac des nouveautés, Mauro Caldi marque son grand retour avec une nouvelle histoire, une nouvelle aventure. Ce septième album est dans la suite logique de la renaissance de cette série qui a débuté aux Editions du miroir et a été republiée par les éditions Paquet avec des nouvelles couleurs, des nouvelles couvertures des six premiers tomes entre 2011 et 2012.Le huitième tome est déjà sur les rails d’après l’éditeur.

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014

Mais rappelons qui sont les auteurs de cette série ? Michel Constant est le dessinateur né en 1963 en Belgique. Après des études à saint-Luc à Liège, il publie ses premières planches dans le journal Tintin. Suivent les séries Mauro Caldi, Bitume chez Casterman,...En 2010, il publie « Rue des chiens marins », son premier récit en tant qu’auteur complet, pour la collection Signé du Lombard. Denis Lapierre est né en 1958 à Namur en Belgique. D’abord libraire, il devient scénariste en 1987. Il travaille pour Spirou et l’Echo des Savanes. Il collabore avec Jean-Philippe Stassen et créent ensemble « Le bar du vieux français » qui reçoit un Alpha-Art à Angoulême en 1993.Il aura ensuite de nombreuses collaborations avec de nombreux dessinateurs dont Michel Constant mais aussi Magda (Charly), Pellejero, Durieux, Chauzy,…Depuis 2011, il est directeur de collections chez Dupuis.

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014

Michel Constant et Denis Lapierre explorent le passé et les liens qui unissent Mauro, le jeune pilote, et Gigi, son co-pilote. Qui est la vieille dame ? Pourquoi Gigi s’absente-il chaque année à la même période pour lui rendre visite ? Qui se cache derrière les messages d’un corbeau ? Il s’agit en réalité d’une enquête policière qui verra son dénouement en fin d’album. L’action se passe dans les années ’50 en Italie entre mafia et course automobile. Mais, la course automobile est en arrière-plan dans cette histoire.

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014

Le dessin est dans le plus pur style franco-belge, un peu rétro. Mais les cases sont grandes (souvent trois cases de trois strips par planche). Les couleurs sont dans des teintes rappelant une époque ancienne avec des tons proches du sépia.

La relance de la série est réussie. C’est un album tous publics qui tient la route et plaira à de nombreux lecteurs. Une fois de plus, Paquet a eu la bonne idée de relancer une bonne série endormie.

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifDessin 

 

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

Lien vers la page internet de l’éditeur Paquet et du tome 7 de Mauro Caldi: ICI.

 

Capitol.

 

Mauro Caldi, Constant, Lapierre, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, automobile, 11/2014

 

 

SINCLAIR - Tome 1: Bathurst 68.

Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014Dessin : Stefano Carloni - Scénario : Laurent-Frédéric Bollée

Editions Paquet

Sortie : 22/10/2014

48 pages – cartonné

Aventure, courses automobiles.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Philippe Sinclair a tout juste 20 ans en mai 1968. Il délaisse ses études de médecine pour assouvir sa passion. Il veut devenir pilote automobile. Ses premiers essais à Montlhéry, près de Paris, sont prometteurs, mais pas concluants...Philippe est invité, à sa grande surprise, à disputer une course à Bathurst, à 200 km de Sydney, en Australie. Il apprend qu’il est le fils de Phil Asher, un pilote australien qui avait participé à la course 30 ans plus tôt. Philippe est accueilli à Bathurst par le patron de l’équipe, Jack French, qui le prend sous son aile. Ce dernier semble avoir bien connu son père, décédé lors de sortie de piste des années plus tôt... Philippe Sinclair marchera alors sur les traces de ce père dont il ignorait l’existence. Il va y connaître, en quelque sorte, son vrai destin. Une première course professionnelle qui va se transformer un parcours initiatique, une quête identitaire, où le passé et le présent sont étrangement liés...

Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014

« J’ai toujours voulu te protéger, tu comprends… ? Pour moi, ton père est vraiment mort depuis vingt ans ! »

 

Mon avis : Les nouveautés se suivent chez Paquet et aussi pour la collection « Calandre », consacrée à la course automobile. Le tome 1 est arrivé dans les librairies depuis la fin du mois d’octobre 2014. Le scénariste s’appelle Laurent-Frédéric Bollée, un journaliste spécialisé en sports automobiles. Parallèlement, il devient scénariste et a publié plus de 40 albums dans  les plus grandes maisons d’édition dont la série ApocalypseMania, l’Ultime Chimère ou des albums majeurs comme Terra Australis, Deadline ou XIII Mystery, Billy Stockton. Il est donc loin d’être un débutant dans le scénario de BD. Le dessinateur est Stefano Carloni. De nationalité italienne, il a déjà travaillé pour plusieurs maisons d’édition transalpines. C’est son premier album en français.

Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014

Sur quelle base démarre l’histoire ? Philippe Sinclair, un jeune pilote français à la fin des années ’60 est invité en Australie pour représenter son père décédé lors de la course mythique de Bathurst, l’équivalent des 24 heures du Mans en France. Leurs destins vont s’entremêler et Sinclair va retrouver les traces de son père. Cet album est en réalité un voyage et une introspection de Philippe Sinclair sur ses racines, sur son père décédé en course. Ce voyage va prendre des allures de parcours initiatique et va bouleverser sa vie. Autour de ce thème central, vient se lier un autre élément, la vengeance d’une famille de fermiers qui a un compte à régler avec le défunt père de Sinclair. Il faut savoir que la course automobile sert de décor mais n’est pas vraiment le thème central. Le scénario ne se limite pas, loin de là, à raconter une course de 24 heures. C’est beaucoup plus développé que le thème basique de la course automobile.

Le dessin de Stefano Carloni est de bonne qualité. Il me fait penser à l’école italienne des Fumetti mais aussi aux Comics américains. La composition des planches est des plus conventionnelles. Les angles de vue sont plus cinématographiques. Les personnages sont bien rendus même si parfois certains visages sont peu expressifs. Les couleurs de Carloni font appel à des tons se rapprochant du sépia pour, je suppose, faire référence aux années ’60. C’est une option mais je trouve qu’au final le résultat est un peu triste.

Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014

Le bilan ? La lecture est fluide, ce qui est déjà pas mal. Les amateurs de bolides et de scènes de courses seront au régime minimum. Mais par contre il y a une trame, des sentiments et une vraie trajectoire humaine pour le personnage principal. Mon sentiment par rapport à l’album est globalement positif mais le concept général de la série peut encore être amélioré…

 

a07-3e78901.gifScénario  
        

a07-3e78901.gifDessin  
         

a07-3e78901.gifMoyenne           

 

Lien vers la page Facebook de l’éditeur Paquet: ICI.

 

Capitol.

 

Sinclair, Bollée, Carloni, Paquet, Calandre, 7/10, Aventure, courses automobiles, 10/2014

 

15/12/2014

JUMP - Tome 1: Pédale et tais-toi!

Jump, pédale et tais-toi!, Cambré, Kramiek, 7/10, aventure, BMX, 10/2014Jump, pédale et tais-toi!, Cambré, Kramiek, 7/10, aventure, BMX, 10/2014Dessin & scénario : Charel Cambré

Editions Kramiek

Sortie : 22/10/2014

48 pages – cartonné

Aventure, BMX.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Brains, Dweezil et Lisa sont une bande de copains pleins d’énergie. Ensemble, avec leur tatoo Armando, ils forment un gang qui vit de folles aventures par-dessus les tas de ferraille de la ville. Ils sont les casse-cous sans peur du XXIe siècle. Une chose est sûre : le mot ennui ne figure pas dans leur dictionnaire ! Jump rules ! Brains veut gagner un nouveau vélo en remportant une course de BMX. Il est prêt à tout pour gagner. Même prendre une boisson énergisante interdite ! Mais il y a un obstacle sur le chemin de la victoire : son ennemi juré Steven Stunt. Pour les deux rivaux, tous les coups sont permis…Ca va frotter !

 

Jump, pédale et tais-toi!, Cambré, Kramiek, 7/10, aventure, BMX, 10/2014

« BMX, Skateboard, Rollerblade… JUMP RULES !

 

Mon avis : « Jump » est une série qui cartonne sur le marché néerlandophone. Elle est éditée maintenant en français par l’éditeur Kramiek, la maison d’édition d’humour du groupe Paquet. On devrait plutôt dire que Kramiek s’intéresse aux productions d’origine néerlandophone car franchement cette série « Jump », c’est tout sauf un album d’humour !

La série est dessinée par Charel Cambré, une référence, un dessinateur qui a travaillé au Studio Vandersteen sur la série « Bob et Bobette », très célèbre en Belgique et surtout en Flandres. Le dessin ressemble d’ailleurs très fort au style de cette école issue des studios graphiques flamands.

C’est une série qui plaira à n’en pas douter aux enfants et aux jeunes adolescents qui aiment les aventures d’une bande de  jeunes accros aux sports tels que le BMX, le skateboard ou les rollerblades, qui aiment les sensations fortes que ces sports dégagent.

J’ai trouvé cette série « gentillette » et bien sous tous rapports où la morale est sauve en fin d’album. Mais suis-je le mieux placé pour juger ? Le public cible décidera en fin de comptes !

 

a07-3e78901.gifScénario 

 

a07-3e78901.gifDessin 

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

Lien vers la page Facebook de l’éditeur Kramiek: ICI.

 

Capitol.

 

Jump, pédale et tais-toi!, Cambré, Kramiek, 7/10, aventure, BMX, 10/2014

 

12/12/2014

REVOIR PARIS- Tome 1.

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014Dessin : François Schuiten - Scénario : Benoît Peeters

Editions Casterman

Sortie : 05/11/2014

64 pages – cartonné

Prix conseillé : 15,00 €

ISBN : 9782203043275

Science-fiction, Paris.

 

Résumé (de l’éditeur) : Février 2156. Kârinh est née dans l’Arche, une colonie spatiale créée par un groupe d’anciens Terriens qui a coupé tout lien avec sa planète d’origine. La jeune femme a toujours rêvé de cette Terre qu’elle n’a jamais vue, et tout particulièrement de Paris, ville découverte dans des livres miraculeusement préservés. Elle a donc sans hésiter accepté de diriger seule le Tube, un vaisseau en route vers la Terre, transportant une quinzaine de corps en hibernation. Mais les immersions, de plus en plus fréquentes, de Kârinh dans ses fantasmes de la ville ne vont-elles pas gêner la réalisation de sa mission ? Et surtout, une fois à destination, la Ville Lumière du XXIIe siècle sera-t-elle conforme à ses visions ?

 

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014

« Tu es responsable du vaisseau et de tous ceux qui sont à bord. A force de négligence, tu nous conduisais tous à la catastrophe. »

 

Mon avis : Cette nouvelle histoire en deux tomes a pour thème la ville de Paris. Il s’agit de leur vision du futur pour la ville lumière. Parallèlement  à cette publication, Schuiten et Peeters assureront la scénographie et le commissariat d’une exposition « Revoir Paris » présentée de  18 novembre 2014 au 9 mars 2015 à la Cité de l’architecture et du patrimoine, Palais de Chaillot, 1 place du Trocadéro à Paris 16e. Cette exposition est consacrée aux visions de Paris à travers le temps.

 

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014

 

Cet album ne s’inscrit donc pas dans l’univers de la série mythique des « cités obscures », née il y a 30 ans mais reste fort proche quand on connait les thèmes développés pour le duo d’auteurs, à savoir l’urbanisme, la ville, les gens qui y vivent.

Au niveau du dessin, Schuiten est toujours égal à lui-même et on retrouve directement la patte du dessinateur bruxellois. Rien à redire, le travail est magnifique. Les couleurs sont bien calibrées en fonction du récit. Rien de criard, on fait dans le soft.

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014

Par contre, j’ai été un peu déçu par le scénario ou plutôt par ce premier tome. Les auteurs veulent nous faire revoir Paris mais Paris se fait attendre. Il faut en effet être très patient…L’histoire en elle-même part en mode mineur, comme les passagers enfermés dans le vaisseau spatial en direction de la terre. Par moment, je me suis même un peu ennuyé en me disant : « alors, elle est où cette ville de Paris ? ». Le personnage principal s’appelle Kârinh. Elle est la plus jeune des passagers (parmi une horde de vieilles personnes) et a été catapultée chef de bord. Mais elle est toxicomane et abuse de substances pour rêver et essayer de retrouver dans ses rêves ses parents et la ville de Paris. L’histoire devient bien plus intéressante lorsqu’elle arrive enfin sur terre et se dirige vers Paris au départ du port du Havre, devenu la banlieue et  le port de Paris. Nous sommes à ce moment déjà à la page 47 et Kârinh arrivera à Paris à la dernière planche du tome 1.Grosse frustration donc. Autant dire que le meilleur reste à venir avec le tome 2. Ce tome 1 n’est en réalité qu’un échauffement avant le vif du sujet.

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014

Vous l’aurez compris, j’ai été un peu déçu par ce tome 1 mais il faudra juger surtout l’œuvre sur l’ensemble des deux tomes. Mais ce n’est pas l’album par lequel le novice découvrira en priorité ce formidable tandem d’auteurs. Ce n’est pas le choc et l’émerveillement que j’avais ressenti lors de la lecture de la fièvre d’Urbicande. On en est loin. Trop psychologique, un peu trop torturé, lent, trop lent à mon goût. Cet album n’est-il pas « à la remorque » de l’exposition de Paris ? Quoiqu’il en soit, un démarrage en mode mineur. Les amateurs de Schuiten/Peeters cependant se jetteront sur cet album et je les comprends car cela reste une sortie importante dans le monde de la BD. Pour ma part, je reporte mes espoirs sur le second tome à paraître bientôt !

 

a06-3e788fc.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

Lien vers le site de Casterman et la fiche du livre « Revoir Paris » : ICI.

 

 

Capitol.

 

Revoir Paris, Schuiten, Peeters, Casterman, 11/2014