21/09/2014

Les Chroniques Courtes (60) Les Dinosaures en Bd Tome 4 -

Les Dinosaures en Bd Tome 4


les dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologieles dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologie

 

Auteurs : Plumeri et Bloz
Éditeur :Bamboo
Sortie : 10 septembre 2014

 

 



Tous les ans, de nouvelles découvertes sont faites sur les dinosaures. Grâce aux Dinosaures en BD, vous serez incollables sur les nouveaux venus, comme le terrifiant Lythronax, l’ancêtre du T. rex. Et vous aurez de surprenantes réponses à des questions essentielles : qui va le plus vite, Usain Bolt ou le Carnotaurus ? Quel est le paléontologue qui a inspiré Indiana Jones ? Peut-on cloner un dinosaure ? Connaît-on enfin la couleur de certaines espèces ?


Tous ces dinosaures sprinteurs, bagarreurs ou pas très malins vous donnent rendez-vous dans cet album où les grincheux ne font pas de vieux os ! 


 Cette BD, c’est tout d’abord une lecture récréative qu’on pourra lire en famille. En même temps, ce sera l’occasion de rafraichir vos connaissances sur les dinosaures et de devenir un paléontologue de divan pour votre progéniture. 


Comme les dessins sont très sympas et les gags bon-enfants, pourquoi se priver de ce moment de détente éducative ? 


A noter, un dossier qui vous raconte la découverte d’un nouveau dinosaure.


Bon crétacé supérieur à tous !


a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba


Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

*************************************

 

SECRETS - Adelante ! Tome 2/2



les dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologieles dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologieDessin : Rey - Scénario: Giroud
Éditeur : Dupuis
Sortie : 05/09/2014
64 pages-couleurs.
Prix conseillé : 14,50 €
ISBN : 9782800159164

Histoire,  Société,  Espagne.

 

Mon avis :   « Écartelé entre deux femmes, l'une issue des beaux salons, l'autre combattant à ses côtés, Angel a lui-même du mal à trouver sa place. Des doutes s'accumulent sur ses origines. Ne serait-il pas le bâtard d'un de ces nobles qui le méprisent ? Une piste qui paraît de plus en plus évidente, peut-être trop... Car la vérité qu'elle dissimule porte les germes d'une tragédie qui va briser tout ce qu'Angel a pu croire et espérer. ». Voilà le résumé de l’éditeur qui donne une idée de la suite…

Secrets est une série de qualité. A la fin du premier tome, je signalais que le dessin était très bon mais que j’attendais la fin du 2e tome pour donner un avis définitif sur le récit. A la lecture de ce 2e tome, je suis un peu resté un peu sur ma faim. Un peu trop prévisible à mon goût mais cela reste une histoire bien construite.

Moyenne : 7,0/10

 
Capitol.

 

*************************************

 

Alcyon T2 : La tentation du roi Midas.

les dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologieles dinosaures en bd,plumeri,bloz,bamboo,092014,0610,secrets,adelante,rey,giroud,dupuis,espagne,0710,alcyon,midas,morazabo,ferreira,102014,dargaud,phoebe,mythologie

 

Auteurs : Marazano et Ferreira.
Sortie : 3 octobre 2014
Éditeur : Dargaud.

 

 

 

L’entretien sans soucis.

La quête fabuleuse menée par Alcyon et Phoebe continue dans ce deuxième tome, à travers un monde mythologique de plus en plus mystérieux et dangereux.


 Le tome 1 m’avait séduit, ce tome 2  m’a un peu déçu.


Explications.


Premièrement, l’humour y est nettement moins présent  et les auteurs jouent à fond la carte de l’aventure mythologique.


Deuxièmement, j’ai eu l’impression qu’on ralentissait le récit pour  faire durer le plaisir un maximum  pour arriver au combat final. A  force de jouer avec les ficelles scénaristiques, on dilue le contenu à l’excès.


Heureusement que le dessin de Ferreira est toujours aussi agréable et enchanteur. Je le suivrai avec plaisir dans ses prochaines séries.  On garde aussi une grande empathie pour les personnages même pour le descendant d’Héraclès.


Allez en route pour le final !

a07-3e78901.gifGlobal 


Samba

Inscrivez-vous à la newsletter.

20/09/2014

PREVERT, INVENTEUR.

Prévert, Cailleaux, Bourhis, Dupuis, 09/2014Prévert, Cailleaux, bourhis, dupuis, 09/2014Dessin : Christian Cailleaux- Scénario : Hervé Bourhis

Editions Dupuis- Collection Aire Libre

Sortie 19/09/2014

72 pages –Cartonné- couleurs

Prix conseillé : 16,50 €

ISBN : 9782800162256

Biographie, Littérature, Prévert

 

Résumé (de l’éditeur) : Envoyé à 21 ans en Turquie pendant son service militaire, Jacques Prévert y fait la connaissance de Marcel Duhamel. De retour à Paris, ils s'installent dans le quartier de Montparnasse qui va devenir le cœur de l'avant-garde des années 1920. Entre petits boulots et fêtes enivrantes, Prévert fait la connaissance d'Aragon, Breton, Desnos, avec lesquels il écrit quelques-unes des plus belles pages du surréalisme. Mais la politisation de Breton ébranle le groupe d'amis. Viscéralement indépendant, Jacques Prévert prend ses distances vis-à-vis d'un mouvement avec lequel il ne va pas tarder à rompre et fait de nouvelles rencontres déterminantes, notamment avec Giacometti et Pierre Batcheff. S'ouvre alors pour lui une nouvelle carrière de scénariste.

« -Qu’est-ce que vous buvez, Desnos ? Je connais votre travail, vous savez. Je trouve ça dégueulasse. Positivement dégueulasse.»

 

Mon avis : Encore une biographie d’un grand auteur de la littérature française ! C’est à la mode mais il faut bien dire que souvent ils ont eu une vie atypique qui sort des sentiers battus, de la vie monotone de Monsieur tout-le-monde…Il faut bien dire qu’à part quelques poèmes, je ne connais rien de Prévert. Cet album m’a permis de mieux appréhender l’homme qui se cache derrière l’œuvre. Je me suis aussi rendu compte que le Prévert que l’on a connu sur la fin de sa vie, s’était fortement assagi par rapport à ses débuts entre 1920 et 1931.

En effet, les auteurs de cet album ont pu bénéficier du soutien de la famille de Jacques Prévert et ont eu accès à ses archives. C’est donc assez pointu comme narration. C’est d’autant plus remarquable que Prévert n’apparait pas toujours sous son meilleur jour. Prévert est un homme qui n’aime pas travailler et il le dit ! Il vit la plupart du temps aux crochets d’amis, il a une grande gueule, aime faire la bringue et sortir la nuit. Il a la répartie facile, fait beaucoup de jeux de mots, ce qui amuse la galerie mais lui vaut aussi parfois des problèmes, y compris avec la police. Bref, Prévert, c’est un pochtron, un glandeur qui va même par moment se retrouver à loger sous les ponts, à devoir vivre de peu. En fin de compte, il se mettra à l’écriture de poèmes plus par nécessité que vraiment d’envie au départ.

Il n’empêche que, après un service militaire à Constantinople, sa vie de bohème dans le quartier de Montparnasse va lui permettre de fréquenter l’avant-garde de l’époque. Il va fréquenter les surréalistes avant de couper les ponts et devenir poète et scénariste.

Au niveau du dessin de Cailleaux, pas de case, mais des illustrations commentées, des phylactères, posés sur une planche d’un seul tenant. Le dessin est plus stylisé que réaliste. Pourtant, ce dessin est détaillé et précis. On revit avec Prévert, par exemple au début de l’album, son service militaire à Constantinople, un poste de tout repos, dans une ville magnifique et fascinante. C’est Byzance ! Cela n’empêche pas quelques trouvailles graphiques comme le plan de la maison du 54, rue du Château à Paris. Cela ressemble parfois à un carnet de voyage. Le lecteur visite Montparnasse des années ‘20 comme un touriste visite La Turquie…A première vue, cela a l’air débridé mais la lecture au niveau graphique est très plaisante.

Pour le scénario de Bourhis, j’en ai déjà touché un mot. C’est très pointu. La narration fait un excellent résumé des étapes importantes dans le cheminement de Prévert. On ne rate aucune de ses rencontres importantes et il en a rencontré du monde et pas n’importe qui ! Les dialogues sont bien choisis et montrent la façon de penser, parler de Prévert, sa manière de triturer la langue française, ses jeux de mots. Le scénariste a su garder la bonne mesure pour que la lecture reste limpide, qu’on ne se lasse pas de la lecture par un texte trop long, trop lourd, ampoulé.

Il s’agit semble-t-il d’un premier tome mais cet album peut déjà se suffire à lui-même. La période abordée est très intéressante et moins bien connue de nos jours. J’ai découvert Prévert qui n’était pour moi qu’une icône aperçue de loin lors d’un cours sur la littérature française, au détour d’une page du dictionnaire Larousse. Très intéressant et bien réalisé.

 

Dessin :             8,0/10

Scénario :           8,0/10

Moyenne :           8,0/10

 

Lien vers le site internet de l’éditeur : ICI.

 

Capitol

 

Prévert, Cailleaux, bourhis, dupuis, 09/2014

 

18/09/2014

FATALE.

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014Dessin : Max Cabanes  - Scénario : adaptation Max Cabanes & Doug Headline

D’après le roman de Jean-Patrick Manchette

Editions Dupuis- Collection Air Libre

Sortie 05/09/2014

132 pages –Cartonné- couleurs

Prix conseillé : 22,00 €

ISBN : 9782800152509

Polar, Thriller

 

Résumé (de l’éditeur) : Aimée a tout pour plaire aux notables de Bléville : jeune, belle et veuve, elle s'intègre rapidement dans la sociabilité de cette ville de province rongée par l'habituel cocktail d'histoires de fesses et d'histoires de fric qu'on garde entre soi. Aimée observe. Elle attend la crise inévitable, celle qui finit toujours par éclater. Alors elle pourra enfin jouer franc jeu avec tous ces pourris, et les faire payer, dans tous les sens du terme. Car ce que personne ne sait, c'est qu'Aimée est une tueuse professionnelle...

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

« -C’est comme d’habitude, non ? Ce sont toujours les histoires de cul qui apparaissent les premières…Puis viennent les questions d’intérêts…Et enfin les vieux crimes. »

 

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

Mon avis : Je suis plutôt gâté ces derniers temps avec mes lectures. Dès l’annonce de la sortie de l’album, je l’avais pointé. Rien que l’évocation du duo « Cabanes/ Manchette » m’a donné l’envie de faire le détour. Rappelons-nous de « La princesse de sang », un récit en deux tomes déjà sorti chez Casterman.  L’album de 132 pages à la couverture épaisse est un bel objet. La couverture rouge et noire avec une tête féminine en avant-plan et une chaine munie d’un crochet de manutention en arrière-plan pose de suite le décor. Le  roman de Jean-Luc Manchette (décédé en 1995) est adapté par Cabanes et Doug Headline, de son vrai nom Tristan Jean Manchette, le fils de Jean-Patrick Manchette !

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

Cette adaptation est très fidèle par rapport au roman initial. Les 5 premières planches auront suffi pour hameçonner le lecteur que je suis, directement plongé dans l’implacable piège mis en place par Aimée, le personnage principal du récit. Il s’agit en réalité d’une tueuse professionnelle mais personne ne le sait sauf le lecteur. Le lecteur est en quelque sorte le témoin, la caution morale de toute l’histoire mais aussi le voyeur de toutes les turpitudes d’Aimée, la jolie et jeune veuve tueuse. Il sait ce qu’il va se passer mais il ne sait pas encore le comment et le pourquoi…Là est toute la force du scénario. Le lecteur lambda ne peut s’empêcher de suivre ce personnage séduisant et à la fois atypique pour savoir comment cela va finir et par quels méandres il va y arriver. Les 132 pages de l’album y sont passées durant ma soirée, impensable de laisser l’album en souffrance jusqu’au lendemain.

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

En plus, Cabanes nous sort un dessin de très grande qualité qui le met au sommet de son art. Il parvient à transmettre une ambiance noire, mystérieuse, parfois oppressante. Par moment, le dessin est précis, propre, fignolé. Et puis, dans les scènes plus sombres, Cabanes laisse des traits plus bruts, les hachures se font plus présentes. Il donne une impression de mouvement, d’action en étant plus expressif dans son coup de crayon, plus rageur. Les couleurs terminent d’habiller le décor. Cabanes, pour mettre la touche finale, met en plus une bonne tranche d’érotisme. Certaines cases sont chaudes. Cela sent la transpiration et la séduction…

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

C’est le polar avec toute sa mécanique fine, psychologique. Pas de retour en arrière possible ! Le résultat final est sublime ! Voilà bien longtemps que je n’avais plus lu un polar aussi abouti tant au niveau des personnages, que des lieux ou de l’action. Dans son genre, c’est un chef d’œuvre. Ne passez pas à côté !

 

Dessin :              9,0/10

Scénario :           9,0/10

Moyenne :           9,0/10

 

Lien vers le site internet de l’éditeur : ICI.

 

Capitol

 

Fatale, Cabanes, Manchette, Dupuis, 09/2014

 

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (3) | Tags : fatale, cabanes, manchette, dupuis, 910, polar, thriller, 092014 |  Facebook | |

16/09/2014

PREVIEW : LES CHEMINS DE COMPOSTELLE.

LES CHEMINS DE COMPOSTELLE

Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014La nouvelle série de Jean-Claude Servais

Editions Dupuis

Sortie du tome 1 : Petite licorne, le 17 octobre 2014.

 

 « Quatre personnages trouvent leur voie spirituelle sur les chemins de Compostelle »

 

Une information importante de l’éditeur Dupuis vient d’arriver dans notre boite à lettres via une magnifique plaquette destinée à la presse et aux points de vente.

Jean-Claude Servais se lance dans une série fleuve en 7 tomes (un album par an jusqu’en octobre 2020 !) intitulée « Les chemins de Compostelle ». Le premier tome de 80 pages qui porte le titre de « Petite licorne » sera édité en deux éditions, une normale et une spéciale (voir informations en fin d’article).

On peut y lire également une interview de Jean-Claude Servais. Il y dévoile son projet. Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014Cette série racontera les trajectoires de quatre personnages sur les chemins de Compostelle. Blanche et son grand-père, maître brasseur, depuis le sud de la Belgique, Alexandre, un guide de montagne suisse, Céline, une jeune novice de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel et Dominique au Finistère breton, prennent le départ ici vers les destinées qui vont se lier sur les routes de France, au milieu de paysages sublimes et mystérieux. Le projet est également ambitieux graphiquement. L’auteur nous fera ainsi découvrir par exemple des endroits emblématiques comme la Grand-Place de Bruxelles, le Mont-Saint-Michel ou Notre-Dame de Paris. Il y mêlera également l’alchimie qui se confond avec le voyage vers  Compostelle.

Jean-Claude Servais  va-t-il réaliser en 7 albums et 7 ans son Grand-Œuvre ? Une série qui promet et que nous suivrons sur Samba BD.

 Vous pouvez découvrir ci-dessous quelques planches du projet et la fiche technique. 

Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014

 

Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014

 

Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014

Les chemins de Compostelle par Servais © Dupuis 2014.

 

Vous pouvez également lire en prépublication , pour vous mettre en appétit, les premières planches de l’album sur le site de l’éditeur Dupuis : ICI.

Bonne lecture et rendez-vous chez votre libraire le 17 octobre 2014 !

 

Capitol

 

Les chemins de Compostelle, Servais, Dupuis, 10/2014